Coups de Vents 2008

Document Sample
Coups de Vents 2008 Powered By Docstoc
					         2EME EDITION DES ECHANGES
         ENTRE HARMONIES
         DU NORD ET DU PAS-DE-CALAIS


         Président d’honneur : Maurice André
         Directeur Artistique : Philippe Langlet




         Biennale organisée par Domaine Musiques
         Avec le soutien financier des Départements
         du Nord et du Pas-de-Calais




Page 1                       Dossier de Presse
                                                      Sommaire

         Page 2 : sommaire
         Page 3 : Les enjeux de Coups de Vents
         Page 4 : Maurice André, Président d’Honneur. Philippe Langlet,
         Directeur Artistique
         Page 5 : Le calendrier des concerts
         Pages 6 à 9 : Les Harmonies
         Pages 10 et 11 : Le répertoire




Page 2                            Dossier de Presse
                                                                    Les enjeux
         Coups de Vents, « Espace Européen de Recherche, de Création et de Formation pour la
         Musique à Vent », est organisé par Domaine Musiques avec le soutien financier du
         Département du Nord et du Département du Pas-de-Calais, et a été crée à l’occasion
         des manifestations lille2004, Capitale Européenne de la Culture.

         Philippe LANGLET, Directeur du Conservatoire de Musique et d’Art Agrée et de
         l’Orchestre d’Harmonie de Dunkerque, est à l’initiative du projet et en est le Directeur
         Artistique. Maurice ANDRE, trompettiste de renommée mondiale, en est le Président
         d’Honneur.

         Les enjeux de Coups de Vents, concours et série de concerts échanges entre harmonies
         du Nord et du Pas-de-Calais, sont d'enrichir et renouveler le répertoire original qui
         permettra à nos orchestres à vent de retrouver une véritable identité et leurs lettres
         de noblesse. Il s’agit par ailleurs de mettre davantage en évidence l’omniprésence de
         la musique à vent dans les musiques d’aujourd’hui, qu’elles soient savantes,
         populaires, festives, traditionnelles, actuelles et amplifiées…


         Le Nord et le Pas-de-Calais, par la richesse historique et numérique de leurs
         harmonies, sont en effet un vivier repéré dans le monde entier. Ce patrimoine vivant,
         épicentre d’un mouvement orphéonique issu de la Révolution Française qui a exporté
         dans le monde entier le modèle français “Orchestre d’Harmonie” d’aujourd’hui, se
                                                            situe au cœur d’une Euro-région
                                                            géographiquement privilégiée.
                                                            Ce monde des harmonies est
                                                            aujourd'hui               fragilisé
                                                            principalement en raison d’un
                                                            manque de répertoire adapté.



                                                             Coups de Vents ambitionne ainsi
                                                             de participer à la reconquête et à
                                                             la renaissance des Harmonies en
                                                             développant ces 2 axes prioritaires
                                                             que sont le renouveau du
                                                             répertoire et la formation des
                                                             chefs.



         Tous les deux ans, en alternance avec le concours international de composition,
         « Coups de Vents sur Sainte-Cécile » permet à 8 harmonies du Nord et du Pas de
         Calais, d’échanger et faire éclore pour un public de plus en plus large, des œuvres
         nouvelles issues du répertoire Coups de Vents : œuvres lauréates ou remarquées à
         l’occasion des concours et commandes spéciales pour la circonstance de pièces
         inédites aux lauréats de ce même concours ou aux compositeurs partenaires (jurys,
         institutions, ...)

         C’est ainsi que sur les rythmes et sons des Musiques pour le Cirque, le public a
         découvert lors de la première édition en 2005 des œuvres contemporaines nouvelles
         et inédites. Pour cette deuxième édition 2007, les Départements du Nord et du Pas-de-
         Calais ont invité à nouveau 8 sociétés du Nord et du Pas-de-Calais à participer à ces
         échanges. Chaque société offrira ainsi 2 concerts avec le même programme : l’un dans
         sa ville, et l’autre, dans la ville de la société jumelée.




Page 3                                      Dossier de Presse
                              Maurice André Président d’Honneur
         A 20 ans, il obtient le Premier Prix d’Honneur du Conservatoire de Paris (récompense
         jusqu’alors jamais décernée à un trompettiste). 10 ans plus tard, il est lauréat du
         concours international de Munich. Il se produira des centaines de fois au cours de sa
         carrière dans toute l’Allemagne tombée sous son charme.
         Le destin l’amènera dans le tourbillon d’une carrière internationale exceptionnelle.
         Avant-gardiste, Maurice ANDRE jouera à travers le monde accompagné par les
         orchestres symphoniques les plus prestigieux et sous la direction de chefs de légende
         (Karajan, Munch, Solti, Barenboïm…). La presse internationale le saluera unanimement
         comme “ le plus Grand Trompettiste de notre temps ”.
         Il consacrera toujours une partie de son activité à la pédagogie en animant des master-
         classes dans de nombreux pays et l’école des cuivres du monde entier en sera à jamais,
         profondément transformée. Il travaille encore la trompette 5 heures par jour pour
         demeurer l’exemple et assurer la continuité de son œuvre magistrale.
         Maître et ami de Philippe LANGLET, parfois son complice, c’est tout naturellement qu’il
         a accepté de devenir le Président d’Honneur de Coups de Vents.


                             Philippe Langlet Directeur Artistique
         Lauréat du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la
         classe de Maurice André, chef d’orchestre, Directeur du Conservatoire de Musique et
         d’Art Dramatique, de l’Orchestre Symphonique et de l’Orchestre d’Harmonie de la Ville
         de Dunkerque, Philippe LANGLET a également été Directeur des orchestres d’harmonie
         de la Ville du Havre pendant 10 ans. Il a dirigé, en France et à l’étranger, de nombreux
         orchestres (l’Orchestre de Chambre Lyrique de Paris, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen,
         les Chœurs de l’Armée Rouge, les Chœurs de l’Opéra de Paris, l’Orchestre National du
         Kazakhstan, l’Orchestre d’Etat de Moscou, l’Orchestre de L’Arizona State University… )
         et a également évolué dans le jazz et la variété en dirigeant tant en concert qu’en
         enregistrement Nicole Croisille, Fabienne Thibault, Michel Legrand, Nino Ferrer, Didier
         et Francis Lockwood, Michel Delpech, Claude François, … mais aussi les concertistes
                                     internationaux Maurice André, Gabriel Bacquier, Chris
                                     Lindberg, Roger Bobo, Bryan Bowman…
                                     Sa discographie est riche (13 albums édités). Il s’est
                                     également beaucoup investi en qualité de conseiller
                                     artistique auprès de personnalités (telles que Maurice
                                     ANDRE dans le cadre des Concours Internationaux de la
                                     Ville de Paris) et de villes (Anvers, Capitale Culturelle de
                                     l’Europe en 1993, Lille 2004 Capitale Européenne de la
                                     Culture). Il contribua de 1973 à 1986 en qualité de
                                     trompettiste, à l’activité (concerts et discographie) de
                                     l’orchestre de scène de l’Opéra de Paris, de l’Orchestre de
                                     Paris, de l’Orchestre National d’Ile de France... placés sous
         la baguette de chefs prestigieux tels que Daniel Barenboïm, Lorin Maazel, Claudio
         Abbado… et participa à des concerts avec des solistes prestigieux (Michel Becquet,
         Gilles Millière, ...)
         Il est aujourd’hui président de WASBE FRANCE structure associée à la World
         Association for Symphonic Bands and Ensembles regroupant 55 pays, membre de
         l’UNESCO, et président de DRaPOS, association nationale pour le Développement et le
         Rayonnement des Pratiques Orchestrales Scolaires.




Page 4                                      Dossier de Presse
                                                       Calendrier

                                Concerts gratuits

                    Le dimanche 21 octobre à Aulnoye-Aymeries
            l’Harmonie Municipale d'Aulnoye - Aymeries reçoit la Musique
             Municipale d’Ardres -15h30 - Théâtre Léo Ferré (rue du Foyer)


                           Le samedi 27 octobre à Outreau
               l’Harmonie Municipale d’Outreau reçoit l’Harmonie Municipale
                  de Bousbecque - 19h30 – Centre Phénix (place Léon Blum)


                          Le samedi 03 novembre à Bousbecque
                  l’Harmonie Municipale de Bousbecque reçoit l’Harmonie
                 Municipale d’Outreau - 19h30 - Salle Jean Debuf (complexe
                                 sportif – rue de Linselles)


                             Le samedi 17 novembre à Harnes
               l’Harmonie de Harnes reçoit l’Harmonie Batterie Municipale de
              Leffrinckoucke – 20h30 – Centre Culturel Prévert (rue Montceau)


                         Le samedi 24 novembre à Leffrinckoucke
                  l’Harmonie Batterie Municipale de Leffrinckoucke reçoit
                  l’harmonie de Harnes – 20h30 - La Poudrière (rue Roger
                                      Salengro)


                  Le samedi 24 novembre à Montigny-en-Gohelle
          l’Harmonie Municipale de Montigny-en-Gohelle reçoit l’Harmonie
         Municipale d'Anzin – 20h30 – Gymnase Billoux (rue Jacques Prévert)


                        Le vendredi 30 novembre à Anzin
           l’Harmonie Municipale d'Anzin reçoit l’Harmonie Municipale de
         Montigny-en-Gohelle - 20h30 – Théâtre Municipal (av Anatole France)


                         Le dimanche 16 décembre à Ardres
             la Musique Municipale d’Ardres reçoit l’Harmonie Municipale
         d'Aulnoye-Aymeries – 16h - Salle des Sports d’Ardres (av. du Général
                                     de Gaulle)




Page 5                             Dossier de Presse
                                                         Les harmonies
         Harmonie Municipale d’Aulnoye–Aymeries

         La société musicale d’Aulnoye fut créée en 1887 sous forme de fanfare. Ce n’est qu’en
         1920 qu’elle se transforme en harmonie.
         Et c’est à partir de 1953, par le rattachement, à cette même date, d’un village voisin
         Aymeries à la commune d’Aulnoye, que la société prend alors le nom d’ Harmonie
         Municipale d’Aulnoye-Aymeries.
         Cette société restructurée remporte successivement la coupe des harmonies en 1972,
         1975, 1978 et la coupe Marc DELMAS en 1981.
                                             Sous la baguette de Paul DUFRANE et forte de 86
                                             musiciens, elle se présente aux différents concours
                                             fédéraux pour se classer finalement en excellence A
                                             le 11 juin 1989 à Béthune, classement confirmé à
                                             plusieurs reprises sous la baguette de Michel
                                             HANNON promu Directeur, en 1990.
                                             Depuis 2005, l’orchestre avec un effectif d’environ
                                             55 musiciens est maintenant placé sous la baguette
                                             de Denis JAFFRELOT nommé Directeur après en
                                             avoir été Directeur Adjoint depuis 1994.
                                             La société eut plusieurs Présidents dont Maurice
                                             LIBIER qui assura cette fonction pendant 40 ans
                                             jusque 1996. Nommé Président d’honneur, il est
                                             alors remplacé par Pierre LENCLUD à la tête de
                                             cette belle phalange musicale qui participe à de
                                             nombreux festivals et concerts ainsi qu’à toutes les
                                             manifestations de la ville d’Aulnoye – Aymeries. La
         société donne aussi régulièrement chaque année au théâtre Léo Ferré à Aulnoye-
         Aymeries un concert de printemps en l’honneur de ses membres bienfaiteurs, un
         concert d’automne avec bien souvent la participation d’un soliste de renom, d’un
         groupe musical ou d’une autre société.



         Harmonie Municipale d’Outreau
         Créée en 1919 sous l'appellation "Fanfare Communale", l’Harmonie Municipale
         d'OUTREAU est essentiellement composée d'élèves de l'Ecole Municipale de Musique,
         et d'anciens élèves.
         Elle se produit à de nombreuses occasions telles que concerts, cérémonies
         patriotiques dans la commune, festivités communales diverses etc...
                                                En 1981, Daniel MERLIN, directeur de l’Ecole
                                                                                    er
                                                 de Musique depuis 1977, crée le 1 Orchestre
                                                 de Jeunes de la Délégation de BOULOGNE Sur
                                                 MER à l'Ecole de Musique d' OUTREAU.
                                                 Complément indispensable, il permet aux
                                                 élèves débutants de pratiquer ensemble la
                                                 musique et de goûter aux bienfaits de la vie
                                                 associative. Cet orchestre s'adresse à des
                                                 élèves ayant au moins deux années de
                                                 pratique instrumentale.
                                                 En 1986, Daniel MERLIN décide de faire classer
                                                 l'orchestre de l'Harmonie Municipale.
         Grâce au travail de formateurs dynamiques et à la participation active des jeunes à
         tous les niveaux, l'Orchestre d' Harmonie s'est hissé en mai 2005 au Concours National
         de SAINT-PIERRE DES CORPS (près de TOURS) au rang de la Division Excellence 1ère
         Section.
         En mars dernier, l’orchestre de l’harmonie municipale a été sélectionné pour participer
         à l’émission TV de France 3 “En Avant la Musique” où il a été finaliste.
         Aujourd'hui l'Harmonie Municipale compte 65 musiciens et participe régulièrement
         aux Concours Nationaux des Orchestres d'Harmonie de la Confédération Musicale de
         France.
Page 6                                      Dossier de Presse
         Harmonie Municipale de Bousbecque

         L'Harmonie Municipale de Bousbecque fut créée en 1866.
         Aujourd'hui, elle se compose de plus de 80 sociétaires. Elle participe depuis plusieurs
         années à tous les concours nationaux et a gravi différents échelons.
         Actuellement c’est Pascal LHONNEUX, Directeur de la Société depuis 1983, qui a
                                           amené celle-ci à remporter un premier prix
                                           ascendant lui permettant d’accéder en division
                                           Excellence 2ème Section lors du dernier concours à
                                           HARNES en 2004.
                                           La Société Musicale prête activement son concours
                                           aux manifestations officielles ou religieuses mais
                                           plus encore à l’animation de quartiers, en relation
                                           avec de nombreuses et dynamiques associations
                                           que compte la commune.
                                           Par ailleurs, chaque année, 2 concerts à thème sont
                                           organisés : les années 60, les musiques de films,
                                           avec Walt Disney, ... C’est également l’occasion
                                           d’accueillir des solistes réputés ou des sociétés
                                           musicales de prestige et d’échanger avec eux de
                                           grands moments musicaux.
                                           Enfin, l'Harmonie Municipale fait partie des
         “Ambassadeurs” de la commune et porte fièrement ses couleurs et sa réputation en
         France comme à l’étranger.



         Harmonie de Harnes

         En 1863, la « Société Musicale de la Commune d’Harnes » est créée, mais ce n’est
         qu’en 1912 qu’elle prendra la forme d’une harmonie. En 1925, l’« Harmonie Ouvrière
         de Harnes » naît de la fusion de « l’Harmonie Municipale la Jeune France » et de la
         « Fanfare Ouvrière Municipale ». Au sein de cette nouvelle société, les musiciens
                                                                                           ère
         obtiennent au cours de nombreux concours des succès éclatants et se classent en 1
                    ère
         division, 1 section en 1934.

                                     En 1962, l’harmonie fête ses 100 ans, l’occasion
                                     d’organiser un grand festival de musique auquel
                                     participent 20 sociétés musicales de la région.

                                     Au cours des 30 dernières années, le champ artistique de
                                     l’Harmonie va s’élargir à la pratique chorale et aux actions
                                     scéniques ; les musiciens vont dés lors axer leurs
                                     productions sur le spectacle auquel le public répondra
                                     toujours plus nombreux, dépassant largement les limites
                                     de la ville.

                                     Depuis 2000, Yorick Kubiak est à la tête de l’harmonie dont
                                     l’effectif se rajeunit. En 2003, l’harmonie se reclasse en
                                                            ème
                                     division supérieure 2      section, alors qu’elle n’avait plus
         participé à aucun concours depuis 1981. Grâce à son chef jeune et dynamique, les
         concerts et les participations à diverses manifestations s’enchaînent (Concerts des
         Sainte-Cécile, défilés, Parade Lille 3000, Emission « Tenue de Soirée » sur France 2,
         « En avant la Musique » sur France 3, etc.)




Page 7                                      Dossier de Presse
         Harmonie Batterie Municipale de Leffrinckoucke

         Cette formation voit le jour le 21 mars 1985, sous l’impulsion de ses fondateurs,
         Messieurs Gérard et Michel NIERENBERGER et Messieurs Dominique et Frédéric DAIX.
         Les débuts officiels de l’HBML datent du concert de printemps de juin 1985.
                                           C’est une telle révélation que la municipalité félicite
                                           les dirigeants et encourage la pratique musicale en
                                           créant l’école de musique en novembre 1985.
                                           Ainsi encouragés, les fondateurs vont lui dessiner sa
                                           véritable personnalité.
                                           Cet ensemble regroupe toutes les familles
                                           d’instruments à vent et de percussions.
                                           Son répertoire comprend du jazz, de la variété et du
                                           classique jusqu’à des créations et des compositions
                                           inédites.
                                           L’évolution du monde actuel lui a demandé une
                                           adaptation intelligente et raisonnée aux tendances,
                                           aux goûts, aux désirs de notre époque, tout en
                                           restant fidèle aux traditions de l’orchestre à vent
                                           français.
                                           L’orchestre multiplie concerts, auditions, défilés, lui
         valant de toutes parts d’encourageantes félicitations.
         Cette phalange musicale est devenue un ensemble réputé au rayonnement artistique
         certain, véritable ambassadrice de la Flandre Maritime.




         Harmonie Municipale de Montigny-en-Gohelle
         Fondée en 1890, l’Harmonie Municipale de Montigny-en-Gohelle, classée
         actuellement en division d’honneur, se compose de 80 instrumentistes issus pour la
         grande majorité de l’école municipale de musique.
         es concerts drainent un public toujours plus nombreux au sein de la ville mais
         également dans la région où elle est régulièrement invitée.
         Les programmes de concerts se composent essentiellement d’œuvres du répertoire
         classique et d’œuvres originales pour orchestre d’harmonie, mais également de
                                                     musiques de films en passant par la variété
                                                     et le jazz, proposant ainsi au public toujours
                                                     plus nombreux lors de ses prestations, de
                                                     découvrir des univers musicaux allant des
                                                     consonances       dites     classiques     aux
                                                     ambiances sonores plus contemporaines. A
                                                     titre d’exemples, l’Harmonie Municipale de
                                                     Montigny-en-Gohelle a participé aux
                                                     événements « Trompettissimo » avec Guy
                                                     Touvron, ou encore au concert de la CGT en
                                                     2006 avec l’ensemble Tubayaga pour une
                                                     création de Arnaud Boukhitine au Zénith de
                                                     Lille.
                                                     L'harmonie est dirigée depuis 1992 par
                                                     Olivier Degardin et accède en 2004 à la
         division Honneur. Olivier Degardin a suivi ses études musicales au CNR de Douai et au
         Conservatoire du 10ème arrondissement de Paris et a obtenu en 2006 le concours de
         professeur territorial d’enseignement artistique dans la discipline « direction
         d’ensembles instrumentaux ». Actuellement directeur de l‘école municipale de
         musique ainsi que de l’orchestre d’harmonie de la ville de Montigny-en-Gohelle, il est
         également professeur assistant à la classe de trompette/cornet du CNR de Douai et
         trompette solo à l’orchestre symphonique de Douai.




Page 8                                      Dossier de Presse
         Harmonie Municipale de Anzin

         C’est en 1811 qu’est créée la première formation musicale à Anzin, sous le statut de
                        Corps de Musique des Sapeurs Pompiers. En 1926 fût créée la Société
                        Philharmonique, la commune accordera sa protection et une
                        subvention pour l’achat d’instruments à condition que ladite société
                        s’engage à « marcher à toute réquisition de la Municipalité ».

                         Cette formation d’ordre militaire passa, en 1830, au bataillon de la
                         Garde Nationale d’Anzin. En 1860, la Musique devint communale sous
                         l’administration du Maire et adopta la tenue civile. C’est enfin en 1945
                         qu’elle prendra la forme qu’on lui connaît aujourd’hui. Sous les
                         baguettes successives de Messieurs Lodigeois, Olivaux et Pepek,
                         l’Harmonie Municipale d’Anzin est dirigée depuis 2004 par Jean-
                         François Vanbeselaere et son adjoint Mickaël Defossez.

         L’harmonie est, évidemment, très impliquée dans la vie culturelle de la commune mais
         également dans celle de l’arrondissement valenciennois. Sa notoriété lui a permis de
         collaborer pour le cinéma avec Bertrand Tavernier pour le film « Ca commence
         aujourd’hui » sur une musique de Louis Sclavis.



         Musique Municipale de Ardres
         La musique municipale d’Ardres est issue de 2 formations distinctes : « La fanfare des
         sapeurs pompiers », créée en 1811, et, après une scission au sein de ses membres en
         1878, « la musique municipale d’Ardres ».
         Après avoir traversé 3 guerres, la musique municipale d’Ardres s’éteignit de 1966 à
                                                   1976.
                                                   En 1976, un embryon de phalange musicale
                                                   fut reconstitué sous forme associative mais
                                                   sombra à nouveau en 1989.
                                                   En 1989, Mr Bernard CARPENTIER, Maire
                                                   d’Ardres et Conseiller général, fit appel à Mr
                                                   Christian POTTIEZ pour mettre en place une
                                                   véritable école de musique dans la cité.
                                                   C’est en 1990 que la Musique Municipale
                                                   d’Ardres, placée sous la direction de son
                                                   nouveau chef, retrouva un statut municipal.
                                                   Après un travail intensif de 9 années, la
                                                   Musique Municipale fit honneur à ses
         prédécesseurs en gagnant au concours de St-Omer, son accession à la division
         supérieure 1ére section.
         Placée en 2002 sous la conduite de son nouveau chef, Xavier POTTIEZ, elle a remporté
              er
         un 1 prix ascendant en 2005 au concours de cambrai et se trouve donc placée en
         division excellence.




Page 9                                      Dossier de Presse
                                                        Au programme
             Présentation de quelques unes des œuvres présentées
                 lors des concerts Coups de Vents sur Sainte-Cécile


          Œuvres de Jean-Philippe VANBESELAERE
          Compositeur, Arrangeur, Orchestrateur, Chef d’Orchestre

          Originaire du Nord de la France, Jean-Philippe VANBESELAERE étudie la Formation
          musicale et le Violon à l’Ecole Nationale de Musique de Saint-Omer, puis l’Analyse, la
          Culture musicale, l’Ecriture et le Saxophone au Conservatoire National de Région de
          Lille, ainsi que la Direction d’orchestre et l’Orchestration à l’Ecole Nationale de
          Musique de Tourcoing.
          Lauréat du Concours International de Composition « Coups de Vents » (Lille-2004 -
          Capitale Européenne de la Culture), ses œuvres sont créées et interprétées par les
          solistes des plus prestigieux orchestres (Orchestre National de France, Orchestre
          Symphonique de Philadelphie, Orchestre de Paris, …) les professeurs des
          établissements d’enseignement musical de renommée internationale (Conservatoires
          Nationaux Supérieurs de Musique et de Danse de Paris et Lyon, Juilliard School de
          New-York, Conservatoires de Shanghai, Lausanne, Rome, …) et sont régulièrement
          diffusées et enregistrées par de nombreux orchestres à travers le Monde ( U.S.A.,
          Russie, Chine, Corée du Sud, Ukraine, Japon, Espagne, Taïwan, ...).
          Après avoir occupé le poste de coordinateur de site pilote dans le cadre du protocole de
          décentralisation culturelle Etat / Région Nord / Pas-de-Calais, Jean-Philippe
          VANBESELAERE est actuellement conseiller aux études et responsable du département
          « Orchestres et Musique de chambre » à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de
          Saint-Omer ; enseignant à l’Ecole de Musique de Saint-Martin-au-Laërt ; directeur
          musical de l’Orchestre Symphonique des Jeunes du Nord / Pas-de-Calais et du French
          Wind Orchestra.


          « Around the World »
          2ème prix Coups de Vents/Lille 2004

          L’histoire de cette pièce est liée au thème des musiques du monde, imposé au
           er
          1 Concours International de Composition pour Orchestre d’Harmonie
          Lille2004 – Capitale Européenne de la culture : après avoir vu le logo de cette
                                  manifestation (un petit homme chaussé de bottes de
                                  sept lieues), Jean-Philippe Vanbeselaere décide de le
                                  faire voyager. Commençant par deux pays du continent
                                  africain, l’un mystérieux et l’autre envoûtant, il se dirige
                                  vers deux pays de culture celtique pour se rendre
                                  ensuite – dans une ambiance slave et tzigane – en
                                  Europe de l’Est, et revenir après à Lille (la pièce se
                                  conclue par un clin d’œil au folklore du Nord avec le
                                  célèbre thème du « P’tit Quinquin »).
          C’est avec cette composition que Jean-Philippe a remporté le Deuxième prix
          (Prix de la Ville de Dunkerque).


          « Visuels »
          Commande Coups de Vents 2005

          Grâce à un savant mélange de prouesses techniques, acrobatiques et physiques
          couplées à une théâtralisation de la mise en scène, toute une jeune génération
          d’artistes a apporté depuis quelques années une nouvelle dimension aux arts du
          cirque.
          Jean-Philippe Vanbeselaere a souhaité rendre hommage à ces artistes en leur offrant
          une suite musicale de plusieurs tableaux, dans lesquels les différentes ambiances
          permettent au spectateur de s’immerger dans l’univers magique de ces spectacles.

Page 10                                      Dossier de Presse
          « Le livre des Merveilles du Monde (Tome 1) »
          Commande Coups de Vents 2005

          Marco Polo, prisonnier à Gênes, dicte à son compagnon de cellule le récit détaillé de
          ses voyages : le « Livre des Merveilles du Monde » représente l’ouvrage le plus célèbre
          et le plus important de la littérature de voyage. Agrémenté d’une profusion de détails
          importants, il constitua en Europe la seule source d’informations sur la géographie de
          l’Extrême-Orient.
          Dans cette composition, Marco Polo quitte sa Venise natale sur un air de tarentelle,
          pour traverser ensuite les paysages désertiques de l’Asie centrale à la rencontre de
          Kubilaî Khân ; son périple l’amène à la découverte de la Chine où il deviendra
          gouverneur de la cité de Yang-Chou durant trois années.
          Marco Polo retourne enfin dans sa cité de Venise en rêvant déjà à de nouvelles
          expéditions.




          Œuvres de Thierry MULLER
          Thierry Muller a fait ses études musicales au CNR de Rouen (médaille d’or de flûte) et
          au CNSM de Paris (dans les classes de flûte, d’analyse, de solfège et d’harmonie). Il est
          titulaire du CA de professeur chargé de direction et du certificat d’Aptitude de
          directeur d’école nationale de musique et de danse.
          Il a reçu plusieurs prix de composition nationaux et internationaux, pour orchestre à
          vent généralement et a composé de nombreuses œuvres de musique de chambre
          (octuor à vent, trio violoncelle/cor/piano, pièces pédagogiques)
          Il collabore régulièrement avec divers ensembles (Orchestrations, créations et
          spectacles) et notamment avec le duo Marcel Azzola / Lina Bossatti

          Thierry Muller est actuellement directeur de l’ENMD de la communauté de communes
          de Port-Jérôme (76).



          « Nil Sounkoro »
          3ème prix Coups de Vents/Lille 2004

          « Aux sources du Nil » est la traduction de ce titre en langage Burkinabe. A partir d’une
          section rythmique relevée dans une musique de fête d’Ouganda et un thème, ou
          plutôt la « tête » d’un thème pentatonique tiré d’un chant rituel du Burkina-Faso,.
          « Nil Sounkoro », tout au long de son développement propose des incantations et des
          danses toutes issues d’une même source et pourtant jamais identiques. Au rythme
          envoûtant du marimba et du xylophone, qui rappellent le balafon, et des différents
          instruments à peau tendue, symbolisant le chemin parcouru dans la savane et le
          désert, l’orchestre, tel un groupe de chanteurs, enveloppe ses prières et laisse éclater
          ses joies.
          Parfois unis, parfois tous solistes, les vents de l’orchestre trouvent dans cet écrin
          rythmique et obsédant, un chemin jusqu’aux sources et finissent enfin par atteindre
          Nil Sounkoro.



          « Héphaïstos »
          Commande Coups de Vents 2005

          Dieu du feu, de la métallurgie et maître des volcans, ce dieu grec est passé par les
          affres les pus terribles. Désavoué et estropié par son propre père, Zeus le Dieu des
          Dieux, il passe des années sous la mer à apprendre le maniement des instruments de
          la forge.
          De retour sur l’Olympe, son habileté à forger les armes divines le rend rapidement
          indispensable et c’est alors le début de son règne glorieux.
          La pièce, sans pour autant décrire pas à pas la légende du dieu grec, s’attache à la
          progression, à la rédemption de ce personnage mythologique.
          De la naissance mystérieuse d’Héphaïstos caractérisée par les premières mesures de la
          pièce à al colère du Dieu des dieux, symbolisée par la sombre fanfare qui suit, jusqu’à

Page 11                                      Dossier de Presse
          l’apogée sonore de la fin, c’est un essai musical du passage de l’ombre à la lumière qui
          est proposé là.

          « En Piste ! »
          Commande Coups de Vents 2005

          Pas d’argument littéraire sur ces quatre pièces mais plutôt le plaisir d’écrire de courts
          pastiches de moments drôles, magiques, impressionnants de ce spectacle total qu’est
          le cirque.
          « Clowns » s’attache au grotesque dans une valse modérée aux harmonies acides,
          rompue au milieu par un épisode effréné de monocycle.
          « Eléphants » est une « marche pachydermique » dans laquelle TM a essayé de rendre
          la noble lourdeur du porteur de défenses.
          « Contorsionnistes » fait appel à des souvenirs du cirque de Pékin et à ces
          chorégraphies au ralenti qui allient la grâce la plus aérienne aux prouesses physiques
          les plus incroyables.
          « Galop » enfin se veut le témoignage de la joie sans retenue du public face au délire
          finale de toute la troupe.
          Et si le public du concert y perçoit tout autre chose, ce ne sera pas grave du tout !


          « Six préludes pour orchestre d’harmonie »
          de Jean-Michel DEFAYE
          Jean-Michel Defaye entre au CNSMD de Paris à 10 ans en classes de solfège et de
          piano. Deux ans plus tard, il est admis dans les classes d’Harmonie et Contrepoint-
          Fugue. Rapidement, il obtient ses Prix d’écriture et cette voie le mène en classe de
          Composition qui lui vaut en 1952 un Premier Second Grand Prix de Rome. Il obtient
          également à la même époque deux prix internationaux de composition : le Prix de la
                                                    nd
          Fondation Lili Boulanger à Harvard et le 2 Prix de la Reine Elisabeth de Belgique.
          En parcourant son catalogue, on voit d’emblée qu’il a la passion des instruments et
          notamment des instruments à vent. Son langage musical est clair, atonal mais non
          dodécaphonique, souvent influencé par le jazz, nullement avant-gardiste mais plutôt
          emprunt d’un certain traditionalisme. Jean-Michel Defaye est l’arrangeur de plus de
          150 chansons de Léo Ferré.


          « Six préludes » - Commande Coups de Vents 2007
          Cette œuvre m’a été commandée par mon ami Philippe Langlet, directeur artistique de
          Coups de Vents. Sur ses recommandations, j’ai cherché une écriture relativement facile
          afin que ces pièces soient accessibles à de jeunes formations. Egalement, j’ai opté pour
          une suite de pièces courtes plus faciles d’exécution qu’une pièce longue d’un seul
          tenant. En voici une rapide présentation :

          Prélude 1. Tempo lent. Très chromatique et à la fois mélodique et rythmique.
          Prélude 2. Tempo moderato. Construit sur un ostinato de 2 mesures. Ostinato utilisé
          comme élément principal ou en contre-chant.
          Prélude 3. Sans tempo avec des interventions de solistes au début et à la fin. Le milieu
          dans un tempo lent et mesuré, étant réservé à tout l’orchestre.
          Prélude 4. C’est la marche à la Prokofiev … mais dans un style jazzy !
          Prélude 5. Tout simplement un Choral classique
          Prélude 6. C’est la pièce de virtuosité. Tempo rapide. Beaucoup de gammes. Des
          passages très rythmiques et également un passage aléatoire plus des solos de
          percussions.


          « Romantic Charmes of Pentatonic »
          de He Sheng Wang

          Comme son nom l'indique l'œuvre est construite à partir de thèmes chinois nés de la
          gamme à 5 tons dite pentatonique. Wang He Sheng a choisi de mettre en évidence le
          charme exceptionnel de ce mode extrême oriental au travers d'une orchestration
          résolument occidentale, voire française, tant dans le choix des instruments que dans
          leur positionnement au sein de la composition.
Page 12                                      Dossier de Presse
          Après une introduction pompeuse et solennelle, les thèmes populaires illustrent
          tantôt la fête à l'esprit léger et fin qui caractérise la culture populaire chinoise, tantôt
          la mélancolie et la tristesse au travers de magnifiques solos très courts dédiés au
          hautbois ou à la trompette. La deuxième partie de l'œuvre expose des thèmes, d'abord
          individuellement par groupes instrumentaux, puis savamment superposés par les
          différentes familles instrumentales de l'orchestre. Les musiciens sont invités ensuite à
          alterner musique, claquements de mains et cris de la fête et du folklore, pour nous
          emmener vers un final brillant et festif au plus grand plaisir des interprètes et du
          public.




Page 13                                       Dossier de Presse

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:12
posted:12/10/2011
language:
pages:13