Modèle cours by panniuniu

VIEWS: 12 PAGES: 3

									                             EAF : L’ÉCRIT D’INVENTION
                                            Méthodologie

*DÉFINITION DU SUJET
-Il s’agit de PRODUIRE UN TEXTE en liaison avec UN CORPUS en fonction d’un certain nombre de
CONSIGNES (explicites dans le libellé du sujet) et en respectant des CONTRAINTES (mises en évidences
par l’étude précise de ce libellé).

-Il ne s’agit pas d’un exercice d’imagination pure.

-Le sujet est en rapport avec le programme étudié dans l’année : LE ROMAN, L’ARGUMENTATION
(convaincre, persuader, délibérer), LA POÉSIE, LE THÉÂTRE, UN MOUVEMENT CULTUREL ET
LITTÉRAIRE.




*COMPÉTENCES À METTRE EN ŒUVRE
Cet exercice vise à vérifier la maîtrise que le candidat a des différents GENRES et REGISTRES. Les qualités
nécessaires à la réussite de cet exercice sont les suivantes :

-Maîtrise de l’expression écrite.
-Capacité à réinvestir ses connaissances littéraires et à les réorganiser en fonction du sujet.
-Capacité à rassembler idées et techniques qui permettront de produire un texte selon des contraintes
définies.




*MÉTHODOLOGIE

A- ÉTUDE DU CORPUS ET DES CONSIGNES

1- LE CORPUS
-Lire attentivement TOUS les textes qui composent le corpus en ayant en tête la question posée.
-Se poser également les questions suivantes :
    °Genre des textes proposés : récit, théâtre, poésie, littérature d’idée.
    °Sens général des textes.
    °Type de texte : narratif, descriptif, explicatif ou argumentatif.
    °Registres dominants et secondaires.
    °Lexique utilisé.
    °Niveau de langue.
    °Procédés stylistiques utilisés.
    °En cas de récit : point de vue du narrateur.

2- LES CONSIGNES
Il faut ANALYSER les mots clefs présents dans le LIBELLÉ de la question et définir ce qui est demandé :

   °CONTENU : De quoi faut-il parler ? THÈME
   °FORME : Situation d’énonciation
        *Qui parle ? À qui ? ÉNONCIATEUR/DESTINATAIRE
        *Où et Quand ? CIRCONSTANCES/CONTEXTE


M. GERARD                                      Cours de Français                     Lycée JDA de CESSY/GEX
         *TYPE de texte à produire (descriptif, narratif, argumentatif, etc.)
   °REGISTRE/VISÉE : Quel est l’effet à produire ?


B- REPÉRAGE DU TYPE DE SUJET PROPOSÉ

1- Quel TYPE DE TEXTE faut-il produire ?
Il peut s’agir d’une LETTRE, d’un DIALOGUE (théâtral ou romanesque), d’un APOLOGUE et de sa morale
(discours narratif à visée argumentative la plupart du temps allégorique), d’un TEXTE ARGUMENTATIF
(essai, article, préface, manifeste, présentation, critique, discours, éloge, blâme, monologue délibératif),
d’un RÉCIT, d’un PORTRAIT, d’un PASTICHE (imitation d’un style) ou d’une PARODIE (imitation
humoristique).

Il faut donc connaître les caractéristiques des différents types de texte ainsi que leur typographie.


2- Quel est le TYPE D’EXERCICE proposé ?

°TRANSFORMER

Il s’agit de TRANSFORMER l’un des textes du corpus selon des CONTRAINTES précisées dans le libellé de la
consigne concernant le thème et la situation d’énonciation. Il faut bien analyser le STYLE de l’auteur (lexique,
niveau de langue, figures de style).

-Imaginer un dialogue à insérer dans l’un des textes du corpus.
-Développer un passage narratif (rédiger une suite de texte, imaginer ce qui précède ou combler une
ellipse narrative etc.)
-Insérer un portrait ou une description selon différentes contraintes.


°TRANSPOSER

Il s’agit de réécrire un texte du corpus ou un passage en MODIFIANT un élément essentiel.

Ce changement majeur peut concerner le GENRE (théâtre/Roman), le REGISTRE (Comique/Tragique), le
POINT DE VUE, la SITUATION D’ÉNONCIATION (Point de vue/Contexte), le NIVEAU DE LANGUE, la VISÉE
ou l’OBJECTIF (Éloge/Blâme ou Réfutation d’une thèse), l’ÉPOQUE (transposition d’une pièce de Molière à
l’époque moderne par exemple).


°IMITER

Il s’agit d’écrire un texte nouveau en S’INSPIRANT de l’un des textes du corpus : PARODIE, PASTICHE.



C- ÉLABORER SON PROJET

1- Rassembler ses connaissances.

-Réfléchir aux séquences et aux textes étudiés dans l’année qui abordent le même objet d’étude.
-Se demander à quel texte étudié dans l’année cette production de texte devra ressembler.
-Réfléchir aux connaissances formelles (langue, procédés stylistiques) qui seront utiles.

2- Trouver des idées.

-Pour un texte narratif, noter les différentes étapes de l’action.


M. GERARD                                       Cours de Français                        Lycée JDA de CESSY/GEX
-Pour un texte argumentatif, identifier les thèses à défendre ou à réfuter, les arguments et les exemples.



D-ÉCRIRE LE TEXTE

1- LE PLAN

-Il est détaillé pour ne rien oublier.
-Vérifier que les contraintes du sujet sont respectées.
-Rédiger au brouillon l’introduction et la conclusion.

2- LA RÉDACTION

-Adopter un STYLE en utilisant les procédés d’écriture adaptés au sujet (figures de style, construction des
phrases, temps verbaux, lexique, procédés narratifs.)
-Vérifier la validité et la cohérence des choix concernant : l’ÉNONCIATION, les TEMPS verbaux, le
LEXIQUE, les LIENS LOGIQUES.
-RELIRE attentivement en :
   °SIMPLIFIANT les phrases trop longues et/ou contenant trop de liens de subordination et de
coordination.
   °CORRIGEANT les fautes d’accord.
   °VÉRIFIANT les concordances des temps, l’emploi des modes et temps verbaux.
   °ÉLIMINANT les RÉPÉTITIONS et REDONDANCES.




*TIMING
    °Lire le Corpus, répondre à la question, choisir le travail d’écriture : 45 mn à 1h.
    °Analyser les consignes, repérer le type de sujet proposé, faire un plan détaillé : 1h30 à 1h45.
    °Rédiger : 1h30.
Le temps restant est consacré à une (au moins !) relecture attentive.




*CRITÈRES D’ÉVALUATION
°L’EXPRESSION :
-CORRECTION de la langue, ponctuation, emploi du lexique.
-COHÉRENCE DU TEXTE (structure du texte, progression, mise en page/typographie, lisibilité.)


°ANALYSE ET RÉFLEXION :
-COMPÉTENCES DE LECTURE : consignes/textes du corpus.
-Prise en compte des CONTRAINTES.

°CONNAISSANCES :
-Réinvestissement des connaissances et compétences littéraires.
-Contexte proposé pris en compte.
-Culture personnelle.

°PERTINENCE DE L’INVENTION :
-INTÉRÊT du contenu, de la fiction (l’originalité est valorisée.)
-EFFET global sur le lecteur.




M. GERARD                                      Cours de Français                        Lycée JDA de CESSY/GEX

								
To top