CALCUL DE DOSES

Document Sample
CALCUL DE DOSES Powered By Docstoc
					                                      CALCUL DE DOSES


     I.     Rappels


     1. Responsabilités de l’infirmière en cas d’erreurs de dosage lors d’une administration
        thérapeutique.

Administration du traitement sur prescription médicale.
SI erreur de dosage : responsabilité relève du tribunal civil, administratif ou pénal.
En tant qu’étudiant on a une responsabilité pénale mais pas civile (l’infirmière référante à
cette responsabilité).
En cas d’erreurs de dosage par l’étudiant il y a une responsabilité de coups et blessures ainsi
que d’homicide involontaire.

5 grandes catégories d’infractions pour l’étudiant :

 -    Si incapacité de travail < 3 mois du patient suite à une erreur : 1 an de prison + 15250 €
      d’amende + interdiction de pratiquer à vie.

 -    Si maladresse, négligence ou manquement à une règle de prudence entraînant une
      incapacité de travail > 3mois : 2 ans de prison + 30490 € d’amende.

 -    Si manquement délibéré peut être prouvé : 3 ans de prison + 45800 € d’amende.

 -    Homicide involontaire avéré : 3 ans + 45800 € d’amende.

 -    Manquement délibéré à une obligation de sécurité affirmé : 5 ans + 76300 € d’amende.


     2. Règles avant toute administration médicamenteuse.

 -    Savoir lire une prescription :
                          Rédigée lisiblement par le médecin
                          Fait l’objet d’une ordonnance datée et signée
                          Doit comporter : identification du prescripteur (nom, qualité,
                             discipline), identification de la personne soignée (nom, prénom,
                             sexe, le poids est obligatoire en pédiatrie et la taille, le poids ainsi
                             que la surface corporelle sont obligatoires en cancérologie), le
                             nom d médicament, forme pharmaceutique, dosage, posologie,
                             voies d’administrations, rythme et durée courante du traitement.

 -    Vérifier la cohérence de la prescription :
                          Savoir reconnaître les indications du traitement en fonction de la
                             pathologie du patient.
                          Connaître les contres indications, effets secondaires, toxicité,
                             posologie usuelle, voies d’administrations, rythme et durée
                             courante du traitement.



                                                 -1-
 -    Vérification du produit :
                          Stérilité du produit / intégrité de l’emballage
                          Date de péremption
                          Limpidité
                          Isotonie

 -    Préparation du produit :
                         Lavage des mains
                         Décontaminer le plan de soins
                         Désinfection de la zone d’insertion de l’aiguille
                         Vérifier l’identité du patient

Après l’administration du médicament, il faut vérifier les effets secondaires immédiats.

Transmissions écrites et orales.

     3. Programmation d’un traitement.

 -    Respecter intervalles de temps identiques entre chaque administration.

 -    Equilibrer le traitement

 -    Regrouper les soins tant que c’est possible

 -    Respect du sommeil et des repas

 -    Eviter les effets secondaires indésirables


     II.    Notions fondamentales


     1. Unités de volume et de capacité

Capacité en L. Volume en M3.
1 cm3 = 1 mL.
5 dL = 500 m3

     M3                          Dm3                                     Cm3
     kl            hl             dcl              l         dl           cl           ml
                                                             1            0            0
                                    0,             7         5
                                                                                           1
                                                             5               0             0


     2. Unités de masse

Kg / hg / dcg / g / dg / cg / mg.



                                               -2-
1µg = 10 (-6)g = 10 (-3) mg = 0,001 mg.

   3. Masses volumiques

En atmosphère normale, l’eau pure : 1kg = 1L = 1000 mL = 1000cm3

   4. Concentrations

Correspond au rapport entre la masse d’un corps dissout et le volume d’un liquide utilisé
comme solvant.
S’exprime en pourcentage : 10% ; 10 ‰…
10% = 10 g de produit actif pour 100 mL de solution.

1L de Nacl à 9% :

9g → 100 mL
xg → 1000 mL

xg = (9 x 1000) / 100 = 9000 / 100 = 90g pour 1000 mL.


   5. Unités de temps

Se traduit en jours, en heures, en minutes, en secondes.

   6. Unités internationales

Utilisées pour quantifier les substances humaines ou médicamenteuses.
Chaque médicament mesuré en U.I. à une correspondance volumique qui lui est propre.
Ex : Héparine à 5% : 1 mL = 5000 U.I.
     Tuberculine : 1 mL = 100 U.I.

   7. Débits

Le débit de la perfusion se traduit en gouttes / min.
Le débit de la seringue électrique se traduit en mL / h.

   8. Valeur calorique des nutriments

Unité : Kcal.
1g de glucide = 4 Kcal
1g de protide = 4 Kcal
1g de lipide = 9 Kcal

   9. Autres unité de mesure

La cuillère : pour les sirops, solutions buvables. Utilisée surtout en pédiatrie. Pour + de
précision la cuillère mesure sera utilisée.
1 cuil à café = 5 mL
1 cuil à dessert = 10 mL


                                               -3-
1 cuil à soupe = 15 mL

La mesurette : unité de mesure utilisée pour la préparation des biberons.
La reconstitution de lait est faite sur la base d’une mesurette de poudre pour 30 mL d’eau.

Les gouttes : certains médicaments sous forme buvable sont présentés en gouttes.
Le nombre de gouttes doit être écrit en chiffres romains.
X = 10, L = 50, C =100, D = 500, M = 1000.

   10. Correspondances

Le volume d’une goutte varie en fonction de la viscosité du produit et du diamètre du compte
gouttes ou de la tubulure du système de perfusion.

Pour les systèmes les + courants :
1 mL = 20 gouttes de solution acqueuse
1 mL = 15 gouttes de sang
1 mL = 60 gouttes pour certains perfuseurs (pédiatrie notamment)

Dans les calculs de débits en gouttes / min, on obtient souvent beaucoup de décimal donc on
arrondie au plus proche : 33,33 gouttes / min = 33 gouttes / min par défaut. 3,72 gouttes / min
= 4 gouttes / min par excès.

Pour calcul du débit dans une seringue électrique en mL/h le résultat peut comporter plusieurs
chiffres après la virgule. On arrondie pas par excès ou par défaut : il faut voir avec le médecin.


   III.    Définitions


Administration : action de faire prendre.

Concentration : masse d’un corps dissout dans l’unité de volume d’une solution.

Débit : quantité de liquide ou de gaz fournit par une source quelconque dans l’unité de temps.

Dilution : accroissement d’une quantité de liquide par ajout d’une certaine quantité d’eau ou
d’autre liquide.

Dose : quantité d’un médicament qui doit être administré.

Posologie : quantité totale d’un médicament à administré à un patient en une ou plusieurs fois
estimé selon son age, son poids et son état.

Produit actif : substance possédant une activité médicamenteuse.

QSP : Quantité Suffisante Pour.

Solvant : substance, le + souvent liquide qui à le pouvoir de dissoudre d’autres substances.



                                              -4-
Suspension : substance formée de particules solides finement divisées dans un liquide ou gaz.


     IV.     Les 10 recommandations


 -    Lire attentivement l’énoncé.

 -    Retenir les éléments utiles (variables, données) et repousser les éléments perturbateurs.

 -    Identifier le type de résultat attendu (dose, débit…).

 -    Rechercher les correspondances.

 -    Organiser les données avec précision.

 -    Reporter sans erreurs les chiffres du problème.

 -    Etre rigoureux dans les calculs.

 -    Reporter les résultats sans oublier l’unité.

 -    S’interroger sur le résultat obtenu.

 -    En cas de doute vérifier / recommencer.


     V.      Les 10 types d’erreurs.


 -    Recopier des données et variables fausses.
 -    Inattentif à l’énoncé.
 -    Répondre incomplètement au problème posé.
 -    Faire erreur de raisonnement.
 -    Mal organiser ses données.
 -    Etablir correspondances erronées.
 -    Se tromper dans calculs.
 -    Oublier l’unité.
 -    Se tromper dans le recopiage du calcul.
 -    Se satisfaire du résultat obtenu sans s’interroger sur la cohérence.


     VI.     Calcul de débit.


Le débit s’exprime en ml/h :

(Volume en ml) / (Durée en h)

Exercice :


                                                -5-
Prodafalgan 100mg à la SE en 15 min. Solvant 5 ml.
Calculer la quantité de prodafalgan et le débit.

100mg = 5 ml

5 ml → 15 min
 X → 60 min

X = (5 x 60) / 15 = 300 / 15 = 20ml

          le débit est de 20ml/h



Le débit se calcul aussi en gouttes / min :

(Quantité en ml x 20) / (Durée en h x 60)
20 car on sait que 1 ml = 20 gouttes.
60 car le résultat est en gouttes / min.


Exercice :

1,5l de G5% / 24h
Vous disposez de poche de 500 cc de G5%
Calculer le débit des poches.

500 cc = 500 ml
1,5l = 1500 ml

1500 / 500 = 3 poches de 500 cc / 24h

24 / 3 = 8 donc une poche prise en 8h.

(500 x 20) / (8 x 60) = 10000 / 480 = 20,83 gouttes / min.

Soit 21 gouttes / min par excès.




                                              -6-

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:16
posted:12/11/2011
language:
pages:6