Le stage en milieu professionnel by ovLsQg

VIEWS: 8 PAGES: 16

									         E.R.R. S.E.G.P.A.
             2006-2007




Les stages en milieu professionnel
            en EGPA




        Académie de Limoges
                                 Sommaire
Introduction


1- Constat académique
     1-1- Stages en 4ème
     1-2- Stages en 3ème
     1-3- Stages d’immersion
     1-4- Remarques


2- Recommandations
     2-1- Préambule
     2-2- Types de convention
     2-3- Objectifs de l’accueil en milieu professionnel
     2-4- Modalités de mise en place
     2-5- Stages en immersion (rappel)


3- Exemples de parcours d’éducation à l’orientation
     3-1- S.E.G.P.A. de Saint-Junien (87)
     3-2- S.E.G.P.A. d’Ussel (19)
     3-3- S.E.G.P.A. Jean-Lurçat de Brive (19)


4- Outils de suivi
                                      Introduction


Les textes officiels ( circulaire du 29/08/2006) précisent qu’à l’issue de la scolarité obligatoire, l’élève
de S.E.G.P.A doit accéder à une formation conduisant au minimum à une qualification de niveau V.


        Les stages constituent donc un outil au service de l’élaboration du projet d’orientation du jeune.
Ils contribuent à développer chez l’élève des goûts et des aptitudes l’aidant ainsi à définir son projet de
formation ultérieure.


       L’équipe E.R.R. s’est interrogée sur les pratiques académiques de l’accueil en milieu
professionnel. Elle en a fait une synthèse à partir de laquelle elle a élaboré des recommandations à
propos des stages et propose des exemples de parcours d’éducation à l’orientation.




Dossier réalisé par l’E.R.R. animée par Madame ARMAGNAC -IEN-ET et composée de :
       Alain CHAZOTTE                         PLP SEGPA Jean Lurçat BRIVE
       Régis DUBOIS                           PLP SEGPA Paul Langevin SAINT JUNIEN
       Philippe FAY                           PE SEGPA Paul Langevin SAINT JUNIEN
       Gérard HALIMI                          Directeur de SEGPA Paul Langevin SAINT JUNIEN
       Béatrice MUNOZ                         PE SEGPA Eugène Jamot AUBUSSON
       Anne SOULIER                           Directrice de SEGPA USSEL
       A.Marie VAUJOUR-POMPIER PE SEGPA Jean Lurçat BRIVE
1- Constat académique
1-1- STAGES EN 4ème

     a- MODELES DE CONVENTION UTILISES

           Creuse : Même modèle utilisé dans les SEGPA du département :
                                     Stage d’application

           Corrèze : 2 modèles utilisés :
                                        Séquence d’observation
                                        Stage d’application

           Haute-Vienne : 2 modèles utilisés
                                     Séquence d’observation
                                     Stage d’initiation


     b- DUREE DES STAGES

              Creuse : de 2 à 4,5 semaines

              Corrèze : de 1 à 3 semaines

              Haute-Vienne : de 1 à 3 semaines

          Constats :
              o La durée des stages varie de manière importante d’une semaine à 4,5
                 semaines
              o Les 3 modèles de convention sont utilisés


                   ème
1-2- STAGES EN 3

     a- MODELES DE CONVENTION

           Creuse : Même modèle utilisé dans les SEGPA du département
                                     Stage d’application

           Corrèze : Même modèle utilisé dans les SEGPA du département
                                     Stage d’application

           Haute-Vienne : 2 modèles utilisés
                                     Stage d’initiation
                                     Stage d’application
    b- DUREE DES STAGES

              Creuse : de 5 à 8 semaines

              Corrèze : de 2 à 6 semaines

              Haute-Vienne : de 2 à 6 semaines

          Durée : Variation importante de 2 à 8 semaines
                        (hors stages supplémentaires pour certains élèves)

          Conventions : 2 modèles sont utilisés
                              Stage d’initiation
                              Stage d’application

    c- Points communs aux SEGPA de l’Académie :
              § - Le premier stage sert de support à l’élaboration du dossier C.F.G.

              § - Des stages supplémentaires sont parfois proposés à des élèves qui ont opté
              pour une orientation par l’apprentissage ou à d’autres qui se trouvent en
              rupture scolaire (forme d’alternance)




1-3- STAGES D’IMMERSION
CONSTATS AU NIVEAU ACDEMIQUE

    Les pratiques sont très variées d’un département à un autre et à l’intérieur d’un même
    département.

       CREUSE :
       Peu de stages d’immersion proposés du fait du peu de mobilité des élèves et à un choix
       restreint des lieux de formation dans ce département
          Durée limitée et internat rarement proposé

       CORREZE :
       Mise en place d’une opération d’immersion au plan départemental

       HAUTE-VIENNE :
       Pratique entrée dans les habitudes qui permet de préparer les élèves à leur futur lieu de
       formation et d’éviter ainsi des ruptures en début d’année scolaire.
       Cela permet également de créer des liens entre les différentes équipes pédagogiques.

       Elèves concernés :
       En grande majorité des élèves de 3ème, sauf en Haute-Vienne : immersion des élèves de
       4ème et certains élèves de 5ème

       Durée des immersions :
       Variables de 1 à 5 jours (moyenne se situant à 2 jours)

       Les lieux de formation :
       En majorité les Lycées Professionnels en Creuse et Corrèze
       En Haute-Vienne : Lycées et CFA (proximité)
       Cas particuliers : EREA – M.F.R. – Etablissements Spécialisés

       Des équipes pédagogiques utilisent le Guide Méthodologique élaboré par l’ E.R.R




       1-4- Remarques
        a- Les personnes interrogées, directeurs et enseignants de SEGPA, chefs d’entreprise et
élèves, rencontrent des difficultés pour la mise en place des stages en entreprise depuis l’apparition de
la nouvelle circulaire de rentrée.

        b- Il devient difficile de convaincre les chefs d’entreprise de prendre les élèves de 4ème en
stage, du fait de la nouvelle contrainte réglementaire : (durée horaire journalière, et hebdomadaire,
nature des tâches,…) qui ne correspond pas à leur réalité de terrain.

       c- Certains directeurs font également remarquer que les stages en entreprise d’une durée d’une
semaine sont plus difficiles à mettre en place. En effet, certains chefs d’entreprise jugent cette durée
trop courte :
             difficultés du stagiaire à s’adapter à l’entreprise
             Difficultés également pour l’évaluer

       d- Les disparités constatées au plan académique sont encore plus flagrantes au plan national.
                Sur une trentaine de SEGPA, rurales ou urbaines, qui ont répondu à une enquête, on
peut établir les constats suivants :
                    o Stage en classe de 4ème :
                             Durée très variable :
                                      Minimum : Dans une SEGPA, pas de stage mais visites
                                       régulières de différentes entreprises et à la carte des mini stages
                                       de 2 jours
                                      Maximum : 5 semaines sur 3 périodes
                             2 modèles de convention utilisés : observation et initiation

                   o Stage en classe de 3ème :
                         Durée également très variable :
                                 Mini : 4 semaines
                                 Maxi : 10 semaines
                         2 modèles de convention utilisés : observation et initiation

Mises à part quelques rares académies qui ont encadré les séquences en entreprise (durée et modèle
de convention identiques sur l’ensemble d’un territoire), on remarque les mêmes distorsions sur la
durée des stages, mais également sur le type de convention utilisé.

        e- Le désir de tous les acteurs interrogés au plan académique serait de pouvoir
harmoniser les pratiques sans les uniformiser, afin de laisser aux équipes pédagogiques une
certaine marge de liberté en fonction du projet pédagogique de la SEGPA et du projet de
formation de l’élève.


       f- La réflexion des équipes devra porter sur :
               les objectifs des séquences en entreprises
              l’apport de ces séquences en entreprise dans la construction du projet d'orientation de
               l’élève
              les attentes du jeune et de sa famille
              le retour en classe de l’élève, la mise en valeur et l’exploitation de ces stages.
2- Recommandations
       2-1- Préambule
L’enseignement dispensé en SEGPA doit permettre, en fin de troisième, aux élèves une orientation et
une adaptation réussie vers une formation de niveau V, principalement en LP ou en CFA .
Dans le cadre des différents champs professionnels, pour favoriser leur insertion sociale et
professionnelle, en 4ème et en 3ème, les élèves de SEGPA peuvent effectuer des stages d’initiation et/ou
d’application de façon à :
       - découvrir les activités professionnelles auxquelles ils ont été initiés,
       - articuler des acquis dans l’établissement scolaire avec le monde professionnel,
       - conforter un projet personnel de formation.


       2-2- Types de stages
¤ stages d’initiation :

 -   les élèves ont 14 ans minimum
 -   ils peuvent effectuer des activités pratiques variées et, sous surveillance, des travaux légers
     autorisés par le Code du Travail mais ne peuvent accéder aux machines, appareils ou produits dont
     l’usage est proscrit aux mineurs par le Code du Travail.
 -   aucune autorisation dérogatoire possible
 -   convention type annexe 3 du BO n°34 du 18 septembre 2003 et RLR 523-3a

¤ stages d’application :

 -   les élèves ont 14 ans minimum
 -   ils peuvent procéder à des manœuvres ou manipulations sur des machines , produits ou appareils
     de production nécessaires à leur formation mais ne peuvent accéder aux machines, appareils ou
     produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par le Code du Travail
 -   convention type annexe 4 du BO n°34 du 18 septembre 2003 et RLR 523-3a
 -   les autorisations dérogatoires accordées par l’inspecteur du travail après avis favorable du médecin
     du travail ou scolaire ne seront plus possibles. Seuls les jeunes travailleurs, les apprentis sous
     contrat, les élèves en cours de formation professionnelle (PFE, PFMP, formation qualifiante),
     bénéficieront de cette mesure

Ces mesures s’appliquent aux stages d’immersion en LP ou CFA.

Durant leur cursus, ils pourront bien sûr être amenés à participer à des visites d’information ou des
séquences d’observation durant lesquelles ils ne pourront ni effectuer des travaux légers, ni accéder
aux machines appareils ou produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par le Code du Travail ni
procéder à des manœuvres ou manipulations sur autres machines.
  2-3- Objectifs de l’accueil en milieu professionnel

  Réf.: décret n° 2003-812 du 26 août 2003 et circulaire n° 2003-134 du 8 septembre 2003
  (BO n°34 du 18 septembre 2003 et RLR 523-3a)



Modalités d’accueil                                    Objectifs


Visite d’information      Découverte de l’environnement technologique, économique et
                          professionnel dans le cadre de l’éducation à l’orientation.


Séquence d’observation    Sensibilisation à l’environnement technologique, économique et
                          professionnel en liaison avec les programmes d’enseignement et dans
                          le cadre de l’éducation à l’orientation.


Stage d’initiation        Découverte des différents milieux professionnels pour définir un
                          projet de formation, dans le cadre d’un programme d’enseignement
                          comportant une initiation aux activités professionnelles.


Stage d’application       Articulation des acquis dans l’établissement scolaire avec les langages
                          techniques et pratiques du monde professionnel, dans le cadre d’une
                          formation préparatoire à une formation technologique ou
                          professionnelle.


Période de formation en Formation conduisant à un diplôme technologique ou professionnel.
milieu professionnel
         (PFE)
        2-4- Modalités de mise en place

       A partir du constat académique, des textes officiels de référence et de la réflexion liée à
ses pratiques pédagogiques, le groupe E.R.R. propose les recommandations suivantes :

                                              4ème                                  3ème
Objectifs                      1- Découvrir le monde du travail      1- Affiner le projet d’orientation
                               2- Définir le projet d’orientation       professionnelle
                                  professionnelle (nécessité de      2- Préparer l’insertion
                                  différencier les lieux de stage)       professionnelle


Type de convention             - séquence d’observation              - stage d’initiation
                               - stage d’initiation                  - stage d’application
possible
                                                                        (dans le champ professionnel
                                                                        pratiqué par le jeune à l’atelier)


Nombre de stages                                  1à3                                1à3



Durée de chaque stage                    de 3 à 6 jours                        1 à 2 semaines
                                                                       (en fonction de l’objectif visé)


Période *                      1er trimestre (objectif 1)            1er trimestre (objectifs 1 et 2)
                               2ème trimestre (objectif 1 et/ou 2)   2ème trimestre (objectifs 1 et 2)
                               3ème trimestre (objectif 1 et/ou 2)   3ème trimestre (objectif 2**)


Suivi                                         P.L.P.                                P.L.P.
 - contact avec l’entreprise                  et/ou                                 et/ou
 - visite                                      P.E.                                  P.E.
 - évaluation …

Rapport de stage               Ecrit et/ou oral                      Ecrit et oral
                                                                      - support du dossier C.F.G.
                                                                      - préparation à l’oral du C.F.G.


Evaluation                     - auto-évaluation                     - auto-évaluation
                               - évaluation par le tuteur en         - évaluation par le tuteur en
                                 entreprise                            entreprise
                               - compte rendu de visite (PLP ou      - compte rendu de visite (PLP ou
                                 PE) envoyé aux familles               PE) envoyé aux familles


* Ne pas accoler les périodes de stage aux vacances.
** La durée peut-être supérieure à 2 semaines dans le cadre d’un projet personnalisé (signature
envisagée d’un contrat d’apprentissage, …)
       2-5- Stages en immersion (rappel)
        Pour éviter les erreurs d’orientation et les éventuelles ruptures scolaires futures, il est
recommandé (travail de l’E.R.R. 2003-2004) d’organiser des stages d’immersion pour les élèves de 4ème
et 3ème en L.P., L.E.G.T.A., E.R.E.A., C.F.A./C.R.E.F.A.


a- Objectifs :

               Permettre d’élaborer et/ou de finaliser un projet de formation professionnelle.
               Vérifier les capacités du jeune à s’intégrer dans un établissement de formation
       professionnelle.
               Découvrir différents champs professionnels.


b- Période :

       La période de janvier / février semble la plus favorable afin d’élaborer les dossiers
d’orientation de fin d’année.


c- Durée :

        Pour que le jeune puisse bien cerner les enjeux d’une poursuite de scolarité dans ces
établissements, le stage ne doit pas avoir une durée inférieure à 2 jours ; celle-ci pouvant aller jusqu'à 1
semaine.


d- Exploitation :

       Utilisation du guide méthodologique proposé par l’E.R.R. en 2003-2004.
3- Exemples de parcours d’éducation à l’orientation
       3-1- S.E.G.P.A. de Saint-Junien (87)

Classe de 5ème : « La découverte des métiers » (1h /semaine)
   -   faire découvrir à chaque jeune différents métiers (visites d’entreprise, intervenants, vidéos,
       logiciels…)
   -   faire émerger les envies de chacun pour permettre l’ébauche d’un projet (questionnaire, livret de
       suivi du projet personnel…)
   -   rapprocher le projet de l’élève de ses capacités scolaires et des réalités du marché de l’emploi
   -   première approche des lieux de formation et des différentes qualifications (visites L.P.,
       C.F.A.…)
   -   préparation à la recherche du 1er stage de 4ème




Classe de 4ème : « La découverte des entreprises et des lieux de formation »
   -   1er stage en entreprise (1 semaine) : premier contact avec le monde du travail
   -   Visite de lieux de formation (C.F.A., L.P., L.P.A.…), intervenants présentant des établissements
       et les formations proposées
   -   Stage d’immersion en L.P. ou C.F.A. suivant le projet de l’élève (avec internat si nécessaire)
   -   2ème stage en entreprise (1 semaine dans une entreprise différente du 1er stage) éventuellement
       dans le même secteur d’activité si l’élève confirme son projet




Classe de 3ème : « Le choix »
   -   1er stage en entreprise (2 semaines) pour confirmer le projet (ou 2 fois 1 semaine pour un nouvel
       essai)
   -   Option : stage d’immersion si le projet n’était pas défini en 4ème ou en cas de changement
       important
   -   Entretien avec la Conseillère d’Orientation Psychologue.
   -   2ème stage en entreprise (2 semaines) : préparation à l’orientation, contacts avec les
       professionnels du secteur pour de futurs stages ou apprentissages
   -   Option : stages à la carte dans le cadre de projets particuliers
3-2- S.E.G.P.A. Jean-Lurçat de Brive (19)




Classe de 4ème : « La découverte des métiers »
   -   Stage en entreprise (1 semaine) : premier contact avec le monde du travail
   -   Visite de lieux de formation (C.F.A., L.P., L.P.A.…), intervenants présentant des établissements
       et les formations proposées
   -   Mise en réseau avec une autre SEGPA de Brive : stage d’un jour par semaine durant la période
       de janvier-février (découverte d’autres champs professionnels)
   -   Visites d’entreprises en liaison avec le projet technique et les champs professionnels
   -   Participation au forum des métiers



Classe de 3ème : « Le choix »


   -   Entretien collectif avec la COPsy : présentation des formations de la région, différenciation
       apprentissage et LP
   -   Entretien individuel avec la COPsy à la demande du jeune
   -   1er stage en entreprise (2 semaines au 1er trimestre) : ce stage s’effectue dans une spécialité du
       champ professionnel élargi de l’atelier dont dépend l’élève
   -   Stage d’immersion en LP, CFA, EREA, SEGPA au 2ème trimestre en fonction du projet du jeune
   -   2ème stage en entreprise (2 semaines au 2ème trimestre) : affiner ou finaliser le projet
       professionnel
   -   Option : stages à la carte dans le cadre de projets particuliers
   -   Participation à la semaine de l’enseignement professionnel
   -   3ème stage en juin : stage d’application afin de finaliser le projet d’orientation
       3-3- S.E.G.P.A. d’Ussel (19)

Classe de 5ème :

   -   Rencontres individuelles avec la C.O.Psy à la demande



Classe de 4ème : « Connaissance de l’environnement économique et social, découverte
de nouvelles professions »

   -   3 stages d’initiation à raison d’un par trimestre d’une durée de 1 semaine afin de découvrir
       différents champs professionnels
   -   Intervention en classe de la C.O.Psy
   -   Visite du forum des métiers
   -   Stages d’immersion dans un L.P. lorsque un projet de réorientation est envisagé par un élève



Classe de 3ème : « Elaboration et maturation du projet professionnel »

   -   Stage d’initiation en octobre de 2 semaines
   -   Stages d’application en décembre puis en juin
   -   Entretiens individuels avec la C.O.Psy à la demande de l’élève, des familles et de l’équipe
       pédagogique
   -   Participation à la semaine de l’enseignement professionnel, les élèves visitent un L.P. ou un
       C.F.A. de leur choix
   -   Visite du forum des métiers
   -   Participation des familles à la présentation par les Proviseurs des L.P. et C.F.A. du département
       de Corrèze des multiples filières post-3ème
   -   Stages d’immersion dans des L.P. à la demande des élèves au cours du 3ème trimestre
4- OUTILS DE SUIVI

 L’essentiel est que les élèves partent en stage avec des objectifs définis et que chaque stage soit
évalué en fonction de ces objectifs.
Différents outils de suivi sont recensés.
Cette liste n’est pas exhaustive.



   -   Une fiche contrat de recherche de stage destinée à l’élève qui sera évalué.
   -   Un dossier de stage (un pour les 4ème et un pour les 3ème) que l’élève complètera durant la
       période de stage. En 3ème, ce dossier peut servir de support à l’élaboration du rapport de stage
       (écrit et oral).
   -   Une fiche de suivi à l’attention du professeur chargé du suivi, à renseigner lors de la visite.
   -   Des fiches d’évaluation des compétences requises pour les 4ème et pour les 3ème (extraites du
       Livret de compétences) accompagnées d’un guide à l’attention du tuteur de stage qui devra les
       renseigner.



CONCLUSION

        Les stages en milieu professionnel restent un des principaux outils permettant d’amener chaque
jeune vers son projet professionnel.
 Ces stages font partie intégrante de la formation et ne peuvent avoir d’intérêt que s’ils répondent à un
ou des objectifs précis, adaptés au projet individuel de l’élève, objectifs faisant l’objet d’une
indispensable évaluation.
        Si ces stages sont des étapes essentielles au parcours d’éducation à l’orientation proposé à
chaque jeune, ils ne doivent ni devenir systématiques ou pratiques institutionnelles, ni un temps de
formation professionnelle comme on peut l’entendre pour les Périodes de Formation en Entreprise pour
les C.A.P.

        Cette adaptation à des projets individuels variés nécessite que nous gardions une certaine
souplesse dans nos pratiques (durées, périodes…), même si, en ayant pour objectif commun que ces
stages soient d’abord une préparation du jeune à son choix d’orientation, nous devrions aller
naturellement vers des pratiques plus semblables.




               Un exemple de démarche pratiquée à Brive (S.EG.P.A. Jean Lurçat)
                            est mis en ligne sur le site du Rectorat.

								
To top