PROPOSITION DE SYNTHESE - DOC

Document Sample
PROPOSITION DE SYNTHESE - DOC Powered By Docstoc
					                                         SOMMAIRE
                                                                                             Pages

Introduction                                                                                 3

1 – Présentation de la délégation                                                            4

2 – Population formée de la délégation en 2010                                               10
   2.1. Personnes formées                                                                    10

   2.2. Stagiaires formés                                                                    11

   2.3. Heures stagiaires pour les agents statutaires et non statutaires (nombre)            12

3 – Activité formation de la délégation en 2010                                              13
   3.1. Stagiaires formés CNRS et non CNRS et heures stagiaires (nombre,                     13
       mode de formation)

   3.2. Actions de formation mises en œuvre (nombre et répartition par domaine
        de connaissance)                                                                     14

   3.3. Actions de formations organisées par la délégation et réparties par titres et
       Objectifs du plan quadriennal d’orientation de la formation                           15

4 – Bilan des actions de formation de l’année 2010                                           16
     4.1. Actions Régionales                                                                 16
               4.1.1. Accompagner les missions scientifiques                                 16
               4.1.2. Soutenir l’intégration et le développement professionnels des agents   20
               4.1.3. Optimiser la performance de la formation                               22

     4.2. Actions Nationales                                                                 22
               4.2.1. Mutations scientifiques et technologiques                              23



                                                                                                     1
                4.2.2. Interfaces et convergences entre disciplines                          23

       4.3. Écoles Thématiques                                                               23
                 4.3.1. Interfaces et convergences entre disciplines                         24

5 – Projets de l’année 2011                                                                  25
   5.1. Actions Régionales                                                                   25
               5.1.1. Accompagner les missions scientifiques                                 25
               5.1.2. Soutenir l’intégration et le développement professionnels des agents   27
               5.1.3. Optimiser la performance de la formation                               28

   5.2. Actions Nationales                                                                   28

   5.3. Écoles Thématiques                                                                   29

6 - Présentation du budget (cf. tableaux 1 à 4 bis en annexe)                                30
   6.1. Analyse des dépenses et des recettes 2010                                            30

   6.2. Commentaires concernant la demande 2011                                              31


ANNEXES                                                                                      32


       Tableaux budgétaires

          - Tableau 1 : Exécution du budget des actions régionales 2010
          - Tableau 2 : Répartition des dépenses 2010 et des demandes 2011 des actions régionales
            de formation par domaine de formation
          - Tableau 2 bis : Répartition des dépenses 2010 et des demandes 2011 liées aux actions
            régionales d’accompagnement de la formation
          - Tableau 2 ter : Frais de déplacement : dépenses 2009-2010 et prévisions 2011
          - Tableau 2 quater : Indemnités d’enseignement : dépenses 2010 et prévisions 2011
          - Tableau 3 : Récapitulatif des bilans budgétaires des actions nationales
          - Tableau 3 bis : bilan budgétaire des actions nationales
          - Tableau 4 : Récapitulatif des bilans budgétaires écoles thématiques
          - Tableau 4 bis : Bilan budgétaire des écoles thématiques

       Fiche de réalisation des actions nationales

       Fiche de réalisation des écoles thématiques

       Fiche de synthèse utilisée dans le cadre du dialogue de gestion mise à jour pour l’année 2010




                                                                                                    2
Introduction
2010 est l’année de la mise en œuvre du nouveau plan d’orientation de la formation (2010-2013) qui
s’articule autour de 3 thèmes :
                 - Accompagner les missions scientifiques ;
                 - Soutenir l’intégration et le développement professionnel des agents ;
                 - Optimiser la performance de la formation.
77% des formations s’inscrivent dans l’accompagnement scientifique et 23 % dans le soutien à l’intégration
et au développement professionnel des agents.

Au-delà de l’ensemble des actions menées, les priorités définies par la DRH pour 2009 concernant d’une part
le parcours de formation des Directeurs d’unités et d’autre part l’accompagnement des personnels non
permanents ont été mises en œuvre.
L’activité formation a été très soutenue. Nous avons formé 2 521 stagiaires, 1236 en 2009. Cela s’explique
par la mise en œuvre de 7 actions nationales et de 2 écoles thématiques, mais également, par l’organisation
de nouvelles formations. 216 actions de formations ont été réalisées contre 146 en 2009. A ressources
constantes, le pôle formation s’approche de sa limite en termes de réalisations.

Courant 2010, le dialogue de gestion a été initié. Il s’est traduit par l’envoi de la demande budgétaire au
début du mois de septembre (à la place de début décembre), par une approche pluriannuelle (demande
réalisée pour 2011, 2012 et 2013) et par l’exploitation d’un référentiel budgétaire national.

En 2011, les projets de formation présentés s’inscrivent dans les thèmes du nouveau plan d’orientation de la
formation. L’accompagnement des missions scientifiques reste prédominant. L’accent sera notamment mis
dans le domaine des mutations scientifiques (nombreuses formations en sciences biologiques) et sur les
méthodes de travail dans le paysage de la recherche (formations en management, conduite de projets, plan
d’expérience en chimie).
Les réseaux métiers régionaux en informatique, électronique, administration d’unité et documentation
bénéficient du soutien de la délégation et particulièrement de l’accompagnement réalisé par le pôle
formation.
Nous répondrons aux besoins récurrents en langues et en prévention-sécurité.

L’activité formation contribuera également à la réalisation des engagements du dialogue de gestion :
                  - Poursuite du suivi post-évaluation des chercheurs.
                  - Poursuite de la dématérialisation du dossier annuel (SIRHUS) et exploitation des fiches
                  recueil des besoins de formation pour l’élaboration des plans de formation.
                  - Mise en place d’un accompagnement personnalisé des agents temporaires à l’issue de leur
                  mission au CNRS afin de faciliter leur insertion professionnelle. Les actions entreprises dans
                  ce cadre seront financées sur les ressources provenant du prélèvement sur contrats ANR.

En raison du dialogue de gestion, le calendrier du dépôt des projets d’ANGD et des écoles thématiques vient
d’être avancé au 15 juin, au lieu du 15 septembre pour les premiers et du 15 juillet pour les seconds. Les
plans de formations des unités et leur actualisation vont devoir être remis au 1 er juillet (contre le 1er octobre).




                                                                                                                  3
   1 - Présentation de la délégation
   Au 31/12/2010, l’effectif CNRS permanent de la Délégation Aquitaine-Limousin était de 1083 personnes : soit
   515 chercheurs et 568 (Ingénieurs et Techniciens).
   La répartition territoriale du potentiel de recherche CNRS est la suivante : Bordeaux (79 %), Pau (10 %),
   Limoges (11 %).
   Les ressources humaines affectées dans les unités de la délégation labellisées CNRS (personnels CNRS,
   Enseignement Supérieur et autres organismes) représentent 3 048 agents, dont 36 % relèvent du CNRS.
   Au 1er janvier 2011, les personnels sont répartis dans 57 structures opérationnelles de recherche (53 en
   Aquitaine, 4 en Limousin), auxquelles il faut rajouter les services de la délégation (moyens communs).

               Structures opérationnelles de recherche en Aquitaine Limousin

   Type unité            UPR           UMR           USR        UPS              UMS           FRE            IFR               FR   Total
        Aquitaine         2             37            1           1               6             3                                3    53
        Limousin                        3                                                                       1                      4
          Total            2             40            1                1           6             3             1               3     57

                     Les structures opérationnelles de recherche de la Délégation Aquitaine-Limousin au 1er janvier 2011.
              UPR = Unité Propre de Recherche UMR= Unité Mixte de Recherche USR = Unité de Service et de Recherche
              UPS= Unité Propre de Service    UMS= Unité Mixte de Service           FRE = Formation de Recherche en Evolution
              FR= Fédération de Recherche     IFR = Institut fédératif de Recherche

   Suite au regroupement d’unités, le nombre d’UMR de notre délégation passe de 45 à 40. Il n’y a plus d’IFR
   en Aquitaine. Le nombre d’UMS est passé de 2 à 6. Nous voyons apparaître un nouveau type de structure
   les USR, 1 en Aquitaine.
               Effectif permanent CNRS par instituts (y compris moyens communs)

   La création des 10 instituts a donné une nouvelle photographie de la répartition des effectifs de la délégation
   par discipline scientifique au 31/12/2010. Tous les instituts sont représentés. L’Institut de Chimie (31 %) et
   l’Institut de Sciences Biologiques (22 %) sont les plus représentés en termes d’effectif permanent CNRS. En
   3ème position vient l’Institut des Sciences Humaines et Sociales (9 %). Les 38 % restants de l’effectif sont
   répartis entre les 7 autres instituts qui comptent moins de 9 % d’effectifs chacun. Les moyens communs
   représentent 8 % de l’effectif global de la délégation.
             IN2P3      Moyens MC
                               communs
 INSU
               5%             8%                                                MC : Moyens Communs
  6%                                                             INC            INC : Institut de chimie,
INSMI                                                            31%            INEE : Institut Ecologie et Environnement
  1%
                                                                                INP : Institut de physique
  INSIS                                                                         INS2I : Institut des sciences informatiques et de leurs
   8%
                                                                                interactions
                                                                        INEE    INSB : Institut des sciences biologiques
   INSHS                                                                 3%     INSHS : Institut des sciences humaines et sociales
     9%                                                           INP           INSIS : Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes
                                                        INS2I
                                                                  4%            INSMI : Institut des sciences mathématiques et de leurs
                                INSB                     3%                     interactions
                                 22%                                            INSU : Institut national des sciences de l’univers
   Graphique 1. Répartition des effectifs CNRS par instituts                   IN2P3 : Institut national de physique nucléaire
                                                                                 et de physique des particules




                                                                                                                                                4
           Répartition par instituts et par corps


   Moyens Communs

                IN2P3

                 INSU

                 INSMI

                 INSIS

                INSHS

                 INSB

                 INS2I

                   INP

                  INEE

                   INC

                         0             50              100              150            200               250            300             350

                                                    DRT      CRT   IR   IE    I   AI   T   SAR     ATR     EARE


 Graphique 2. Effectifs des personnels permanents CNRS des instituts et des moyens communs par corps au 31/12/2010


DRT : Directeur de Recherche Titulaire ; CRT : Chargé de Recherche Titulaire ; IR : Ingénieur de Recherche ; IE : Ingénieur d’Etude ; AI :
Assistant Ingénieur ; T : Technicien ; SAR : Secrétaire Adm. Rech. ; ATR : Adjoint technique de la recherche ; EARE : En attente de reclassement




                                                         corps                                                           TOTAL
                  instituts            DRT CRT IR   IE   AI   T   SAR                             ATR EARE
            INC                          68  99 40 41 37 34                                         14                        333
            INEE                          8  12   2    4    4   2                                                              32
            INP                           8  12   4    3 12     5                                                              44
            INS2I                         5  15   5    2    2   1                                      1                       31
            INSB                         44  91 13 23 19 44                                            8                      242
            INSHS                        19  25   9 21 13 13                                                                  100
            INSIS                        11  32 11 10       6 11                                       1                       82
            INSMI                             4   4    3    2   3                                                              16
            INSU                         13  19   7 10      6   9                                      1                       65
            IN2P3                         8  12 12     9    6   4                                      1                       52
            Moyens
            communs                        3        7   6 19 15 31 2                                   2            1       86*
            TOTAL                        187      328 113 145 122 157                         2       28            1      1083




Les personnels de l’INC et de l’INSB représentaient 59 % de la population des chercheurs, 54 % des
ingénieurs et 53 % des techniciens au 31/12/2010.
* Pour les Moyens communs sont comptées dans les effectifs les personnes « extérieures » rattachées pour
ordre à la délégation (personnes en disponibilité, affectées dans des unités d’autres établissements…).




                                                                                                                                              5
           Effectifs personnels CNRS non permanents, répartition par instituts (y compris moyens
          communs)

Les personnels non permanents représentent 25,77 % du total des effectifs CNRS affectés en 2010 dans les
structures opérationnelles de recherche.

Total : 376
                      IN2P3                   Moyens                                 En 2010, 42 % des personnels non permanents
                        4%
  INSMI                                      communs                                 ont été recrutés dans des laboratoires de l’INC,
    1%               INSU                      1%                                    ils étaient 18 % dans les laboratoires de l’INSB
                      4%
     INSIS                                                                           et 14 % dans ceux de l’INSIS.
                                                                        INC
      14%                                                                            Trois types de CDD sont représentés :
                                                                        42%
                                                                                     formation à et par la recherche (doctorants),
INSHS                                                                                pratique de la recherche (post-doctorants et
  5%                                                                                 chercheurs) et accompagnement de la
                                                                                     recherche (CDD ingénieurs et techniciens).
              INSB
               18%
                                         INS2I     INP     INEE                      59 d’entre eux étaient recrutés sur des
                                          3%       6%       2%                       conventions de recherche ANR.

Graphique 3. Effectifs des personnels CNRS non permanents par institut

           Effectifs CNRS, Enseignement Supérieur et autres organismes par institut

                            IN2P3

                             INSU

                            INSMI

                            INSIS

                            INSHS

                             INSB

                             INS2I

                              INP

                             INEE

                              INC

                                     0       100     200       300    400      500       600     700      800   900



                                             chercheurs CNRS   chercheurs non CNRS    ITA CNRS   ITA non CNRS

          Graphique 4. Effectifs des personnels permanents CNRS et non CNRS au 20/02/2011, source Labintel.
                  (Total des effectifs permanents CNRS et non-CNRS : 3048 au 01/01/2011, source Labintel)

Le poids relatif des effectifs permanents par institut est quelque peu différent lorsqu’on y intègre les
personnels permanents de l’Enseignement supérieur et des autres organismes. La représentativité des 3
grandes thématiques est modifiée : la chimie conserve la première place, mais les sciences de l’ingénierie et
des systèmes (364 chercheurs et enseignants-chercheurs non CNRS) devancent les sciences biologiques.




                                                                                                                                   6
     Le CNRS et les grandes thématiques scientifiques en Aquitaine-Limousin

        En Aquitaine :
            o Multi matériaux, composites et systèmes
            o Chimie : chimie moléculaire ; chimie analytique et caractérisation de l’environnement
            o Optique et lasers
            o Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes
            o Neurosciences
            o Sciences Humaines et Sociales : archéologie, sciences politiques, droit, économie.

        En Limousin :
            o Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes
            o Matériaux et Céramique
            o Biologie-santé

     Principaux partenaires académiques

        En Aquitaine : 5 universités (4 à Bordeaux, 1 à Pau), 2 écoles d’ingénieurs (IPB et ENSAM), 1
         institut (Sciences Po Bordeaux), ainsi que d’autres EPST (INRA, INRIA, INSERM), un EPIC (CEA) et
         le CHU de Bordeaux.
        En Limousin : 1 université et 1 école d’ingénieur (ENSCI).

Les contrats quadriennaux, qui devraient devenir quinquennaux, ont débuté le 1er janvier 2011 pour les uni-
tés d’Aquitaine (vague A) et sont en cours de négociation pour celles du Limousin (vague B).

Le partenariat pour la formation des personnels est effectif avec la plupart des établissements universitaires
et quelques écoles, ainsi qu’avec d’autres EPST, notamment l’INSERM et l’INRA. Le travail en collaboration
avec les cellules formation permanente des établissements se poursuit.

     Spécificités par métier de la Délégation
                                     A
                                    13%                BAP A : Sciences du Vivant
  J
 35%                                              B    BAP B : Sciences Chimiques, Sciences des Matériaux
                                                 14%   BAP C : Sciences de l’Ingénieur et Instrumentation scientifique
                                                       BAP D : Sciences Humaines et Sociales
                                                       BAP E : Informatique
     G                                      C
                                                       BAP F : Information
    2%     F
                        E       D          17%         BAP G : Patrimoine, logistique, prévention et restauration
          9%
                       8%      2%                      BAP J : Gestion scientifique et technique

Graphique 5. Population d’Ingénieurs et Techniciens CNRS par Branche d'Activité Professionnelle

Les personnels d’appui à la recherche dans le domaine administratif (BAP J) représentent 35 % des effectifs
IT.
Plusieurs réseaux métiers sont présents dans la délégation : le réseau régional des informaticiens (RAISIN),
des électroniciens, des documentalistes (ARPIST), des administrateurs de laboratoire.




                                                                                                                         7
       Genre et niveau de qualification en délégation Aquitaine-Limousin


                                            Hommes : 667

                      DRT                             CRT                                     IR            IE    I AI     T ATR
                      156                             238                                     82            73    1 46     57 14


                                                                                        SAR
                                            Femmes : 416
                                                                                         2
             DRT     CRT      IR      IE            AI                           T        ATR      EARE
              31      90      31      71            76                          100        14        1



         0             100            200                 300                         400             500            600           700

                                      DRT     CRT        IR        IE       I    AI   T     SAR     ATR    EARE

                                          Graphique 6. Genre et niveau de qualification

Les hommes représentent 69 % de la population des chercheurs de la délégation et notamment 83 % des
directeurs de recherche.
Les femmes sont plus nombreuses dans les corps de techniciens et adjoints administratifs (62 %). Elles sont
pratiquement en nombre égal à celui des hommes dans le corps des ingénieurs d’études. Mais, elles ne
représentent que 27 % du corps des IR.

       Répartition des personnels CNRS par tranche d’âge et par corps des personnels CNRS


                     65 ans et plus

                       60 à 64 ans

                       55 à 59 ans

                       50 à 54 ans

                       45 à 49 ans

                       40 à 44 ans

                       35 à 39 ans

                       30 à 34 ans

                       25 à 29 ans

                   moins de 25 ans

                                      0                  50                       100               150           200        250

                             DRT      CRT        IR           IE        I        AI     T     SAR         ATR     EARE


               Graphique 7. Répartition par tranche d’âge et par corps des personnels CNRS au 31/12/2010




                                                                                                                                         8
Corps des
personnels            DRT     CRT     IR      IE     AI      T    SAR     ATR    EARE
Tranche d’âge
moins de 25 ans                                1             3
25 à 29 ans                     5      1       9      8     10              1
30 à 34 ans                    58      9      14     20     28              2
35 à 39 ans             2     105     21      30     19     23              7
40 à 44 ans            26      57     24      29     19     26      1       6       1
45 à 49 ans            37      34     14      16     16     23              4
50 à 54 ans            40      32     14      21     18     17      1       3
55 à 59 ans            30      21     18      15     16     19              5
60 à 64 ans            49      14     12      10      6      8
65 ans et plus          3       2

La moyenne d’âge des personnels titulaires CNRS de la Délégation Aquitaine-Limousin est de 46 ans en
2010, elle baisse à 41 ans avec les personnels CNRS non titulaires. La moyenne d’âge des directeurs de
recherche est de 53 ans, pour les chargés de recherche de 42 ans, pour les ingénieurs de recherche de 47
ans.

Pour information, la moyenne d’âge national en 2009 des personnels permanents était de 45,6 ans.




                                                                                                      9
2 – Population formée de la délégation en 2010
Cette première partie concerne la population de notre délégation (personnels CNRS permanents, non-
permanents et non-CNRS) qui a participé à des actions de formation organisées par le pôle formation ou par
d’autres structures de formation.

          2.1. Personnes formées
Ce sont 928 personnes appartenant à notre délégation qui ont été formées en 2010 (694 personnes en
2009), tous statuts confondus, (CNRS permanent, non permanent et non CNRS).

           Personnels CNRS permanents formés en 2010
Pour les 481 personnes CNRS formées (455 en 2009, 441 en 2008), la répartition par institut et par corps
se présente comme suit :

        Moyens communs
                   MC
                    INSMI

                    INS2I

                   INSHS

                      INP

                    INSIS

                    INEE

                    INSU

                    INSB

                      INC

                   IN2P3

                            0     20      40     60         80        100   120   140   160

                                       DRT     CRT     IR        IE    AI   T   ATR

                    Graphique 8. Personnels CNRS permanents formés par institut et par corps

31 % des personnels formés relèvent de l’INC, 21 % de l’INSB et 11 % de l’INSHS.
30 % de chercheurs, 49 % d’ingénieurs et 21 % de techniciens.

          Personnels CNRS non permanents formés en 2010

Les 81 personnels CNRS non permanents formés en 2010 (85 en 2009,113 en 2008) sont répartis par
institut comme suit :




                                                                                                       10
                                             INS2I
                                              4%            Moyens
                                             INSHS         communs IN2P3
                                          INP 2%             4%      4%
                                          9%
                                  INSIS                                                       INC
                                   6%                                                         38%
                        INEE
                         1%
                               INSU
                                2%              INSB
                                                 30%

                           Graphique 9. Personnels CNRS non permanents formés par institut

                38 % relèvent de l’institut de chimie et 30 % de l’institut des sciences biologiques.

           Personnels non CNRS formés en 2010

Les personnels non CNRS formés en 2010 représentent 39 % (27 % en 2008) de la population formée. Ils
se répartissent comme suit :
-145 personnels présents dans les Unités Mixtes de recherche (universitaires, personnels rattachés à des
écoles et personnels EPST),
- 221 extérieurs dont 58 universitaires, 44 autres EPST et EPIC et 114 ayant d’autres employeurs.
Le nombre significatif de ces personnes extérieures est liée à l’organisation d’actions nationales et d’écoles,
d’une part, et d’actions régionales pour les réseaux métiers, d’autre part.

            2.2. Stagiaires formés

Il y a eu 1 615 stagiaires formés en 2010 appartenant à notre délégation (1 287 en 2009, 1 364 en 2008)
dont 66 % de stagiaires CNRS permanents, 10% de stagiaires CNRS non permanents, 9 % de stagiaires
non CNRS présents dans les UMR et UPR, et 14 % de stagiaires non rattachés au CNRS.
Cette hausse s’explique par la mise en place d’actions de formation nouvelles, comme le parcours de
formation des directeurs d’unités, des actions concernant les réseaux métiers et la participation à des actions
nationales des agents de notre délégation.
Parmi les stagiaires CNRS non permanents, il y a 56 % de personnels en CDD formation à et par la
recherche ; 24 % d’IT recrutés dans le cadre de conventions de recherche et ANR, et 10 % de recrutement
handicap (art. 27).

            INSMI                                                         INSHS       INS2I           Sans Institut
              1%      Moyens                                                4%         3% Moyens          6%
                                  IN2P3
               INS2I communs                                      INSIS                     communs
                       7%           5%                                                                     IN2P3
        INSHS 3%                                                                  INP
                                                     INC       INEE 4%            6%
                                                                                              3%             3%
        13%                                                     1%
                                                     30%
  INP                                                          INSU
  6%                                                            4%                                                    INC
INSIS                                                                                                                 35%
 5%         INEE
                 INSU                 INSB                                        INSB
             3%
                  6%                   21%                                         31%

Stagiaires CNRS permanents par institut                                    Stagiaires CNRS non-permanents
             (Total = 1 070)                                                           (Total = 157)
                Graphique 10. Répartition des stagiaires CNRS permanents et non permanents par Institut.




                                                                                                                            11
Le nombre important de stagiaires formés permanents et non permanents relevant de l’institut de chimie et
de l’institut des sciences biologiques s’explique par leur participation à des formations en techniques
spécifiques faites en lien avec l’INSERM et les formations obligatoires hygiène et sécurité.


         Stagiaires CNRS permanents et non permanents (nombre et répartition par typologie de la
          formation)


     1200

     1000
                                                                           Typologie de la formation
      800
                                                                         T1 : Adaptation
                                                                       Developpement au poste de travail
      600                                                                T2 : adaptation à l’évolution prévisible du métier
                                                                       Evolution
      400                                                                T3 : développement ou acquisition de nouvelles
                                                                       Adaptation
                                                                         qualifications
      200

        0
             stagiaires CNRS          CNRS non-
               permanents             permanents

   Graphique 11. Nombre de stagiaires CNRS permanents et non permanents par typologie de formation T1, T2 et T3

    L’essentiel de l’activité du pôle formation consiste en la mise en œuvre d’actions portant sur l’adaptation
    au poste de travail, qui rappelons le, ne sont pas éligibles au DIF.

                                         les agents statutaires = 29377
         2.3. Heures stagiaires pourTotal heures-stagiaireset non statutaires (nombre)
Les heures stagiaires totalisées par l’ensemble des stagiaires de la délégation tous statuts confondus sont de
29 664 heures stagiaires pour l’année 2010 (24 745 en 2009).

        La répartition entre les différentes catégories est la suivante.

                                  Non CNRS
                                  extérieurs
                                     15%
            Non CNRS présents
              dans les UMR
                  14%

                                                                                  CNRS permanents
                          CNRS non                                                     61%
                         permanents
                            10%

                      Graphique 12. Pourcentage d’heures stagiaires par catégories statutaires




                                                                                                                        12
                                                ACTIONS NATIONALES
                                                           AN
                ECOLES THEMATIQUES                        14%
                                          ET
                                          6%




                                                                                                   AR   ACTIONS REGIONALES
                                                                                                  80%


              Graphique 13. Répartition des heures stagiaires par type de formation pour les personnels CNRS

Les 20 912 heures stagiaires effectuées par les personnels CNRS en 2010 se répartissent pour 80 % sur les
actions que nous avons mises en place et pour 20 % sur des actions organisées soit par nous, soit par
d’autres délégations.



3 – Activités formation de la délégation en 2010
Nous présentons dans ce chapitre les données concernant l’ensemble des actions mises en œuvre par le
pôle formation. Ces actions peuvent avoir accueilli des personnels CNRS d’autres délégations et non CNRS
des établissements de recherche et enseignement supérieur autres que ceux présents dans la circons-
cription.

          3.1. Stagiaires formés CNRS et non CNRS et heures stagiaires (nombre, mode de formation)

En 2010, le pôle formation de la délégation a formé 2 521 stagiaires CNRS et non CNRS dans et hors
délégation (AN, ET et AR confondues), pour un total de 28 749 heures stagiaires.

  25 000,00



  20 000,00



  15 000,00



  10 000,00



   5 000,00



       0,00
                    Heures stagiaires CNRS                   Heures stagiaires Non-CNRS

                 Ecole   Formation diplômante   Stage inter unité   Stage intra unité   Tutorat




Graphique 14. Répartition des heures stagiaires entre stagiaires formés CNRS et non CNRS par mode de formation




                                                                                                                             13
        3.2. Actions de formation mises en œuvre (nombre et répartition par domaine de
             connaissance)

        Les 241 sessions (181 en 2010) des actions régionales et nationales mises en place en 2010 sont
réparties dans les domaines de connaissance secondaire suivants :


                                         Domaines de connaissance               Nombre de
Domaines de connaissance                 secondaire                             sessions  sous-total
                                             LOGICIELS DE BUREAUTIQUE                 9
                                         UTILISATION DE BASES DE DONNEES              1
  BUREAUTIQUE (utilisation des outils)
                                             UTILISATION DES SYSTEMES                              15
                                                                                      1
                                                   D'EXPLOITATION
                                               UTILISATION D'INTERNET                 4
                                                 INTERDISCIPLINAIRE                   3
                                                   MATHEMATIQUES
                                                      PHYSIQUE                        2
  CONNAISSANCES SCIENTIFIQUES                    SCIENCES DE LA VIE                   1
                                           SCIENCES DE L'ENVIRONNEMENT                             9
                                             SCIENCES INFORMATION ET
                                                                                      2
                                                   COMMUNICATION
                                            SCIENCES DE L'INGENIEUR ET
                                                                                      1
                                          INSTRUMENTATION SCIENTIFIQUE

                                              EFFICACITE PERSONNELLE                  7

                                           REFLEXION SUR SON PARCOURS
   CULTURE INSTITUTIONNELLE ET                                                        9            17
                                                 PROFESSIONNEL
     EFFICACITE PERSONNELLE
                                         CONNAISSANCE DU CNRS ET DE SES
                                                                                      1
                                                  PARTENAIRES
                                                   L'ACHAT PUBLIC                     3
                                              COMPTA PUBLI BUDGET
                                                                                      2
                                            REGLEMENTATION ADM/FINAN
                                          ANALYSES ECHANGES PRATIQUES                              7
      FINANCES, COMPTABILITE                                                          1
                                                PRO FINAN/COMPTA
                                             DROIT POUR COMPTABILITE,
                                                                                      1
                                               FINANCES, FISCALITE
                                            DEVELOPPEMENT POUR WEB,
                                                                                      4
                                                     INTERNET
                                                  GENIE LOGICIEL                     11
 INFORMATIQUE (conception des outils)      LANGAGES ET PROGRAMMATION                 4             22

                                          CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT
                                                                                      3
                                               BASES DE DONNEES
                                               ANGLAIS ET DERIVES                    18
              LANGUES                       FRANCAIS POUR ETRANGERS                  6             30
                                           LANGUES EUROPEENNES HORS
                                                                                      6
                                                     ANGLAIS
                                           QUALITE ET MANAGEMENT DES
                                                                                      5
                                                    PROJETS
                                                                                                   10
       MANAGEMENT / QUALITE                MANAGEMENT HOMMES UNITES,
                                                                                      5
                                               STRATEGIE PILOTAGE
                                              INTERNATIONAL / EUROPE                  1
                                                     PROPRIETE
                                         INDUS/INTEL/LITTERAIRE/ARTIS/LICEN                        5
                                                                                      4
   PARTENARIAT ET VALORISATION




                                                                                                          14
                                                         ETHIQUE                          1
                                                 SECURITE ET HABILITATIONS                34
PREVENTION ET SECURITE / ETHIQUE                                                                         36
                                                MEDECINE DE PREVENTION ET
                                                                                          1
                                                    ACTIONS SOCIALES
                                               METHODES ET OUTILS DE LA GRH               5
       RESSOURCES HUMAINES                DROIT ADMINISTRATIF ET REGLEMENT.                              8
                                                                                          3
                                                     PERSONNEL
                                                        INFORMATION                       7
                                                    SCIENCES DU VIVANT                    38
                                               SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES              5
                                                  PATRIMOINE, LOGISTIQUE,
                                                                                          4
                                                PREVENTION ET RESTAURATION
                                          SC. INGENIEUR ET INSTRUMENTATION                               81
      TECHNIQUES SPECIFIQUES                                                              19
                                                     SCIENTIFIQUE
                                           SCIENCES CHIMIQUES SCIENCES DES
                                                                                          5
                                                      MATERIAUX
                                               ANALYSES ECHANGES PRATIQUES
                                                                                          3
                                                     RESEAUX METIERS

     UTILISATION D'APPLICATIONS            APPLICATIONS GESTION COMPTABLE
                                                                                          1              1
         SPECIALISEES CNRS                          ET FINANCIERE
                                       Total                                              241            241

34 % des sessions de formation organisées par le pôle formation concerne le domaine des techniques
spécifiques, dont 45 % pour des laboratoires de l’INSB (formations en partenariat avec l’INSERM, l’Université
Bordeaux 2 et l’Université Bordeaux 1) ; 15 % l’hygiène et sécurité.

        3.3. Actions de formation organisées par la délégation et réparties par titres et objectifs du
             plan quadriennal d’orientation de la formation
216 actions ont été réalisées en 2010 (146 en 2009).
 Titre du plan                 Intitulé Objectif                                          AR        AN ET Total
                               Accès et diffusion de l’information scientifique              5               5
  TIT1 – Accompagner les Méthodes de travail dans le paysage recherche                      16              16
   missions scientifiques      Mutations scientifiques et technologiques                    14        6     20
                               Interfaces et convergences entre disciplines                  2        1 2    5
                               Objectifs hors plan                                         113             113
                               Positionnement dans le paysage de la recherche                3               3
                               Maîtrise des outils du partenariat et de la valorisation      4               4
                               Enjeux de l’éthique et de la déontologie                      2               2
        TIT2 – Soutenir        Accompagnement des agents dans leur parcours pro             10              10
      l’intégration et le      Objectifs hors plan                                          25              25
        développement          Parcours de compétences autonomes et
     professionnels des        individualisées                                                  5                5
            agents
                               Situations professionnelles en évolution                         5                5
                               Accompagnement du repositionnement professionnel                 1                1
                                                                                                1                1
   TIT3 – Optimiser la
    performance de la
        formation              Mobilisation des acteurs de la formation                      1                   1
Total                                                                                      207       7   2     216

77 % de l’activité régionale du pôle formation relève de l’accompagnement des missions scientifiques, 23 %
du soutien à l’intégration et au développement professionnel des agents.




                                                                                                               15
4 – Bilan des actions de formation de l’année 2010

Nous avons souhaité mettre l’accent dans ce document sur les actions qui s’inscrivent le plus significa-
tivement dans les orientations nationales, qui répondent à un besoin très spécifique, prioritaire, ou qui sont
des nouveautés. L’activité menée par le pôle formation de la délégation Aquitaine-Limousin est beaucoup
plus vaste que cette présentation.

         4.1. Actions Régionales
Les actions régionales sont présentées par objectifs nationaux selon la classification qui est faite dans le plan
d’orientation de la formation 2010-2013.

                 4.1.1. Accompagner les missions scientifiques

           Accès et diffusion de l’information scientifique
Nous présentons ci-dessous celles qui nous apparaissent les plus pertinentes et liées aux enjeux de la
diffusion de l’information scientifique.
A l’heure de la démocratisation du WEB 2, la maîtrise de ces outils par les chercheurs et certains
professionnels de l’IST est incontournable. Un laboratoire en a fait une de ses priorités et a demandé une
formation sur la « Création d’un blog professionnel », elle a accueilli 5 participants. L’utilité et la qualité du
contenu de la formation ont été soulignées par l’ensemble des participants. L’intervenant a, tout en
maintenant l’objectif global de son cours, pris en compte les demandes spécifiques des stagiaires, ce qui leur
a permis une mise en œuvre immédiate en situation de travail. De très bons supports pédagogiques ont été
fournis par le prestataire. Cette formation est notamment utile pour les chercheurs pour mettre en valeur
certaines ANR.
Dans le monde de la recherche, que ce soit pour les chercheurs, les doctorants ou les documentalistes la
réalisation de bibliographies est nécessaire. Or il existe un réel besoin de formation car ces outils sont mal
maîtrisés. Dans le cadre du réseau régional des professionnels de l’information scientifique et technique
(ARPIST), 2 formations initiales aux logiciels de gestion bibliographique Endnote (logiciel payant) et Zotéro
(logiciel libre), et un perfectionnement à End Note ont été assurées par un formateur interne. Elles ont connu
un vif succès. 32 personnes ont été formées dont une majorité de chercheurs, enseignants chercheurs et
doctorants. Des candidatures d’agents non CNRS n’ont pas pu être retenues.

         Méthodes de travail dans le paysage de la recherche
Nous avons particulièrement répondu à cet objectif national : 16 actions ont été réalisées.
Celles qui sont les plus stratégiques pour les laboratoires (mode projet, ANR, bibliométrie formation pour les
DU, statistiques) et pour l’établissement (initiation des entrants à la prévention, formations du réseau qualité,
marchés publics) sont présentées succinctement.

Le besoin en formation dans le domaine de la conduite de projets est toujours présent, plus que jamais il
s’agit de maîtriser les méthodes pour répondre avec succès à des appels à projets et les mener à bien. Nous
avons donc organisé une formation en conception de projets intitulée « répondre à un appel d’offre ANR ou
autre » et en animation d’une équipe projet. Une vingtaine de personnes ont été formées.

Dans le contexte actuel d’évaluation au niveau national et international, la compréhension de la bibliométrie
est stratégique : 8 personnes ont été formées par l’URFIST de Bordeaux sur cette thématique.

Les projets ANR font à présent partie du quotidien des unités de recherche et leur bonne réalisation
nécessite la connaissance de règles de gestion spécifiques. Fortes de ce constat, des ateliers sur la gestion
des ANR ont été proposés par le service financier et comptable de la délégation. Il s’agissait d’apporter des
conseils techniques et pratiques sur les procédures financières concernant les projets ANR dans le cadre de




                                                                                                               16
l’exécution financière et la justification des dépenses. Il y a eu 24 participants, essentiellement des
gestionnaires impliqués dans les ANR. Ils ont apprécié la qualité pédagogique de l’intervenante, sa capacité
d’écoute et sa disponibilité. Ils ont également trouvé les échanges avec les collègues très intéressants pour
harmoniser les pratiques.

N’étant pas concerné par la vague de renouvellement de contractualisation en 2009 et 2010, nous avions
très peu de nouveaux directeurs (NDU). Nous avons décidé d’ouvrir le parcours de formation régional des
nouveaux directeurs d’unité à tous les directeurs, aux directeurs adjoints et aux responsables de thématique
scientifique, dont certains deviendront des directeurs.
Nous avons construit un cursus en cohérence avec le dispositif national de formation pour les NDU. Il a fait
l’objet d’un groupe de travail composé de membres du service RH et de directeurs d’unité. Le projet a été
présenté à la CRFP. Une note présentant le dispositif a été transmise à tous les directeurs d’unité. Le cycle
de formation s’est ouvert en 2009 par une conférence sur le management stratégique consacrée à une
présentation du contexte actuel de management par objectifs (LOLF, Loi de Programme de la Recherche,
AERES…) et de l’outil de Planification Dynamique Stratégique. Une mise en concurrence a été réalisée pour
les formations en management, le parcours a véritablement commencé en janvier 2010.
Ont été mis en place en 2010 :
-une formation sur le management de proximité se composant de quatre modules obligatoires : mobiliser les
hommes, piloter et organiser les activités (2,5 j), la communication interpersonnelle (1 j), identification de son
plan de progrès (0,5j), consolidation sur ses pratiques de management (1j),
-une formation sur la gestion du temps (2 sessions de 1j),
-une formation sur la conduite d’entretien (1j),
-une formation sur gestion des conflits (1j),
-une formation sur la GPEC (1j),
-une formation sur l’organisation et la veille sociale (1j),
 -une formation sur le recrutement contractuel (0,5j).
32 personnes ont suivi au moins une formation du cursus.
Un directeur adjoint a suivi l’intégralité du parcours, et 4 personnes ont participé à au moins 5 formations sur
un total de 10.
Ce public de 32 personnes se composait de 9 directeurs d’unité, 12 directeurs adjoints, dont un a été
nommé directeur en janvier 2011, et de 11 responsables de thématique scientifique.
Ce cursus a globalement donné satisfaction aux participants. Le format en nombreux modules d’une journée
semble convenir, même si la limite est que chaque domaine reste abordé rapidement ou bien avec peu ou
pas de mise en situation.

Les statistiques jouent une fonction clé dans les analyses et les résultats en Sciences Humaines et Sociales.
Certains de nos laboratoires ont exprimé des besoins de formations dans le domaine, mais de manière peu
explicite. Suite à l’étude de ces demandes, nous avons organisé une formation en statistiques dénommée
tests, sondages et typologies. Il a été demandé au formateur de bien cibler les besoins de formation en
prenant directement contact auprès de certains stagiaires représentant les unités concernées (3), ce qui a
été fait. La conseillère formation a échangé sur le contenu avec le formateur qui affirmait avoir bien mesuré
les attentes et le niveau. Il était rassurant en précisant qu’il était déjà intervenu pour des laboratoires de
recherche, sur des données très différentes (chimie, physique, SHS…) et son CV était excellent. Mais il s’est
fourvoyé : le programme proposé était trop ambitieux. Le niveau des participants était insuffisant pour
atteindre les objectifs souhaités. Un des participants pour qui cette formation a été très bénéfique, car elle lui
a permis de bien se remettre à niveau, a précisé que cette formation couvrait le programme de statistiques
de deux années d’études universitaires en sociologie. Pour une majorité, le rythme était trop soutenu et le
temps consacré à des rappels ou apports de base insuffisant. 60% des stagiaires ont étaient moyennement
satisfaits par la formation, les autres ont été satisfaits. Toutefois, la maîtrise du sujet et les qualités




                                                                                                               17
pédagogiques de l’intervenant se sont avérées très bonnes et ont été appréciées. Mais a été souligné qu’il
n’était pas toujours à l’écoute ce qui est probablement la cause principale de ce bilan mitigé.
Afin de permettre aux entrants d’accomplir au mieux leurs activités, il est très important de les sensibiliser
aux questions de sécurité. Depuis 3 ans, une formation « Initiation aux risques professionnels » est
organisée avec le PRES de Bordeaux : 86 agents CNRS sur un total de 600 personnes ont participé à la
formation initiation aux risques professionnels.

Des personnels de notre délégation ont également participé à des actions concernant la qualité (Ecole
qualité QUARES) et la mise à jour des informations sur les marchés publics (personnels des services des
moyens communs).

         Mutations scientifiques et technologiques
Nous avons également bien répondu à cette orientation à laquelle ont été rattachées 14 de nos actions.
Nous mettons l’accent sur 3 formations réalisées pour la première fois dans notre délégation et très peu
organisées (risques nanoparticules et électromagnétiques) ou jamais réalisées au CNRS (logiciels de
modélisation chronologique).

Les risques liés aux nanoparticules sont encore très méconnus, c’est pourquoi une formation dans ce
domaine était attendue, mais a été très difficile à mettre en œuvre (très peu d’offres dans le domaine). La
demande de participation a été forte, 10 candidatures n’ont pas pu être retenues. 21 personnes ont été
formées représentant tous les laboratoires travaillant avec des nanoparticules. Le bilan de cette formation
réalisée par le CEA est mitigé. Les stagiaires ont à présent une très bonne connaissance des moyens de
prévention et de protection, des techniques de manipulation, ont pu amorcer ou approfondir leur réflexion
éthique sur cette science, mais ont appris peu d’éléments nouveaux sur les risques médicaux. Cela
s’explique par des connaissances médicales très incomplètes pour le moment.

Les risques électromagnétiques sont comme les risques liés aux nanoparticules peu connus. C’est pourquoi
une formation dans ce domaine était attendue, mais a été très difficile à mettre en œuvre (très peu d’offres
dans le domaine). 21 personnes ont été formées. Le bilan de cette formation réalisée par une société
spécialisée en conseil et formation sur les champs électromagnétiques est controversé. Le formateur, bien
que très pointu, connaissait mal l’environnement de la recherche au CNRS, et pas n’a pu apporter des
éléments de connaissance sur les IRM. Les stagiaires travaillant avec ces appareils ont eu peu de réponses
à leurs questionnements. Toutefois, les connaissances médicales dans cette thématique sont à ce jour assez
peu avancées.

Une formation aux logiciels chronologiques a été proposée par une de nos unités relevant de l’Institut des
Sciences Humaines et Sociales à nos laboratoires travaillant dans le domaine de l’Archéologie. Elle avait
comme objectifs d’introduire les principes de raisonnement bayésien qui permettent la modélisation des
données chronologiques. L’accent a été mis sur la mise en œuvre pratique de ces principes dans les logiciels
OxCal et RenDate, à partir d’exemples archéologiques concrets. D’autres logiciels ont aussi été présentés
(BCal, RenCurve, Winbuggs…). Les 15 participants ont été très satisfaits et savent construire des modèles
chronologiques, prendre en compte les incertitudes sur les données, analyser les scénarios chronologiques
obtenus en fonction des modèles et des incertitudes. Le point fort a porté sur les méthodes pédagogiques.
Aucun pré-requis en statistiques et en connaissance de logiciels, et a fortiori en statistique bayésienne,
n’était exigé. Les principes, concepts et outils ont été introduits au fur et à mesure de la mise en œuvre des
exemples par chacun des participants dans les logiciels proposés. Cette formation a été présentée en
ANGD 2011 par le réseau Archéométrie et a été retenue.

         Interfaces et convergences entre disciplines
Un seul type de formation a été recensé dans cette orientation. Il s’agit des formations au logiciel LabVIEW.




                                                                                                            18
LabVIEW est un environnement de programmation graphique utilisé pour développer des systèmes
sophistiqués de mesure dans de nombreux domaines (chimie, biologie, physique …) de test et de contrôle en
assemblant des icônes graphiques intuitives et des fils à la manière d'un organigramme. LabVIEW s'intègre
avec des milliers de matériels et propose des centaines de bibliothèques de fonctions intégrées d'analyse et
de visualisation des données, le tout permettant de créer des systèmes d'instrumentation virtuelle.
Ce logiciel est de plus en plus utilisé tant par les IT que par les chercheurs, 15 personnes ont été formées au
niveau 1 en 2010.

         Positionnement dans le paysage de la recherche
Nous évoquons les 3 actions répondant à cette orientation, car elles sont originales, opérationnelles et assez
spécifiques à notre délégation.

Afin d’aider les agents à mieux comprendre le contexte dans lequel évolue la Recherche, nous avons
proposé une formation intitulée « comprendre le fonctionnement en mode projet », jamais réalisée dans notre
délégation, et à notre connaissance, dans les autres délégations. Elle ne s’adressait pas aux porteurs mais
aux acteurs de la réalisation des projets. Il nous apparaît important de les sensibiliser au mode projet, car ils
contribuent à la réalisation des objectifs. Cette action a réuni 7 IT et une jeune chercheuse.

Le mode de financement par projets exige une gestion efficace et respectueuse de la réglementation. C’est
pourquoi la formation à l’attention des gestionnaire d’unité en préparation et suivi budgétaire des appels à
projets ANR et Région, créée en 2009, a été reconduite et a permis de former 15 gestionnaires
En 2010, une formation spécifique sur cette thématique a été proposée pour les chercheurs, 15 d’entre eux
ont été intéressés et globalement très satisfaits.

Par ailleurs, en raison notamment de ce contexte de financement par appel à projets, le recrutement
contractuel a beaucoup progressé. Il devient donc un enjeu important pour la réussite des projets
scientifiques. Une formation sur les notions règlementaires a été proposée en 2 sessions, une pour les
administrateurs d’unités (21 stagiaires) et une pour les recruteurs (9 directeurs et chefs d’équipe).

          Maîtrise des outils du partenariat et de la valorisation
Cette orientation a également été traitée :
-des personnels de la délégation du Service partenariat et valorisation ont suivi des formations sur « le
brevet» et « se défendre contre la contrefaçon » ;
-à la demande du réseau des administrateurs d’unité une sensibilisation à la propriété industrielle a été
organisée sur une journée. 13 administrateurs ont participé à cette formation assurée par le service
partenariat et valorisation. Ils ont trouvé le niveau d’information suffisant et utile pour les aider dans leurs
activités et dans leur fonction de conseil auprès des chercheurs.

        Enjeux de l’éthique et de la déontologie
2 personnels CNRS relevant de l’INSB ont suivi une formation concernant les membres du comité d’éthique.

         Objectifs hors plan
Les formations classées par défaut dans cette rubrique ne font pas partie des orientations nationales, pour
autant elles sont importantes et répondent à de réels besoins prioritaires. On dénombre 113 actions classées
en objectif hors plan sur les 159 actions accompagnant les missions scientifiques. Nous faisons ci-après un
point succinct sur les actions menées dans certains domaines (prévention-sécurité, informatique) et mettons
en exergue certaines formations (électronique, patrimoine logistique ; logiciel en sciences du vivant).
Formations Prévention - Sécurité
Dans la continuité des actions menées depuis de nombreuses années, des formations en secourisme,
incendie, habilitations électriques ont été réalisées. 3 autres risques ont été traités : la radioprotection (18



                                                                                                              19
personnes ont été sensibilisées), le risque laser (10 participants) et le risque lié aux gaz (18 stagiaires). Ces
2 formations ont été mises en place chacune pour un laboratoire en particulier.
Formations Informatiques
Plusieurs formations dans le domaine informatique ont été organisées dont PHPmysql, SQL, Langage C++,
Photoshop. Ces formations ont répondu aux attentes des participants qui ont été très satisfaits des interve-
nants et du contenu des formations.

Autres actions
Dans le cadre du réseau régional des électroniciens et instrumentalistes, un cursus de formation intitulé du
système d’exploitation (Linux) au système embarqué, concevoir, développer, maintenir, a été réalisé. 11
personnes y ont participé, et ont été très satisfaites. Certaines vont utiliser dès maintenant ces
connaissances dans le cadre des projets en cours dans leurs unités, pour d’autres ces nouvelles
compétences vont permettre à leurs laboratoires de se positionner sur de nouveaux projets.
Une formation à caractère interrégional a été mise en place avec le service patrimoine et logistique. 20
correspondants techniques du bâtiment ont ainsi pu être formés à la conception, la négociation, et la mise en
œuvre les contrats de maintenance. Ils ont acquis un véritable savoir faire dans le domaine pour plus
d’efficacité et de respect de la réglementation.

Une formation Pymol (logiciel de visualisation moléculaire associé à un interpréteur Python qui permet la
visualisation en temps réel ainsi que la génération rapide et de qualité d’animations et d’images
d’assemblages moléculaires) a été organisée à la demande d’un laboratoire de l’INSB. Cette formation a
accueilli 11 participants. Les intervenants étaient des formateurs internes du CNRS. Cette formation s’est
déroulée sur deux jours. Le matériel informatique a été fourni par l’INSERM. L’ensemble des participants a
trouvé le contenu de la formation satisfaisant. Ils auraient souhaité avoir plus de temps pour des exemples
appliqués.


               4.1.2. Soutenir l’intégration et le développement
Cet axe représente 23% de nos formations et 47 actions.

         Accompagnement des agents dans leur parcours professionnel
Cet objectif est celui dans lequel l’effort de formation a été le plus élevé : 10 actions.
Nous parlons ci-dessous de 3 types de formation, les actions liées à la prise de fonction (formations pour les
entrants), à l’évolution professionnelle (préparation aux concours) et la préparation à la cessation d’activité
professionnelle.

Les journées régionales d’accueil des entrants ont été organisées sur 2 jours comme les années
précédentes : ont été ajoutés une séquence sur le nouveau paysage de la recherche (AERES, recherche de
financements, autonomie des universités) et un débat sur la bibliométrie.

Nous souhaitons mettre en avant 2 accompagnements d’entrants.
Nous avons proposé un tutorat en manipulation et expérimentation animale à une personne nouvellement
recrutée dans un laboratoire de l’INSB, afin de renforcer ses compétences dans ce domaine. Ce tutorat a
permis à la personne d’améliorer ses connaissances et a favorisé sa titularisation.
Par ailleurs, un entrant, sociologue et statisticien de formation initiale, recruté sur une fonction nouvelle au
CNRS, l’analyse conceptuelle, a bénéficié d’un parcours de formation particulier : logiciels spécialisés, écoles
thématiques, révision en analyse multi-variée, cours de base en droit (domaine de recherche de son
laboratoire) mise en relation avec d’autres IT de la région développant des compétences dans le domaine.
Son intégration s’est très bien passée et son unité développe ses premiers résultats dans le domaine.



                                                                                                              20
Les formations d’accompagnement à la préparation aux concours ont accueilli pour le « rapport d’activité du
concours interne » 14 participants, et pour la « préparation à l’audition devant un jury » 10 participants. Les
stagiaires jugent que ces deux formations sont complémentaires et qu’elles leur apportent une aide et des
conseils précieux dans le cadre de leur préparation au concours.

Enfin, la 20ème session de « Préparation à la cessation d’activité professionnelle » s’est déroulée en octobre
2010. Elle a accueilli 19 participants, dont 4 chercheurs, 9 ingénieurs, 6 techniciens.
Cette formation a été ouverte par le délégué régional pour cette 20ème édition. Le contenu du programme très
diversifié a été jugé très satisfaisant par l’ensemble des participants. « Cette formation apporte des
renseignements importants pour permettre d’aborder cette « nouvelle tranche de vie » et permet de
l’entrevoir avec sérénité. »

          Parcours de compétences autonomes et individualisées
Quelques actions ont répondu à cette orientation.
Ainsi, un chercheur a bénéficié d’un tutorat assuré par le service partenariat valorisation sur le management
de son projet européen. Il est très satisfait de cet accompagnement.
Dans le cadre de la délégation globale de gestion, des agents ont participé à une formation sur l’Espace de
travail collaboratif de l’Université de Bordeaux 1.
De plus, nous avons soutenu un agent qui effectue une VAE en biologie et un agent qui réalise un parcours
au CNAM en électronique.
Et est à noter que quelques personnes ont bénéficié de formations (marchés publics, communication…)
proposées par la plateforme de gestion interministérielle des ressources humaines.

         Situations professionnelles en évolution
5 formations s’inscrivent dans cet objectif. Nous attirons l’attention sur une action collective qui est nouvelle,
et sur une formation individuelle particulière.

 Afin de répondre aux besoins de formation de personnel ayant à affronter des modifications d’organisation
ou des responsabilités nouvelles, nous avons mis en place une formation portant sur l’ « Organisation
personnelle » en novembre 2010 sur 2 jours. Cette formation a accueilli 9 participants, dont 5 gestionnaires,
1 chercheur, 1 ingénieur, 1 infirmière et 1 assistante de direction.
Le dispositif de cette formation est spécifique car il comprend une phase avant-formation (questionnaire à
remplir) et un accompagnement après formation. Certains outils sont mis à la disposition des stagiaires
durant quelques mois : un référentiel sur internet, un crédit de 10 mails, avec l’intervenant, ainsi que 3
coachings-mails.
Cette formation a été jugée très efficace par l’ensemble des participants, qui déclarent tous être prêts à
recommander cette formation à des collègues. Nous souhaitons donc la renouveler en 2011.

En outre, un agent nommé en 2010 responsable d’atelier en mécanique a débuté en septembre une licence
professionnelle en management de projets. Cette formation va se dérouler sur 3 ans afin d’être compatible
avec son activité. Elle va lui permettre d’acquérir des compétences nécessaires à ses nouvelles fonctions et
au projet d’évolution du service impulsé par le directeur de l’unité.

         Accompagnement du repositionnement professionnel
Une action a été menée. Nous avons proposé un bilan de compétences à un chercheur en suivi post-
évaluation qui souhaitait exercer une fonction d’administration de la recherche pour rester dans le monde de
la recherche. Cette étape de réflexion l’a conforté dans son choix et lui a permis avec le concours de la
responsable ressources humaines, d’accéder à un poste conforme à ses souhaits.




                                                                                                               21
         Objectifs hors plan
25 formatons sont classées hors plan. Nous présentons brièvement des stages qui relèvent des ressources
humaines (formations aux entretiens annuels d’activités), du développement personnel (gestion du stress) et
des actions participant à l’efficacité professionnelle (cours de langues).

Les formations aux entretiens annuels d’activités ont été reconduites. 7 IT et 9 responsables d’entretiens ont
été formés. Comme en 2009, ces derniers ont trouvé la durée de la formation trop courte (1j), en 2011, une
demi-journée sera donc ajoutée.

Afin de permettre aux personnels de mieux gérer leur stress en situation professionnelle, nous avons mis en
place une formation qui permet à chacun de s’approprier des techniques de relaxation afin de faire face à
différents types de stress. Cette action a concerné 12 personnes. Celles-ci ont été très satisfaites de
l’intervenant. Il leur a fourni un support papier leur permettant de conserver les exercices réalisés. Elles ont
demandé que la formation soit plus longue (2 séances de 2 h).

Pour ce qui concerne les cours d’anglais, 17 personnes ont passé le test du TOEIC, la moyenne des
résultats obtenus est de 770. Ce qui correspond à un niveau d’utilisateur expérimenté dans la grille des
résultats. Les écarts vont de 370 à 980.

Le français pour étrangers mis en place avec l’INSERM a permis de former 23 doctorants et post-doctorants
à l’usage de la langue française.

                4.1.3. Optimiser la performance de la formation

Une formation initiale pour les nouveaux correspondants formation (COFO) a été organisée avec les
délégations Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Dans notre délégation, 8 nouveaux COFO ont été
formés.
Une réunion d’information a été organisée pour les membres de la CRFP et les correspondants de formation
avec la participation de deux chargés d’études du SFIP, Céline de Barros et Patricia Gouache. Une trentaine
de personnes étaient présentes.
Le programme de cette demi-journée était principalement axé sur la présentation du plan d’orientation de la
formation et le Droit Individuel à la Formation (DIF). Des questions sur le DIF et sur la méthode de recueil de
la fiche formation du dossier carrière ont été posées.

Nous participons au réseau des responsables de formation coordonné par la plateforme régionale d’appui
interministériel à la gestion des ressources humaines d’Aquitaine. Est à noter comme rappelé chaque année
que nous avons une pratique partenariale poussée avec les établissements d’enseignement supérieur et de
la recherche de notre délégation.


        4.2. Actions Nationales

En 2010, le pôle formation a géré 7 actions nationales à gestion déconcentrées (ANGD) qui représentent 284
stagiaires, dont 50 % d’agents non-CNRS. Ces actions ont concerné un budget de 105 000 euros.
Les bilans financiers et les analyses de ces ANGD se trouvent en annexe dans les fiches de réalisation et les
fiches budgétaires.
Il est à remarquer que certaines actions nationales se sont déroulées sur des sites hors délégation, avec une
méconnaissance de notre part des structures d’accueil. En effet, ces ANGD nous ont été attribuées alors que
nous n’avions pas participé à leur conception (phase projet). Nous avons pu pallier ces difficultés grâce à une




                                                                                                             22
très bonne communication avec les porteurs de projet sur site et avec le concours de la MRCT (Nantes,
Lyon, par exemple).
Les actions nationales que nous avons réalisées sont classées ci-après par orientation du plan national.

                 4.2.1. Mutations scientifiques et technologiques : 6 actions
         9èmes Journées de formation du RCCM, durée 15 h, 109 stagiaires,
Cette action s’est déroulée sur Nantes. Elle a nécessité de notre part un accompagnement lourd en termes
de logistique car les participants étaient logés dans différents hôtels de Nantes. Le porteur de projet qui était
sur site a permis une bonne réalisation de cette action.

         Formations inter-réseaux microscopie, durée 15 h, 22 stagiaires,
Cette action est venue se greffer avec les 9èmes Journées RCCM. Il s’agissait de la première rencontre
inter-réseaux organisée avec le soutien de la MRCT. Grâce aux animateurs et animatrices des réseaux RT-
mfm et RCCM, cette action a pu se dérouler dans les meilleures conditions.


        Python en calcul scientifique, durée 35 h, 43 stagiaires,
Le réseau Calcul est très performant dans son mode de fonctionnement, inscription et évaluation en ligne sur
le site web, liste de diffusion pour l’organisation. Cela a facilité la gestion des aspects logistiques et la
sélection des candidatures très nombreuses.

        Rencontre Réseau Qualité en Recherche, durée 12 h, 41 stagiaires,
La 2ème rencontre du Réseau QER a été organisée sur Lyon. La structuration du réseau et le fait que le res-
ponsable du réseau et porteur de projet soit sur Bordeaux ont participé à la bonne réalisation de cette action.

        Technologies Cellules Photovoltaïques, durée 35 h, 12 stagiaires,
Notre délégation peut être considérée comme très spécialisée dans ce domaine, car 2 de ces laboratoires
organisent depuis plus de 5 ans des formations sur cette thématique.

         Eco-responsabilité appliquée àl’informatique, durée 28 h, 27 stagiaires.
L’efficacité et le dynamisme de la responsable de cette thématique, bien qu’éloignée de notre délégation
(Grenoble) a contribué à la bonne la réalisation de cette action. Mais sa réalisation a été perturbée par des
grèves : le public aurait du être plus élevé.

                  4.2.2. Interfaces et convergences entre disciplines : 1 action
         Documentation mathématique, durée 28 h, 30 stagiaires.
Le réseau Mathsdoc porteur de ce projet est très dynamique et très bien structuré, ce qui a facilité
l’organisation, bien qu’elle ait également était perturbée par des grèves.


        4.3. Écoles Thématiques

Le pôle formation a également géré 2 écoles thématiques représentant 91 stagiaires dont 70 non CNRS. Les
bilans financiers et les analyses de ces écoles se trouvent en annexe dans les fiches de réalisation et les
fiches budgétaires.




                                                                                                              23
                4.3.1. Interfaces et convergences entre disciplines : 2 actions
         Journées nationales de Calcul Formel 2010, durée 35 h, 55 stagiaires,
Le comité d’organisation de cette école est très bien structuré et a un mode de fonctionnement très efficace,
avec inscription en ligne, évaluation en ligne, liste de diffusion. Ces outils permettent d’optimiser
l’organisation.

        Microfluidiques, durée 77 h, 36 stagiaires.
L’organisation imposée de cette école début janvier a été difficile, mais s’est bien déroulée.




                                                                                                          24
5 – Projets de l’année 2011
Les projets de formation 2011 reposent sur la note d’orientation et le plan national d’orientation.
Comme la partie bilan notre présentation suit les objectifs déclinés dans le plan pluriannuel.

        5.1. Actions Régionales
Les actions prévues s’appuient sur les besoins recensés dans les plans de formation et sur les orientations
nationales.
                 5.1.1. Accompagner les missions scientifiques
Comme en 2010, nous avons des projets répondant à tous les objectifs qui nous sont fixés.
Certains sont présentés succinctement ci-après.

        Accès et diffusion de l’information scientifique
Des formations à End Note et Zotero vont être à nouveau proposées par le biais de l’URFIST et d’un
formateur interne dans le cadre du réseau ARPIST.

          Méthodes de travail dans le paysage de la recherche
Des formations en conduite et animation de projets vont être reconduites avec des améliorations prenant en
compte les évaluations. Une formation à une nouvelle méthode de travail en chimie va être programmée.
Elle concerne le plan d'expérience en chimie. Il permet un nombre limité d'expériences où les connaissances
acquises permettent d'alimenter un modèle mathématique et ainsi de s'affranchir de faire de nombreuses
expériences pour arriver à l'optimum.
Le management est plus que jamais dans le quotidien des cadres intermédiaires : des formations vont leur
être proposées en organisation, management d’équipe et gestion des conflits.
L’action de formation sur les modalités du recrutement contractuel, initiée en 2010, va être reconduite.

         Mutations scientifiques et technologiques
La création, le renouvellement et les regroupements d’unités de l’Institut des Sciences Biologiques dans
notre délégation vont générer de nombreuses demandes de formation et un accompagnement
spécifique pour les personnels. Ainsi toutes les formations en imagerie proposées en partenariat avec
l’INSERM et la plate-forme BIC (logiciels de traitement et d’analyse Metamorph, Image J,…) répondront pour
une grande partie à ces nouveaux besoins.

Des besoins de formations dans des domaines en mutations scientifiques et technologiques sont recensés
dans les laboratoires de sciences du vivant :
Exemples : en microscopie électronique et cryo-électronique, (IBGC) ; Open électrophysiologie demande
d’un labo (IMN) ; logiciels pour l’analyse de données et la modélisation (ABI et graph-pad) (IBGC) ; formation
à la purification de protéines, formation TECKco (avec le soutien de l’INSERM).

La formation PYMOL sera reconduite cette année, en deux modules de 2 jours.

Une formation en statistiques probablement en analyse multi-variée va être proposée pour des laboratoires
en SHS. Il est possible qu’un formateur interne (qui s’est proposé dans un PFU) assure cette formation. Un
stage aux logiciels R (logiciel libre) en traitement des échantillons va également être organisé pour ce même
public.

        Interfaces et convergences entre disciplines
Des formations au logiciel labview de niveau débutant et intermédiaires sont prévues.




                                                                                                           25
        Positionnement dans le paysage de la recherche
Une séquence devrait être organisée dans les journées régionales sur cette thématique.

          Enjeux de l’éthique et de la déontologie
Nous proposons avec l’INSERM et les Universités Bordeaux 1 et Bordeaux 2, des formations à
l’expérimentation animale niveau 1 pour les laboratoires de l’INSB.
Il subsiste également une forte demande pour les formations en Chirurgie animale.

         Objectifs hors plan
Cette rubrique concerne de nombreuses formations en : informatique, hygiène et sécurité, langues,
formations pour les réseaux métiers, etc. Nous présentons ci-dessous une synthèse.

Formations en informatique
Suite à l’enquête menée par le pôle formation, les besoins en informatique sont axés sur la programmation
Java, et le perfectionnement PHP mySql.
Le comité de pilotage de Raisin a souhaité proposer une formation d’initiation à la norme ISO 20000, dans la
continuité des formations ITIL. Cette formation mise en place en avril accueillera une quinzaine de
participants dont 8 CNRS et 7 issus d’autres organismes. Ces derniers prendront en charge la participation
de leurs agents.
Il y a une forte demande de formations pour l’utilisation des outils spécialisés et notamment d’XLAB.

Formations en hygiène et sécurité
Pour répondre aux obligations règlementaires, 2 sessions de renouvellement des Personnes compétentes en
radioprotection vont être organisées. Pour une unité en particulier, une formation sur les obligations des
chefs de mission et un stage sur les techniques de descente en grotte vont être proposés. Avec les
universités partenaires, des formations aux autoclaves vont être organisées mais une formation spécifique
doit être construite, car les appareillages utilisés dans les unités de recherche ne sont pas standards et sont
très hétéroclites. Des formations en risques chimiques notamment sur le nouvel étiquetage sont
programmées.
Une sensibilisation aux risques psycho-sociaux et à la haute pression sont envisagées. Enfin, des formations
récurrentes en sensibilisation et prévention aux risques, secourisme, incendie, et habilitations électriques,
risques lasers seront proposées.

Formations en langues
Le succès des cours de français pour étrangers ne se tarit pas, puisque cette année, la première session
accueille 13 personnels CNRS, sur les 32 inscrits (INSERM, Universités Bordeaux 1, Bordeaux 2, Bordeaux
4…).
Comme les années précédentes, un avis de consultation a été réalisé pour les cours en langue anglaise et
en langue espagnole. Afin de répondre aux besoins de formation des personnels et également de tenir
compte des contraintes budgétaires, les cours d’anglais ont été revus. La fréquentation des cours extensifs a
été renouvelée et revue à la baisse (5 groupes au lieu de 6). Un seul cours intensif a pu être mis en place, le
cours de préparation aux congrès et conférences. Ces cours sont assurés par Ray GODFREY.
Les cours d’anglais au téléphone concernent 7 agents, le prestataire choisi est la société CETRADEL.
Nous avons également 2 agents sur des formations individuelles en anglais assurées par LANG and CO.
Les cours d’espagnol ont également été réduits à un seul groupe qui réunit 8 agents (prestataire : sté LANG
and CO).

Réseaux métiers
Des rencontres annuelles et des formations sont prévues pour les réseaux régionaux : informaticiens
(RAISIN), électroniciens et instrumentalistes, professionnels de l’information scientifique et technique




                                                                                                            26
(ARPIST), administrateurs d’unité (ADMINSO). Notre délégation va aussi proposer des formations pour les
correspondants techniques du bâtiment en inter-région sur la pathologie dans le bâtiment et sur l’étanchéité.

Enfin, est à noter que plusieurs laboratoires de l’INSB proposent dans leur PFU 2011 des formations : le
laboratoire RMSB sur l’IRM, l’IINS sur plusieurs techniques (cultures lignées cellulaires, neurones dissociés,
tranches organotypiques…) et le MCMP sur les techniques de purification de protéines.


                5.1.2. Soutenir l’intégration et le développement professionnels des agents
Le pôle formation, acteur RH, est particulièrement attentif à cet axe.

         Accompagnement des agents dans leur parcours professionnel
Une réponse aux besoins de formation des entrants est apportée afin de les aider à bien réussir leur prise de
fonction et intégration.
Nous accompagnons des agents dans le projet de validation des acquis professionnels (VAE) : à ce jour, un
projet de niveau BTS.
Les formations préparation aux concours et préparation à la cessation d’activité professionnelle seront
reconduites cette année.
La formation préparation à la rédaction du rapport d’activité concerne 11 stagiaires.

         Parcours de compétences autonomes et individualisés
Les conseillers RH reçoivent des agents notamment des contractuels sur ces questions d’autodiagnostic et
de valorisation de leurs compétences. Un effort particulier va être déployé et un cursus sur cette thématique
(CV, entretien d’embauche, stratégie de recherche d’emploi…) va être proposé aux non permanents recrutés
en CDD de 1 an ou plus.

         Situations professionnelles en évolution
Il y a une demande dans les plans de formation des laboratoires pour former les agents à une meilleure
gestion de leur temps et à une meilleure organisation de travail. Pour répondre à cela, nous reconduirons la
formation sur l’organisation personnelle, qui peut concerner tant les chercheurs que les ingénieurs et les
administratifs.

          Accompagnement du repositionnement professionnel
Pour les personnes amenées à occuper des responsabilités au sein du CNRS, des formations en
management sont prévues. Elles ont également accès aux formations proposées par nos partenaires dans
cette thématique.
Un nouveau parcours de formation pour les directeurs d’unités et directeurs adjoints a été lancé qui se
compose d’un cursus en management de proximité (management des hommes et des activités,
communication interpersonnelle, entretiens managériaux) et de modules complémentaires (gestion du temps,
gestion des conflits,…). Une journée d’échanges pratiques avec les services de la délégation est planifiée
début juillet.

         Objectifs hors plan
Dans le domaine des techniques spécifiques, de nombreux besoins de formation sont identifiés. Cela se
concrétise très souvent par la participation des agents à des formations individuelles. Voici quelques une des
formations prévues cette année : calcul numérique, optique, datation radiocarbone.




                                                                                                           27
                5.1.3. Optimiser la performance de la formation

        Accentuer les pratiques d’évaluation des effets de la formation
Une évaluation des effets de la formation sera réalisée sur la formation conception de projet qui a eu lieu en
2010.

         Mobilisation des acteurs de la formation
Une formation initiale est prévue pour les nouveaux COFO, ils sont nombreux dans les unités nouvellement
créées ou regroupées. 8 COFO vont être formés en 2011.

Nous souhaitons organiser une réunion des COFO de la délégation au premier semestre, afin de leur
présenter un nouveau calendrier des PFU dans le cadre du dialogue de gestion, échanger sur le DIF et les
autres dispositifs de formation. Des ateliers de réflexion pour mettre en commun des besoins de formation
sont aussi envisagés.

          Adapter les dispositifs pédagogiques aux besoins et contraintes des utilisateurs en diversifiant
             les modalités
Nous poursuivrons notre pratique dans la conception de formations, qui consiste à construire et à valider les
contenus avec des experts, les agents concernés et les commanditaires.
Notre partenariat avec les universités, organismes de recherche et établissement d’enseignement supérieur
est toujours très actif. Ainsi, depuis fin 2010, l’Université Bordeaux 1 demande aux COFO des unités mixtes
de jouer aussi cette fonction pour l’université. Ce changement renforce le rôle du COFO et améliore la
diffusion de l’information sur la formation dans les unités.

        5.2. Actions Nationales
    L’organisation de 7 ANGD nous a été confiée par le SFIP.

          JEPHY (ex ENCRE)
Cette action est organisée pour la 2ème fois par notre délégation. Il s’agit de l’accueil des entrants (IT et
chercheurs) recrutés en 2009 et 2010. En 2011, ces journées vont accueillir pour la 1 er fois des enseignants
chercheurs et IATOS recrutés par les universités.
Commanditaire : INP
Représentants du commanditaire : Catherine DEMATTEIS
Dates : 22 au 25 mai 2011
Lieu : La Rochelle
Nombre de participants : 170
Budget notifié : 41 546 euros

           10e journées RCCM 2011
Cette action est organisée pour la 2ème fois par notre délégation.
Commanditaire : MRCT, RCCM
Représentants du commanditaire : Brigitte GAILLARD-MARTINIE
Dates : 25 au 27 mai 2011
Lieu : Mimizan Plage
Nombre de participants : 90
Budget notifié : 15 000 €

          Logiciels de modélisation chronologique
Cette formation était en 2010 une action régionale. Ayant une dimension nationale elle a été présentée fin
2010 en projet d’ANGD, et a été retenue début 2011.




                                                                                                           28
Commanditaire : MRCT, Réseau archéométrie
Représentants du commanditaire : Philippe LANOS
Dates : 14 au 17 juin 2011
Lieu : St MALO
Nombre de participants : 15
Budget notifié : 6100 € + 2 100 d’indemnités d’enseignement


          Formation Microscopie : Training Bio-Imaging
Commanditaire : INSB,
Représentants du commanditaire : Laurent HELIOT, Frédéric SOR
Dates : septembre 2011, 4 jours
Lieu : LILLE, IRI
Nombre de participants : 30 + 20 intervenants
Budget notifié : 2 700 €

          Technologie de la pierre taillée préhistorique : méthodologie et initiation pratique
Commanditaire : INSHS,
Représentants du commanditaire : Jacques PELEGRIN
Dates : 21 au 29 septembre 2011, 9 jours
Lieu : Les Eyzies
Nombre de participants : 30
Budget notifié : 9 000 €

          FREDOC 2011
Commanditaire : MRCT/Réseau RENATIS
Représentants du commanditaire : Christine CAZENAVE
Dates : 10 au 13 octobre 2011 (4J)
Lieu : FIAP (Paris)
Nombre de participants : 80
Budget notifié : 30 000 € du SFIP + 5 000 € MCRT + 5000 € d’avances sur recettes

          Photovoltaïque organique et hybride : état de l’art de la recherche académique et technologique en
          France
Commanditaire : MRCT/Réseau Nanogarsol
Représentants du commanditaire : Christine DAGRON-LARTIGAU
Dates : 24 au 26 octobre 2011
Lieu : FIAP (Paris)
Nombre de participants : 80
Budget notifié : 16 000 €

Total de la dotation budgétaire pour les Actions Nationales : 132 446 € (dont 5 000 d’avances sur recettes,
et 2 100 d’indemnités d’enseignement)

        5.3. Écoles Thématiques
        Nous avons en charge l’organisation de 3 écoles thématiques.

        Ecole de printemps d’informatique théorique GAMES
Commanditaire : INS2I
Représentants du commanditaire : Igor WALUKIEWICZ




                                                                                                         29
Dates : 23 au 27 mai 2011
Lieu : Carcans-Maubuisson (Belambra)
Nombre de participants : 70
Budget notifié : 5 000 €

          NOIS 2011
Cette école est organisée par notre délégation pour la 3 ème fois.
Commanditaire : INC, INP, INSB
Représentants du commanditaire : Serge RAVAINE
Dates : au mai 2011
Lieu : Anglet (Belambra)
Nombre de participants : 100
Budget notifié : 25 000 € +20 000 € d’avances sur recettes

          JNCF 2011
Cette école est organisée par notre délégation pour la 3 ème fois.
Commanditaires : INSMI, INS2I,
Représentants du commanditaire : Guillaume CHEZE
Dates : 14 au 18 novembre 2011
Lieu : CIRM (Marseille-Luminy)
Nombre de participants : 75
Budget notifié : 4 500 € + 3 347 € d’avances sur recettes

Total de la dotation budgétaire pour les écoles : 57 700 euros (dont 23 347 d’avances sur recettes)



6 - Présentation du budget (cf. tableaux 1 à 4 bis en annexe) :
        6.1. Analyse des dépenses et des recettes 2010
La délégation a géré un budget total de 454 856€ (463 832 € en 2009). Le coût moyen de l’heure stagiaire
est de 15,33 €. Il était de 17,69 € en 2009, et de 16,46 € en 2008.

La dotation a été intégralement consommée en ce qui concerne les actions régionales :
- 69,8 % pour l’achat de prestations pédagogiques et indemnités d’enseignement (68 % en 2009, 71 % en
2008, 63 % en 2007, 72 % en 2006),
- 29,8 % pour la prise en charge de frais de déplacement et séjour (nationaux et régionaux), 31 % en 2009,
27 %, en 2008, 35 % en 2007 ; 26 % en 2006.

         6.2. Commentaires concernant la demande 2011
Les modalités d’attribution et de gestion sont modifiées depuis l’introduction du dialogue de gestion en juillet
2010. Le budget régional est intégré au budget de la délégation régionale dans le cadre d’un nouveau
référentiel budgétaire de la délégation. Il est attribué au Délégué Régional et est fongible avec les autres
ressources de la délégation régionale.
Un suivi mensuel de l’exécution budgétaire est réalisé et est transmis au délégué régional.
Il est demandé d’avoir engagé 60% du budget au 30 juin et 85% au 30 septembre.

La dotation budgétaire totale (budget actions nationales et régionales) est de 485 111 € pour 2011.




                                                                                                             30
La demande pour les actions régionales (frais de déplacements liés à des actions nationales et régionales, et
indemnités d’enseignement inclus) dans le cadre de la note d’orientation était de 322 000 €.
L’attribution budgétaire est de 277 608 € (265 608 € + 12 000 € de droit de tirage pour les indemnités
d’enseignement), soit une baisse de 9 % sur la demande initiale et de 7,46 % par rapport au budget alloué en
2010 (300 000 €). Pour mémoire le pôle formation a reçu 290 622 € en 2009, 286 615 € en 2008 et
285 338 € en 2007.
Les indemnités d’enseignement qui nous sont accordées en 2011 s’élèvent à 12 000 € contre 14 400 en
2009.
Nous essayons de limiter les effets de la baisse du budget régional sur les actions de formation. Ainsi, nous
avons prévu de mobiliser 72 600 euros pour les frais de mission, en 2010 nous avons consacré à ce poste
budgétaire 94 811 €. Pour ce faire, nous poursuivons notre politique de gestion rigoureuse des frais de
missions (train 2d classe, incitation à avoir peu de nuitées….) et demandons aux laboratoires de prendre en
charge les frais de missions des formations individuelles les plus onéreuses. Mais la maîtrise des dépenses
de mission est difficile, notamment sur les frais de missions nationaux qui sont très fluctuants.
De plus, les difficultés rencontrées avec le marché de la centrale de réservation des salles impactent
fortement l’activité des gestionnaires qui doivent informer les agents qui partent en mission et pallier aux
problèmes de réservation.
Par ailleurs, nous prévoyons de consacrer 190 250 € aux actions de formation, contre 202 777 € en 2010,
soit une baisse de 12 500 €. Les sommes allouées aux locations de salle et au matériel pédagogique étant
très faibles, nous ne pouvons pas agir sur ces dépenses : elles ont représenté 2 628 € en 2010 et sont
évaluées à 2 750€ pour 2011.




                                                                                                          31

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:18
posted:12/8/2011
language:French
pages:31