Rapport sur le denombrement

Document Sample
Rapport sur le denombrement Powered By Docstoc
					                                                                                                                                             i


Table des Matières
Abréviations ............................................................................................................................... 1

Liste des tableaux ....................................................................................................................... 3

Liste des Annexes....................................................................................................................... 5

Introduction Générale ................................................................................................................. 6

Chapitre 1 : Travaux Préliminaires .......................................................................................... 10

   1.1.- Objectifs ....................................................................................................................... 10

   1.2.- Cadre institutionnel ...................................................................................................... 11
      1.2.1.- Base légale ............................................................................................................ 11
      1.2.2.- Structures organisationnelles ................................................................................ 11
         1.2.2.1.- Structures de concertation, de décision et d’orientation ................................ 11
         1.2.2.2.- Structures d’exécution ................................................................................... 12
         1.2.2.3.- Organisation du BCR ..................................................................................... 12
            1.2.2.3.1.- Service de la Cartographie (SEC) ........................................................... 13
            1.2.2.3.2.- Service des Etudes et des Opérations Techniques de Terrain (SEOT) ... 14
            1.2.2.3.3.- Service Communication et Documentation (SCD) ................................. 14
            1.2.2.3.4.- Service Informatique (SIN) ..................................................................... 14
            1.2.2.3.5.- Service Administratif et Financier (SAF) ............................................... 15
            1.2.2.3.6.- Organigramme du Bureau Central du Recensement (BCR) ................... 16

   1.3.- Séminaire National d’Evaluation Critique du 2ème RGP .............................................. 17
      1.3.1.- Expérience en matière d’Organisation et de Finances .......................................... 17
         1.3.1.1.- Problèmes rencontrés ..................................................................................... 17
         1.3.1.2.- Recommandations .......................................................................................... 18
      1.3.2.- Expérience en matière de Collecte des données ................................................... 18
         1.3.2.2.- Problèmes rencontrés ..................................................................................... 18
         1.3.2.2.- Recommandations .......................................................................................... 20
      1.3.3.- Expérience en matière de Sensibilisation, Information et Publicité ..................... 21
         1.3.3.1.- Problèmes rencontrés ..................................................................................... 21
         1.3.3.2.- Recommandations .......................................................................................... 21
      1.3.4.- Expérience en matière de Codification, Traitement Informatique et Tabulation ; 22
         1.3.4.1.- Problèmes rencontrés ..................................................................................... 22
         1.3.4.2.- Recommandations .......................................................................................... 22
      1.3.5.- Expérience en matière d’Analyse et de Publication des résultats ; ....................... 23
         1.3.5.1.- Problèmes rencontrés ..................................................................................... 23
         1.3.5.2.- Recommandations .......................................................................................... 23
      1.3.6- Expérience en matière de Cartographie Censitaire. ............................................... 24
         1.3.6.1.- Problèmes rencontrés ..................................................................................... 24
         1.3.6.2.- Recommandations .......................................................................................... 24

   1.4.- Recherche du financement ........................................................................................... 25

   1.5.- Chronogramme des activités ........................................................................................ 26
                                                                                                                                           ii

   1.6.- Problèmes rencontrés ................................................................................................... 26

Chapitre 2 : Cartographie Censitaire ........................................................................................ 27

   2.1.- Objectifs ....................................................................................................................... 27

   2.2.- Recrutement et formation du personnel ....................................................................... 27
      2.2.1.- Agents cartographes .............................................................................................. 28
      2.2.2.- Agents dessinateurs ............................................................................................... 28

   2.3.- Travaux de cartographie et de dessin ........................................................................... 29
      2.3.1.- Travaux de cartographie ....................................................................................... 29
         2.3.1.1.- Découpage des ZD sur le terrain .................................................................... 29
         2.3.1.2.- Evaluation externe des travaux de terrain ...................................................... 30
            2.3.1.2.1.- Examen critique des dossiers .................................................................. 30
            2.3.1.2.2.- Indications pour les vérifications et corrections ..................................... 30
            2.3.1.2.3.- Recommandations ................................................................................... 30
         2.3.1.2.- Mise à jour des cartes dessinées en 1999 ....................................................... 31
      2.3.2.- Travaux de dessin ................................................................................................. 32
         2.3.2.1.- Découpage et habillage des cartes ................................................................. 32
         2.3.2.2.- Tirage des cartes et des croquis cartographiques ........................................... 32

   2.4.- Problèmes rencontrés ................................................................................................... 34

Chapitre 3 : Elaboration des Documents Techniques .............................................................. 36

   3.1.- Présentation du contenu du Questionnaire ménage du 3ème RGP/H. ........................... 36
      3.1.1.- Variables d’identification géographique des ménages ......................................... 36
      3.1.2.- Autres variables d’identification du ménage ........................................................ 36
      3.1.3.- Variables relatives aux caractéristiques individuelles .......................................... 36
         3.1.3.1.- Variables numériques..................................................................................... 37
         3.1.3.2.- Variables qualitatives partiellement pré-codées ............................................ 37
         3.1.3.3.- Variables qualitatives ouvertes ...................................................................... 37
      3.1.4.- Variables relatives aux caractéristiques de l’habitat ............................................. 37
         3.1.4.1.- variables pré codées ....................................................................................... 37
         3.1.4.2.- variables numériques ..................................................................................... 38
      3.1.5.- Variables relatives aux caractéristiques des ménages agricoles ........................... 38
      3.1.6.- Questions posées sur les décès des douze derniers mois ...................................... 38

   3.2.- Importance des variables contenues dans le questionnaire ménage du 3ème RGP/H ... 39
      3.2.1.- Variables collectives ............................................................................................. 39
      3.2.2.- Variables démographiques .................................................................................... 39
      3.2.3.- Variables socioéconomiques ................................................................................. 40
      3.2.4.- Variables socioculturelles ..................................................................................... 40
      3.2.5.- Caractéristiques de l’habitat .................................................................................. 40
      3.2.6.- Caractéristiques des ménages agricoles ................................................................ 40

   3.3.- Manuels ........................................................................................................................ 41
      3.3.1.- Manuel de l’agent cartographe et du dessinateur .................................................. 41
      3.3.2.- Manuel de l’agent Recenseur ................................................................................ 41
                                                                                                                                          iii

      3.3.3.- Manuel du Contrôleur ........................................................................................... 41
      3.3.4.- Manuel du superviseur .......................................................................................... 42
      3.3.5.- Guide du formateur ............................................................................................... 42
      3.3.6.- Manuel de l’agent de codification et vérification ................................................. 43
        3.3.6.1.- Rôle de l’agent de codification ...................................................................... 43
        3.3.6.2.- Rôle de l’agent de vérification ....................................................................... 43
        3.3.6.3.- Organisation de la codification ...................................................................... 43
      3.3.7.- Manuel de saisie .................................................................................................... 44
        3.3.7.1.- Agent des opérations de saisie ....................................................................... 44
        3.3.7.2.- Contrôleur des opérations de saisie ................................................................ 44
        3.3.7.3.- Superviseur des opérations de saisie .............................................................. 45
        3.3.7.4.- Organisation des opérations de saisie ............................................................ 45
      3.3.8.- Manuel des procédures de correction des données ............................................... 45
      3.3.9.- Plan de tabulation et d’analyse.............................................................................. 45

   3.4.- Autres documents techniques ...................................................................................... 46
      3.4.1.- Cahier de tournée de l’agent recenseur ................................................................. 46
      3.4.2.- Fiche ou bordereau de transmission ...................................................................... 46
      3.4.3.- Liste des ménages absents..................................................................................... 46
      3.4.4.- Tableau de conversion des années en âge ............................................................. 46
      3.4.5.- Calendrier historique ............................................................................................. 47
      3.4.6.- Feuille de ménage ................................................................................................. 47
      3.4.7.- Fiche géographique ............................................................................................... 47
      3.4.8.- Carte de ZD ........................................................................................................... 47
      3.4.9.- Carte de l’agent recenseur ..................................................................................... 47

   3.5.- Problèmes rencontrés ................................................................................................... 49

Chapitre 4 : Recensement Pilote .............................................................................................. 50

   4.1.- Objectifs ....................................................................................................................... 50

   4.2.- Préparation des documents techniques ........................................................................ 50

   4.3.- Choix des zones pilotes ................................................................................................ 50

   4.4.- Dénombrement ............................................................................................................. 51
      4.4.1.- Recrutement et formation des agents de terrain .................................................... 51
      4.4.2.- Composition des équipes de terrain ...................................................................... 51
      4.4.3.- Dotation des équipes de terrain en fournitures et matériels logistiques ................ 51
      4.4.4.- Campagne de sensibilisation ................................................................................. 52
      4.4.5.- Collecte des données ............................................................................................. 52

   4.5.- Exploitation des données ............................................................................................. 54
      4.5.1.- Codification........................................................................................................... 54
      4.5.2.- Saisie ..................................................................................................................... 54
      4.5.3.- Correction et tabulation......................................................................................... 54

   4.6.- Problèmes rencontrés ................................................................................................... 54
                                                                                                                                          iv

Chapitre 5 : Recrutement et Formation du Personnel du dénombrement ................................ 56

   5.1.- Recrutement ................................................................................................................. 56
      5.1.1.- Superviseurs nationaux ......................................................................................... 56
      5.1.2.- Superviseurs centraux ........................................................................................... 57
      5.1.3.- Superviseurs régionaux et sous régionaux ............................................................ 57
      5.1.4.- Contrôleurs ............................................................................................................ 57
      5.1.5.- Agents recenseurs ................................................................................................. 58
      5.1.6.- Chauffeurs ............................................................................................................. 58
      5.1.7.- Guides ................................................................................................................... 58
      5.1.8.- Agents de sécurité ................................................................................................. 58
      5.1.9.- Agents de santé ..................................................................................................... 58

   5.2.- Formation ..................................................................................................................... 58
      5.2.1.- Séminaire-atelier de Dosso ................................................................................... 58
      5.2.2.- Méthodologie utilisée pour la formation............................................................... 59
      5.2.3.- Organisation de la formation................................................................................. 59
         5.2.3.1.- Formation des superviseurs centraux ............................................................. 59
         5.2.3.2.- Formation des formateurs .............................................................................. 59
         5.2.3.3.- Formation des contrôleurs et agents recenseurs ............................................. 59

   5.3.- Problèmes rencontrés ................................................................................................... 62

Chapitre 6 : Acquisition des fournitures et du matériel ........................................................... 64

   6.1.- Fournitures ................................................................................................................... 64

   6.2.- Equipements non fongibles .......................................................................................... 64
      6.2.1.- Matériel informatique et autre matériel de bureau ................................................ 64
      6.2.2.- Véhicules ............................................................................................................... 64

   6.3.- Carburant ...................................................................................................................... 64

   6.4.- Problèmes rencontrés ................................................................................................... 66

Chapitre 7 : Sensibilisation de la Population ........................................................................... 67

   7.1.- Objectifs ....................................................................................................................... 67

   7.2.- Stratégie de sensibilisation ........................................................................................... 67

   7.3.- Calendrier des activités ................................................................................................ 68

   7.4.- Activités de sensibilisation .......................................................................................... 68
      7.4.1.- Supports de sensibilisation .................................................................................... 68
         7.4.1.1.- Supports audio-visuels ................................................................................... 68
         7.4.1.2.- Autres supports utilisés .................................................................................. 68
      7.4.2.- Diffusion de messages de sensibilisation .............................................................. 69
         7.4.2.1.- A la Radio ...................................................................................................... 69
         7.4.2.2.- A la télévision ................................................................................................ 69
                                                                                                                                        v

   7.5.- Problèmes rencontrés ................................................................................................... 69

Chapitre 8 : Dénombrement Général de la Population et Centralisation des Documents
Techniques au Bureau Central du Recensement (BCR) .......................................................... 71

   8.1.- Mise en place des documents techniques, fournitures et matériel ............................... 71

   8.2.- Mise en place des équipes du dénombrement .............................................................. 71

   8.3.- Dénombrement de la population .................................................................................. 71
      8.3.1.- Recensement des ménages ordinaires ................................................................... 71
      8.3.2.- Recensement des ménages des Hautes Personnalités de l’Etat ............................ 72
      8.3.3.- Recensement des ménages des Membres du Gouvernement ................................ 72
      8.3.4.- Recensement des ménages des Représentants des Corps Diplomatiques et des
      Organisations Internationales ........................................................................................... 72
      8.3.5.- Recensement des nomades .................................................................................... 72
      8.3.6.- Recensement des ménages collectifs .................................................................... 72
      8.3.7.- Recensement des « sans abris ». ........................................................................... 73

   8.4.- Centralisation des Documents...................................................................................... 73
      8.4.1.- Au niveau de la Communauté Urbaine de Niamey .............................................. 73
      8.4.2.- Au niveau des Départements et Arrondissements ................................................ 73
      8.4.3.- Au niveau du BCR ................................................................................................ 73

   8.5.- Problèmes rencontrés ................................................................................................... 75

Chapitre 9 : Exécution Financière ............................................................................................ 78

   9.1.- Mobilisation des fonds ................................................................................................. 78

   9.2.- Exécution effective des dépenses financières par bailleur de fonds ............................ 78
      9.2.1.- Par le Gouvernement............................................................................................. 78
      9.2.2.- Par le PNUD ......................................................................................................... 79
      9.2.3.- Par le FNUAP ....................................................................................................... 79
      9.2.4.- Par l’UNICEF ....................................................................................................... 80
      9.2.5.- Par la Banque Mondiale ........................................................................................ 81
      9.2.6.- Par l’Union Européenne ........................................................................................ 81
      9.2.7.- Par le Recensement Général Agricole .................................................................. 81

   9.3.- Exécution effective des dépenses financières par rubrique ......................................... 82
      9.3.1.- Personnel ............................................................................................................... 82
      9.3.2.- Missions ................................................................................................................ 82
      9.3.3.- Formation et Séminaires ....................................................................................... 82
      9.3.4.- Equipements .......................................................................................................... 83
      9.3.5.- Fonctionnement ..................................................................................................... 83
      9.3.6.- Rapports et Impressions ........................................................................................ 83
      9.3.7.- Communication et Sensibilisation ........................................................................ 84
      9.3.8.- Divers et Imprévus ................................................................................................ 84

   9.4.- Problèmes rencontrés ................................................................................................... 84
                                                                                                                                            vi

Chapitre 10 : Recommandations .............................................................................................. 86

   10.1.- Recommandations relatives aux problèmes d’ordre organisationnel ........................ 86
     10.1.1.- En direction du Gouvernement ........................................................................... 86
     10.1.2.- En direction du BCR ........................................................................................... 86

   10.2.- Recommandations relatives aux problèmes d’ordre financier ................................... 87

   10.3.- Recommandations relatives aux problèmes d’ordre matériel .................................... 87

   10.4.- Recommandations relatives aux problèmes d’ordre technique ................................. 87

   10.5.- Recommandations relatives aux autres problèmes .................................................... 88

   10.6.- Autres recommandations ........................................................................................... 88

Conclusion Générale ................................................................................................................ 90

ANNEXES ............................................................................................................................... 92

Bibliographie ............................................................................................................................... I
                                                                                          1


Abréviations

1er RGP : 1er Recensement Général de la Population et de l’Habitat réalisé en 1977.
2ème RGP/H : 2ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat réalisé en 1988.
3ème RGP/H : 3ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat réalisé en 2001.
ANPE : Agence Nigérienne pour la Promotion de l’Emploi.
BAR : Bureau d’Arrondissement du Recensement.
BCR : Bureau Central du Recensement.
BCUR : Bureau de Commune Urbaine du Recensement.
BDR : Bureau Départemental du Recensement.
BEPC : Brevet de fin d’Etude du Premier Degré.
BM : Banque Mondiale.
CAR : Comité d’Arrondissement du Recensement.
CCUR : Comité de Commune Urbaine du Recensement.
CDR : Comité Départemental du Recensement.
CEA: Commission Economique Africaine.
CERPOD : Centre d’Etudes et de Recherches en Population et Développement.
CIDES : Centre d’Information et de Documentation Economique et Social.
CNR : Comité National du Recensement.
CST : Country Support Team.
CUN : Communauté Urbaine de Niamey.
CU : Commune Urbaine.
DSCN : Direction de la Statistique et des Comptes Nationaux.
EAT : Equipe d’Assistance Technique.
FAC: Fonds d’Aide et de Coopération.
FAO : Organisation Mondiale pour l’Agriculture.
F CFA : Franc de la Communauté Française d’Afrique.
FED : Fonds Européen de Développement.
FNUAP : Fonds des Nations Unies pour la Population.
GPS : Global Positionning System.
IGNN : Institut Géographique National du Niger.
IPDR : Institut Pratique du Développement Rural.
OPVN : Office des Produits Vivriers du Niger.
OMS : Organisation Mondiale de la Santé.
                                                                     2

ONG : Organisation Non Gouvernementale.
ORTN : Office de Radio et Télévision du Niger.
PAM : Programme Alimentaire Mondial.
PNUD : Organisation des Nations Unies pour le Développement.
RGA: Recensement Général Agricole.
RGP : Recensement Général de la Population.
RGP/H : Recensement Général de la Population et de l’Habitat.
RP : Recensement Pilote.
RG : Recensement Général.
SCF : Service de Communication et de Formation.
SEC : Service de la cartographie.
SEOT : Service des Etudes et des Opérations Techniques de Terrain.
SIN : Service Informatique.
SAF : Service Administratif et Financier.
USAID : Agence Internationale de Développement des Etats Unis.
UE : Union Européenne.
UNICEF : Organisation des Nations Unies pour l’Enfance.
ZD : Zone de Dénombrement.
ZC : Zone de Contrôle.
ZP : Zone Pastorale.
ZS : Zone de Supervision.
                                                                                             3


Liste des tableaux
Tableau 1.1 : Répartition des contreparties prévisionnelles (en F CFA) en selon la rubrique et
la source de financement

Tableau 2.1 : Répartition des croquis des villages et des cartes mises au net par département
et dans la Communauté Urbaine de Niamey

Tableau 2.2 : Répartition des ZD, ZC et ZS par département et dans la Communauté Urbaine
de Niamey

Tableau 3.1 : Répartition du nombre estimé de pages et de la quantité des documents
techniques par type de manuel

Tableau 3.2 : Répartition du nombre de questionnaires prévu et acheminé par département

Tableau 4.1 : Répartition des ZD pilotes par département.

Tableau 4.2 : Répartition de la population recensée et de celle estimée par la cartographie par
ZD pilote

Tableau 5.1 : Liste des superviseurs nationaux du 3ème RGP/H

Tableau 6.1 : Inventaire des équipements non fongibles du BCR (situation du 1er janvier 1997
au 15 janvier 2002)

Tableau 8.1 : Répartition du nombre de cantines acheminées au BCR par département et au
niveau de la Communauté Urbaine de Niamey

Tableau 9.1 : Répartition du budget (en F CFA) approuvé en 2001 par source de financement

Tableau 9.2 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
contribution du Gouvernement jusqu’au 30 septembre 2001

Tableau 9.3 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
contribution du PNUD jusqu’au 30 septembre 2001.

Tableau 9.4 : Répartition des dépenses ( en F CFA) réalisées (en F CFA) par rubrique sur les
fonds de la contribution du FNUAP jusqu’au 30 septembre 2001.

Tableau 9.5 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
contribution de l’UNICEF jusqu’au 30 septembre 2001.

Tableau 9.6 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
contribution de la Banque Mondiale jusqu’au 30 septembre 2001

Tableau 9.7 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
contribution de l’Union Européenne jusqu’au 30 septembre 2001
                                                                                           4

Tableau 9.8 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
contribution du RGA jusqu’au 30 septembre 2001.

Tableau 9.9 : Répartition des dépenses de Personnel par bailleur de fonds

Tableau 9.10 : Répartition des dépenses de Missions par bailleur de fonds

Tableau 9.11 : Répartition des dépenses de Formation et Séminaires par bailleur de fonds

Tableau 9.12 : Répartition des dépenses d’équipements par bailleur de fonds

Tableau 9.13 : Répartition des dépenses de Fonctionnement par bailleur de fonds

Tableau 9.14 : Répartition des dépenses de Rapports et Impression par bailleur de fonds

Tableau 9.15 : Répartition des dépenses en Divers et Imprévus par bailleur de fonds

Tableau 9.16 : Répartition des dépenses en Divers et Imprévus par bailleur de fonds

Tableau 9.17 : Répartition des allocations et de dépenses effectuées de la période 2001 par
rubrique
                                                                                              5


Liste des Annexes
Annexe 1.1 : Répartition des contreparties prévisionnelles (en F CFA) en selon la rubrique et
la source de financement

Annexe 1.2 : Plan initial des activités, dernière révision (2001-2003) des activités, périodes
effectives et résultats attendus

Annexe 1.3 : Chronogramme des activités (dernière révision : 2001-2003)

Annexe 5.1 : Répartition des agents de terrain par département

Annexe 6.1 : Répartition des fournitures par département

Annexe 7.1 : Calendrier initial et calendrier révisé et exécuté des activités de sensibilisation
de la population

Annexe 7.2 : Répartition des supports de sensibilisation par département
                                                                                                         6


Introduction Générale
D’après le dictionnaire multilingue, « le recensement démographique ou recensement de la
population est une opération de collecte statistique ayant pour but de recueillir des
renseignements sur l’état de la population d’un territoire à un moment donné ».

De nos jours, le recensement démographique dépasse largement le cadre d’un simple
dénombrement de la population. En effet, les Nations Unies donne la définition suivante au
recensement de la population :

      « Un recensement de population est l’ensemble des opérations qui consistent à
      recueillir, à regrouper, à évaluer, à analyser, à publier ou diffuser de toute autre
      manière des données démographiques, économiques et sociales se rapportant, à
      un moment donné, à tous les habitants d’un pays ou d’une partie bien déterminée
      d’un pays » (Nations Unies, New York, 1980).

Aujourd’hui, cette définition semble être celle qui convient le mieux aux recensements de
population qui sont réalisés de part le monde, car elle fait ressortir clairement les autres
actions à mener en dehors du dénombrement de la population.

Le recensement de la population n’est pas phénomène récent au Niger. En effet, depuis 1920,
date à laquelle, le Niger est devenu un territoire civil autonome, les autorités coloniales ont
organisé des recensements de la population pour des objectifs fiscaux (collecte des impôts).
Après l’indépendance, le Ministère de l’Intérieur a continué à effectuer des recensements
administratifs pour ces mêmes objectifs. Cependant, la périodicité de ces genres de
recensement est variable dans le temps et dans l’espace (au niveau des régions) à cause des
moyens limités de l’Etat.

Ce n’est qu’en 1977 que le Niger a réalisé son premier Recensement Général de la Population
(1er RGP). Le deuxième Recensement Général de la Population (2ème RGP/H) qui devrait
avoir lieu dix ans après le premier, conformément aux recommandations des Nations Unies1,
s’est déroulé onze ans après (en 1988). Des caractéristiques de l’habitat ont été saisies lors de
ce recensement, et c’est la raison pour laquelle, il était dénommé Recensement Général de la
Population et de l’Habitat. Cette dénomination sera par la suite adoptée pour désigner le
Recensement Général de la Population. Le 3ème Recensement Général de la Population et de
l’Habitat qui était prévu pour 1999, ne s’est réalisé qu’en 2001, faute des moyens financiers
suffisants. C’est ainsi que le troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat
(3ème RGP/H) a vu le jour.

Le premier Recensement Général de la Population (1er RGP)

Le 1er RGP se situe dans le cadre du Programme Africain de Recensements. Il a été mené
avec beaucoup d'insuffisances. Il est en effet intervenu pendant la période de balbutiement
dans l’organisation des recensements en Afrique, période caractérisée naturellement par un
manque d’expérience et une insuffisance des ressources humaines compétentes pour mener à
bien ces genres d’opération.


1
   Les Nations Unies recommandent en général, la réalisation d’un Recensement Général de la Population tous
les dix ans.
                                                                                               7

Le questionnaire du 1er RGP a été conçu pour recueillir des informations non seulement sur
l’Etat et structures de la population, mais aussi, pour collecter d’informations nécessaires à la
connaissance des mouvements de la population (natalité, fécondité, mortalité et migration) et
des caractéristiques de l’habitat (type d’habitation, nombre de constructions occupées, nombre
de pièces effectivement occupées, caractéristiques des murs et des toits du type dominant,
combustibles utilisées pour l’éclairage et pour la cuisine, équipements du ménage, statut
d’occupation, etc.). Malheureusement, la collecte de ces deux derniers types d’informations
(relatives aux mouvements de la population et aux caractéristiques de l’habitat), n’a pas été
faite parce que, lors de l’enquête pilote, on s’est rendu compte que les agents recenseurs n’ont
pas pu administrer à bien les questions relatives à ces genres de données à cause de leur faible
niveau d’instruction. Ces aspects ont donc été volontairement exclus du questionnaire du 1er
RGP.

Le dénombrement général de la population s’est déroulé globalement en octobre-novembre
1977. Il a porté sur l’ensemble de la population résidente et des visiteurs. Compte tenu des
difficultés de recenser les populations nomades en zone pastorale, certaines régions du pays
ont été recensées avant octobre et d’autres après novembre. C’est ainsi que le département
d’Agadez a été recensé arrondissement par arrondissement à des dates différentes (Arlit en
juin 1977, Bilma en août 1977 et Agadez en décembre 1977), par contre le poste administratif
de Tesker dans le département de Zinder, a été recensé en février 1978. Dans l’ensemble du
pays, en dehors de la région non pastorale, l’opération a duré environ un mois à cause des
difficultés rencontrées pour collecter les données sur le terrain (recrutement en nombre
suffisant d’agents recenseurs d’un bon niveau d’instruction, longues distances à parcourir sur
des routes en mauvais état, problèmes de localisation des hameaux et des familles des
populations nomades ; etc.).

La sensibilisation a été menée à bien puisque, presque partout les agents recenseurs ont été
bien reçus, même si dans quelques rares cas, on a enregistré des cas de refus de réponse.

Une Enquête Post Censitaire (EPC) menée à partir d’un échantillon comptant 1% (33 sur 3
320) de l’ensemble des ZD choisies, a été effectué un mois environ après le dénombrement
général de la population. Malheureusement, aucune conclusion nette n’a été tirée de ce
contrôle post censitaire car il n’y a pas en ce temps, suffisamment des cadres nationaux qui
maîtrisent les procédures techniques de constitution de l’échantillon et de l’exploitation de
l’enquête.

Le deuxième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (2ème RGP/H)

Le 2ème RGP a été réalisé en 1988. Contrairement au 1 er RGP, il a profité des conditions un
peu plus favorables, notamment de l’existence d'un personnel plus qualifié et plus motivé et,
d’une expérience dans la réalisation du recensement, acquise par le pays. Néanmoins, ce
recensement a aussi rencontré des difficultés. En effet, les moyens financiers, ainsi que les
moyens matériels adéquats, notamment les véhicules, les fournitures et le matériel de telle
sorte que, les travaux cartographiques et l’élaboration des documents techniques pour la
constitution des dossiers de l’agent recenseur ont accusé des retards considérables, ont fait
défaut au projet au tout début.
                                                                                                               8

C’est le questionnaire « non tronqué »2 prévu pour le 1er RGP, qui a servi de base pour la
collecte des données du 2ème RGP/H. Le dénombrement général de la population qui devrait
se dérouler en novembre 1987, période propice3 pour recenser les ménages, a été reporté en
janvier 1988 par insuffisance des moyens financiers et matériels. Malheureusement, le pays a
connu à l’époque, une campagne agricole déficitaire qui a poussé certaines catégories de
populations à l’exode rural. Le mois de janvier n’était donc pas propice pour recenser les
ménages. Des consultations ont été engagées avec les autorités administratives pour
finalement fixer la date du dénombrement en mai-juin, période pendant laquelle, ceux qui sont
partis en exode rural retournent au pays pour préparer les travaux champêtres. C’est ainsi le
dénombrement général de la population lors du 2ème RGP/H s’est déroulé du 20 mai au 3 juin
1988.

Contrairement à ce qui s’est passé lors du 1er RGP, les populations vivant en milieu sédentaire
et celles vivant en milieu nomade, ont été recensées en même temps. Les ménages collectifs
(hôpitaux, casernes, prisons, internats, etc.) ont été dénombrés sur la base d’un questionnaire
spécifique plus léger que celui des ménages ordinaires. Les « sans abris » ou « sans domiciles
fixes » ont été recensés la première nuit du dénombrement (nuit du 20 au 21 mai 1988), mais
cette période n’a pas été respecté partout dans le pays.

L’exploitation, l’analyse, la publication et la diffusion ont bénéficié de l’appui financier et
technique apporté par le FNUAP, le PNUD, la CEA, l’USAID, le CERPOD et la Banque
Mondiale. L’analyse des données globales du 2ème RGP/H a été faite par les démographes et
les statisticiens nationaux en collaboration avec l’assistance technique de la Commission
Economique Africaine (CEA) de US Bureau of Census. Huit (8) thèmes prioritaires ont été
analysés. Ce sont :

       Etat et structures de la population ;
       Caractéristiques socioculturelles des ménages ;
       Caractéristiques économiques ;
       Caractéristiques de l’habitat ;
       Etat matrimonial et nuptialité ;
       Estimation du niveau de fécondité ;
       Estimation du niveau de mortalité ;
       Migrations.

Ce rapport traitera du 3ème RGP/H qui a été réalisé en 2001. Il est question de présenter les
différentes phases de son organisation et de son exécution des Travaux Préliminaires à la
centralisation des documents techniques au Bureau Central du Recensement, organe qui avait
eu la charge de conduire ce gigantesque projet.

Pour atteindre les objectifs de ce rapport, le travail s’articulera autour de dix (10) grands
chapitres qui sont :

    1. Travaux Préliminaires ;
    2. Cartographie Censitaire ;
2
 qui contient des informations relatives aux mouvements de la population et aux caractéristiques de l’habitat
3
   Des recherches ont montré qu’au Niger le mois de novembre est la période pendant laquelle, la population
aussi bien sédentaire que nomade est relativement stable. Les sédentaires sont encore préoccupés par les récoltes
et l’abondance des pâturages et des points d’eau maintenait les nomades sur place.
                                                                                    9

3. Elaboration des Documents Techniques ;
4. Recensement Pilote ;
5. Acquisition des fournitures et du matériel ;
6. Recrutement et Formation du Personnel ;
7. Sensibilisation de la Population ;
8. Dénombrement Général de la Population et Centralisation des Documents techniques ;
9. Exécution Financière ;
10. Recommandations.
                                                                                                               10


Chapitre 1 : Travaux Préliminaires
Dans ce chapitre, il sera question des tout premiers travaux préparatoires qui ont été faits dans
le cadre de l’organisation et de l’exécution du 3ème RGP/H. Il s’agit notamment de la
définition des objectifs, de l’élaboration du cadre institutionnel (base légale et structure
organisationnelle), du Séminaire National d’Evaluation Critique du 2ème RGP/H4, de la
recherche du financement et de l’organigramme des activités.

1.1.- Objectifs

L’importance du recensement de la population réside surtout dans le fait qu’il fournit des
informations sur l’état et parfois la dynamique de la population, nécessaires à l’élaboration,
l’exécution et l’évaluation des politiques, programmes et projets de développement
socioéconomique. Le 3ème RGP/H s’est fixé deux types d’objectifs : à long terme et à court
terme.

Les objectifs visés à long terme par le 3ème RGP/H sont :

        Améliorer la connaissance de la structure et des caractéristiques de la population du
         Niger ;
        Mettre à la disposition des planificateurs, des décideurs politiques, des différentes
         structures et des chercheurs, des données socio-économiques et démographiques sur
         chaque entité administrative du pays et permettre ainsi l'établissement de nombreux
         indicateurs conduisant à une meilleure estimation des besoins de la population et à une
         élaboration plus adéquate des politiques de réforme économique et la promotion d'une
         bonne Gouvernance et ;
        Permettre des recherches dans le domaine de la population, favorisant ainsi une
         meilleure connaissance des problèmes de population et un meilleur suivi de
         l'exécution de la Politique Nationale de Population.

A court terme, le 3ème RGP/H vise les objectifs suivants :

        Mettre à la disposition des différentes institutions et structures étatiques et divers
         utilisateurs et à l'échelon national, des données récentes et fiables relatives à toutes les
         divisions administratives du pays, jusqu'aux plus petites localités. Ces données portent
         sur : l'effectif, la structure et la distribution spatiale de la population ; les indicateurs
         sur les mouvements de la population (fécondité, mortalité, migrations); les
         caractéristiques économiques; les caractéristiques socioculturelles ; les caractéristiques
         de l'habitat;
        Permettre la mesure par comparaison avec les résultats des recensements précédents et
         ceux provenant d'autres sources, de l'évolution de la croissance de la population, le
         processus de sédentarisation des nomades et l'urbanisation ;
        Permettre l'actualisation et l'amélioration du Fichier National des Localités et ;
        Servir de base à la préparation des futures opérations de collecte par le biais des
         travaux cartographiques et des résultats du dénombrement, en leur fournissant une
         base de sondage adéquate.


4
  Ce Séminaire a été organisé dans le but principal de tirer des leçons du 2 ème RGP/H réalisé en 1988 pour bien
préparer le 3ème RGP/H.
                                                                                              11

Les résultats attendus du 3ème RGP/H sont donc entre autres : la publication des résultats
provisoires et des données brutes ; l’obtention d’une base de données ; l’actualisation du
fichier national des localités ; l’obtention des données utilisables pour la formulation des
politiques gouvernementales ; la publication des rapports d’analyse, etc.

1.2.- Cadre institutionnel

Etant donné la complexité et la lourdeur des opérations qu’exige l’organisation et l’exécution
d’un Recensement Général de la Population, il est indispensable qu’un dispositif administratif
et juridique approprié, soit mis en place pour la coordination et le suivi de l’ensemble des
activités.

1.2.1.- Base légale5

En raison des efforts financiers colossaux qu’exige son exécution et du fait que son
organisation implique le concours des diverses administrations du pays, la décision
d’entreprendre un Recensement Général de la Population, doit émaner des autorités de l’Etat.
Pour mener à bien la réalisation du 3ème RGP/H, plusieurs textes légaux et réglementaires ont
été adoptés. Ces textes constituent le fondement légal du 3ème RGP/H. Il s’agit entre autres :

Décret N° 97-129/PRN/MP du 17 mars 1997 portant Organisation du troisième Recensement
       Général de la Population et de l'Habitat ;

Décret N°2001-104/PRN/MP du 18 mai 2001, fixant la date, la durée et les modalités du
       Dénombrement Général de la Population et de l’Habitat.

Arrêté N°0564/MP/DSCN du 20 octobre 1997 portant création d'un Comité National, des
       Comités Départementaux, des Comités de Communes urbaines et d'Arrondissements
       du Recensement Général de la Population et de l'Habitat et fixant les modalités de leur
       fonctionnement.

Les différents textes constituant la base légale du recensement créent les structures
d’orientation et d’exécution du 3ème RGP/H.

1.2.2.- Structures organisationnelles

L’organisation administrative du Recensement Général de la Population permet de bien
collecter les données du début à la fin des opérations. Deux sortes de structures ont été
définies pour bien conduire les travaux du 3ème RGP/H. Il s’agit de Structures de concertation,
de décision et d’orientation et de Structures d’exécution.

1.2.2.1.- Structures de concertation, de décision et d’orientation

Au niveau national, le Comité National du Recensement (CNR) a été créé. C’est un organe
délibératif, chargé de décider des de l’organisation générale des activités du 3 ème RGP/H. Il
est par conséquent l’organe de concertation, de décision et de coordination de différentes
activités de 3ème RGP/H. Le CNR est aussi charger de valider les résultats du RGP/H et d’en
autoriser la publication. Il est composé de tous les Ministres de différents Ministères6 qui sont
5
    Pour les autres arrêtés, décisions et décrets, voir Bibliographie.
6
    Pour ces ministères, voir l’avant propos du document.
                                                                                                 12

impliqués de près ou de loin dans l’organisation du Recensement. Le président du CNR est le
Secrétaire Général du Ministère du Plan7, le Secrétariat est assuré par le Directeur de la
Statistique et des Comptes Nationales et, le Directeur National du BCR en est le Rapporteur.

Au niveau régional, des Comités Départementaux du Recensement (CDR), des Comités
d’Arrondissement du Recensement (CAR) et des Comités des Communes Urbaines du
Recensement CCUR) ont été créées respectivement au niveau des départements, des
arrondissements et des communes urbaines. Ces différentes structures régionales jouent le
même rôle que le CNR dans la limite de leur région d’appartenance. Cependant leur durée de
vie s’achève avec la fin de l'exécution des opérations de terrain.

1.2.2.2.- Structures d’exécution

Au niveau national, le Bureau Central de Recensement (BCR), doté de l'autonomie financière,
est l'organe d'exécution technique du projet. Il est rattaché au Secrétariat Général du Ministère
chargé du Plan. Le BCR est dirigé par un Directeur National, responsable du projet nommé
par arrêté du Ministre chargé du Plan. Il rend compte de sa gestion au Secrétaire Général du
Ministère chargé du Plan, Président du CNR.

Au niveau régional sont mis en place des Bureaux de Recensement au niveau des
départements, des Arrondissements et des Communes. Les Bureaux Départementaux du
Recensement (BDR), les Bureaux d'Arrondissement du Recensement (BAR), et les Bureaux
de Recensement des Communes Urbaines (BCUR) ont pour tâche, la sensibilisation de la
population, la préparation matérielle du recensement général de la population et de l'habitat, le
recrutement et la formation des agents chargés de l'exécution du dénombrement,
conformément aux directives du Bureau Central du Recensement.

Les BDR, BAR et BCUR sont dirigés par des chefs de Bureau qui assurent la supervision
technique, l'exécution de l'ensemble des opérations du recensement général de la population et
de l'habitat et la gestion des fonds alloués au projet au niveau régional et sous régional,
conformément aux directives du BCR. Les chefs des BDR, des BAR et des BCUR rendent
compte de leur gestion au Directeur du BCR, responsable du 3ème RGP/H.

1.2.2.3.- Organisation du BCR

Le BCR était organisé en 3 Services: le Service Administratif et Financier, le Service
Conception et Documentation et le Service Informatique. Cette organisation est la même que
celle qui a été conçue en 1988, période au cours de laquelle la Direction Nationale du
recensement relevait de la Direction de la Statistique. Des sérieuses lacunes ont été constatées
au sein de celle-ci. Il s’agit notamment de :

          L’inégalité des charges des services : l'essentiel des tâches liées à la préparation et à
           l'exécution du dénombrement, l'analyse et la diffusion des résultats et bien d'autres
           tâches connexes comme la sensibilisation relèvent du seul service Conception et
           Documentation ;
          La perception même du recensement comme une activité ponctuelle, à réactiver tous
           les 10 ans, alors que la pérennisation de certaines activités comme l'exploitation, la


7
    Ce Ministère est actuellement devenu le Ministère de l’Economie et des Finances.
                                                                                               13

        valorisation et la mise à jour des résultats de la cartographie et de l'échantillon maître
        constitue un objectif à poursuivre ;
       La réduction de l'importance de certaines activités essentielles à la réussite d'un
        recensement, notamment la communication à travers les activités de sensibilisation, de
        formation et de diffusion des résultats et autres produits du recensement.

Eu égard à ces lacunes, le Conseiller Technique et le Conseiller Régional en cartographie
censitaire de L’EAT de Dakar, ont fait des recommandations en vue du renforcement et de la
restructuration du BCR. Il s’agit notamment :

       De faire du Comité National du Recensement (CNR), l'organe supérieur de
        concertation et de définition des grandes décisions politiques "policy" du recensement
        entre autres, c'est lui qui approuve la version finale du questionnaire et qui autorisera
        la publication des résultats finals ;
       D’orienter davantage le rôle des comités de recensement comme facilitateur aidant
        dans la solution des problèmes administratifs éventuels tels que logistique et
        sensibilisation. Sur le plan technique, seule l'autorité du BCR serait de rigueur ;
       De renforcer l'autonomie en matière de gestion du personnel et des finances (cf. art 7,
        arrêté N°0565 du 20/10/97 du Ministère Délégué auprès du Premier Ministre chargé
        du Plan) ;
       De renforcer la position et l'autorité du Directeur National du projet par sa nomination
        par décret pris en conseil des ministres (sur proposition du Ministre du Plan).

Pour renforcer le BCR, les partenaires au développement ont proposé la suppression du poste
de Directeur Adjoint (chargé des créer des relations fonctionnelles harmonieuses entre les
services techniques centraux d’une part, et d’autre part, entre ces derniers et les services
déconcentrés du BCR), au profit du poste de Directeur Technique. Les tâches qui incombent à
ce dernier, seront entre autres :

       Participer, en relation avec la direction nationale à la planification, à l'exécution, au
        suivi et l'évaluation interne des activités du projet ;
       Elaborer des rapports techniques périodiques programmés sur l'état d'exécution du
        projet;
       Assurer la coordination et la supervision des activités des services techniques.

Il assure l'intérim du Directeur National en cas d'absence ou d'empêchement.

En vue de résoudre le problème d’inégalité de charge entre les différents services du BCR,
une nouvelle organisation interne du BCR a été proposée. Il s’agit d’ériger certaines divisions
du Service Conception et Documentation en services, eu égard à l'importance des tâches qui
leur seront assignées dans le cadre du recensement. C’est ainsi que le BCR a connu une
nouvelle organisation qui comprend actuellement 5 Services.

1.2.2.3.1.- Service de la Cartographie (SEC)

Il est chargé de :

       La conception de la méthodologie et l'organisation des activités cartographiques ;
       La conduite des travaux de terrain de la cartographie censitaire ainsi que les tâches
        subséquentes de dessin et de constitution des dossiers des agents de terrain;
                                                                                               14


       L’exploitation et la valorisation des données recueillies notamment la production des
        fonds des cartes thématiques par la digitalisation;
       Mise à jour régulière des cartes particulièrement celles de l'échantillon maître;
       L’archivage, la conservation et la gestion des cartes et autres produits cartographiques;
       La conception, la publication, ainsi que la mise à jour régulière d'un répertoire des
        localités plus documenté.

Le SEC comprend trois (3) divisions : la Division Cartographie, la Division Cartographie
Thématique et la Division Dessin.

1.2.2.3.2.- Service des Etudes et des Opérations Techniques de Terrain (SEOT)

Il a sa charge :

       L’élaboration des documents techniques indispensables à la conduite des travaux de
        collecte et d'exploitation des données du recensement, en relation avec les services
        concernés ;
       L’organisation, la supervision et l'évaluation des opérations de terrains, en particulier
        celles du recensement pilote, du dénombrement général et de l'enquête de couverture;
        il est responsable, avec le service informatique, des activités d'exploitation des
        résultats ;
       La conception et l'exécution de plans de tabulation et de publication des résultats ;
       L’analyse et la valorisation des données.

Le SEOT comprend également trois (3) divisions : la Division Etudes et Synthèses, la
Division Opérations sur le Terrain et la Division Formation.

1.2.2.3.3.- Service Communication et Documentation (SCD)

Il est chargé dans le cadre de la préparation des opérations de terrain et de la vulgarisation des
produits issus du recensement de:

       La conception, la mise en œuvre et l'évaluation d'une stratégie de sensibilisation des
        autorités centrales, régionales, coutumières, et de la population ;
       La planification, l'organisation, le suivi et l'évaluation des activités de formation du
        personnel intervenant dans toutes les activités entrant dans le cadre de la conduite du
        recensement général de la population;
       La vulgarisation et la diffusion des produits issus des travaux du recensement par les
        canaux appropriés;
       La gestion documentaire.

Le SCD comprend deux (2) divisions : la Division Communication et la Division
Documentation.

1.2.2.3.4.- Service Informatique (SIN)

Il est chargé de :
                                                                                              15


      La définition des caractéristiques techniques et la gestion du parc informatique du
       projet et du matériel connexe;
      La conception, l'exécution, la supervision et l'évaluation des travaux de codification,
       de saisie et d'exploitation des données en relation avec les services techniques
       concernés;
      L’appui technique et le conseil, dans les domaines des nouvelles techniques et de
       communication, aux autres services du BCR.

Le SIN comprend trois (3) divisions : la Division Saisie, la Division Codification et la
Division Traitement.

1.2.2.3.5.- Service Administratif et Financier (SAF)

Il assure la gestion administrative, financière et comptable du BCR. Il est chargé de ce fait
de :

      L’élaboration, l'acquisition et l'archivage de tout texte administratif régissant la bonne
       marche des activités au sein du BCR et / ou les relations entre le BCR et ses
       partenaires ;
      La gestion du personnel ;
      La gestion financière ;
      La gestion comptable.

Le SAF comprend trois (3) divisions : la Division des Finances, la Division Administration et
Personnel et la Division Matériels et Logistiques.
                                                                                                       16

         1.2.2.3.6.- Organigramme du Bureau Central du Recensement (BCR)




                                                                 Directeur




                                                                                              CTP


                                   Secrétaire




         SEC                SEOT                    SCD                            SIN                 SAF




  D       D        D   D       D      D         D         D                  D     D      D     D       D      D
  C       C        D   E       O      F         C         D                  S     C      T     F       A      M
          T            S       T                                                                        P      L




 BDR           BDR         BDR             BDR                 BDR                BDR          BDR           BDR
Agadez         Diffa       Dosso           Maradi             Tillabéry          Tahoua       Zinder         CNY




BAR            BAR         BAR              BAR                BAR               BAR          BAR            BAR
                                                                                          17

1.3.- Séminaire National d’Evaluation Critique du 2ème RGP

Le Séminaire National d’Evaluation Critique du 2ème RGP constitue l’une des toutes
premières activités menées en vue de la préparation du 3ème RGP/H. Il a été par la DSCN du
20 au 25 mai 1996.

Le séminaire s’est principalement adressé :

      Aux cadres nationaux, régionaux et sous régionaux des ministères techniques ayant
       participé à l’organisation et/ou à l’exécution du RGP/H88 ;
      Aux représentants des organisations internationales et inter-régionales accréditées à
       Niamey ;
      Aux agences de coopérations pour le développement : PNUD, FNUAP, UNICEF,
       BANQUE MONDIALE, FED, CEA, PAM, OMS, USAID, FAC, FAO.

Les objectifs qui ont été fixés sont les suivants :

      Mettre à profit l’expérience du 2ème RGP/H en vue d’aboutir à une parfaite réussite du
       3ème RGP/H ;
      Mener des réflexions sur la stratégie du recensement en zone pastorale ;
      Mener des réflexions sur la composition et les attributions des futures structures de
       recensement ;
      Jeter les bases d’informations et de sensibilisation de tous les partenaires au
       recensement, en particulier les bailleurs de fonds, pour une mobilisation maximale.

Six grands thèmes, correspondant aux différentes phases de l’organisation et de l’exécution
d’un recensement, portant sur l’expérience acquise lors du 2ème RGP, ont été analysés au
cours de ce séminaire. Ce sont :

      Thème 1 : Organisation et finances ;
      Thème 2 : Collecte ;
      Thème 3 : Sensibilisation, Information et Publicité ;
      Thème 4 : Codification, traitement informatique et tabulation ;
      Thème 5 : Analyse et publication des résultats ;
      Thème 6 : Cartographie Censitaire.

Pour chaque thème, les problèmes rencontrés ont été relatés et des recommandations pour y
remédier, ont été formulées.

1.3.1.- Expérience en matière d’Organisation et de Finances

1.3.1.1.- Problèmes rencontrés

Les problèmes ont été rencontrés au niveau du cadre institutionnel, des ressources humaines
et matérielles et des finances.

En ce qui concerne le Cadre organisationnel, le décret conjoint Ministère du Plan – Ministère
de l’Intérieur N°86–0118 PCMS/MP/MI du 11 septembre 1986 portant création d’un Comité
National de Recensement (CNR), des Comités Départementaux de Recensement (CDR) et des
Comités d’Arrondissement de Recensement (CAR) et fixant leurs compositions et leurs
                                                                                              18

attributions est le premier texte à avoir ébauché l’organisation du RGP/H88. Ces comités
représentaient les véritables instances décisionnelles du projet recensement au niveau
national, régional et sous–régional.

Pour ce qui est des ressources humaines et matérielles, la mobilisation et la gestion des
ressources humaines et matérielles ont été assez ardues tout au long des activités censitaires.
En effet, au démarrage du projet, la Direction Nationale a éprouvé bien des difficultés à
constituer les premières équipes chargées d’organiser les activités pré-censitaires, en même
temps, elle est trouvée confrontée à d’épineux problèmes de locaux.

Quant aux Finances, l’importance du coût du projet, n’a pas été étrangère à la difficulté de
trouver des bailleurs de fonds pour la réalisation du RGP/H88. D’ailleurs si le calendrier
initial du projet a dû être remanié maintes fois, c’était en grande partie, dû au retard mis dans
la mobilisation des fonds. En effet, les requêtes de financement ont difficilement rencontré
l’agrément des partenaires extérieurs du Niger. En définitive, il a fallu deux ans pour réunir
les premières conditions financières du démarrage du projet et le budget définitif n’a été
bouclé que grâce aux requêtes complémentaires adressées à d’autres partenaires au cours de
l’exécution du projet.

1.3.1.2.- Recommandations

Pour l’avenir, les recommandations suivantes ont été faites :

      Il faudrait que la plus grande prudence soit observée dans l’élaboration des textes
       réglementaires de manière à éviter des ambiguïtés dans les attributions des instances
       impliquées dans la gestion de l’opération et de façon à réduire les problèmes de
       personnes comme les rapports assez conflictuels qui ont existé au tout début entre la
       Direction du projet et celle de la Statistique et de l’Informatique ;
      Il serait souhaitable que la composition du CNR évoque des départements ministériels
       plutôt que des ministres pour éviter les fréquents reports des réunions du comité qu’a
       connu le RGP 88 faute le plus souvent des quorums non atteints ;
      Il serait souhaitable que la recherche du financement précède d’au moins trois (3) ans,
       la période de démarrage des activités de terrain du projet ;
      Il serait souhaitable que le programme censitaire ne démarre pas avant que des
       assurances fermes sur la prise en charge d’au moins 80% du financement, ne soient
       obtenues ; cela éviterait les reports toujours coûteux des opérations.

1.3.2.- Expérience en matière de Collecte des données

1.3.2.2.- Problèmes rencontrés

En matière de collecte de données, les difficultés suivantes ont été rencontrées lors de
l’enquête de couverture, au niveau des travaux préparatoires et du calendrier d’activités.

Concernant l’enquête de couverture, la période choisie n’a pas été propice pour les opérations
de terrain et le manque de sensibilisation a constitué un obstacle pour le bon déroulement de
cette opération.

Pour ce qui est des travaux préparatoires, les problèmes ont été décelés au moment du
recrutement et de la formation du personnel d’exécution, de la mise en place et du
                                                                                              19

fonctionnement des structures et de la cartographie censitaire et de la collecte des données
proprement dite.

Au niveau du recrutement et de la formation du personnel d’exécution, la disparité du niveau
des participants et leur nombre élevé ont constitué un obstacle pour l’encadrement lors de la
formation des cadres des différentes structures du recensement (BCR, BDR, BAR, etc.). On
avait aussi constaté le bas niveau des agents, l’indiscipline des agents, le manque de civisme
de certains agents, la défaillance de certains formateurs et non-respect des consignes de
recrutement.

Lors de la mise en place et du fonctionnement des structures, les handicaps ont été observés à
trois niveaux :

      Au niveau du CNR, la rareté de déplacement des hauts responsables n’a pas permis un
       bon déroulement des opérations de terrain ;
      Au niveau des CDR et des CAR, on a noté l’insuffisance de rencontres périodiques
       entre ces structures;
      Au niveau du BCR, des retards considérables dans l’acheminement des moyens
       matériels et financiers et dans la mise en place de certains agents au niveau du BCR,
       entravant le bon fonctionnement de la structure, ont été relevés.

S’agissant de la cartographie censitaire, elle a été jugée défaillante dans l’ensemble. De
nombreux problèmes (chevauchement des ZD entre plusieurs quartiers, un même village
positionné dans des arrondissements différents, des sites habités omis sur les cartes, des
mauvaises estimations de la population au niveau de certaines ZD, etc.) ont été constatés sur
le terrain parce que les autorités administratives et coutumières n’ont pas été associées
suffisamment dans les travaux cartographiques. Ce qui a engendré des sérieuses conséquences
sur le déroulement du dénombrement (consommation abusive des feuilles de ménages,
prolongement de la durée du dénombrement, notamment dans la Communauté Urbaine de
Niamey.)

Quant au calendrier des travaux, des problèmes ont été constatés au niveau du calendrier
prévisionnel, des travaux préparatoires du dénombrement et de la collecte des données.

Concernant le calendrier prévisionnel, l’indisponibilité des ressources à temps a occasionné
un retard considérable dans la mise en place des bureaux régionaux par rapport au démarrage
des activités du recensement.

Pour ce qui est des travaux préparatoires du dénombrement, l’insuffisance du personnel en
quantité et en qualité au niveau du service technique pour la mise en route des opérations de
terrain, a conduit à faire appel à des cadres extérieurs au service.

S’agissant de la collecte des données, deux problèmes majeurs ont été relevés :

      La mise en place des agents sur leur lieu de travail n’a pas pu être effective à la date
       prévue compte tenu de l’insuffisance des moyens logistiques dans certaines localités ;
      Les difficultés liées à la communication (langues parlées, terrains inaccessibles) et à la
       compréhension des concepts (bas niveau des agents) ont perturbé l’exécution du
       dénombrement.
                                                                                            20

1.3.2.2.- Recommandations

Par rapport aux difficultés évoquées, les recommandations suivantes ont été formulées. Pour
les prochains recensements, il faut :

      Faire en sorte que les responsables des différentes structures d’exécution (CNR, CDR,
       CAR) entreprennent des tournées périodiques tout au long des différentes phases des
       opérations pour donner davantage de poids à la sensibilisation de la population ;
      Mettre l’accent sur l’esprit de civisme de l’ensemble du personnel d’exécution ;
      Laisser aux techniciens la latitude de sélectionner, recruter et former, sans
       complaisance, les agents de collecte, en vue de l’amélioration de la qualité des
       données ;
      Respecter les critères de choix des agents de terrain (agents recenseurs, contrôleurs,
       superviseurs, formateurs, etc.) arrêtés par le BCR ;
      Associer les autorités administratives et coutumières lors des travaux cartographiques ;
      Mettre à la disposition du BCR, les moyens humains et matériels nécessaires et à
       temps en matière de cartographie ;
      Il faut doter le BCR et les bureaux régionaux de locaux appropriés et du personnel
       selon le profil défini par le BCR ;
      Entreprendre une sensibilisation plus intensive et soutenue ;
      Fixer la période du recensement en fonction de la situation conjoncturelle notamment
       climatique ;
      Disposer de salles d’archives et de codification adéquate et à temps.

Pour ce qui est de la quatrième recommandation, il est nécessaire de rappeler que les critères
suivants ont été retenus en ce qui concerne les choix des agents de terrain :

      Les agents recenseurs doivent être titulaires au moins du BEPC, être âgés de 25 ans au
       minimum, être en bon état physique et moral et réussir au test de présélection ;
      Les agents contrôleurs doivent être titulaires du BAC (ou équivalent), être âgé de 25
       ans au minimum, être en bon état physique et moral, jouir d’une bonne moralité et
       réussir au test de présélection ;
      Les superviseurs doivent être choisis parmi les membres des structures d’exécution
       des travaux de terrain mises en place au niveau des régions ;
      Les formateurs doivent avoir un niveau supérieur ou égal à celui des contrôleurs
       (professeurs de CEG, de Lycée, cadre de l’Administration, étudiants), associés avec
       les cadres statisticiens et démographes disponibles.
                                                                                              21

1.3.3.- Expérience en matière de Sensibilisation, Information et Publicité

1.3.3.1.- Problèmes rencontrés

Les difficultés rencontrées ont été les suivantes :

      L’insuffisance des moyens alloués à la sensibilisation en général et en particulier au
       niveau des BDR et des BAR. Cet état de fait a été signalé dans les différents rapports
       des BDR et BAR mais aussi à travers leurs multiples appels téléphoniques au BCR.
       L’équipe de coordination du BCR en matière de sensibilisation de la population n’a
       pas eu les moyens nécessaires pour effectuer les missions programmées (une fois par
       mois) pour mesurer l’impact de la sensibilisation pendant les opérations de
       cartographie du recensement pilote et même du dénombrement ;
      La gestion des moyens financiers et matériels alloués à la sensibilisation, a été faite en
       dehors des structures du BCR. Les responsables de la campagne audio visuelle n’ont
       pas travaillé en liaison avec les statisticiens et démographes du BCR sur le contenu
       des messages diffusés, et celui-ci était parfois incorrect, inadéquat ou dans certains cas
       contraire à l’esprit et à la méthodologie du recensement ;
      La campagne de sensibilisation n’a pas produit suffisamment les effets escomptés au
       niveau des centres urbains. En effet, la collaboration de certains chefs de ménages des
       fonctionnaires et ceux de certains étrangers, n’a pas été satisfaisante parce que n’ayant
       pas respecté les rendez-vous pris et /ou ayant eu des attitudes désobligeantes vis à vis
       des agents recenseurs.

1.3.3.2.- Recommandations

Les recommandations ont été faites :

      Une véritable prise en compte de la dimension sensibilisation comme gage de la
       réussite du recensement ;
      Il faut que la campagne de sensibilisation s’étende dans les services publics et privés
       afin de palier les insuffisances du passé (refus de réponse ou réponse évasive) ;
      Il faut que le contenu des messages à diffuser soit arrêté d’un commun accord entre les
       techniciens chargés de la sensibilisation et les cadres du BCR ;
      Il faut qu’il soit mis à la disposition des cadres régionaux des moyens conséquents
       pour la sensibilisation ;
      Il faut que le guide de la sensibilisation ayant servi au RGP/H 88 soit repris et
       réactualisé ;
      La prise en compte de l’impact des chansons et l’identification des artistes à même de
       produire des œuvres de qualité pour le recensement (cassettes et cassettes vidéo dans
       toutes les langues nationales) ;
      Former des militaires en même temps que les agents recenseurs en vue d’assurer le
       rôle d’agent recenseur dans les casernes ;
      Il faut que les différentes pièces comptables soient correctement archivées pour les
       besoins des opérations futures.
                                                                                               22

1.3.4.- Expérience en matière de Codification, Traitement Informatique et Tabulation ;

1.3.4.1.- Problèmes rencontrés

L’examen du dispositif mis en place, fait tout de même ressortir les faiblesses ci-après :

      Lacunes constatées au niveau des codes géographiques ;
      Bas niveau de certains agents de codification ;
      Mauvaise qualité des équipements informatiques, victimes de pannes répétées ;
      Les organes les plus touchés sont les unités de disquettes, les claviers et les écrans. Les
       fréquentes pannes des lecteurs de disquettes et des écrans étaient sans nul doute, liées
       aux caractéristiques mêmes des machines utilisées. Cette situation a occasionné
       plusieurs disquettes défectueuses et le rendement des agents, a rabaissé.
      Stockage des données ;
      Aucune disposition n’a été prise pour la protection et la conservation des supports
       constitués de cartouches et de cassettes magnétiques. Ils sont rangés sur des tables ou
       dans des armoires métalliques, pourtant ces éléments sont particulièrement allergiques
       aux chocs, à la poussière, à l’humidité et à la chaleur ;
      Faibles capacités des supports magnétiques ;
      Les disques durs sont de faible capacité ainsi que les disques amovibles. Ceci a
       conduit à l’utilisation de beaucoup de cartouches ;
      Difficulté liée à la maintenance des équipements ;
      Le manque d’agent de maintenance au niveau du BCR a occasionné des problèmes car
       en cas de panne d’une machine, l’équipe était obligée d’attendre l’arrivée d’un agent
       de maintenance de l’extérieur ;
      Manque de synchronisation des activités de codification et de saisie ;
      La saisie a été ralentie par des difficultés et des lenteurs au niveau de la codification ;
      Mobilité des informaticiens ;
      Les trois informaticiens, tous analystes programmeurs affectés au BCR ont reçu une
       formation de 3,5 mois au Bureau de Recensement des Etats Unis. Avant le début des
       opérations de saisie, un de ces 3 informaticiens a été en formation de longue durée.
       Deux mois après le démarrage de la saisie, un des 2 informaticiens restants a été
       affecté au Crédit du Niger ;
      Manque de motivation des superviseurs et des informaticiens encadrant les équipes de
       saisie de jour et de nuit ;
      Déblocage tardif des salaires des agents de codification et de saisie.

1.3.4.2.- Recommandations

Les recommandations ci-après sont faites :

      La livraison dans les délais prévus et la qualité des équipements et fournitures devront
       faire l’objet d’une attention particulière. Ainsi, pour l’achat des équipements
       informatiques, il faudrait que les informaticiens soient étroitement associés à l’achat et
       au dépouillement des offres car ils sont les mieux placés pour savoir les marques
       adaptées ;
      Les équipements actuellement disponibles sur le marché garantissent des supports
       magnétiques modernes de capacité suffisante. Il faudrait acheter 3 disques d'au moins
       2 GB chacune pour sauvegarder toutes les données du recensement. Un disque dur de
                                                                                               23

       2 GB peut contenir toutes les données du recensement. Une copie sera déposée dans
       l’armoire de la Direction de l’Informatique, une au CIDES et l’autre restera au BCR ;
      Il faudrait au moins deux grandes salles aménagées pour la saisie. Ces salles doivent
       être climatisées et situées si possible dans le même bâtiment ;
      Il faudrait former deux informaticiens en maintenance des équipements informatiques
       et des réseaux avant le début des travaux informatiques ;
      La participation des spécialistes en traitement aux phases préparatoires est impérative,
       particulièrement au niveau de l'élaboration du questionnaire, du système
       d’identification géographique et du système de codification ;
      La coordination, la communication et la collaboration entre informaticiens,
       statisticiens, démographes et cartographes seront améliorées par une participation
       accrue de tous aux activités de recensement ;
      Des moyens de transport (mobylettes) et/ou des indemnités de carburant ou de
       transport doivent être prévues pour les superviseurs et informaticiens qui font le travail
       de nuit.

1.3.5.- Expérience en matière d’Analyse et de Publication des résultats ;

1.3.5.1.- Problèmes rencontrés

La difficulté majeure rencontrée réside dans le fait qu’au moment où l’analyse devrait avoir
lieu, aucun plan n’était préétabli. En d’autres termes les activités de l’analyse semblaient être
négligées au moment de la planification du recensement. Les autres difficultés résident dans
l’inexpérience des analystes dont bon nombre était des stagiaires nouvellement venus et qui
étaient à leur première expérience d’analyse des données de recensement.

On doit rappeler aussi qu’une grande partie des analystes ne maîtrisait pas l’outil
informatique, et ceci a entraîné leur dépendance vis à vis des informaticiens et même des
secrétaires, pour la sortie des tableaux nécessaires à l’analyse et la saisie des rapports.

S’agissant de la publication, l’on déplore l’absence des données régionales dans la série des
données mises à la disposition du public, faute de moyen financier.

1.3.5.2.- Recommandations

Dans le souci d’une meilleure prise en compte de l’analyse dans la planification des
recensements, il va falloir pour le prochain recensement, élaborer le plan d’analyse dès au
stade de la conception et de la planification du recensement. Les principaux utilisateurs des
données tels que les planificateurs de développement, de santé, de la main d’œuvre et de
l’emploi, et les autres planificateurs sectoriels doivent participer pleinement à ce processus. Il
faudrait également procéder à une analyse plus détaillée, une exploitation maximale des
données. Pour ce faire, les analystes doivent être des personnes ayant la maîtrise de l’outil
informatique et à défaut qu’ils aient une formation conséquente sur des logiciels utiles pour la
sortie des tableaux, ce qui leur évitera toute dépendance vis à vis des informaticiens.
                                                                                               24

1.3.6- Expérience en matière de Cartographie Censitaire.

1.3.6.1.- Problèmes rencontrés

Malgré la modicité des moyens matériels et humains, la Division Cartographie du BCR a pu
réaliser la couverture du territoire national.

Les forces : disponibilité des fonds de carte issus du 1er RGP et des plans cadastraux de
diverses sources, disponibilité des agents cartographes, disponibilité du matériel de travail,
disponibilité des équipements de camping, disponibilité des listes des documents
administratifs au niveau des entités administratives et enfin disponibilité des guides de terrain.

Les faiblesses : absence d’un programme fiable des travaux cartographiques, indisponibilité
des ressources humaines et matérielles à temps, retard de l’arrivée de l’Assistant Technique,
absence de logistique d’appui sur le terrain, mauvaise conservation des cartes, non-maîtrise du
coût de l’opération cartographique, etc.

1.3.6.2.- Recommandations

Des recommandations ont été formulées :

      Elaborer un programme fiable de travail préalable de cartographie ;
      Mettre à la disposition de la Division Cartographie du BCR à temps les moyens
       nécessaires pour l’exécution du travail ;
      Assurer une bonne conservation et gestion des cartes ;
      Disposer de GPS en nombre suffisant pour assurer un meilleur positionnement des
       sites habités et des points d’eau afin d’éviter les omissions et les doubles comptes ;
      Prendre les dispositions nécessaires pour restituer aux autorités administratives et
       coutumières les produits après chaque opération de terrain afin de corriger les
       omissions et doubles comptes ;
      Respecter les règles et les normes de découpage des zones de dénombrement ;
      Associer les autorités administratives et coutumières sur le terrain ;
      Effectuer l’opération information et sensibilisation avant les travaux de terrain ;
      Mettre en place un dispositif de suivi, de contrôle et de supervision des activités
       cartographiques sur le terrain et à tous les niveaux ;
      Moderniser tous les moyens nécessaires aux travaux cartographiques (GPS,
       ordinateurs, etc.) ;
      Elaborer un nouveau code géographique plus adapté et plus opérationnel, utilisant les
       codes déjà existants (code BCR, code hydraulique, code Agrhymet) en prenant surtout
       en compte la future réforme administrative ;
      Faire référence aux fichiers existants avant l’opération de sondage et de pré-
       comptage ;
      Disposer des moyens humains et financiers nécessaires à la cartographie ;
      Disposer d’une assistance technique compétente et expérimentée en matière de
       travaux cartographiques dans les pays sahéliens. Cette assistance technique est à
       sélectionner avec l’assentiment de la partie nationale ;
      Disposer des moyens modernes de travaux cartographiques ;
      Assurer la sécurité des agents cartographes sur le terrain ;
      Faire une évaluation du coût de l’opération.
                                                                                             25



Il revient donc aux organisateurs du 3ème RGP/H de mettre en application ces différentes
recommandations pour aboutir à une bonne réussite de ce recensement.

1.4.- Recherche du financement

Le Gouvernement de la République du Niger, les partenaires au développement (PNUD, le
FNUAP, l’UNICEF, la Banque Mondiale, l’Union Européenne, etc.) et le RGA sont les
principaux bailleurs de fonds du 3ème RGP/H.

Dans le cadre de la recherche de financement, le BCR a mené les activités suivantes :
l’élaboration du document global du 3ème RGP/H et des documents spécifiques à chaque
partenaire, la transmission des requêtes de financement aux bailleurs de fonds et
l’organisation ou la participation aux rencontres avec les partenaires au développement. Avec
chacun de ces partenaires au développement, le Gouvernement a signé un protocole d’accord
de financement qui définit les modalités de gestion des fonds alloués.

Le document de projet a été préparé sur une longue période : de 1998 à 2000. Il a subi
plusieurs révisions dues au manque de financement. Au niveau du BCR, la préparation
technique de ce document est à mettre à l’actif de l’ensemble du personnel en général, des
Directeurs National et Technique, appuyés par les différents Chefs de Service en particulier.
Au niveau du CNR, les membres représentés par les Secrétaires Généraux des Ministères8
concernés par le 3ème RGP/H, ont également apporté leurs observations sur le document.

Le FNUAP en tant que principal organisme des Nations Unies qui s’occupe des problèmes de
la population humaine, a pleinement participé à la préparation technique du document de
projet du 3ème RGP/H, grâce à son personnel local et aux missions de l’Equipe d’Appui
Technique (EAT) de Dakar. Par la suite, le FNUAP a d’ailleurs eu à financer régulièrement
plusieurs activités rentrant dans le cadre de la conduite de ce projet.

Les principales rubriques retenues dans le document du projet sont :

         Personnel ;
         Missions ;
         Formations et Séminaires ;
         Sensibilisation et Communication ;
         Equipements ;
         Rapports et Impressions ;
         Fonctionnement et Entretien ;
         Audit, Evaluation ;
         Divers et Imprévus.

En ce qui concerne les activités menées pour la mobilisation des ressources financières, il y a
les différentes réunions que le BCR a organisées avec l’ensemble des partenaires au
développement sous la présidence du Ministre et/ou du Secrétaire Général du Plan, pour les
entretenir régulièrement des activités réalisées, de celles qui sont en cours d’exécution et des
perspectives, des plans de décaissement des fonds. A chacune de ces réunions, avaient pris
part un Représentant de la Présidence de la République et un Représentant de la Primature.

8
    Pour ces Ministères, voir l’avant propos du document.
                                                                                              26

D’autres réunions de travail avaient également eu lieu entre le Ministère du Plan et des
missions de la Banque Mondiale.

Dans le cadre du suivi du dossier du financement des opérations du 3 ème RGP/H, le BCR a
initié ou participé à plusieurs rencontres, notamment la rencontre tripartite entre le
Gouvernement, le FNUAP et la Banque Mondiale et celle relative à l’examen des possibilités
de décaissement des fonds.

L’Annexe 1.1 fournit les contreparties prévisionnelles selon les rubriques et les sources de
financement.

1.5.- Chronogramme des activités

Le retard accusé dans la mobilisation du financement a eu pour conséquences plusieurs
reports des opérations, nécessitant à chaque fois des révisions budgétaires et techniques
comme en témoignent la mise à jour de la cartographie des zones urbaines, la correction de
certains postes de dépenses comme le personnel et le carburant, le réaménagement de
l’organigramme du BCR, la révision du plan de travail (chronogramme des activités), etc.

L’Annexe 1.2 nous indique le plan initial des activités du 3ème RGP/H, la dernière révision des
activités qui se sont déroulées entre 2001 et 2003, les périodes effectives de leurs réalisations
et les résultats attendus.

L’Annexe 1.3 nous donne le chronogramme des activités du 3ème RGP/H qui se sont déroulées
de 2001 à 2003

1.6.- Problèmes rencontrés

Deux problèmes majeurs ont donc été rencontrés lors de l’organisation et de l’exécution de
cette étape du 3ème RGP/H à savoir :

      Le document de projet a été préparé sur une longue période de 1988 à 2000 ;
      Le retard accusé dans la mobilisation des ressources a eu pour conséquence plusieurs
       reports de date d’exécution du dénombrement.
                                                                                              27


Chapitre 2 : Cartographie Censitaire
Ce chapitre concerne la réalisation des travaux de cartographie pour l’organisation et
l’exécution du 3ème RGP/H.

2.1.- Objectifs

La cartographie censitaire consiste à découper le territoire à recenser en unités simples telles
que chacune d’elles puisse être rigoureusement couverte par un agent recenseur. Ces unités
sont appelées Aires de Dénombrement ou Zones de Dénombrement (ZD). Une ZD doit donc
avoir une délimitation claire, une taille raisonnable afin d’être couverte par un agent recenseur
dans le délai requis et être facilement repérable sur le terrain.

De part sa définition, la cartographie censitaire a un rôle à jouer en amont et en aval des
travaux de terrain.

En amont elle permet de :

      Répertorier l’ensemble des sites habités ;
      Délimiter et découper les aires ou zones de dénombrement ;
      Réaliser la couverture exhaustive de l’ensemble du territoire sans omission ni double
       compte, évaluer les besoins en personnel de terrain et la logistique requise pour une
       exécution satisfaisante du dénombrement général de la population.

En aval, elle permet :

      D’illustrer les données démographiques, économiques et sociales recueillies lors de la
       phase du dénombrement général de la population (représentations graphiques, figures
       croquis, cartes thématiques) ;
      D’établir une base de sondage pour les enquêtes inter censitaires ;
      De fournir des données récentes sur la population.

L’objectif essentiel de la cartographie censitaire est de mettre à la disposition des
organisateurs, plus particulièrement des agents de terrain (agents recenseurs, contrôleurs,
superviseurs, etc.) des documents cartographiques (fiches villages, cartes, croquis, etc.)
correspondants aux différentes zones géographiques dont ils ont la charge afin de permettre
une bonne organisation des opérations du dénombrement sur le terrain. Elle est de ce fait
l’une des toutes premières opérations à mener lors de l’organisation d’un recensement.

2.2.- Recrutement et formation du personnel

L’objectif visé est de recruter et former pour les travaux cartographiques 42 agents
cartographes (dont 14 chefs d’équipe) et 6 agents dessinateurs qui seront chargés de la mise à
jour et du découpage des cartes censitaires avant le démarrage des travaux de dénombrement
général de la population.

Le recrutement des agents cartographes et des dessinateurs a été réalisé par le BCR avec la
collaboration de l’Agence Nigérienne pour la Promotion de l’Emploi (ANPE). Deux tests (un
de présélection et un autre de sélection) ont été organisés respectivement avant et après la
formation.
                                                                                             28

2.2.1.- Agents cartographes

A l’issue du test de présélection, 60 agents cartographes ont été retenus pour être former. La
formation a commencé le lundi 30 septembre 1997. Elle a été suspendue 2 jours après par
manque de carburant et insuffisance du matériel. Il a fallu attendre 12 jours après, le lundi 13
octobre 1997, pour qu’elle reprenne. Sa durée a été de 21 jours.

Au cours de la première semaine, les principes de base de la cartographie censitaire
(définition et objectif du RGP/H, définition et but de la cartographie censitaire, tâches de
l’agent cartographe, consignes générales, mise à jour des documents cartographiques,
positionnement des sites habités, estimation de l’effectif de la population, élaboration des
croquis, etc.) ont été enseignés. La deuxième semaine a été consacrée aux techniques de
levées et à l’utilisation des GPS (revue des croquis des villages et environs, rappel sur
l’élaboration des croquis, cours théorique sur l’utilisation des GPS, pratique de levées des
coordonnées géographiques). La troisième semaine a été consacrée aux méthodes de levées et
aux techniques de report des coordonnées des différentes localités suivant un plan de travail.

A l’issue de cette formation, les 42 agents cartographes prévus ont été formés. Il faut
souligner tout de même, qu’à l’absence du conseiller régional en cartographie censitaire, le
BCR a fait recours à une consultation de l’Institut Géographique National du Niger (IGNN).
Le retard accusé dans la réalisation des travaux de cartographie, a eu des répercutions sur le
recrutement et la formation des agents dessinateurs.

2.2.2.- Agents dessinateurs

Les différents programmes d'urgence qui se sont succédés ont porté l’effectif des agents
dessinateurs de 6 (prévu initialement pour travailler pendant 8 mois), d’abord à 12, puis à 30
et enfin à 40 à cause du retard accusé dans l’organisation des travaux de cartographie. Cet
effectif de 40 agents dessinateurs dont la durée de travail est estimée à 2 mois, est déterminé
par le dernier programme d'urgence qui voulait que tous les travaux cartographiques soient
terminés avant mai 1999, date prévue pour le dénombrement général de la population. Mais
par manque de tables et de matériel de dessins, 22 agents dessinateurs seulement ont participé
aux travaux de dessin dont 20 ont été formés et engagés par la suite et 2 ont été mis à la
disposition du BCR par le Ministère du Plan.

Les travaux de dessin ont démarré le 3 mai 1999, mais tous les agents dessinateurs n’étaient
pas au rendez-vous. Sur les 20 contractuels qui ont été recrutés, 2 n'ont pas répondu présents.
Après le premier mois de travail, 2 autres agents dessinateurs ont démissionné. C’est ainsi que
seulement 18 agents dessinateurs ont travaillé jusqu’à la fin. Parmi ces 18 agents dessinateurs,
16 ont été utilisés au dessin et les 2 ont été orienté à la vérification des reports des
coordonnées des fonds de carte ramenés du terrain, par manque de tables et de matériel de
dessin.

Il faut noter tout de même que dans le souci de finaliser les travaux de dessin dans les
meilleurs délais, la Direction du BCR a initié des correspondances aux Directeurs du Génie
Rural et de l'Institut Pratique de Développement rural (IPDR) de Kollo, en vue de mettre
temporairement à la disposition du 3ème RGP/H des agents qui seront chargés d'appuyer les
travaux de dessin. Ces agents n’ont pas pu être employés, faute de tables et de matériel de
dessin.
                                                                                               29

2.3.- Travaux de cartographie et de dessin

2.3.1.- Travaux de cartographie

Les travaux de cartographie comprennent les travaux de découpage des ZD sur le terrain et la
mise à jour des cartes finalisées en 1999. Une mission d’expert en cartographie a eu à évaluer
les travaux de découpage avant la mise à jour des cartes.

2.3.1.1.- Découpage des ZD sur le terrain

Les travaux de découpage des ZD sur le terrain, initialement prévus pour 10 mois et devant
être exécutés par 14 équipes, se sont en définitivement déroulés sur 14 mois, avec 35 équipes
à cause de l’échec des différents programmes d'urgence mis sur pied.

Une seule mission de supervision technique a été effectuée simultanément sur deux axes,
alors que 35 équipes évoluaient sur le terrain. La durée de cette mission et les conditions de sa
réalisation n'ont pas permis de voir dans les détails l'ensemble de travaux effectués par les
différentes équipes, surtout que les cartes finalisées sont tantôt avec les Directeurs
Départementaux du Plan, tantôt acheminées au BCR.

En dépit de toutes les difficultés rencontrées, à la deuxième quinzaine du mois de juin, le
découpage a été réalisé en totalité et les quelques 131 cantons et assimilés que compte le pays,
ont été mis à jour. Toutefois, les vérifications opérées au niveau de la division cartographie,
ont permis de déceler certaines zones qui nécessitent d’être corrigées.

C'est ainsi que l'exploitation et l'analyse des dossiers ont suscité les remarques et observations
ci-après :

      Mauvaise constitution de certaines ZD qui remet ainsi en cause, l’équité de charge
       entre les différents agents recenseurs, qui est l'un des objectifs primordiaux de la
       cartographie censitaire ;
      Evolution de plusieurs équipes dans une même entité, ce qui a conduit
       immanquablement à des omissions ou doubles comptes ;
      Violation des principes élémentaires de base de la cartographie censitaire faute de
       suite ;
      Mauvaise estimation des tailles de population des sites habités, vu la vitesse de
       couverture de ces équipes vers la fin des travaux.

Tous ces problèmes ont amené le responsable de la Division Cartographie à revoir le report
des coordonnées ainsi que le découpage en ZD de certaines cartes ramenées du terrain, afin de
les rendre exploitables. Ce qui n'a pas été apprécié par la Cartographie Censitaire car le
principe selon lequel, le meilleur découpage est celui qui se fait sur le terrain, n’a pas été
respecté.

Les premiers travaux cartographiques ont permis d'obtenir sur l'ensemble du territoire
national, 7 894 ZD dont 213 à Agadez, 240 à Diffa, 1 129 à Dosso, 1 535 à Maradi, 1 547 à
Tahoua, 1 308 à Tillabéry, 1 567 à Zinder et 354 à la Communauté Urbaine de Niamey.
                                                                                                  30

2.3.1.2.- Evaluation externe des travaux de terrain

Une mission de l’expert en cartographie censitaire de l’EAT de Dakar s’est déroulée en avril
2000 à l’effet d’évaluer les travaux de cartographie et de dessin, réalisés par le BCR.
L’évaluation a essentiellement consisté à :

       Faire un examen externe critique des dossiers ;
       Donner des indications pour effectuer les vérifications et les corrections des cartes ;
       Faire des recommandations.

2.3.1.2.1.- Examen critique des dossiers

L’examen des dossiers a concerné les documents du canton de Birni N'gaouré dans
l'arrondissement de Boboye. L’examen de ces documents a permis à l’expert en cartographie
censitaire de conclure que tous les villages et autres unités primaires de peuplement ont été
visités et leurs coordonnées géographiques relevées. Cependant, il a noté que dans les parties
Nord-Est et Sud-Est du secteur de Falmey, l'assemblage avec les cartes voisines ne s'est pas
effectué.

Il a signalé aussi le non-respect des signes conventionnels tant pour la figuration des sites
habités que pour d'autres éléments représentés sur la carte tels que les voies de
communication reliant les sites et quelques erreurs sur les effectifs de population. Cependant,
il a tenu à apprécier positivement le fait que la mise au net soit faite sur du polyester 100 mg
avec de l'encre plastique et que la fiche village contienne les informations ci-après :

       Identification (nom officiel et autres dénominations éventuelles), la localisation du
        village, l’appartenance du village aux structures administratives hiérarchiques
        supérieures (département, arrondissement, commune, canton) et les coordonnées
        géographiques (longitude et latitude) du village ;
       Origine et durée d'implantation du village ;
       Equipements et infrastructures communautaires du village : dispensaire, école,
        système d'approvisionnement en eau, marché et lieu de culte (mosquée, église, autre
        lieu à préciser.)

2.3.1.2.2.- Indications pour les vérifications et corrections

Il s’agit des indications ci-après :

       S’assurer que, mises bout à bout les cartes de cantons couvrent la totalité du
        territoire ;
       Garantir que chaque parcelle du territoire national appartient à une et une seule entité
        administrative bien définie ;
       Vérifier que le report des localités se situant en dehors du territoire de leur canton
        d'appartenance, effectué à partir des coordonnées relevées par GPS est bien correct.

2.3.1.2.3.- Recommandations

Des recommandations relatives aux travaux de cartographie réalisés ont été faites. Il s’agit
de :
                                                                                                                31


        Sensibiliser les différents responsables régionaux et sous régionaux à transmettre sans
         attendre leurs rapports d'évaluation des travaux cartographiques de terrain ;
        Corriger la cartographie après le dénombrement de la population ;
        Mettre le personnel dans des conditions minimales de travail ;
        Doter le Service de la Cartographie du BCR de deux machines tireuses de plan ;
        Considérer l'avis du technicien dans les prises de certaines décisions telles que la
         décomposition et le redéploiement des équipes.

Parallèlement à ces recommandations, d’autres propositions ont été faites. Il s’agit de :

        Procéder à la mise à jour de la cartographie dans les centres urbains à une date proche
         du dénombrement ;
        S’assurer, dans le cadre de la mise à jour continue de la carte d'échantillon maître, de
         la collaboration des autorités administratives locales et des services techniques
         centraux afin que tout changement important (construction de piste desserte ou
         désenclavement, aménagement d'un périmètre irrigué, lotissement dans une ville,
         ouverture de voies d'aération dans un gros village, etc.) pouvant entraîner une
         modification de la répartition spatiale des établissements humains, soit porté à la
         connaissance du BCR.

2.3.1.2.- Mise à jour des cartes dessinées en 1999

Les cartes du 3ème RGP/H ont été finalisées depuis septembre 19999. Les travaux de dessin ont
permis de mettre au net 311 fonds de cartes et plans cadastraux et de réaliser 477 croquis de
gros villages. Le travail a été tout de même d'une qualité acceptable.

Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la mission de l’EAT de Dakar, le
BCR a jugé utile de procéder à l'actualisation de ces cartes (qui commencent déjà à vieillir)
particulièrement au niveau des centres urbains (y compris la Communauté Urbaine de
Niamey) où des modifications de cartes et des ZD sont plus probables. C’est pour cela que le
BCR a recruté 16 agents cartographes et 10 chauffeurs pour une durée de 3 mois (de janvier à
mars 2001). C’est ainsi que 8 équipes, composées chacune de 2 agents cartographes et d’un
chauffeur, ont été constituées et envoyées sur le terrain en raison d’une équipe par région.

Au cours du mois de février, une mission de supervision et de complétude des travaux
cartographiques a visité les 8 équipes de cartographie sur le terrain afin de vérifier la qualité et
la fiabilité de leurs travaux. Cette mission s'est également investie sur la complétude
(coordonnées géographiques, positionnement, estimation des populations, découpage des ZD,
etc.) des sites omis lors des premiers travaux cartographiques de 1998.

Après la mise à jour de la cartographie dans les centres urbains, le nombre de ZD est passé de
7 894 (estimation de la fin des premiers travaux cartographiques) à 7 926 pour l’ensemble du
pays, soit une augmentation de 32 ZD. Les cartes mises à jour (aux niveaux des centres
urbains et zones rurales) sur le terrain ont été vérifiées au niveau du BCR avant leur mise au
net par les agents dessinateurs de la Section Dessin.



9
   Le recensement était prévu en 2000, mais les autres activités ont été reportées plusieurs fois, faute des moyens
financiers.
                                                                                            32

2.3.2.- Travaux de dessin

Les travaux de dessin qui devraient normalement démarrer un mois après le début des travaux
de mise à jour des cartes, n'ont pu commencer que vers la fin de ces travaux (soit environ
deux mois après).

2.3.2.1.- Découpage et habillage des cartes

Le découpage et l’habillage des cartes ont commencé en février 2001 et ont pris fin le 10 avril
2001. Ces travaux ont permis d’obtenir 8 034 Zones de Dénombrement (ZD), 1 604 Zones de
Contrôle (ZC) et 343 Zones de Supervision (ZS) ; 313 fonds de cartes et plans cadastraux ont
été mis au net et 483 croquis de gros villages ont été réalisés. On a enregistré ainsi une
augmentation de 2 fonds de cartes et plans cadastraux et 6 croquis de gros villages.

2.3.2.2.- Tirage des cartes et des croquis cartographiques

La reproduction des cartes a connu plusieurs interruptions suite aux pannes fréquentes des 2
principales machines tireuses de plans de cartes. Aucun dispositif de maintenance n'a été mis
en place. La troisième machine a rarement été fonctionnelle faute de maintenance et du
matériel fongible (Toner, bidon récupérateur).

En dépit de ces difficultés rencontrées, toutes les cartes et croquis prévus pour servir au
dénombrement, ont été reproduits avant le 10 avril 2001. Il faut noter tout de même que pour
réaliser tous ces travaux de cartographie et de dessin, un certain nombre de matériel a été
acquis. Il s’agit surtout des Global Positionning System (GPS), des tables pliantes, des
chaises, de matériel de camp (couvertures, lits, bidons, assiettes, couteaux, etc.).

La répartition des croquis des villages et des cartes mises au net par département et au niveau
de la Communauté Urbaine de Niamey est donnée par le tableau 2.1 (ci-dessous).

Tableau 2.1 : Répartition des croquis des villages et des cartes mises au net par département
et dans la Communauté Urbaine de Niamey

 Département                         Nombre de cartes        Nombre de croquis      Total
 Agadez                              18                      7                      25
 Agadez Commune                      6                       -                      6
 Tchirozérine                        6                       2                      8
 Arlit                               4                       2                      6
 Bilma                               2                       3                      5
 Diffa                               11                      9                      20
 Diffa Commune                       1                       -                      1
 Diffa Arrondissement                4                       6                      10
 Maïné Soroa                         3                       3                      6
 N'Guigmi                            3                       -                      3
 Dosso                               39                      78                     117
 Dosso Commune                       1                       -                      1
 Dosso Arrondissement                10                      15                     25
 Boboye                              7                       16                     23
 Dogondoutchi                        9                       23                     32
 Gaya                                8                       17                     25
                                                                                     33


 Département                      Nombre de cartes     Nombre de croquis     Total
 Loga                             4                    7                     11
 Maradi                           45                   72                    117
 Maradi Commune                   1                    -                     1
 Madarounfa                       7                    10                    17
 Aguié                            6                    12                    18
 Dakoro                           10                   3                     13
 Guidan Roumdji                   8                    5                     13
 Mayahi                           7                    25                    32
 Tessaoua                         6                    17                    23
 Tahoua                           46                   149                   195
 Tahoua commune                   1                    -                     1
 Tahoua Arrondiss.                4                    20                    24
 Abalak                           2                    -                     2
 Birni Konni                      4                    37                    41
 Bouza                            12                   36                    48
 Illéla                           6                    23                    29
 Keita                            5                    23                    28
 Madaoua                          10                   7                     17
 Tchintabaraden                   2                    3                     5
 Tillabéry                        47                   84                    131
 Tillabéry Commune                2                    -                     2
 Tillabéry Arrond.                7                    13                    20
 Fillingué                        6                    29                    35
 Kollo                            10                   12                    22
 Ouallam                          8                    4                     12
 Say                              6                    1                     7
 Téra                             8                    25                    33
 Zinder                           70                   78                    148
 Zinder Commune                   2                    2                     4
 Mirriah                          18                   33                    51
 Gouré                            7                    5                     12
 Magaria                          24                   14                    38
 Matamèye                         10                   19                    29
 Tanout                           9                    5                     14
 C.U. de Niamey                   35                   -                     35
 Commune 1                        17                   -                     17
 Commune 2                        14                   -                     14
 Commune 3                        3                    -                     3
 Niamey Environs                  1                    -                     1
 Total (Niger)                    311                  477                   788
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

La répartition des ZD, ZC et ZS par département et au niveau de la Communauté Urbaine de
Niamey est donnée par le tableau 2.2 (ci-dessous.)
                                                                                             34

Tableau 2.2 : Répartition des ZD, ZC et ZS par département et dans la Communauté Urbaine
de Niamey

 Département                      Zone de                 Zone        de Zone de
                                  Dénombrement (ZD)       Contrôle (ZC) Supervision (ZS)

 Agadez                           366                     73               26
 Diffa                            244                     49               11
 Dosso                            1 127                   225              46
 Maradi                           1 510                   302              64
 Tahoua                           1 488                   297              62
 Tillabéri                        1 322                   264              55
 Zinder                           1 610                   322              64
 Communauté Urbaine Niamey        367                     72               15
 Total (Niger)                    8 034                   1 604            343
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

2.4.- Problèmes rencontrés

Problèmes rencontrés

      Le retard dans l’acquisition des GPS (Global Positionning System) ;
      Le manque de carburant pour les équipes de cartographie ;
      Le mauvais état de fonctionnement de certains véhicules affectés aux équipes de
       cartographie ;
      L’insuffisance te souvent le manque de frais de guide et/ou de caisse d’entretien
       véhicule pour des équipes qui doivent évoluer sur le terrain ;
      Le retard fréquent dans le paiement des salaires des agents ;
      Le manque de suivis techniques pourtant indispensables ;
      Le mauvais quadrillage de certains fonds de carte ;
      La non-maîtrise par les agents du nouveau matériel (GPS empruntés et mis à leur
       disposition sur e terrain.)
      L’organisation des travaux cartographiques a été caractérisée des divergences dans les
       consignes techniques données aux agents cartographes aux dessinateurs ;

Les conséquences engendrées

Le retard accusé dans l'acquisition des GPS a occasionné un retard dans la réalisation des
travaux de terrain ; les travaux ont été bloqués quelques fois à cause des pannes incessantes
des véhicules ; le retard dans le décaissement et l'acheminement des salaires, a eu des
conséquences graves sur la productivité, voire la qualité du travail et, a émoussé l'ardeur des
agents au travail ; les mauvaises conditions de travail ont entraîné la démission de certains
agents dessinateurs après un mois de travail et, ont amené les équipes de la cartographie à
précipiter les travaux vers la fin ; le retard dans la livraison du carburant de Niamey vers les
régions reculées, a conduit quelque fois à des arrêts de travail de certaines équipes de la
cartographie.
                                                                                             35

Les efforts fournis

Des efforts considérables ont pourtant été déployés par le BCR et ses structures déconcentrées
mises en place, pour l’organisation du recrutement et de la formation des agents de terrain. Il
s’agit notamment de la mobilisation des fonds propres à travers le mandatement des fonds, la
sensibilisation des autorités administratives et coutumières pour pleine et entière implication
dans l’opération. Par ailleurs, des efforts louables ont été faits par les services régionaux du
Plan dans la mise des véhicules tout terrain à la disposition des équipes de cartographie et,
certains responsables de ces services ont procédé à des avances de fonds propres pour
permettre aux agents de cartographie de subvenir à leurs besoins essentiels. Pour surmonter
l'insuffisance du matériel de dessin et de salles de dessin, le BCR a entrepris des démarches
auprès de l'Institut Géographique National du Niger (IGNN) et de la Direction du Génie Rural
pour la mise à sa disposition des équipements, du personnel et des salles de dessin.
                                                                                             36


Chapitre 3 : Elaboration des Documents Techniques
Ce chapitre traitera de l’élaboration du questionnaire qui a servi à la collecte des données sur
le terrain et des autres documents techniques, notamment les différents manuels qui ont servi
à son remplissage et au bon déroulement des opérations de collecte lors du 3ème RGP/H.

3.1.- Présentation du contenu du Questionnaire ménage du 3ème RGP/H.

Le Questionnaire ménage conçu pour recueillir les informations sur les ménages lors du 3ème
RGP/H, couvre des aspects démographiques, socio-économiques et socioculturels qui sont
généralement étudiés dans les recensements démographiques africains.

Néanmoins, dans le cadre de la préparation du Recensement Général de l’Agriculture (RGA),
la Direction du BCR et la Direction de l’Agriculture ont convenu de l’insertion d’une 7ème
page (Caractéristiques des ménages agricoles), afin de recueillir des données qui serviront à
l’élaboration de la méthodologie qui sera utilisée.

Le questionnaire a été élaboré par un comité technique composé des cadres du BCR, de la
DSCN et de la Direction de la Population, avec l’appui des Conseillers Régionaux du Country
Support Team (CST) du FNUAP basé à Dakar. Son adoption a fait l’objet de plusieurs
réunions au sein du CNR et, avec les techniciens des autres ministères impliqués dans la
préparation de ce recensement.

Ce questionnaire est constitué de 6 pages et se présente sous forme d’un dépliant à 3 feuillets.
Il comprend 6 grandes catégories de variables :

      Variables d’identification géographique des ménages ;
      Autres variables d’identification du ménage ;
      Variables relatives aux caractéristiques individuelles ;
      Variables relatives aux caractéristiques de l’habitat ;
      Variables relatives aux caractéristiques des ménages agricoles ;
      Variables relatives aux décès des douze derniers mois dans le ménage.

3.1.1.- Variables d’identification géographique des ménages

      Niveau 1 : Département ?
      Niveau 2 : Arrondissement ?
      Niveau 3 : Commune, Centre urbain, Canton, Zone restante ?
      Niveau 4 : Quartier, Village administratif, Campement, Point d’eau ?
      Niveau 5 : Village traditionnel, Hameau ?

3.1.2.- Autres variables d’identification du ménage

      Numéro d’ordre du ménage dans la ZD ?
      Type de ménage ?
      Mode de vie du ménage ?

3.1.3.- Variables relatives aux caractéristiques individuelles
                                                                                             37

Selon leur nature, ces variables se répartissent en 3 groupes : variables numériques, variables
qualitatives pré-codées et variables qualitatives ouvertes.

3.1.3.1.- Variables numériques

      Numéro d’ordre ?
      Date de naissance ou Age ?
      Durée dans la résidence actuelle ?
      Données sur les naissances vivantes ?
      Statut de résidence ?
      Lien avec le chef de ménage ?
      Sexe ?
      Religion ?
      Survie des parents ?
      Niveau d’instruction ?
      Situation d’activité ?
      Situation dans l’emploi principal ?
      Etat matrimonial ?

3.1.3.2.- Variables qualitatives partiellement pré-codées

      Présence de handicap ?
      Langue d’alphabétisation ?

3.1.3.3.- Variables qualitatives ouvertes

      Lien de naissance ?
      Lieu de résidence antérieure ?
      Ethnie ou Nationalité ?
      Occupation principale, occupation secondaire ?
      Branche d’activité ?

3.1.4.- Variables relatives aux caractéristiques de l’habitat

Selon leur nature ces variables se répartissent en 2 groupes : variables pré codées et variables
numériques

3.1.4.1.- variables pré codées

      Type d’habitation du ménage ?
      Caractéristiques des murs du type dominant du logement ?
      Caractéristiques du toit du type dominant du logement ?
      Mode d’approvisionnement en eau du ménage ?
      Combustible/source d’énergie utilisé (e) par le ménage pour l’éclairage ?
      Combustible/source d’énergie utilisé (e) par le ménage pour la cuisine ?
      Type de lieu d’aisance le plus utilisé par le ménage ?
      Evacuation des ordures ménagères ?
      Statut d’occupation du logement du ménage ?
                                                                                                           38



3.1.4.2.- variables numériques

        Nombre constructions occupées par le ménage ?
        Nombre de pièces effectivement occupées par le ménage ?
        Equipement du ménage en postes téléviseurs, radios, transport et aratoire ?

3.1.5.- Variables relatives aux caractéristiques des ménages agricoles10

Cette partie du questionnaire ménage est composée de 4 parties :

Partie 1 : Identification du responsable des activités agricoles

        Nom et prénoms du responsable des activités agricoles ?
        Numéro d’ordre du responsable des activités agricoles ?

Partie 2 :Données sur les activités agricoles et d’élevage

        Activités pratiquées ?
        Cultures ?
        Espèces animales ?
        Intrants et équipement ?

Partie 3 : Identification du ménage

        Niveau 1 : Département ?
        Niveau 2 : Arrondissement ?
        Niveau 3 : Commune, Centre urbain, Canton, Zone restante ?
        Niveau 4 : Quartier, Village administratif, Campement, Point d’eau ?
        Niveau 5 : Village traditionnel, Hameau ?
        Numéro d’ordre du ménage dans la ZD ?
        Type de ménage ?
        Mode de vie du ménage ?

Partie 4 : Données complémentaires sur le responsable des activités agricole et d’élevage

        Sexe ?
        Date de naissance ou Age ?
        Nationalité/Ethnie ?
        Niveau d’instruction ?
        Mode d’approvisionnement en eau ?
        Nombre d’équipements aratoires ?

3.1.6.- Questions posées sur les décès des douze derniers mois


10
   Les ménages agricoles ont été définis comme suit : « Les ménages agricoles sont des ménages ordinaires dans
lesquels un membre du ménage a été identifié comme responsable des activités agricoles » (Manuel del’agent de
codification et de l’agent de vérification, RGP/H-2001)
                                                                                                    39


       Y’a-t-il eu dans le ménage des personnes résidentes décédées au cours des 12 derniers
        mois ?
       Numéro d’ordre de la personne décédée ?
       Sexe de la personne décédée ?
       Age au décès ?

Le questionnaire ménage ainsi élaboré, est bien structuré (les questions suivent un ordre
logique), bien ordonné (les questions sont bien groupées afin d’éviter que l’agent recenseur ne
se perde pas), physiquement maniable et facile à remplir (par un agent recenseur remplissant
les critères de sélection retenus). Il permet aussi de recueillir des informations appropriées par
rapport aux différents aspects de la population, reflétant les objectifs du 3ème RGP/H.

A titre de comparaison, il faut retenir que, le questionnaire du 3ème RGP/H se distingue de
celui du 2ème RGP/H par la collecte d’informations supplémentaires relatives aux décès des 12
derniers mois, aux caractéristiques des ménages agricoles et aux équipements de transport et
aratoires des ménages. Par contre, la question sur la « langue nationale » saisie lors du 2ème
RGP/H en 1988, a été supprimée au 3ème RGP/H en 2001 parce qu’elle constitue une question
très sensible, il en est de même de la question sur « le montant du loyer par mois ».

Par ailleurs, les variables contenues dans le questionnaire ménage sont d’une grande
importance.

3.2.- Importance des variables contenues dans le questionnaire ménage du 3ème RGP/H

On peut constater que le questionnaire du 3ème RGP/H contient 6 grands groupes de variables
à savoir : des variables collectives, des variables démographiques, des variables
socioéconomiques, des variables socioculturelles, des variables relatives aux caractéristiques
de l’habitat et des variables relatives aux caractéristiques des ménages agricoles.

3.2.1.- Variables collectives

Elles permettent d’identifier le ménage, notamment sa situation géographique et
administrative dans le pays.

3.2.2.- Variables démographiques

Elles sont relatives au sexe et, à l’âge, la nuptialité, la fécondité, la migration, la mortalité, etc.
Par son caractère exhaustif et la recherche des informations, le recensement constitue la
source privilégiée des données sur l’état de la population. Il fournit aussi des renseignements
sur la dynamique de la population par le fait qu’il existe un lien entre l’état et la dynamique de
la population. En effet, la situation de la population à une date donnée, est susceptible
d’évolution sous l’influence des divers facteurs (nuptialité, fécondité, migration, mortalité,
catastrophes naturelles, conflits armés, etc.).

La taille de la population, sa répartition spatiale, sa structure par sexe et l’âge, sa composition
suivant l’état matrimonial ou les autres caractères socioéconomiques et socioculturels sont des
aspects essentiels de l’état de population. Les données recueillies sur l’état de la population
sont généralement les plus utilisées à des fins d’administration du territoire, de planification
pour le développement (elles renseignent indirectement sur les besoins et les problèmes de la
                                                                                                 40

population et, peuvent être présentées à un niveau géographique le plus fin), de construction
de base de sondage, etc.

La taille de la population à elle seule a plusieurs utilités. Elle renseigne indirectement sur à la
fois, les besoins (consommation potentielle par exemple) et aussi sur les capacités (main-
d’œuvre potentielle par exemple) de la population, sa force géostratégique (sur le plan des
relations internationales). La taille de la population permet aussi le re-découpage de la
population en vue de rapprocher les administrés des administrateurs (donc pour une bonne
gestion du territoire), l’implantation des partis politiques, la constitution de base de données et
le calcule de plusieurs indicateurs (en servant de dénominateur) fondamentaux d’analyse.

Par ailleurs, les données saisies sur la mortalité peuvent renseigner indirectement sur l’état de
santé de la population et de ce fait elles peuvent constituer en général, des éléments essentiels
d’évaluation des impacts des politiques et programmes de santé mises en œuvre. En
particulier, ces données peuvent être combinées aux données sur la fécondité pour mesurer
l’influence des actions menées dans le cadre de l’améliorer la santé génésique (santé de la
production).

3.2.3.- Variables socioéconomiques

Elles sont relatives à l’éducation, l’activité économiques. D’une manière générale, la
description de la population selon les variables socioéconomiques, permet d’évaluer la qualité
de la population et de se faire une idée sur les ressources humaines. L’importance des
variables socioéconomiques, se trouve aussi dans le fait qu’elles influencent énormément les
phénomènes démographiques.

Elles permettent d’appréhender l’activité économique de la population et de l’emploi à travers
la répartition de la population selon la situation d’activité, l’occupation principale, la situation
dans l’emploi et la branche d’activité.

Le croisement de ces variables avec d’autres variables du questionnaire permettent d’effectuer
des études plus fines comme par exemple le travail des enfants, les activités féminines, le
chômage, etc. La présence des handicaps est une donnée sociale permettant une orientation
conséquente de l’action sociale vers les victimes.

3.2.4.- Variables socioculturelles

Elles sont relatives à l’ethnie et la religion. Ces deux variables tirent leur importance du fait
qu’elles constituent des variables explicatives des phénomènes démographiques.

3.2.5.- Caractéristiques de l’habitat

Elles sont relatives aux caractéristiques de l’habitat qui abrite les ménages. Elles permettent
d’apprécier le cadre de vie des populations en général. Ces variables sont généralement
utilisées dans les études relatives à la pauvreté. Elles servent ainsi, des fois à construire un
indice synthétique de pauvreté qui constitue « un proxy » du niveau de pauvreté des ménages.

3.2.6.- Caractéristiques des ménages agricoles
                                                                                                41

Elles sont relatives à des données très restreintes sur les activités agricoles et de l’élevage des
ménages. Elles ont été saisies, afin de recueillir des données qui serviront à l’élaboration de la
méthodologie de collecte des données qui sera utilisée lors du Recensement Général de
l’Agriculture (RGA).

En somme, eu égard à la diversité et à la pertinence des variables contenues dans le
questionnaire ménage, l’exploitation des données du 3ème RGP/H peut permettre de tirer des
indicateurs sociaux et démographiques indispensables à la prise de décision.

Après avoir élaboré le questionnaire, des manuels ont été conçus pour organiser la collecte
des informations qu’il contiendra.

3.3.- Manuels

Les manuels sont des guides élaborés à l’intention des agents de terrain dans le souci
d’organisation méthodologique de la collecte des informations sur les ménages. Pour mener à
bien le dénombrement général de la population lors du 3ème RGP/H, plusieurs manuels (de
l’agent cartographe et du dessinateur, de l’agent recenseur, du contrôleur, du superviseur, de
l’agent de codification et de vérification, de l’agent de saisie), ainsi qu’un guide du formateur,
ont été conçus lors du 3ème RGP/H.

3.3.1.- Manuel de l’agent cartographe et du dessinateur

L’agent cartographe est chargé spécialement de la cartographie censitaire. Quant à l’agent
dessinateur, il est chargé de la reprise des cartes usées ou endommagées et de la mise au net
(finition) des cartes mises à jour par l’agent cartographe. Elaboré par la Division Cartographie
Censitaire du BCR, ce manuel contient la méthodologie à adopter, des instructions, consignes
et conseils nécessaires à l’accomplissement de leurs tâches.

Ce manuel expose brièvement la définition, les buts et les objectifs du recensement, la place
de la cartographie dans le recensement, les principales techniques sur la mise à jour des cartes.
Il contient aussi des conseils pratiques, utiles à l’agent cartographe et au dessinateur.

3.3.2.- Manuel de l’agent Recenseur

L’agent recenseur est chargé de la lourde responsabilité de dénombrer la population sur le
terrain. Ce manuel contient la méthodologie à adopter, des instructions, des consignes et des
conseils qui lui seront d’une grande utilité dans la réalisation de son travail.

Il contient des généralités sur le recensement, la définition des concepts et définitions
essentielles, la manière de reconnaître une ZD, la manière de parcourir un village, le principe
de remplissage de la grille de chiffrement, du cahier de tourné, de la feuille de ménage et du
questionnaire, les principales erreurs susceptibles d’être commises, etc.

L’agent recenseur travaille sous la direction d’un contrôleur.

3.3.3.- Manuel du Contrôleur

Le contrôleur est responsable du dénombrement dans une Zone de Contrôle (ZC)
correspondant généralement à 5 ZD. Il est de ce fait chargé d’assurer l’exhaustivité du
                                                                                              42

dénombrement, veiller à la qualité des données et faire face aux difficultés rencontrées par les
agents recenseurs sur le terrain.

Pour mener à bien ce rôle, plusieurs tâches lui incombent durant la phase préparatoire du
dénombrement, pendant l’exécution du dénombrement et à la fin du dénombrement. Il s’agit
notamment :

      Durant la phase préparatoire du dénombrement : formation des agents recenseurs,
       mise en place des agents recenseurs dans leur ZD, etc. ;
      Pendant l’exécution du dénombrement : établir des contacts avec la population,
       contrôler les relevés effectués par les agents recenseurs, organiser le travail et
       centraliser les documents remis par les agents recenseurs, etc. ;
      A la fin du dénombrement : vérifier le dossier de l’agent recenseur, remplir le cahier
       de contrôle, rédiger un rapport général du travail effectué, assurer le transport des
       documents jusqu’au lieu d’attache avec le superviseur, vérifier le contenu de la caisse
       de documents, remplir et signer la feuille de décharge, etc.

Le manuel du contrôleur décrit en détail les différentes tâches à accomplir par le contrôleur
durant ces trois phases. Il contient en plus de cela, des instructions, des consignes et des
conseils qui seront d’une grande utilité dans la réalisation de son travail.

Il faut tout de même, souligner que le manuel de l’agent recenseur est aussi un autre manuel
de l’agent contrôleur. L’agent contrôleur doit en effet maîtriser le manuel de l’agent recenseur
pour pouvoir répondre sans peine aux préoccupations de l’agent recenseur.

L’agent contrôleur travaille sous la direction d’un superviseur.

3.3.4.- Manuel du superviseur

Le superviseur est responsable du dénombrement dans une Zone de Supervision (ZS) qui
correspond généralement à 5 ZC. A l’instar de l’agent contrôleur, l’agent superviseur a des
tâches à assumer durant la phase préparatoire du dénombrement, pendant l’exécution du
dénombrement et à la fin du dénombrement. Il s’agit notamment :

      Durant la phase préparatoire du dénombrement : participer au recrutement des agents
       recenseurs et contrôleurs, assurer la disponibilité du matériel sur place, distribuer les
       supports de sensibilisation, etc. ;
      Pendant l’exécution du dénombrement : veiller à l’assiduité des agents recenseurs et
       contrôleurs et à la disponibilité du matériel, surveiller les agents recenseurs et
       contrôleurs, ainsi que le matériel, apporter toutes les solutions aux problèmes
       rencontrés par les agents recenseurs et contrôleurs, rencontrer tous les contrôleurs au
       moins une fois sur deux, s’assurer que les questionnaires sont bien rempli et que le
       cahier de tournée est tenu de façon régulière, etc. ;
      A la fin du dénombrement : vérifier toutes les fiches récapitulatives, centraliser tout le
       matériel, remettre main à main au Chef hiérarchique tous les documents en bonne et
       due forme, rédiger un rapport général du travail effectué, remplir et signer la feuille de
       décharge, etc.

3.3.5.- Guide du formateur
                                                                                              43

C’est un manuel qui a été conçu pour fournir des instructions, des consignes et des conseils
pendant la période de formation du personnel à tous les niveaux et spécialement aux agents
recenseurs. Les démarches à suivre pendant la formation et le contenu de la formation
proprement dite, ont été clairement exposés dans ce guide.

3.3.6.- Manuel de l’agent de codification et vérification

3.3.6.1.- Rôle de l’agent de codification

La codification consiste à transformer les informations collectées sous une forme littérale en
codes numériques, pour faciliter leur exploitation (traitement et à l’analyse, etc.). De ce point
de vue, il y a dans le questionnaire ménage du 3ème RGP/H, quatre types de variables : des
variables qualitatives ouvertes non pré-codées, des variables qualitatives fermées et pré-
codées, des variables qualitatives semi-fermées et partiellement pré-codées et des variables
numériques.

Les tâches qui incombent à l’agent de codification sont :

      Vérifier les questionnaires (contrôle d’exhaustivité et de cohérence, délimitation des
       champs d’enregistrement, etc.) ;
      Analyser les réponses fournies dans le questionnaire et définir les codes à leur
       attribuer ;
      Transcrire les codes définis dans les grilles de codification.

3.3.6.2.- Rôle de l’agent de vérification

Les agents de vérification sont des agents de codification d’un très bon niveau professionnel,
sélectionnés après la formation pour assister le contrôleur dans ses tâches de contrôle et de
vérification, de l’exhaustivité des questionnaires codifiés et de la qualité technique du travail
réalisé. Ils doivent par conséquent avoir une très bonne maîtrise des procédures de vérification
et de codification des questionnaires ménage, et faire preuve de célérité et d’efficacité dans le
traitement des dossiers. Il est vivement souhaitable que ces agents soient sélectionnés sur la
base de leur qualité professionnelle parmi ceux qui ont effectivement pris part au
dénombrement. En principe, deux (2) agents de vérification sont désignés pour assister
chaque contrôleur.
Ils ont pour rôle de :

      Reprendre de façon approfondie et systématique les travaux de vérification préalables
       des questionnaires réalisés par l’agent de codification ;
      Vérifier de façon systématique la qualité technique des travaux de codification réalisée
       par l’agent de codification.

De ce fait, les agents de vérification ont été sélectionnés parmi les meilleurs agents de
codification.

3.3.6.3.- Organisation de la codification

Les activités de codification ont impliqué la participation de plusieurs catégories de personnel
technique et de personnel auxiliaire.
                                                                                              44

Le personnel technique a été constitué de 2 superviseurs, 33 contrôleurs, 248 agents de
codification et 62 agents de vérification. Ils ont été répartis en deux groupes de supervision
coordonnés par un superviseur. Le premier groupe de supervision, a été constitué d’un
superviseur, 17 contrôleurs, 124 agents de codification et 30 agents de vérification. Le
deuxième groupe de supervision, a été constitué d’un superviseur, 16 contrôleurs, 124 agents
de codification et 32 agents de vérification. A partir de ces deux groupes, 30 équipes de
codification, comprenant chacune un contrôleur, 2 agents de vérification et 8 agents de
codification, ont été formés. Deux contrôleurs ont été spécialisés, l’un dans la réception des
documents en provenance du centre d’archivage et l’autre du renvoi des documents traités au
centre d’archivage.

Le personnel technique a été renforcé par l’équipe du personnel auxiliaire (comprenant des
aides documentalistes, des agents de manutention et des chauffeurs), chargée de la préparation
des commandes des questionnaires ménage à codifier, de leur transport du centre d’archivage
au centre de codification et vice versa et, de leur reclassement en rayon au centre d’archivage.

3.3.7.- Manuel de saisie

La saisie consiste à introduire des données dans l’ordinateur pour pouvoir les exploiter. Trois
types d’agent ont été définis pour bien accomplir les travaux de la saisie. Il s’agit de l’agent,
du contrôleur et du superviseur des opérations de saisie.

3.3.7.1.- Agent des opérations de saisie

L’agent de saisie est chargé de :

      Saisir les questionnaires ;
      Marquer chaque feuille de ménage saisie ;
      Faire appel à son contrôleur en cas de difficultés ;
      Consigner dans un cahier les problèmes rencontrés ;
      Remplir la fiche statistique que lui remet son contrôleur ;
      Respecter les consignes des contrôleurs et éventuellement des supérieurs
       hiérarchiques ;
      Respecter le règlement intérieur qui se trouve dans leur manuel.

3.3.7.2.- Contrôleur des opérations de saisie

Le contrôleur des opérations de saisie est chargé de :

      Remplir la fiche de transmission des documents (feuilles de ménage) entre les archives
       et la saisie au moyen de la fiche B ;
      Distribuer le travail aux agents de saisie ;
      Entrer le nom du Batch pour les agents de saisie à chaque fois qu’un agent entame
       une nouvelle ZD ;
      Remplir la fiche de suivi de la saisie des feuilles de ménage au moyen de la fiche C ;
      Relever les statistiques journalières au moyen de la fiche D pour chaque agent ;
      Veiller sur la propreté des salles et au respect par des agents des consignes qui se
       trouvent dans leur manuel.
                                                                                                              45

3.3.7.3.- Superviseur des opérations de saisie

Le Superviseur des opérations de saisie est chargé :

        Veiller à la bonne marche des travaux de la saisie ;
        Assurer la formation permanente du personnel de la saisie ;
        Gérer les entrées et les sorties des lots de questionnaires au niveau de la division au
         moyen de la fiche A ;
        Distribuer le travail aux différentes équipes par le biais des contrôleurs ;
        Contrôler l'organisation et le suivi des travaux ;
        Veiller sur la discipline dans les salles de saisie ;
        Gérer les statistiques de production de chaque équipe et de chaque agent;
        Assurer la compilation et la production des statistiques de production de son équipe ;
        Veiller au respect du rythme et à la qualité de travail souhaité ;
        Faire la situation sur l’avancement des travaux.

3.3.7.4.- Organisation des opérations de saisie

La saisie des données a été effectuée sous la direction de 2 superviseurs placés sous la
responsabilité du Chef de la Division Saisie du Service Informatique du BCR, qui rend
compte directement au Chef du Service Informatique du BCR. Chaque superviseur aura sous
sa responsabilité des contrôles qui contrôlent, chacun, le travail de 10 agents des opérations de
saisie.

Trois équipes de supervision, comprenant chacune un superviseur, 8 contrôleurs et 62 agents
des opérations de saisie ; ont été constituées pour réaliser les travaux de saisie, à raison d’une
équipe par vacation. D’une semaine à une autre, les équipes alterneront d’une vacation à une
autre.

3.3.8.- Manuel des procédures de correction des données

C’est celui du RGP/H 88 qui a été repris et mis à jour.

3.3.9.- Plan de tabulation et d’analyse

Pour élaborer les tableaux statistiques à produire et définir les différents thèmes d’analyse, le
BCR s’est inspiré de l’expérience qui a été acquise lors du RGP/H 88 en matière
d’exploitation des données. C’est ainsi qu’au regard de la richesse des variables contenues
dans le questionnaire ménage du 3ème RGP/H, 16 thèmes prioritaires ont été proposés. Ces 16
thèmes ont été regroupés en 5 grands domaines comme indiqués ci-dessous11 :

1-Etat de la population

Thème 1 : Etat et structures de la population ;
Thème 2 : Population urbaine et population rurale ;
Thème 3 : Evaluation directe de la qualité des données sur l’âge.

11
  Ces 16 thèmes d’analyse sont repris tel qu’ils ont été regroupés et cités dans le « Rapport du séminaire atelier
de consensus national sur les thèmes d’études prioritaires et les indicateurs du RGP/H-2001 » Niamey, 28-30
avril 2003.
                                                                                           46



2-Données socio-économiques

Thème 4 : Fréquentation scolaire et alphabétisation ;
Thème 5 : Caractéristiques économiques de la population.

3-Dynamique de la population

Thème 6 : Nuptialité, Monogamie, Polygamie ;
Thème 7 : Natalité et fécondité ;
Thème 8 : Mortalité ;
Thème 9 : Migrations ;
Thème 10 : Mouvement général de la population.

4-Groupes sociaux vulnérables

Thème 11 : Situation scolaire des enfants et des jeunes ;
Thème 12 : Situation socio-économique des personnes âgées ;
Thème 13 : Situation socio-économique de la femme ;
Thème 14 : Situation socio-économique des personnes handicapées physiques.

5-Données collectées

Thème 15 : Caractéristiques démographiques et socio-économiques des ménages
Thème 16 : Caractéristiques de l’habitation et conditions de vie des populations.

3.4.- Autres documents techniques

Ce sont des documents qui ont été élaborés pour compléter les principaux manuels conçus.

3.4.1.- Cahier de tournée de l’agent recenseur

C’est un document qui récapitule la population recensée dans chaque ZD.

3.4.2.- Fiche ou bordereau de transmission

C’est un document dans lequel l’agent recenseur consigne les documents et le matériel mis à
sa disposition par son contrôleur. Ce bordereau sera daté et signé par l’agent recenseur dès
réception et vérification des documents et matériel reçus. L’agent recenseur le datera et
signera à nouveau dès que tous les documents et matériel seront remis au contrôleur.

3.4.3.- Liste des ménages absents

C’est un formulaire sur lequel l’agent recenseur note tous les ménages absents. Cette liste
l’aidera ainsi à retrouver les ménages absents pour les recenser ultérieurement.

3.4.4.- Tableau de conversion des années en âge
                                                                                                 47

 C’est un document qui permet à l’agent recenseur de convertir en âges, les années de
 naissance que les populations recensées lui fourniront. Il lui évite ainsi de calculer lui-même
 les âges à partir des dates de naissance.

 3.4.5.- Calendrier historique

 Le calendrier historique est une liste de dates des principaux évènements qui ont eu lieu dans
 la région où l’agent recenseur travaille. En général, certaines personnes très âgées ignorent
 leur âge. Ce document aidera l’agent recenseur à estimer l’âge de ces personnes à partir des
 dates de l’occurrence de ces évènements.

 3.4.6.- Feuille de ménage

 C’est un imprimé qui contient l’ensemble des questions que l’agent recenseur doit poser à la
 population groupée en ménage. Il est aussi indifféremment appelé « Questionnaire ».

 3.4.7.- Fiche géographique

 La fiche géographique est une liste des lieux habités (centres urbains, quartiers, villages
 administratifs, villages traditionnels, campements, hameaux, points d’eau, etc.) dont il faudra
 recenser tous les habitants.

 3.4.8.- Carte de ZD

 C’est une carte qui permet à l’agent recenseur de localiser tous les lieux habités qui se
 trouvent à l'intérieur de sa ZD. La carte de zone de dénombrement donne une vue
 cartographique de la zone de dénombrement en indiquant l’emplacement des lieux habités
 avec leur appellation ainsi que les routes, les pistes et sentiers qui relient les points de repère
 sur le terrain.

 3.4.9.- Carte de l’agent recenseur

 Elle permet de prouver que l’agent recenseur est habilité comme tel. Elle doit être présentée à
 l’autorité administrative et à chaque recensé qui en fait sa demande. A la fin des travaux,
 l’agent recenseur remet, en même temps que les autres documents et matériel, sa carte à son
 contrôleur.

 Il est à signaler que dans la pratique, les estimations du BCR en ce qui concerne la quantité
 des documents techniques ont été largement dépassées, en particulier le nombre de
 questionnaires nécessaires (voire tableaux 3.1 et 3.2 ci-dessous).

 Tableau 3.1 : Répartition du nombre estimé de pages et de la quantité des documents
 techniques par type de manuel

Désignation                                   Nombre de pages                            Quantité
Questionnaire                                               6                            2 500 000
Manuel de l’agent recenseur                                70                               15 000
Manuel du contrôleur                                       17                                2 500
Guide du superviseur                                        1                                  600
Guide de formation                                         20                                2 500
                                                        48


Cahier de tournée                               30    9 000
Cahier de contrôle                              20    3 000
Fiche de recrutement                             1   15 000
Liste des agents recenseurs                      1    2 500
Calendrier des évènements historiques            1   15 000
Fiche de transmission                            1   15 000
 Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                            49

 Tableau 3.2 : Répartition du nombre de questionnaires prévu et acheminé par département

      Localités                     Quantités (paquets de 500 questionnaires)
                       Prévues               Acheminées            Ecart
Agadez                 205                   206                   1
Diffa                  123                   122                   -1
Dosso                  622                   626                   4
Maradi                 852                   853                   1
Tahoua                 855                   857                   2
Tillabéry              778                   779                   1
Zinder                 914                   912                   -2
Niamey                 402                   402                   0
Total                  4 751                 4 757                 6
 Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

 Le test du questionnaire et des différents manuels techniques élaborés, a été un des objectifs
 du recensement pilote.

 3.5.- Problèmes rencontrés

 Aucun problème n’a été rencontré lors de l’organisation et de l’exécution de cette étape du
 3ème RGP/H.
                                                                                            50


Chapitre 4 : Recensement Pilote
Le Recensement Pilote (RP) est un essai de recensement organisé à la fin des travaux
préparatoires pour tester l’ensemble de la procédure du Recensement Général RG). Ainsi, le
RP permet de tester le questionnaire, l’organisation du travail du personnel de terrain,
l’évaluation des difficultés et problèmes de terrain, l’évaluation du coût prévisionnel, etc.

Le RP doit être réalisé environ un an avant le dénombrement principal. Les données
recueillies doivent être entièrement exploitées dans le but de tirer le maximum de
renseignements permettant d’améliorer et de corriger les faiblesses éventuelles constatées
dans les différents aspects du recensement.

Le RP repose sur un échantillon de la population choisi de façon raisonnée en vue de recenser
le maximum des problèmes et d’y remédier.

Nous exposerons dans ce chapitre les différentes activités qui ont été menées lors du RP.

4.1.- Objectifs

L’objectif principal assigné au Recensement Pilote pour mieux la réussir les activités du
Recensement Général est de :

      Tester sur le terrain tous les documents techniques élaborés ;
      S’assurer de l’existence, de la disponibilité et du fonctionnement des structures en
       place dans le cadre des travaux préparatoires du dénombrement général ;
      Exploiter les données recueillies sur le terrain.

4.2.- Préparation des documents techniques

Les documents techniques (Cartes des ZD, fiches des localités, questionnaire, manuel de
l’agent cartographe, guide de formation, etc.) ont été conçus par les cadres du BCR. Les
travaux cartographiques ont bénéficié de l’appui de l’Equipe d’Assistance Technique (EAT)
de Dakar. Les fournitures et les moyens logistiques nécessaires à l’accomplissement du RP
ont été identifiés puis estimés.

4.3.- Choix des zones pilotes

Un échantillonnage a été fait pour choisir les Zones pilotes. On a procédé par la « méthode du
choix raisonné » pour avoir un échantillon représentatif (qui reflète les spécificités de
l’ensemble du pays). Au total, 40 ZD réparties sur 5 départements (Diffa, Dosso, Maradi,
Tillabéry, Zinder) et la CU. Niamey, ont été retenues. Deux départements (Agadez et Tahoua)
n’ont pas été touchés par le RP à cause de l’insécurité qui régnait dans ces derniers. Le
tableau 4.1 (ci dessous) nous donne la répartition de ces ZD pilotes par département.
                                                                                            51

Tableau 4.1 : Répartition des ZD pilotes par département.

Département         Arrondissement Localité Pilote               N° ZD pilote       Nbre de
                     ou Commune                                                    ZD pilotes
Diffa               Maïné Soroa    Goudoumaria             001; 002; 003; 004; 012   5

Dosso               Dogob Doutchi      CU. Doutchi         001; 002; 003; 017; 018     5

Maradi              Tessaoua           Ourafane            001; 002; 023; 024; 025     5

Tillabéry           Tillabéry          Ayorou              001; 002; 003; 004; 005     5

Zinder              Matamèye           Kantché             001; 002; 003;014; 015      5
                    Tanout             ZP Tanout           001; 002; 003; 004; 005     5
CU. Niamey
                    CU. Niamey II      Saga                001; 002; 007; 008; 009     5
                                       Lacouroussou        001; 002; 003; 004; 005     5
Total                                                                                  40
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

Le dénombrement s’est déroulé pendant 14 jours (du 27 mai au 10 juin 1998) Toutes les ZD
pilotes ont été recensées.

4.4.- Dénombrement

4.4.1.- Recrutement et formation des agents de terrain

La formation des formateurs a été effectuée à Niamey par le BCR ; elle a regroupé les
différents représentants du BCR à l’intérieur du pays et les contrôleurs contractuels recrutés.
Ces formateurs ont, à leur tour, eu à former les agents recenseurs de leurs localités
respectives.

4.4.2.- Composition des équipes de terrain

Les équipes de terrain constituées, comprennent chacune :

        Un superviseur de niveau Adjoint Technique de la Statistique ;
        Un contrôleur contractuel de niveau BEPC et ayant déjà participé à des opérations de
         collecte des données sur le terrain ;
        5 agents recenseurs actifs de niveau BEPC et ayant au moins une expérience en
         matière de collecte de données ;
        Un réserviste : de même profil que les agents recenseurs, il n’est utilisé qu’en cas
         d’empêchement ou d’insuffisance d’un des cinq agents recenseurs actifs ;
        Deux chauffeurs : un pour la supervision et un autre pour le contrôle.

4.4.3.- Dotation des équipes de terrain en fournitures et matériels logistiques

Pour effectuer les travaux de terrain, chaque équipe a été dotée des éléments suivants :
                                                                                            52


      Une dotation en carburant pour les déplacements sur le terrain (mise en place des
       agents de terrain, contrôle et supervision) ;
      Les documents techniques : questionnaires, différentes fiches (contrôle, liste des
       agents recenseurs, transmission des documents, etc.) ;
      Deux véhicules : contrôle et supervision.

4.4.4.- Campagne de sensibilisation

Des correspondances ont été envoyées à temps aux autorités administratives et coutumières,
ainsi qu’aux responsables des différentes structures du recensement en l’occurrence les
Comités et les Bureaux Départementaux et d’Arrondissement des entités administratives
concernées par le RP. Des missions de sensibilisation des populations des ZD pilotes
concernées, ont été réalisées par les autorités administratives et coutumières et par les
membres des Comités et des Bureaux Départementaux et d’Arrondissement du recensement.
Des missions de suivi–évaluation de la sensibilisation des populations des ZD pilotes ont
également été réalisées par les cadres du BCR.

4.4.5.- Collecte des données

Les équipes de terrain ont été mises en place dans les ZD pilotes respectives les 23 et 24 mai
1998. Les journées de 25 et 26 mai 1998 ont été consacrées à la présentation des membres des
équipes aux autorités administratives et coutumières, à la reconnaissance des ZD pilotes et au
démarrage de la numérotation des concessions. La collecte des données du recensement pilote
s’est déroulée sur l’ensemble de ZD pilotes du 27 mai au 10 juin 1998.

La répartition de la population recensée et de celle estimée par la cartographie par ZD pilote,
sont données par le tableau 4.2 (ci-dessous).
                                                                                                             53

 Tableau 4.2 : Répartition de la population recensée et de celle estimée par la cartographie par ZD pilote

Départe-    Arrondisse-     Localité               ZD         Population      Population          Observation
 ment        ment. ou        Pilote               Pilote       Recensée       Estimée par
            Commune                                                          Cartographie
Diffa       Maïné S.    Goudoumaria          001             593            1112               Sous-estimation
                                             002             794            1169               Par         rapport
                                             003             822            1132               Cartographie
                                             004             983            1033
                                             012             877            1356
                                             s / total       4069           5802
            D.doutchi      Commune urbaine 001               902            1650               Sous-estimation
Dosso                      de                002             1637           1530               Par         rapport
                           Doutchi           003             1125           1445               Cartographie
                                             017             771            1395
                                             018             1117           1560
                                             s / total       5552           7580
Maradi      Tessaoua       Ourafane          001             1406           1370               Sous-estimation
                                             002             974            1410               Par         rapport
                                             023             1559           1420               Cartographie
                                             024             1352           1540
                                             025             1209           1497
                                             s / total       6500           7237
Tillabéry   Tillabéry      Ayorou            001             1049           1059               Sous-estimation
                                             002             206            634                Par         rapport
                                             003             764            876                Cartographie
                                             004             527            837
                                             005             1473           1220
                                             s / total       4019           4626
Zinder      Matamèye       Kantché           001             1340           993                Sur-estimation
                                             002             1469           1120               Par          rapport
                                             003             1117           1235               Cartographie
                                             014             2062           1501
                                             015             1420           1423
                                             s / total       7408           6272
            Tanout         Zone Pastorale de 001             1434           695                Sur-estimation
                           Tanout            002             1125           1020               Par          rapport
                                             003             1323           1505               Cartographie
                                             004             919            1232
                                             005             1852           1229
                                             s / total       6653           5681
C.U.        C NY II        Saga              001             1678           1502               Sous-estimation
Niamey                                       002             1018           1502               Par         rapport
                                             009             940            1980               Cartographie
                                             007             1759           1998
                                             008             997            1999
                                             s / total       6392           8981
                           Lacroussou        001             1148           1398
                                             002             993            1381
                                             003             1092           1312
                                             004             1467           1748
                                             005             1647           1621
                                             s / total       6347           7460
Total                                                        46 940         53 639
 Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                             54

4.5.- Exploitation des données

L’exploitation des données du RP vise un double objectif :

       Evaluer la qualité des données afin d’opérer les redressements (éventuellement) jugés
        nécessaires au niveau du questionnaire, des manuels et de la formation des agents de
        collecte ;
       Expérimenter le matériel informatique et les logiciels acquis pour le recensement
        général.

La codification, la saisie, la correction et la tabulation constituent les grandes phases de
l’exploitation des données.

4.5.1.- Codification

Pour effectuer les travaux de codification, deux équipes de codification (composée chacune
d’un contrôleur et de 5 agents de codification), ont été constituées. Les agents de codification
ont suivi une formation de trois jours avant le début des travaux.

Un travail préalable de contrôle de la composition et de numérotation des ménages à
l’intérieur des ZD, a été accompli par les agents de codification. Les travaux de codification
proprement dits ont commencé par la mise en condition des agents de codification qui ont eu
chacun, un lot de 22 à 25 questionnaires-ménages à codifier. Ce qui a permis aux équipes
mises en place de finir les travaux qui leur ont été confiés à temps. La codification a durée un
mois au bout duquel 70620 questionnaires-ménages ont été codifiés.

4.5.2.- Saisie

La nécessité d’avoir des statistiques dans les meilleurs délais, a conduit les techniciens à
retenir un échantillon de ZD pilotes pour la saisie. Celle-ci a commencé avec 10 agents
recrutés sur concours. Ils ont travaillé en rotation sur 24 heures avec 4 micro–ordinateurs.

4.5.3.- Correction et tabulation

Un document sur les spécifications de redressement a été élaboré par le BCR en collaboration
avec les statisticiens et démographes. Il a servi à la mise en place du programme de correction
automatique des fichiers. Des statistiques d’erreurs ont été analysées par les statisticiens.

Les données saisies et apurées ont fait l’objet d’une tabulation. Un premier jet de tableaux a
été édité pour l’échantillon de saisie qui a été retenu. Ces tableaux sont répartis selon les
thèmes (Caractéristiques des ménages, Caractéristiques démographiques et sociales,
Répartitions spatiales et Migrations, etc.)

4.6.- Problèmes rencontrés

Problèmes rencontrés

       Le manque de caisse de menues dépenses pour faire face aux petites réparations de
        véhicules dans les zones nomades ;
       L’insuffisance des GPS ;
                                                                                                         55


        L’insuffisance de véhicules pour la supervision et le contrôle des agents recenseurs.
        L’insuffisance des travaux cartographiques ;
        La mauvaise estimation de la population par les agents cartographes ;
        Les difficultés de maîtrise des documents techniques par certains agents de terrain ;
        Le manque de suivi des agents recenseurs par les contrôleurs et les superviseurs ;
        L’insuffisance de sensibilisation avant le lancement du dénombrement « pilote » ;
        L’insuffisance des rapports de terrain.
        La méfiance de certaines catégories de population (les Peulhs en particulier) dû aux
         coutumes12 ;
        La pénurie de carburant dans certaines régions ;
        L’installation de l’hivernage.

Les conséquences engendrées

La pénurie de carburant dans certaines régions, a entraîné une hausse du prix (allant parfois
du simple au double) du carburant. Cela a eu pour corollaire le dépassement du budget alloué
au carburant. L’installation de l’hivernage a entraîné une mobilité intense des populations
dans certaines localités : absence de certains ménages dans leurs habitations ; déplacements
massifs, voire disparitions de villages, hameaux ou points d’eau dus d’une part à l’insécurité
(notamment dans les zones pastorales) et à la famine qui sévissaient dans certaines zones et
d’autre part, au mode de vie des populations nomades. En conséquence des déséquibles en
matière d’estimation des tailles des ZD confiés aux agents recenseurs, ont été constatés.




12
  En effet, chez certains Peulhs, la coutume interdit de donner les informations sur leurs femmes et leurs 3
premiers enfants ;
                                                                                            56


Chapitre 5 : Recrutement et Formation du Personnel du dénombrement
Pour réaliser le dénombrement général de la population, on a procédé au recrutement et à la
formation de plusieurs catégories d’agents de terrain.

5.1.- Recrutement

Le recrutement des agents de terrain a été confié aux structures déconcentrées mises en place
par le BCR. Le nombre de chaque catégorie de personnel et les critères de recrutement des
agents ont été portés à la connaissance des responsables de ces différentes structures à temps.
BCR n’a donc pas participé directement au recrutement des agents de terrain. Ces agents se
répartissent en 9 catégories d’agents : superviseurs nationaux, superviseurs centraux,
superviseurs régionaux et sous régionaux, contrôleurs, agents recenseurs, chauffeurs, guides,
agents de sécurité et agents de santé.

5.1.1.- Superviseurs nationaux

Ils sont composés de Directeurs Centraux de l’Administration, de Conseillers Techniques du
Ministre du Plan qui ont été dépêchés dans les départements et mis à la disposition des
Préfets, Sous-Préfets et Administrateurs Délégués comme conseillers techniques en matière
d’organisation du 3ème RGP/H pendant toute la durée du dénombrement général. Ils n’ont reçu
aucune formation sur les documents techniques. Les tâches principales qui leur incombent
sont inscrites dans un cahier de charge. Il s’agit :

      D’apporter une assistance technique aux autorités régionales, sous régionales et aux
       responsables des BDR et des BAR sur les questions de mobilisation des moyens
       logistiques (véhicules, motos) à mettre à la disposition des contrôleurs et des
       superviseurs pour la collecte des données ;
      De s’assurer que la gestion des ressources financières mises à la disposition des
       départements, arrondissements et communes dans le cadre du 3ème RGP/H de Mai
       2001 est affecté conformément au Manuel de Procédures Administrative, Financières
       et Comptables de Gestion des fonds du 3ème RGP/H ;
      D’assister les responsables des Bureaux Départementaux, d’Arrondissements et des
       Communes du Recensement dans le suivi des opérations de dénombrement général
       débutées le 20 mai 2001, notamment :

              Vérifier que les contrôleurs ont élaboré leurs programmes de contrôle de la
               qualité des données recueillies par chaque agent recenseur et ce pendant toute
               la période du dénombrement général,
              S’assurer que les contrôleurs exécutent leurs programmes de travail
               conformément aux directives du BCR,
              S’assurer que les superviseurs régionaux ont établi leurs programmes de suivi
               des contrôleurs,
              S’assurer que les programmes de sensibilisation des populations élaborés au
               niveau des régions sont effectivement mis en œuvre ;

      D’effectuer quotidiennement des comptes rendus au Ministre du Plan sur l’état
       d’avancement des travaux de dénombrement général de la population en y indiquant
       les difficultés rencontrées et les solutions apportées ;
                                                                                                57


      De rester en contact permanent avec le BCR en y envoyant régulièrement par fax des
       rapports sur l’état d’avancement des travaux du dénombrement général de la
       population en y indiquant les difficultés rencontrées et les solutions apportées ;
      De travailler en étroite collaboration avec les superviseurs régionaux affectés par le
       BCR dont la mission est d’apporter un appui technique aux différents bureaux du
       Recensement des régions et sous–régions ;
      De rédiger u rapport de mission de supervision à la fin de la phase du dénombrement.

La liste des superviseurs nationaux qui ont été retenus dans les différents départements et la
Communauté Urbaine de Niamey, est donné par le tableau….(ci-dessous)

Tableau 5.1: Liste des superviseurs nationaux du 3ème RGP/H

Nom et prénoms                  Fonction                                 Région d’affectation
Bouzou Adamou                   Directeur de la Statistique et des       Agadez
                                Comptes Nationaux
Coulibaly Sériba Moussa         Conseiller du Ministre du Plan           Diffa
Elhadji Malam Souley            Directeur Adjoint de la Statistique et   Dosso
                                des Comptes Nationaux
Kabo Arouna                     Conseiller du Ministre du Plan           Maradi
Habou Mahaman                   Directeur de l’état civil                Tahoua
Idé Issoufou                    Responsable                   Cellule    Tillabéry
                                Communication au Ministre du Plan
Garba Bassirou                  Directeur de la Population               Zinder
Mme Moussa Amina                Conseillère du Ministre du Plan          C.U Niamey

5.1.2.- Superviseurs centraux

Les Superviseurs centraux sont composés des cadres du BCR, de la DSCN, de la Direction de
la Population et de la Direction de l’Agriculture. Ils représentent techniquement le BCR
pendant toute la durée du dénombrement au niveau des départements. A cet effet, ils doivent
travailler en étroite collaboration avec les responsables des structures décentralisées du BCR
(CDR, CAR, CCUR, BDR, BAR, BCUR) ainsi qu’avec les superviseurs régionaux et sous
régionaux.

5.1.3.- Superviseurs régionaux et sous régionaux

Les Superviseurs régionaux et sous régionaux sont recrutés en majorité parmi les enseignants.
Ils sont chargés de la supervision des opérations de collecte des données sur le terrain. A cet
effet, ils doivent travailler en étroite collaboration avec les responsables des structures
décentralisées du BCR, ainsi qu’avec les superviseurs centraux du BCR et les contrôleurs.

5.1.4.- Contrôleurs

Les critères retenus pour le recrutement des contrôleurs sont suivants : être titulaire du
BAC (ou équivalent), être âgé de 25 ans au minimum, être en bon état physique et moral,
jouir d’une bonne moralité et réussir au test de présélection qui a été organisé à cet effet.
                                                                                               58



5.1.5.- Agents recenseurs

Pour être agents recenseurs, il faut remplir les conditions suivantes : être titulaire au moins du
BEPC ; être âgé de 25 ans au minimum, être en bon état physique et moral et réussir au test de
présélection.

5.1.6.- Chauffeurs

Les chauffeurs sont chargés de conduire les équipes (contrôleurs superviseurs) sur le terrain
pendant toute la durée du dénombrement. Pour leur recrutement, les critères qui sont retenus
sont : être titulaire d’un permis de conduire, avoir une expérience du travail en équipe, être en
bon état physique et moral et jouir d’une bonne moralité.

5.1.7.- Guides

En raison de la particularité de certaines zones, des guides ont été sollicités pendant toute la
durée de l’opération. Ce sont généralement des personnes qui maîtrisent parfaitement leur
zone. Mais le plus souvent, pour des questions d’affinité ou d’intérêt, ce sont les Chefs des
localités qui attribuent arbitrairement des guides (dont certains ne maîtrisent pas leur région)
à l’équipe de terrain.

5.1.8.- Agents de sécurité

Une insécurité résiduelle sévit encore dans la partie nord du pays qui correspond aux zones
pastorales. Afin de sécuriser le personnel et le matériel du recensement dans cette partie du
pays, des équipes de sécurité de trois personnes seront affectées à chaque contrôleur et
superviseur travaillant dans les zones pastorales.

5.1.9.- Agents de santé

Ils ont été mis à la disposition du BCR par le Ministère de la Santé Publique pour le
dénombrement des ménages collectifs : hôpital national, maternité, clinique, etc. Ils ont été
formés en même temps que les autres agents recenseurs.

5.2.- Formation

La formation des différentes catégories des agents de terrain, notamment les superviseurs
centraux, les superviseurs régionaux et sous-régionaux, les contrôleurs et les agents
recenseurs, s’est déroulé à plusieurs échelons. Un séminaire-atelier a été organisé pour bien
préparer cette formation.

5.2.1.- Séminaire-atelier de Dosso

Dans le cadre de l’organisation de la formation, un séminaire-atelier de formation des cadres
des structures centrales et déconcentrées mises en place dans le cadre du 3 ème RGP/H, s’est
tenu à Dosso du 12 au 21 juillet 2000. Ce séminaire-atelier a regroupé plus de 80 participants
qui proviennent de toutes les régions et sous régions du pays.
                                                                                              59



Les objectifs qui lui sont assignés sont les suivants :

      Une meilleure compréhension des objectifs du RGP/H ;
      Une harmonisation des concepts et définitions utilisés ;
      Une parfaite maîtrise de l’ensemble des outils méthodologiques ;
      Une meilleure aptitude à former les différents acteurs qui seront impliqués dans
       l’exécution de l’opération.

Les travaux ont été marqués par l’examen des documents techniques, la simulation du 3ème
RGP/H en salles et la pratique du remplissage du questionnaire ménage sur le terrain.

5.2.2.- Méthodologie utilisée pour la formation

Deux formateurs par salle ont été retenus au cours des différentes formations. Pendant que
l’un des formateurs lit le manuel, l’autre apporte des réponses aux questions posées. Un
programme de formation bien détaillé a été élaboré et mis à la disposition des formateurs par
le BCR. Une progression des enseignements à dispenser par jour a été établie, afin de ne pas
dépasser la durée prévue pour la formation.

5.2.3.- Organisation de la formation

La formation a été organisée en cascade. En effet, les superviseurs centraux qui ont été formés
au BCR, ont formé les formateurs, qui à leur tour, ont formé les contrôleurs et les agents
recenseurs.

5.2.3.1.- Formation des superviseurs centraux

Les superviseurs centraux ont été formés au BCR par le Directeur Technique et des cadres du
BCR qui ont participé à l’élaboration des différents documents techniques. Ils sont composés
des cadres du BCR, de la DSCN, de la Direction de la Population et du Ministère de
l’Agriculture. Pendant 10 jours, 30 cadres ont été familiarisés à l’utilisation des différents
concepts et définitions retenus et de l’ensemble des documents techniques. Au total, 16
superviseurs centraux (soit 2 par département et 2 pour la Communauté Urbaine de Niamey)
ont été retenus à l’issue de la formation.

5.2.3.2.- Formation des formateurs

La formation a été dispensée au niveau des 7 chefs lieu de département et de la Communauté
Urbaine de Niamey, par des cadres du BCR, de la Direction de la Population et des
statisticiens exerçant dans les autres Ministères techniques. Elle s'est déroulée sur l'ensemble
du territoire national du 03 au 19 avril 2001, période au cours de laquelle, des enseignants
(venus des arrondissements) et des statisticiens travaillant au niveau des directions et services
du Ministère du Plan, ont été formés. L’objectif de leur formation est de les amener à
maîtriser les principaux outils et documents techniques du recensement afin qu’ils puissent à
leur tour, former les agents recenseurs et les contrôleurs.

5.2.3.3.- Formation des contrôleurs et agents recenseurs
                                                                                        60

Initialement prévue pour 19 jours, cette formation a été ramenée à 13 jours dans le but de
débuter le dénombrement le 20 mai 2001. Elle devrait commencer le 30 avril, mais à cause
des problèmes financiers (retard accusé pour payer une avance de 50% aux agents recenseurs
et contrôleurs), elle n’a pu démarrer que le 4 mai.

Le programme de formation (à titre indicatif) se présente comme suit :

Premier jour

08 h 00-10 h 00:     Distribution des documents et questions diverses
10 h 00-10 h 15:     Pause
10 h 15-12 h 15:     Exposé général sur le RGP/H: objectifs, organisation (p1-p5)
15 h 30-16 h 45:     Consignes générales et dossiers de l'agent recenseur (p6–p8)
16 h 45-17 h 00:     Pause
17 h 00-08 h 30:     Consignes générales et dossiers de l'agent rec. [Suite et fin]

Deuxième jour

08 h 00-10 h 00:     Concepts et définitions (p9–p15)
10 h 00-10 h 15:     Pause
10 h 15-12 h 15:     Concepts et définitions (suite et fin)
15 h 30-16 h 45:     Reconnaissance de la ZD (p16–19)
16 h 45-17 h 00:     Pause
17 h 00-18 h 30:     Reconnaissance de la ZD (suite et fin) et croquis du village

Troisième jour

08 h 00-10 h 00:     Remplissage de la feuille de ménage (A–E du Manuel AR) p20-p25
10 h 00-10 h 15:     Pause
10 h 15-12 h 15:     Remplissage F. ménage [F–conduite interview, p25-p33]
15 h 30-16 h 45:     Remplissage feuille de ménage [conduite interview–p34[
16 h 45-17 h 00:     Pause
17 h 00-18 h 30:     Remplissage de la feuille ménage [statut de résidence-C04, p37 [

Quatrième jour
08 h 00-10 h 00:     Remplissage feuille de ménage [C04–C10, p39[ (p37– 39)
10 h 00-10 h 15:     Pause
10 h 15-12 h 15:     Remplissage feuille de ménage [C10–C15, p43[ (p39–p43)
15 h 30-16 h 45:     Remplissage feuille de ménage [C15–C18, p48 ] (p43- p48)
16 h 45-17 h 00:     Pause
17 h 00-18 h 30:     Remplissage feuille ménage [C19–C20, p50] (p48–p50)

Cinquième jour

08 h 00-10 h 00:     Remplissage Feuille de ménage [C21 - C25, p54] (p50–p54)
10 h 00-10 h 15:     Pause
10 h 15-12 h15:      Caractéristiques de l'habitat [H00- H08] (p55–59)
15 h 30-16 h 45:     Caractéristiques de l'habitat [H09- H11] (p59-p61)
16 h 45-17 h 00:     Pause
17 h 00-18 h 30:     Décès 12 derniers mois et principales erreurs (p61–64)
                                                                                       61




Sixième jour

08 h 00-10 h 00:   Caractéristiques des ménages agricoles : concepts et définitions
10 h 00-10 h 15:   Pause
10 h 15-12 h 15:   Remplissage page « caractéristiques des ménages agricoles »
15 h 30-16 h 45:   Cahier de tournée [A, B ] (p65-p67)
16 h 45-17 h 00:   Pause
17 h 00-18 h 30:   Cahier de tournée, [C, D , Chap. 7] p67-p70 conversion des âges

Septième jour

08 h 00-10 h 00:   Manuel du contrôleur
10 h 00-10 h 15:   Pause
10 h 15-12 h 15:   Manuel du contrôleur (suite et fin)
15 h 30-16 h 45:   Cahier de contrôle
16 h 45-17 h 00:   Pause
17 h 00-18 h 30:   Liste des agents recenseurs et fiches de transmission

Huitième jour

08 h 00-10 h 00:   Listes des ménages absents
10 h 00-10 h 15:   Pause
10 h 15-12 h 15:   Manuel du superviseur
15h30 - 16h 45:    Guide de formation
16 h 45-17 h 00:   Pause
17 h 00-18 h 30:   Guide de formation

Neuvième jour

08 h 00-10 h 00:   Guide de formation (suite et fin)
10 h 00-10 h 15:   Pause
10 h 15-12 h 15:   Remplissage de fiche d’évaluation, calendriers événements historiques
15 h 30-16 h 45:   Tableau de conversion des âges
16 h 45-17 h 00:   Pause
17 h 00-18 h 30:   Tableau de conversion des âges (suite et fin)

Dixième jour

08 h 00-12 h 15:   Simulation en salles
15 h 30-18 h 30:   Simulation en salles

Onzième jour

08 h 00-12 h 15:   Simulation en salles
15 h 30-18 h 30:   Simulation en salles (suite et fin)

Douzième jour
                                                                                             62

08 h 00-12 h 15:       Travaux de terrain
15 h 30-18 h 30:       Repos / enseignants, correction des questionnaires remplis

Treizième jour

08 h 00-10 h 00:       Correction des questionnaires remplis (suite et fin)
10 h 00-10 h 15:       Pause
10 h 15-12 h 15:       Restitution des questionnaires et commentaires
15 h 30-18 h 30:       Restitution des questionnaires et commentaires (suite et fin)

Quatorzième jour

08 h 00-10 h 00:       Révision générale
10 h 00–10 h 15:       Pause
10 h 15–12 h 15:       Révision générale
15 h 30-18 h 30:       Révision générale

Quinzième jour

08h 00-12 h 15:         Délibération, Formalités administratives (remboursement des frais de
transport, reliquat des per diem, etc.)

Formation destinée aux contrôleurs

Seizième jour

08 h 00-10 h 00:       Formation complémentaire destinée aux contrôleurs
10 h 00-10 h 15:       Pause
10 h 15-12 h 15:       Formation complémentaire destinée aux contrôleurs
15 h 30-16 h 45:       Formation complémentaire destinée aux contrôleurs
16 h 45-17 h 00:       Pause
17 h 00-18 h 30:       Formation complémentaire destinée /contrôleurs (suite et fin)

Dix septième jour

08 h 00-12 h 15:      Formalités administratives (reliquat des per diem, avance sur salaires,
répartition des agents recenseurs par contrôleur, répartition des contrôleurs par superviseur,
possession des matériels, mise en route, etc.)

La répartition des agents de terrain (superviseurs nationaux, superviseurs centraux,
superviseurs régionaux et sous régionaux, contrôleurs, agents recenseurs, chauffeurs et
guides) par département est donnée par l’Annexe 5.1.

5.3.- Problèmes rencontrés

Problèmes rencontrés

      Les salles de formation ont été insuffisantes ; certaines salles de formation ne sont pas
       suffisamment équipées (en tables, chaises, etc.) et d’autres, ne sont pas suffisamment
       éclairées ;
                                                                                                             63


        Des erreurs et des insuffisances ont été décelées par les superviseurs centraux du BCR
         dans certains documents techniques ;
        Une mauvaise collaboration entre les enseignants (qui ont été chargé de former les
         agents recenseurs) et les statisticiens dans certaines régionaux ;
        Le recrutement massif pour l’opération « Construction des cases de santé »13 initiée
         par le Gouvernement, n’a pas rendu possible le recrutement de la totalité de l’effectif
         d’agents recenseurs estimé par le BCR et ayant le profil requis ;
        Un manque d’intérêt des autorités administratives (qui ne se sont pas senties
         pleinement concernées par le recensement) aux formateurs dans certaines régions ;
        Des retards dans le paiement des frais de formation dans certaines régions.

Les conséquences engendrées

Les problèmes liés aux salles de formation ont engendré la réduction de la durée initiale de
formation des agents recenseurs et des contrôleurs de 17 jours à 15 ou 13 jours selon les
régions, ce qui a eu de lourdes conséquences sur la qualité de la formation. Après la formation
des agents recenseurs, le test de sélection ne s’est pas déroulé dans certaines régions et, le plus
souvent les formateurs se sont vus dans des situations embarrassantes de sous-effectifs ou de
manque de réservistes.

Les efforts fournis

Les retards dans le paiement des frais de formation dans certaines régions sont dus au fait que
le dénombrement étant pris en charge en grande partie par le Gouvernement du Niger à
travers le Trésor National, le BCR a procédé au mandatement des fonds destinés à la
formation. Ce qui est une nouveauté dans l’organisation du recensement au Niger. Les fonds
relatifs aux frais de formation des agents recenseurs, des contrôleurs et des formateurs dans
les différentes régions ont été mandatés par le Ministère de l’Economie et des Finances, mais
par manque de liquidité, certaines régions telles que Tillabéry, Zinder et Diffa, n’ont pas pu
payer les frais de formation à temps. Des efforts considérables ont été déployés par le BCR et
ses structures déconcentrées mises en place, pour l’organisation du recrutement et de la
formation des agents de terrain. Il s’agit notamment de la mobilisation des fonds propres à
travers le mandatement des fonds, la sensibilisation des autorités administratives et
coutumières pour une pleine et entière implication dans l’opération.




13
   Parallèlement au recrutement des agents recenseurs, il y a eu un recrutement pour cette opération et donc les
candidats remplissant les conditions exigées par le BCR ont failli manquer dans certaines régions
                                                                                             64



Chapitre 6 : Acquisition des fournitures et du matériel
Pour les différentes formations des agents de terrain et le dénombrement général de la
population, le BCR a acquis sur financement des bailleurs de fonds et du gouvernement des
fournitures, des équipements non fongibles (matériel informatique, autre matériel de bureau,
véhicules, etc.)

6.1.- Fournitures

Des fournitures ont été distribuées pour les travaux de terrain. Il s’agit des lampes torches et
des cantines pour les contrôleurs, des lampes tempêtes, des planchettes et des bics pour les
agents recenseurs, des sacs pour les contrôleurs et les agents recenseurs.

L’Annexe 6.1 nous donne la répartition de quelques fournitures par département.

Il ressort de cette annexe, un déficit de 537 sacs à Tillabéry. De même, pour ce qui est des
cantines, il y a eu un déficit de 85, 6 et 72 respectivement à Maradi, Tahoua et Zinder, mais
un excédent de 6 et d’une respectivement à Diffa et à la Communauté Urbaine de Niamey.

6.2.- Equipements non fongibles

Le tableau 6.1 (ci-dessous) nous donne l’inventaire des équipements non fongibles du BCR
(situation du 1er janvier 1997 au 15 janvier 2002).

6.2.1.- Matériel informatique et autre matériel de bureau

Un important lot de matériel informatique et d’autres matériels de bureau, a été acquis par le
BCR dans le cadre du 3ème RGP/H.

6.2.2.- Véhicules

En plus des véhicules du 2ème RGP/H88 et du Projet PADEM, que le BCR a hérités, d’autres
véhicules ont été acquis. Par ailleurs, le Ministère du Plan a dû procéder à la réquisition des
véhicules auprès des services de l’Administration Publique, des projets, des ONG, etc. et à la
location des véhicules privés manquants pour renforcer le parc automobile affecté au
dénombrement de la population. Sur les 1 165 véhicules initialement prévus, 634 ont été
effectivement loués. Il est important de signaler que la location de véhicules n’a pas été
prévue dans le document de projet. Cependant, du carburant a été prévu pour faire fonctionner
les véhicules.

6.3.- Carburant

Les missions du BCR et le dénombrement de la population ont nécessité l’acquisition du
carburant. Dans la pratique, la quantité de carburant initialement prévue par le BCR a été
largement dépassée, soit à cause de l’état des véhicules, soit à cause de la sous estimation des
distances, des coûts du combustible dans certaines régions, etc. Par conséquent, les quelques
366 millions de F CFA qui ont été initialement prévus pour l’achat du carburant, ont été
largement dépassés.
                                                                                                65

 Tableau 6.1 : Inventaire des équipements non fongibles du BCR (situation du 1er janvier 1997 au 15
 janvier 2002)

Biens                          N°                       Date       Locali-     Etat        Source
                               Immatriculation          Acquis.    sation                  Financement
Un micro ordinateur Compaq     M. Informatique          1997       DSCN        Bon         FNUAP
Un micro ordinateur Packard    M. Informatique          1997       BCR         Passable    FNUAP
Un micro ordinateur Packard    M. Informatique          1997       BCR         Passable    FNUAP
Toyota Prado                   5974 ITRN8               1998       BCR         Passable    PNUD
Toyota Prado                   5975 ITRN8               1998       BCR         Passable    PNUD
Toyota Prado                   5976 ITRN8               1998       BCR         Passable    PNUD
Toyota Prado                   5977 ITRN8               1998       BCR         Passable    PNUD
Toyota Prado                   5978 ITRN8               1998       BCR         Passable    PNUD
Un scanner                     Scanner                  1998       BCR         Panne       FNUAP
Deux micro ordinateurs DELL    M. Informatique          1998       BCR         Bon         FNUAP
Un (1) micro ordinateur DELL   M. Informatique          1998       BCR         Passable    FNUAP
Un (1) micro ordinateur DELL   M. Informatique          1998       BCR         Passable    FNUAP
Douze (12) Tables de dessin    Table de dessin          1998       BCR         Bon         PNUD
1 Trieuse de plan XEROX 2950 Trieuse                    1998       BCR         Panne       PNUD
Cinq (5) Boussoles Sucento     Boussole                 1998       BCR         Bon         PNUD
15 Boussoles tube CHAIX        Boussole                 1998       BCR         Bon         PNUD
Vingt (20) Tables pliantes     Table pliante            1998       BCR         Passable    PNUD
20 Caisses documents carto.    Caisse                   1998       BCR         Bon         PNUD
Quatre vingt (80) Lits de camp Lit                      1998       BCR         Passable    PNUD
Quarante (40) Jerricanes       Jerricane                1998       BCR         Bon         PNUD
Quarante (40) Bidons d’eau     Bidons                   1998       BCR         Bon         PNUD
Douze Tabourets de dessin      Tabouret                 1998       BCR         Bon         PNUD
2 Imprimante HP Laser jet 6 L  Imprimante               1999       BCR         Bon         FNUAP
1 Imprimante HP Laser jet 870  Imprimante               1999       BCR         Bon         FNUAP
Un (1) onduleur Pulsar         Onduleur                 1999       BCR         Bon         FNUAP
Quatre (4) onduleurs Pulsar    Onduleur                 1999       BCR         Bon         FNUAP
Dix neuf (19) GPS              GPS                      1999       BCR         Bon         PNUD
Deux (2) GPS                   GPS                      1999       BCR         Panne       PNUD
Un (1) onduleur APC            Onduleur                 2000       BCR         Bon         BI / Etat
Un (1) onduleur APC            Onduleur                 2000       BCR         Panne       BI / Etat
Toyota Land Cruiser            2374 ARN8                2001       BCR         Bon         BI / Etat
Toyota Land Cruiser            2375 ARN8                2001       BCR         Bon         BI / Etat
Toyota Land Cruiser            2376 ARN8                2001       BCR         Bon         BI / Etat
Toyota Land Cruiser            2377 ARN8                2001       BCR         Bon         BI / Etat
Toyota Land Cruiser            2378 ARN8                2001       BCR         Bon         BI / Etat
Toyota Land Cruiser            2441 ARN8                2001       BCR         Bon         BI / Etat
Toyota Hilux LN 106            Série 0128 397           2001       BCR         Panne       BI / Etat
Toyota Hilux LN 106            Série 011 6409           2001       BCR         Panne       BI / Etat
 Nissan                        G 4080 RN8               2001       BCR         Bon         BI / Etat
 Mitsubishi                    G 0672 RN8               2001       BCR         Bon         BI / Etat
Toyota Corrola                 ARN8                     2001       DDP/DA      Bon         BI / Etat
Un micro ordinateur CLONE      M. Informatique          2001       BCR         Bon         U. E
Un (1) micro ordinateur CLONE M. Informatique           2001       BCR         Bon         U. E
Dix micro ordinateurs Compaq   M. Informatique          2001       BCR         Bon         UNICEF
Trois (3) Micros Evo B300 GMT M. Informatique           2001       BCR         Bon         BI /Etat
Une (1) Mallette pour portable Mallette                 2001       BCR         Bon         BI /Etat
1 Imprimante HP Laser 1200     Imprimante               2001       BCR         Bon         U.E
1 Imprimante HP Laser Brother Imprimante                2001       BCR         Bon         U.E
2 Imprimant HP Laser Jet 1200  Imprimante Ond.          2001       BCR         Bon         BI/Etat
Deux (2) onduleurs NESTAR      Onduleurs                2001       BCR         Bon         U. E
                                                                                               66

Un (1) scanner                    Scanner               2001       BCR        Bon        UNICEF
Huit (8) Lomega Jazz              Lomega Jazz           2001       BCR        Bon        UNICEF
Trois (3) Onduleurs APC           Onduleur              2001       BCR        Bon        BI /Etat
Un Photocopieur Sharp 1020        Photocopieur          2001       BCR        Bon        U. E
Un (1) Photocopieur Xerox         Photocopieur          2001       BCR        Bon        U. E
Une (1) grande agrafeuse          Agrafeuse             2001       BCR        Bon        U. E
Dix (10) petites agrafeuses       Agrafeuse             2001       BCR        Bon        BI/ Etat
Une (1) machine à reliure         Machine reliure       2001       BCR        Bon        U. E
Une (1) Table de digitalisation   Table digit.          2001       BCR        Bon        PNUD
Trois (3) Bureaux avec retour     Bureau                2001       BCR        Bon        BI / Etat
Trois (3) Fauteuils               Fauteuil              2001       BCR        Bon        BI / Etat
Six (6) Chaises de visiteurs      Chaise                2001       DDP/DA     Bon        BI / Etat
Un (1) Fax Panasonic              Fax                   2001       BCR        Résilié    BI / Etat
Un (1) Fax Panasonic              Fax                   2001       BCR        Bon        BI / Etat
Neuf (9) Climatiseurs             Climatiseur           2001       BCR        Bon        BI / Etat
Une (1) machine à écrire          Machine à écrire      2002       BCR        Bon        BI/ Etat



 Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

 6.4.- Problèmes rencontrés

 Problèmes rencontrés

        Le retard dans le déblocage des fonds pour l’achat des fournitures et du matériel ;
        L’insuffisance de fournitures et du matériel.

 Les conséquences engendrées

 Retard dans l’acquisition des fournitures et du matériel de travail.
                                                                                               67


Chapitre 7 : Sensibilisation de la Population
La sensibilisation consiste à informer la population et les autorités administratives et
coutumières à diverses échelles sur les objectifs, la finalité, la méthodologie du RGP/H, ainsi
que la contribution attendue des différents acteurs. C’est en quelque sorte un plaidoyer du
recensement. Ce chapitre sera consacré à la campagne de sensibilisation qui a été menée pour
la bonne conduite du dénombrement de la population lors du 3ème RGP/H.

7.1.- Objectifs

L’objectif poursuivi par la campagne de sensibilisation lors du 3ème RGP/H est de susciter
l’adhésion, la mobilisation de tous les individus et toutes les autorités en vue de la réussite
parfaite de l’opération du dénombrement. La sensibilisation est ainsi une étape très importante
de la conduite du recensement puisque la qualité des données collectées dépend de la
coopération totale de la population à recenser.

7.2.- Stratégie de sensibilisation

Un document de stratégie de sensibilisation a été élaboré par les cadres du BCR avec l’appui
des techniciens des autres Ministères impliqués dans le recensement et de l’EAT de Dakar. Il
contient tous les dispositifs techniques et méthodologiques prévus pour obtenir la confiance et
la totale coopération aussi bien des responsables politiques, administratifs, coutumiers que de
la population à recenser.

La campagne de sensibilisation s’est opérée en trois phases : avant, pendant et après le
dénombrement. Des objectifs ont été fixés au cours de ces différentes phases. Avant le
dénombrement, il s’est agi d’amener le public à accepter le recensement et à coopérer
activement. Pour ce faire, la stratégie s’est basée sur les buts et la portée du recensement,
l’intérêt qu’il représente pour le pays et la population, le respect du caractère confidentiel des
données qui seront collectées, pour convaincre la population. Pendant le dénombrement, il s’est
agit de faire connaître à la population la teneur du questionnaire, les informations que l’on
souhaite obtenir, le moment et la manière de les recueillir. Après le dénombrement, il s’est agi
d’achever de convaincre la population de l’intérêt du recensement en leur fournissant le feed-
back qui concerne aussi toutes les parties prenantes concernées par l’opération.

Pour aboutir à ces objectifs, comme stratégie de communication, l’approche « en cascade » a
été utilisée. En d’autres termes, le niveau central sensibilise le niveau régional, qui à son tour
sensibilise le niveau sous-régional, chargé de transmettre le message pour convaincre la
population à recenser. Deux grands types d’activités ont été menés : en direction des leaders
d’opinion et en direction de la population à recenser. Les parties prenantes ont été classées en
parties prenantes primaires (personnes recensées), secondaires (structures techniques) et
principales (partis politiques, leaders d’opinion et bailleurs de fonds).

Les messages et les supports de communication ont été développés selon l’approche
communément reconnue à savoir :

      Identification des problèmes de communication susceptibles d’entraver le bon
       déroulement de l’opération ou de la faciliter ;
      Définition de l’objectif de communication ;
      Idées de message ;
                                                                                              68


      Développement des supports (y compris le pré test et la finalisation) ;
      Diffusion et la distribution ;
      Suivi et l’évaluation.

Pour réussir la campagne de sensibilisation, un calendrier des activités a été élaboré.

7.3.- Calendrier des activités

Compte tenu des difficultés rencontrées dans les autres travaux du recensement, le calendrier
initial de la campagne de sensibilisation, comme les autres qui l’ont précédé, a fait l’objet de
plusieurs modifications (révisions).

L’Annexe 7.1 nous donne le calendrier initial et le tout dernier calendrier qui a été exécuté
pour la campagne de sensibilisation.

7.4.- Activités de sensibilisation

7.4.1.- Supports de sensibilisation

Des supports audio-visuels et d’autres supports ont été élaborés et produits pour servir de base
à la campagne de sensibilisation.

7.4.1.1.- Supports audio-visuels

Des spots publicitaires, des sketchs, des chansons et des encarts (dans les journaux) ont été les
principaux supports audio-visuels de sensibilisation qui ont été utilisés. Ces différents
supports ont été utilisés comme suit :

      Dans chaque langue nationale et en français, 3 spots publicitaires ont été produits soit
       au total (3 X 11=33) puisqu’il 10 langues nationales au Niger ;
      Un sketch dont le thème est intitulé « les objectifs du recensement, le déroulement du
       dénombrement, la présentation de l’agent recenseur et l’accueil qu’il doit recevoir » à
       la radio et à la télévision dans toutes les langues nationales ;
      2 chansons en Haoussa et en Djerma sur le 3ème RGP/H passeront à la radio et à la
       télévision ;
      Des encarts d’une demi-page dans les journaux publics et privés sur le recensement,
       ses objectifs, la période du dénombrement et son utilité.

7.4.1.2.- Autres supports utilisés

Les autres supports de sensibilisation qui ont été utilisés sont :

      Des pagnes qui ont été confectionnées avec les logos aussi bien du 3ème RGP/H et de
       l’UNICEF ;
      Des tee-shirts qui ont été imprimés avec les logos du 3ème RGP/H et de l’UNICEF pour
       l’identification de l’agent recenseur ;
      Des autocollants qui ont été imprimés avec le logo du 3ème RGP/H et distribués au
       niveau des propriétaires de véhicules, des organismes, des ONG, etc. ;
      Des affiches qui ont été imprimées et collées au niveau des places publiques et dans les
       salles de classe des établissements scolaires ;
                                                                                              69


      Des banderoles qui ont été confectionnées et placées au niveau de grandes artères des
       villes pour une large publicité du recensement ;
      Des dépliants et des portes clés circulaires qui ont été produits au cours du recensement.

L’Annexe 7.2 nous donne la répartition des différents supports de sensibilisation (pagnes, tee-
shirts, autocollants, affiches, dépliants, porte-clés, banderoles) par département.

7.4.2.- Diffusion de messages de sensibilisation

Des programmes de diffusion des messages à la radio et à la télévision ont été prévus.

7.4.2.1.- A la Radio

Deux phases de diffusion des messages génériques et des chansons en Français, Haoussa et
Djerma ont été prévus à la radio :

      Une première phase de 1er au 13 avril 2001, en raison de 3 diffusions par semaine ;
      Une deuxième phase du 15 mai au 15 juin, en raison de 2 diffusions dont une diffusion
       le matin avant le journal parlé de 13 heures et une autre le soir avant le journal parlé
       de 20 heures.

7.4.2.2.- A la télévision

Les messages génériques et les chansons en Français, Haoussa et Djerma ont été diffusés 3
fois par semaine pendant quatre semaines à la télévision nationale. Pour attirer l’attention du
public, ces diffusions ont été prévues à 20 h 15 mn, c’est-à-dire 15 mn avant le Journal
Télévisé (les informations en Français) de 20 h 30.

Les dates retenues pour la diffusion de ces messages sont réparties comme suit :

      Première semaine (15, 18 et 24 mai) ;
      Deuxième semaine (27 mai, 30 mai, 1er juin) ;
      Troisième semaine (5, 9, 11 juin) ;
      Quatrième semaine (13, 14, 15 juin).

7.5.- Problèmes rencontrés

Problèmes rencontrés

      Les comités de recensement n’ont pas été tous, opérationnels par insuffisance de
       moyens ;
      Les 21 jours consacré à la sensibilisation, ont été réduits à cause des multiples
       préoccupations des autorités administratives qui en ont reçu la charge ;
      Les fonds alloués à la senbilisation ont été parfois remis aux autorités qui n’ont pas su
       bien les gérer dans certaines régions ;
      L’insuffisance de moyens financiers mis en œuvre pour la confection de toutes les
       affiches et la sensibilisation ;
      La vétusté du parc automobile au niveau des régions ;
                                                                                         70


      L’approche en cascade qui a été adoptée comme méthodologie de sensibilisation de la
       population, n’a pas été bien appliquée à l’intérieur du pays ;
      Un manque de volonté de certaines autorités administratives régionales et sous-
       régionales (qui ne se sont pas senties pleinement concernées par le recensement) pour
       aider à sensibiliser la population.

Les conséquences engendrées

La population n’a pas été suffisamment sensibilée.
                                                                                               71


Chapitre 8 : Dénombrement Général de la Population et Centralisation des
Documents Techniques au Bureau Central du Recensement (BCR)
Le décret N°2001-104/PRN/MP du 18 mai 2001 a fixé au 20 mai 2001, la date, la durée et les
modalités du dénombrement général de la population. C’est ainsi que le dénombrement s’est
déroulé du 20 mai au 10 juin 2001 sur toute l’étendue du territoire. Tout d’abord le BCR a mis
en place les documents techniques, les fournitures et matériel, ainsi que les équipes de
dénombrement, avant de commencer à recenser la population. Dans ce chapitre, il sera exposé
la manière dont les travaux de dénombrement général de la population, ont été menés. Les
difficultés qui ont été rencontrées seront relevées, avant de tirer les leçons qui s’imposent.

8.1.- Mise en place des documents techniques, fournitures et matériel

Le BCR a constitué et mis en place des lots de documents techniques, fournitures et matériel,
devant servir à la collecte des données sur le terrain avant le 13 mai 2001, date à laquelle, leur
acheminement du niveau central vers les régions a commencé, de manière générale (au niveau
des régions) sauf pour les départements d’Agadez et Diffa à cause de leur éloignement de
Niamey, la capitale. Pour ces deux départements, l’acheminement a été fait par les
superviseurs centraux du BCR au moment de la formation des formateurs.

Pour assurer cette mise en place, le BCR a loué des gros camions et a fait recours à la
réquisition de deux camions (un du Génie militaire, et de la Cellule du Programme d’Aide
Alimentaire Mondiale (PAM) du Ministère du Plan).

Des départements vers les arrondissements, la mise en place des ces outils de travail, a accusé
du retard à cause de l’insuffisance de camions et le non-payement des frais de manutention et
du carburant par le BCR.

8.2.- Mise en place des équipes du dénombrement

La mise en place des agents de terrain, initialement prévue pour le 18 mai 2001, s’est
effectuée à des dates différentes au niveau des départements : Diffa (20-23 mai 2001), Maradi
(21-22 mai 2001), Tahoua (21-22 mai 2001), Tillabéry (21-23 mai 2001), Zinder (22-24 mai
2001), CU Niamey (22- 23 mai 2001).

La méthodologie mise en place par le BCR permettait aux contrôleurs de faire la mise en
place des agents recenseurs, la reconnaissance de leurs ZC et ZD et la numérotation des
concessions en trois jours. Le manque de véhicules n’a pas permis aux contrôleurs de faire la
reconnaissance, qui permet d’éviter que les agents n’empiètent dans le domaine du voisin ou
que certaines parties ou îlots de la ZD ne soient omis lors du dénombrement de la population.

8.3.- Dénombrement de la population

8.3.1.- Recensement des ménages ordinaires

Il s’est effectué comme prévu du 20 mai au 10 juin 2001 par des équipes de dénombrement
constituées des superviseurs, de contrôleurs et d’agents recenseurs. Chaque superviseur dirige
5 contrôleurs et chaque contrôleur a sous sa responsabilité 5 agents recenseurs.
                                                                                              72

8.3.2.- Recensement des ménages des Hautes Personnalités de l’Etat

Pour renforcer la campagne de sensibilisation des populations, le dénombrement général de la
population a débuté par le recensement des ménages des hautes personnalités de l’Etat (le
Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale et le Premier Ministre).

L’administration des questionnaires a été effectuée au domicile de chaque personnalité par le
Directeur National accompagné du Directeur Technique qui se sont comportés comme de
véritables agents recenseurs. Ils ont eu, tout de même, à rappeler que les données qui seront
recueillies sont confidentielles et ne serviront qu’à des fins statistiques conformément à
l’Ordonnance N°93–025 du 30 mars 1993. Le questionnaire a été administré à partir de 8 h 30
mn au domicile du Président de l’Assemblée Nationale, à partir de 9 h 15 mn au domicile du
Président de la République et partir de 14 h au domicile du Premier Ministre.

Le remplissage des questionnaires a été couvert par une équipe de la Télévision Nationale et
la diffusion des images a été programmée le même jour aux heures des informations du soir.
Les questions posées par le Directeur National du BCR et les réponses fournies, n’ont pas été
entendues pour bien montrer le caractère confidentiel des informations recueillies.

L’équipe chargée d’effectuer le recensement des hautes personnalités de l’Etat est composée
du Secrétaire Général du Ministère du Plan, des Directeurs National et Technique du BCR, du
responsable de la Cellule Communication du Ministère du Plan, une équipe de reportage TV
de l’ORTN et une équipe de la presse privée.

8.3.3.- Recensement des ménages des Membres du Gouvernement

Les ménages de tous membres du Gouvernement ont été recensés par les cadres du BCR du
23 au 25 mai 2001 dans leur domicile.

8.3.4.- Recensement des ménages des Représentants des Corps Diplomatiques et des
Organisations Internationales

De concert avec le Service Protocole du Ministère des Affaires Etrangères et de la
Coopération, le BCR a désigné ses cadres pour effectuer ce recensement. L’administration des
questionnaires s’est déroulée du 28 mai 2001 au 5 juin 2001. les représentants des Corps
Diplomatiques et des Organisations Internationales ont été recensés. Les représentants des
Corps Diplomatiques et des Organisations Internationales, ont eu même à inciter leurs
collaborateurs d’accepter de se faire recenser.

8.3.5.- Recensement des nomades

La méthodologie mise en place et appliquée pour le dénombrement des nomades a été le
système de ratissage. Des équipes composées de contrôleurs, d’agents recenseurs et de guides
ont passé de campement en campement pour recenser les nomades. Il est à noter que les chefs
de tribus, de campements ont été informés et sensibilisés avant le passage des équipes.

8.3.6.- Recensement des ménages collectifs

Les différents types de ménages collectifs (hôpitaux, cliniques, camps militaires, maternités,
prisons, etc.) ont été identifiés avant d’envoyer des équipes de terrain. Les responsables de ces
                                                                                             73

ménages, ont été informé à l’avance de la date de passage, des noms et prénoms des agents
recenseurs. Les questions qui leur ont été posées ont été portées à la connaissance des agents
recenseurs.

8.3.7.- Recensement des « sans abris ».

Auparavant, les zones qui abritent les « sans abris » ou « sans domiciles fixes » ont été
identifiées pour pouvoir y affecter des agents de terrain. L’administration des questionnaires
s’est déroulée la nuit du 9 au 10 juin 2001 (entre 23 h de nuit et 5 h du matin) par des équipes
de dénombrement composés d’agents recenseurs, de contrôleurs, des superviseurs et des
agents de sécurité (mis à la disposition du BCR par la Direction Départementale de la Police
de la Communauté Urbaine de Niamey). Des cas de refus ont été observés lors de ce
recensement.

Pendant toutes les phases du dénombrement, des missions des superviseurs nationaux,
centraux et régionaux ont été effectuées pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux,
identifier et résoudre les problèmes d’ordre technique, matériel et financier. Toutefois, des
problèmes ont été rencontrés pendant cette phase de dénombrement de la population.

8.4.- Centralisation des Documents

On peut distinguer trois grandes phases de centralisation des documents techniques et du
matériel : au niveau de la CU de Niamey, au niveau des Départements et des Arrondissements
et au niveau du BCR.

8.4.1.- Au niveau de la Communauté Urbaine de Niamey

La CU de Niamey comporte 3 communes. Les documents techniques, les fournitures et le
matériel ont été centralisés au niveau de chaque commune par les contrôleurs et les adjoints
aux chefs du Service Communal du Plan. Ils ont été classés par ZD et rangés dans des
cantines. Le BCR s’est ensuite chargé de leur acheminement et leur stockage dans les salles
des archives de la DSCN. Deux décharges ont été signées, l’une à l’arrivée des documents
techniques et du matériel par l’adjoint au Chef de Service Communal du Plan et l’autre par le
BCR après réception.

8.4.2.- Au niveau des Départements et Arrondissements

Les documents techniques et le matériel ont été centralisés au niveau des BDR, des BAR et
des BCUR par les superviseurs régionaux et sous régionaux. Cette centralisation a accusé un
grand retard dû aux difficultés d’ordre financier qui ont été constatées dans certaines régions,
notamment à Diffa et Zinder14. Ce qui a fait que certains documents n’ont pas été bien classés
avant leur acheminement au BCR.

8.4.3.- Au niveau du BCR

Avant l’arrivée des documents techniques et du matériel de travail de l’intérieur du pays, le
BCR s’est attelé à transférer vers les Archives Nationales tous les anciens documents des 1 er
RGP ; 2ème RGP/H et d’autres enquêtes, pour pouvoir dégager de la place pour réceptionner

14
     Concernant ces difficultés, nous y reviendrons plus loin.
                                                                                          74

les documents du 3ème RGP/H. Les salles qui ont été évacuées, ont été aménagées. Ce transfert
et aménagement des salles des archives ont été pris en charge par l’Union Européenne. Par
ailleurs, le Ministère du Commerce a gracieusement mis à la disposition du BCR, des
magasins pour le stockage des documents techniques et du matériel.
A leur arrivée, les documents techniques et le matériel de travail ont été stockés dans les
magasins de l’ancienne OPVN (Office des Produits Vivriers du Niger) et dans les salles des
archives de la DSCN avant d’être contrôlés et vérifiés. Des décharges ont été échangées après
chaque réception entre le BCR et l’adjoint du BDR.

Le nombre de cantines reçues par la BCR en provenance des différents départements et leur
date de réception sont donnés par le tableau 8.1 (ci-dessous).

Tableau 8.1 : Répartition du nombre de cantines acheminées au BCR par département et au
niveau de la Communauté Urbaine de Niamey

Localité                       Date de réception              Nombre de cantines
Agadez                                                                     29
Agadez Commune                          02 /08/2001                         3
Arlit                                   16 /06/2001                         4
Bilma                                   02 /08/2001                         1
Tchirozérine                            02 /08/2001                        21
Diffa                                                                      35
Diffa Commune                           12 /09/2001                         1
Diffa Arrondissement                    12 /09/2001                         6
Maïné Soroa                             12 /09/2001                        23
N’Guigmi                                12 /09/2001                         5
Dosso                                                                      85
Dosso Commune                           21 /07/2001                         2
Dosso Arrondissement                    21 /07/2001                        17
Boboye                                  21 /07/2001                        14
Dogon Doutchi                           21 /07/2001                        24
Gaya                                    21 /07/2001                        14
Loga                                    21 /07/2001                        14
Maradi                                                                    135
Maradi Commune                          15 /06/2001                         6
Aguié                                   15 /06/2001                        14
Dakoro                                  15 /06/2001                        26
Guidan Roumdji                          15 /06/2001                        29
Madarounfa                              15 /06/2001                        29
Mayahi                                  24 /07/2001                        19
Tessaoua                                15 /06/2001                        17
Tahoua                                                                    111
Tahoua Commune                          24 /07/2001                         5
Tahoua Arrondissement                   24 /07/2001                        13
Abalak                                  24 /07/2001                         4
Birni N’Konni                           24/08/2001                         25
Bouza                                   24 /07/2001                        11
Illéla                                  24 /07/2001                        14
Keita                                   24 /07/2001                        17
                                                                                          75


 Madaoua                              24 /07/2001                             17
 Tchintabaraden                       24 /07/2001                              5
 Tillabéry                                                                   233
 Tillabey Commune                     10/07/2001                               2
 Tillabéry Arrondissement             10/07/2001                              26
 Fillingué                            03/07/2001                              67
 Kollo                                06/07/2001                              43
 Téra                                 23/07/2001                              54
 Say                                  18/07/2001                              10
 Ouallam                              20/07/2001                              31
 Zinder                                                                      118
 Zinder Commune                       14/09/2001                               7
 Mirriah                              14/09/2001                              21
 Gouré                                14/09/2001                              31
 Magaria                              14/09/2001                              18
 Matamèye                             14/09/2001                              24
 Tanout                               14/09/2001                              17
 C.U. de Niamey                                                               38
 Commune 1                               23/08                                17
 Commune 2                               21/08                                15
 Commune 3                               21/08                                 6
 Total (Niger)                                                               789
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

8.5.- Problèmes rencontrés

Problèmes rencontrés

      Le manque de financement immédiat dû à des difficultés de mobilisation des moyens
       financier et matériel ;
      La tension de trésorerie dans certaines régions a engendré le non paiement à temps des
       avances destinées aux agents de collecte, singulièrement dans le département de
       Zinder et Diffa ;
      Les difficultés de communication entre les superviseurs nationaux et centraux ;
      La livraison tardive de certains documents tels que les cartes des agents recenseurs ;
      L’insuffisance des liquidités dans les paieries de Diffa et de Zinder ;
      Le manque de frais de mission pour les cadres régionaux chargés de l’acheminement
       des documents au BCR ;
      L’insuffisance de frais de manutention des cantines contenant les documents
       techniques ;
      L’insuffisance de carburant pour le transport des documents ;
      Le retard dans la livraison du carburant à Diffa, Tahoua et Zinder ;
      Le manque de boîte à pharmacie pour certaines équipes ;
      L’insuffisance des véhicules devant assurer le transport des agents de terrain et
       l'acheminement du matériel de travail ;
      Le mauvais « état de santé » des vieux véhicules affectés au dénombrement qui
       consomment parfois plus de 30 litres au 100 km ;
      L’insuffisance, voire manque de locaux pour le stockage des cantines dans les
       régions ;
                                                                                                          76


        L’insuffisance de documents techniques ;
        Les problèmes résultants de l’« imperfection » de la cartographie censitaire : sous-
         estimation de la population à recenser lors des travaux cartographiques, omission de
         certains sites habités, découvertes des zones qui n’ont pas été cartographiées,
         découpage mitigé du territoire en ZD, estimation erronée des distances entre les
         localités, non-marquage des habitations engendrant des réclamations ;
        Les problèmes d’extraction des dossiers des cantines : mauvais classement des
         documents de collecte à l’intérieur des cantines ;
        Le coût très élevé de l’essence et absence de station SHELL ou TAMOIL15 dans
         certaines régions occasionnant une perte de 1 000 F CFA sur chaque bon d’essence
         d’une valeur de 10 000 FCFA. Cette perte est plus importante dans la région de Diffa
         où, les bons d’essence de 5 000 F CFA sont échangés contre 3 000 F CFA pour l’achat
         d’essence ;
        Les fortes consommations de carburant et nombreuses pannes des véhicules dues à la
         nature du terrain (sablonneux, argileux, etc.) dans certaines zones ;
        Le manque de dépôts d’essence dans beaucoup régions. En effet, seuls les Chefs lieux
         Administratifs disposent de dépôts d’essence ;
        Les problèmes administratifs tels que le rattachement de certains villages frontaliers16 ;
        La préférence des entités administratives auxquelles ils sont rattachés par certains
         ménages (ou refus d’être recensé comme rattachés à une entité administrative par
         certains ménages) ;
        Des cas de refus catégorique de répondre aux questionnaires, notamment chez certains
         Peulhs et certains « islamistes » ;
        L’installation de l’hivernage ;
        La centralisation tardive des documents.

Les conséquences engendrées

Les difficultés de mobilisation des moyens financiers, ont été à l’origine de plusieurs reports
de la date du dénombrement. L’insuffisance des liquidités dans les paieries de Diffa et de
Zinder a engendré des problèmes dans la rémunération des agents de collecte dans ces deux
départements et a eu pour conséquence, la confiscation des questionnaires et documents
techniques par ces agents à la fin du dénombrement. La supervision a été limitée dans
certaines zones par insuffisance, voire manque de véhicules et de carburants. Le manque de
boîte à pharmacie dans certaines régions, a joué un rôle néfaste sur la santé des agents de
terrain et par conséquent, sur leur rendement et la qualité du travail. Les problèmes résultants
de la cartographie censitaire (dans la réalité le nombre des ZD recensées est supérieur aux
estimations des cartographes) ont entraîné une augmentation des tâches confiées aux agents
recenseurs et des interférences dans certaines ZD. Le manque de dépôts d’essence a engendré
des pénuries d’essence qui a entravé la bonne marche des travaux dans certaines régions.
L’installation de l’hivernage a occasionné d’une part, de grands détours sur les parcours
préalablement établis, ce qui a eu des conséquences sur la consommation du carburant et
« l’état de santé » des véhicules et d’autre part, des problèmes au niveau de la collecte des
données à cause notamment des départs de certaines catégories de la population (les nomades
en particulier) et de l’éparpillement de certaines habitations.

15
   Les bons d’essence qui ont été utilisés lors du 3 ème RGP/H sont des stations SHELL ou TAMOIL, qui ne sont
pas très répandues au Niger.
16
   Un des exemples, est le cas de certains villages de l’arrondissement d’Abalak qui se retrouvent dans les
arrondissements de Keita, de Tahoua et de Tchintabaraden.
                                                                                            77



Les efforts fournis par le Gouvernement

Face aux refus de réponse, les interventions des autorités administratives et coutumières ont
été d’une très grande importance pour pouvoir amener les populations réticentes à se faire
recenser. Pour résoudre le problème des villages frontaliers, Il a été demandé aux adjoints des
BAR des différentes localités de dresser la liste des villages frontaliers concernés dans leurs
rapports. Pour pallier l’ensemble des problèmes latents d’extraction des dossiers des cantines
lors de la centralisation des documents, la direction technique du BCR a mis au point une
stratégie d’extraction des cahiers de tournée dans toutes les régions (y compris la
Communauté Urbaine de Niamey). Toutes les régions ont reçu les fonds nécessaires pour
couvrir les dépenses afférentes au 3ème RGP/H par mandatement.
                                                                                            78


Chapitre 9 : Exécution Financière
Ce chapitre sera consacré aux opérations financières qui ont été faites pour l’organisation et
l’exécution du 3ème RGP/H.

Le 3ème RGP/H a été financé par le Gouvernement de la République du Niger, le PNUD, le
FNUAP, l’UNICEF, la Banque Mondiale, l’Union Européenne et le RGA. Avec chaque
partenaire, le Gouvernement a signé un protocole d’accord de financement qui définit les
modalités de gestion des fonds alloués.

9.1.- Mobilisation des fonds

Avant l’année 2001, plus d’un demi-milliard de F CFA a été dépensé dans le cadre du
financement des travaux cartographiques par le PNUD, de la sensibilisation par l’UNICEF, de
la formation et des missions d’assistance technique au BCR par le FNUAP. En 2001, des
dépenses importantes ont été effectuées par le Gouvernement et ses partenaires qui ont été les
principaux bailleurs de fonds. Le tableau ci-dessous nous donne la répartition du budget
approuvé par source de financement en 2001.

Tableau 9.1 : Répartition du budget (en F CFA) approuvé en 2001 par source de financement.

        Source de financement          Budget 2001       Proportion (%)
        Gouvernement                         631 979 939           19,03
        PNUD                                  78 248 726             2,36
        FNUAP                                327 990 620             9,88
        UNICEF                                63 446 130             1,91
        Banque Mondiale                   *1 400 000 000           42,16
        Union Européenne                     668 777 980           20,14
        Recensement Général Agricole         150 000 000             4,52
        Total                              3 320 443 395          100,00
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

NB : * : Ce montant représente en fait le montant total de l’aide budgétaire affectée au
financement du RGP/H en 2001, 2002 et 2003 ; le BCR avait planifié l’utilisation de
1.231.099 267 F pour couvrir les dépenses de 2001.


9.2.- Exécution effective des dépenses financières par bailleur de fonds

Les dépenses qui ont été allouées aux différents bailleurs de fonds n’ont pas été effectivement
réalisées. Toutefois, ces dépenses ont été très importantes. L’analyse de l’exécution effective
des dépenses financières par bailleur de fonds nous permettra de nous en rendre compte.

9.2.1.- Par le Gouvernement

Le tableau ci-dessous donne la répartition des fonds alloués au BCR par le Gouvernement et
des dépenses effectuées par rubrique budgétaire.
                                                                                            79

Tableau 9.2 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
contribution du Gouvernement jusqu’au 30 septembre 2001.

                                  Allocations Dépenses de             Taux (%) de
LB/BCR    Rubriques                  2001      la période  Solde     consommation
10        Personnel                36 732 000 36 254 638     477 362          98,7
20        Missions                 18 236 575 14 680 000 3 556 575            80,5
30        Formation et séminaires 175 787 000 180 487 000 -4 700 000         102,7
50        Equipements              92 277 150 88 443 299 3 833 851            95,8
70        Fonctionnement          289 758 970 277 612 832 12 146 138          95,8
100       Divers et imprévus       19 202 244 34 034 762 -14 832 518         177,4
          Total                   631 979 939 631 512 531    467 408          99,9
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

9.2.2.- Par le PNUD

La contribution du PNUD annoncée au début de l’année 2001 qui est de 78.248.726 F a été
gérée de façon directe par le PNUD lui-même. Au cours du 1er semestre 2001, l’acquisition de
certains équipements techniques pour le dénombrement, les travaux de dessin et la correction
de la cartographie ont été financés sur cette contribution pour un montant total de 80 444 799
F. CFA. Le tableau ci-dessous donne la situation de l’exécution financière du PNUD.

Tableau 9.3 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
contribution du PNUD jusqu’au 30 septembre 2001.

                              Allocations Dépense de la                       Taux (%) de
  LB/BCR Rubriques               2001        période               Solde     consommation
  20        Missions             4 000 000     7 879 049          -3 879 049         197,0
  50        Equipements        72 293 875     70 611 750           1 682 125           97,7
  70        Fonctionnement       1 954 851     1 954 000                 851           99,9
           Totaux              78 248 726     80 444 799          -2 196 073         102,8
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

9.2.3.- Par le FNUAP

Selon le rapport sur la situation financière du projet au 30 septembre 2001, le montant initial
de la contribution du FNUAP au titre de l’année 2001 s’élève à 265.999.709 dont
126.699.710 F relèvent de l’exécution gouvernementale. En août 2001, le FNUAP a révisé à
la hausse sa contribution, qui a ainsi atteint 327 990 620 F, soit une hausse de 23,3 %. Les
fonds exécutés par le gouvernement sont destinés à financer les missions du BCR, la
rémunération du personnel d’appui, la formation du personnel du BCR, et les activités liées à
la sensibilisation. Le tableau ci-dessous donne la situation de l’exécution financière sur la
contribution du FNUAP. Les dépenses ont été effectuées par le BCR.
                                                                                               80

Tableau 9.4 : Répartition des dépenses ( en F CFA) réalisées (en F CFA) par rubrique sur les
fonds de la contribution du FNUAP jusqu’au 30 septembre 2001.

                                  Allocations * Dépense de             Taux (%) de
 LB/BCR Rubriques                    2001       la période    Solde    consommat°
 10     Personnel                 152 193 140 55 481 588 96 711 552           36,6
 20     Missions                   47 744.540 23 152 618 24 591 922           48,5
 30     Formation et séminaires    39.893.260 24 580 261 15 312 999           61,6
 40     Sensibilisat°/communicat° 46 400 000 37 942 500 8 457 500             81,8
 50     Equipements                16 497 560 14 013 070 2 484 490            84,9
 60     Rapports et impressions      5 920.000     2 298 188 3 621 812        38,8
 70     Fonctionnement             16 547 880 15 405 133 1 142 747            93,1
 90     Divers et imprévus           2 794 240       636 540 2 157 700        22,8
        Total                     327 990 620 173 509 898 154 480 722         52,0

Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

NB : * : Il s’agit des dépenses relevant de l’exécution Gouvernementale et des estimations des
dépenses du Recensement effectuées par le FNUAP (Bureau local à Niamey et le siège à New
York).

9.2.4.- Par l’UNICEF

La contribution de l’UNICEF est destinée au financement des supports de sensibilisation (tee-
shirts, autocollants, pagnes, calendriers etc.). La gestion des fonds est assurée de façon directe
par l’UNICEF. A la date du 30 septembre 2001 les dépenses totales réalisées sur cette
contribution s’élèvent à 33 638 620 F. Le tableau ci-dessous nous donne la situation de
l’exécution financière de l’UNICEF.

Tableau 9.5 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
contribution de l’UNICEF jusqu’au 30 septembre 2001.

                                        Allocations Dépense de            Taux (%) de
LB/BCR Rubriques                           2001     la période   Solde    consommat°
40        Sensibilisation/communication 63 446 130 33 638 620 29 807 510         53,0
         Total                           63 446 130 33 638 620 29 807 510        53,0
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                                81

 9.2.5.- Par la Banque Mondiale

 Le tableau ci-dessous donne la situation de l’exécution financière de la Banque Mondiale.

 Tableau 9.6 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
 contribution de la Banque Mondiale (Viré au trésor national) jusqu’au 30 septembre 2001

                                    Allocations Dépenses de               Taux (%) de
 LB/BCR Rubriques                       2001      la période    Solde     consommat°
 10        Personnel                 689 735 320 659 820 328 29 914 992           95,3
 20        Missions                    58 140 000   52.140.000 6 000 000          89,7
 50        Equipements               110 600 200 103 211 099 7 389 101            93,3
 60        Rapports et impressions 211 225 000 216 294 400 -5 069 400            102,4
 70        Fonctionnement             330 299480 364 571 750 34 272 270          110,4
 90        Divers et imprévus                   0    3 202 885 -3 202 885            ?
           Total                   1 400 000 000 1 399 240 462    759 538         99,9
 Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

 9.2.6.- Par l’Union Européenne

 La contribution de l’Union Européenne est destinée au financement de la formation des agents
 de collecte, à l’acquisition du carburant et des fournitures pour les opérations de
 dénombrement, à l’acquisition des équipements informatiques, du mobilier et du matériel de
 bureau et au fonctionnement du BCR. Le tableau ci-dessous donne la situation de l’exécution
 financière de l’Union Européenne.

 Tableau 9.7 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
 contribution de l’Union Européenne jusqu’au 30 septembre 2001.

                                  Allocations Dépense de                       Taux (%) de
LB/BCR   Rubriques                   2001     la période            Solde     consommation
30        Formation et séminaires 236 496 000 100 999 200         135 496 800          42,7
50        Equipements             165 679 265 16 114 575          149 564 690          09,7
60        Rapports et impressions  76 461 000 43 504 095           32 956 905          56,9
70        Fonctionnement          137 698 825   7 581 500         130 117 325          05,5
90        Divers et imprévus       52 442 890 13 243 374           39 199 516          25,3
         Total                    668 777 980 181 442 744         487 335 236          27,1
 Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

 9.2.7.- Par le Recensement Général Agricole

 Au titre du protocole de collaboration entre le RGA et le BCR signé le 30 Mars 2001, le RGA
 s’est engagé à fournir les moyens financiers au BCR, lui permettant de couvrir les coûts
 additionnels relatifs à la collecte des données et à la codification de la page « Caractéristiques
 des ménages agricoles ». Le tableau ci-dessous donne la situation de l’exécution financière du
 RGA.
                                                                                            82

 Tableau 9.8 : Répartition des dépenses réalisées (en F CFA) par rubrique sur les fonds de la
 contribution du RGA jusqu’au 30 septembre 2001.

                              Allocations Dépense de                        Taux (%) de
 LB/BCR   Rubriques              2001     la période           Solde       consommation
10        Personnel            80 000 000                       80 000 000           00,0
70        Fonctionnement       67 240 000 67 240 000                     0          100,0
90        Divers et imprévus    2 760 000                        2 760 000           00,0
          Totaux              150 000 000 67 240 000            82 760 000           44,8
 Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

 9.3.- Exécution effective des dépenses financières par rubrique

 9.3.1.- Personnel

 Tableau 9.9 : Répartition des dépenses de Personnel par bailleur de fonds

 Partenaire           Allocation 2001     Dépenses                 Solde          Taux (%) de
                                          effectuées                             consommation
 Gouvernement              36 732 000         36 254 638               477 362            98,7
 FNUAP                    152 193 140         55 481 588            96 711 552            36,6
 Banque Mondiale          689 735 320       659 820 328             29 914 992            95,3
 RGA                       80 000 000                  0            80 000 000            00,0
 Total                    955 660 460       751 456 554            207 123 906            78,6
 Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

 9.3.2.- Missions

 Tableau 9.10 : Répartition des dépenses de Missions par bailleur de fonds

 Partenaire           Allocation 2001        Dépenses              Solde          Taux (%) de
                                             effectuées                          consommation
 Gouvernement               18 236 575           14 680 000          3 556 575            80,5
 PNUD                        4 000 000            7 879 049         -3 879 049           197,0
 FNUAP                      47 744 540           23 152 618         24 591 922            48,5
 Banque Mondiale            58 140 000           52 140 000          6 000 000            89,7
 Total                     128 121 115           97 851 667         30 269 348            78,4

 9.3.3.- Formation et Séminaires

 Tableau 9.11 : Répartition des dépenses de Formation et Séminaires par bailleur de fonds

 Partenaire           Allocation 2001     Dépenses                 Solde          Taux (%) de
                                          effectuées                             consommation
 Gouvernement             175 787 000       180 487 000             -4 700 000           102,7
 FNUAP                     39.893.260         24.580.261            15 312 999            61,6
 Union Européenne         236 496 000       100 999 200            135 496 800            42,7
 Total                    452 176 260       306 066 461            146 109 799            67,7
 Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                          83

9.3.4.- Equipements

Tableau 9.12 : Répartition des dépenses d’équipements par bailleur de fonds

Partenaire            Allocation 2001    Dépenses               Solde          Taux (%) de
                                         effectuées                           consommation
Gouvernement              92 277 150         88 443 299          3.833.851             95,8
PNUD                      72 293 875         70 611 750          1 682 125             97,7
FNUAP                     16.497.560         14 013 070          2 484 490             84,9
Banque Mondiale          110 600 200       103 211 099           7 389 101             93,3
Union Européenne         165 679 265         16 114 575        149 564 690              9,7
Total                    457 348 050       294 395 303         165 054 257             64,4
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

9.3.5.- Fonctionnement

Tableau 9.13 : Répartition des dépenses de Fonctionnement par bailleur de fonds

Partenaire            Allocation 2001    Dépenses               Solde          Taux (%) de
                                         effectuées                           consommation
Gouvernement             289 758 970       277.612.832          12 146 138             95,8
PNUD                       1 954 851          1 954 000                851             99,9
FNUAP                     16 547 880         15 405 133          1 142 747             93,1
Banque Mondiale          330 299 480       364 571 750          34 272 270            110,4
Union Européenne         137 698 825          7 581 500        130 117 325               5,5
RGA                       67 240 000         67 240 000                  0              100
Total                    843 506 006       744 365 215         167 679 331             88,2
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

9.3.6.- Rapports et Impressions

Tableau 9.14 : Répartition des dépenses de Rapports et Impression par bailleur de fonds

Partenaire            Allocation 2001    Dépenses               Solde            Taux de
                                         effectuées                           consommation
FNUAP                      5 920 000          2 298 188           3 621 812            38,8
Banque Mondiale          211 225 000       216 294 400           -5 069 400           102,4
Union Européenne          76 461 000         43 504 095          32 956 905            56,9
RGA                        2.760.000                  0           2 760 000            00,0
Total                    296 376 000       262 096 683           34 279 317            88,4
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                           84

9.3.7.- Communication et Sensibilisation

Tableau 9.15 : Répartition des dépenses en communication et sensibilisation par bailleur de
fonds

Partenaire           Allocation 2001     Dépenses                Solde         Taux de
                                         effectuées                         consommation
FNUAP                    46 400 000          37 942 500           8 457 500          81,8
UNICEF                   63 446 130          33.638.620          29 807 510          53,0
Total                   109 846 130          71 581 120          38 265 010          65,2
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

9.3.8.- Divers et Imprévus

Tableau 9.16 : Répartition des dépenses en Divers et Imprévus par bailleur de fonds

Partenaire           Allocation 2001     Dépenses                Solde            Taux de
                                         effectuées                            consommation
Gouvernement              19 202 244         34 034 762         -14 832 518           177, 4
FNUAP                      2.794.240            636 540            2 157 700            22,8
Banque Mondiale                    0          3 202 885          - 3 202 885               0
Union Européenne          52 442 890         13 243 374          39 199 516             25,3
Total                     74 439 374         51 117 561          23 321 813             68,7
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

Tableau 9.17 : Répartition des allocations et des dépenses effectuées de la période 2001 par
rubrique

Rubrique                      Allocations           Dépenses effectuées    Taux (%) de
                           Montant        %           Montant       %     Consommation
Personnel                 955 660 460      28,8       751 456 554    29,1          78,6
Missions                  128 121 115      03,9        97 851 667    03,8          76,4
Formation/Séminaire       452 176 260      13,6       306 066 461    11,9          67,7
Equipements               457 348 050      13,8       294 395 303    11,4          64,4
Fonctionnement            843 506 006      25,4       744 365 215    28,9          88,2
Rapports et impressions 296 376 000        08,9       262 096 683    10,2          88,4
Communic°/Sensibilisat 109 846 130         03,3        71 581 120    02,8          65,2
Divers et Imprévus         74 439 374      02,2        51 117 561    02,0          68,7
Total                   3 317 473 395     100,0     2 578 930 564 100,0            77,7
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

9.4.- Problèmes rencontrés

      Les signatures un peu tardives des différents protocoles d’accord de financement, cette
       situation n’a pas permis au BCR de disposer à temps des fonds requis pour la bonne
       exécution des activités planifiées ;
      La décision d’exécuter le dénombrement du 20 mai au 10 juin 2001, n’a pas permis à
       toutes les parties prenantes de mettre en œuvre de manière efficace tous les
       mécanismes de décaissements des fonds requis ;
                                                                                         85


      Sous-estimations de certaines rubriques lors des prévisions budgétaires,
       particulièrement concernant : location de véhicules et pirogues, acquisition du
       carburant, fonctionnement et entretien des véhicules, paiement des indemnités des
       payeurs et percepteurs, paiement des frais de missions de supervision et de
       sensibilisation, impression des questionnaires, etc.

Les conséquences engendrées

Les conséquences ont été des reports dans la programmation de certaines activités qui ont eu
pour corollaire des perturbations au niveau des chronogrammes des activités.

Les efforts fournis par le Gouvernement

Le Gouvernement a procédé à la prise en charge sur le volet trésor de la contribution
annoncée par la Banque Mondiale en plus de sa contribution prévue pour le recensement.
D’où, le choix de l’option de mandatement des fonds qui a permis de mettre à la disposition
des différentes régions les fonds nécessaires à la réalisation des différentes phases du
recensement. Tous les engagements financiers pris par le BCR au titre du dénombrement de la
population ont été honorés tant au niveau régional que national.
                                                                                             86


Chapitre 10 : Recommandations
Eu égard aux problèmes rencontrés lors du 3ème RGP/H, le Consultant National du FNUAP a
fait des recommandations. Ces recommandations se répartissent en six (6) grands groupes :

      Recommandations relatives aux problèmes d’ordre organisationnel ;
      Recommandations relatives aux problèmes d’ordre financier ;
      Recommandations relatives aux problèmes d’ordre matériel ;
      Recommandations relatives aux problèmes d’ordre technique ;
      Recommandations relatives aux autres problèmes ;
      Autres recommandations.

10.1.- Recommandations relatives aux problèmes d’ordre organisationnel

Ces recommandations vont d’une part en direction du Gouvernement et d’autre part en
direction du BCR.

10.1.1.- En direction du Gouvernement

      La stabilité des cadres du BCR : les différentes perturbations qu’a connu le calendrier
       des activités sont dues non seulement à la lenteur constatée dans le décaissement des
       fonds mais aussi, à la mobilité du personnel du BCR (à titre d’exemple, trois (3)
       directeurs se sont succédés à la tête du BCR) ;
      La préparation d’un recensement dure normalement 12 à 15 mois, de ce fait, il est
       souhaitable de mettre en place très tôt une équipe de cadres expérimentés en matière
       de recensement pour se consacrer exclusivement à cette préparation ;
      Pour que les structures déconcentrées du BCR fonctionnent à bien, il faut les doter des
       ressources (humaines, financières, matérielles, techniques, etc.) adéquats en quantité et
       en qualité ;
      Amener les autorités administratives à faciliter les opérations en y apportant les
       moyens nécessaires en cas de besoin ;
      Rechercher une grande synergie entre les instances d’exécution, de décision et
       d’orientation au niveau des structures déconcentrées pour assurer une bonne
       supervision des opérations de terrain ;
      Définir clairement les missions exactes des différents responsables des Bureaux de
       Recensement (BDR, BAR et BCUR) ;

10.1.2.- En direction du BCR

      Recruter à temps le Conseiller Technique Principal et le Contrôleur de Gestion ;
      Promouvoir une meilleure communication entre le BCR, les partenaires au
       développement et le Gouvernement, notamment par la production et la diffusion
       régulière des rapports périodiques sur l’état d’avancement des travaux et l’exécution
       du plan de travail, la tenue périodique des réunions de concertation entre le
       Gouvernement et les partenaires au développement impliqués dans le 3ème RGP/H ;
      Simplifier le dispositif complexe (Chefs des Bureaux Départementaux, Superviseurs
       Nationaux, Superviseurs Centraux, Superviseurs Régionaux, Superviseurs Sous-
       régionaux) de la supervision du dénombrement peu efficace au regard des coûts très
       élevés de son fonctionnement (per diem, véhicules, chauffeurs, carburants, etc.) ;
                                                                                               87


      Créer une grande synergie entre les différentes structures déconcentrées du BCR, les
       autorités administratives et coutumières et la population à recenser afin d’amener
       celles-ci à participer pleinement à la réussite de l’opération et à gagner l’entière
       confiance de celles-là ;
      Les responsables des différentes structures déconcentrées doivent rédiger des rapports
       d’activités sur le dénombrement général de la population et les faire parvenir au BCR
       dans les meilleurs délais ;
      Vérifier la qualité et la quantité des documents techniques, les sécuriser avant de les
       faire parvenir dans les meilleurs délais au niveau du BCR.

10.2.- Recommandations relatives aux problèmes d’ordre financier

      Le BCR doit faire l’inventaire des points de vente de carburant et s’assurer de la
       couverture nationale des stations qui seront agréées comme fournisseurs des bons
       d’essence ;
      Ne pas débuter les travaux avant que les fonds mis à disposition ne dépassent 80% du
       coût estimé des opérations ;
      Maîtriser totalement les procédures de gestion (en termes de montant, source,
       affectation, temps de déblocage,… des fonds) des ressources financières;
      Assurer une plus grande adéquation entre le plan de travail et le plan de décaissement
       des fonds requis tout en essayant de minimiser dans la mesure du possible, les
       dépassements budgétaires sur certaines lignes ;
      Envoyer au BCR dans les meilleurs délais toutes les pièces justificatives de l’ensemble
       des dépenses effectuées dans le cadre du recensement.

10.3.- Recommandations relatives aux problèmes d’ordre matériel

      Le BCR doit faire l’inventaire de tous les véhicules mis à sa disposition pour les
       opérations de terrain et s’acquérir de leur «état de fonctionnement » avant le début de
       ces opérations ;
      Les documents techniques et le matériel doivent être prêts en quantité et en qualité
       avant le début de la formation des agents recenseurs ;
      Acquérir un groupe électrogène de grande capacité pour remédier aux coupures de
       l’électricité au BCR.

10.4.- Recommandations relatives aux problèmes d’ordre technique

      Digitaliser les cartes et les croquis des villages à la fin des travaux de cartographie, de
       dessin et de saisie des fiches de villages pour permettre la constitution d’une base de
       données fiable ;
      Actualiser de façon permanente les cartes et les croquis des villages, ainsi que la base
       de données des fiches villages ;
      Compte tenu du rôle central que joue la sensibilisation de la population, surtout pour le
       dénombrement général de la population, il est important que la campagne de
       sensibilisation utilise tous les canaux de communication possibles existants et qu’elle
       soit lancée le plutôt possible
      Compte tenu de certaines difficultés rencontrées sur le terrain, une plus grande
       implication des autorités administratives et coutumières, des structures régionales et
                                                                                              88

       sous régionales est nécessaire surtout pour la cartographie censitaire et le
       dénombrement général de la population ;
      Améliorer les conditions de travail des agents de terrain (caisse de menues dépenses,
       boîtes à pharmacie, location de pirogues, chameaux pour les régions d’accès difficile)
       pour leur permettre d’accomplir correctement leurs tâches ;
      Approfondir les recherches et analyses en matière du recensement des nomades.

10.5.- Recommandations relatives aux autres problèmes

      Mettre en place des procédures efficaces de gestion des ressources (humaines,
       financières, matérielles, techniques, etc.) de suivi et d’évaluation des activités du
       recensement afin de réagir promptement aux éventuels problèmes non prévus dans
       l’organisation et l’exécution du recensement ;

10.6.- Autres recommandations

A part ces recommandations relatives aux problèmes rencontrés lors de l’organisation et de
l’exécution du 3ème RGP/H, le Consultant National a eu à formuler d’autres recommandations
d’ordre général. Ce sont :

      Envisager une étude approfondie sur les migrations ;
      Inciter la population à fréquenter l’état civil, ce qui déboucherait sur une exploitation
       plus fructueuse des enquêtes et recensements démographiques ;
      Conduire des recherches pertinentes et des analyses approfondies autour des thèmes
       spécifiques afin d’éclairer le gouvernement dans la mise en œuvre de ses politiques et
       programmes de population ;
      Aider les collectivités décentralisées à se doter d’indicateurs socio-démographiques
       indispensables à leur croissance et à leur développement pour soutenir la mise en
       œuvre des politiques et programmes élaborés ;
      A la fin de chaque recensement, il faut organiser un séminaire d’évaluation critique et
       mettre en place un mécanisme de suivi des recommandations du séminaire
       d’évaluation critique ;
      Diffuser largement les résultats obtenus du 3ème RGP/H ;
      Publier le plus rapidement possible les résultats provisoires puis définitifs sans trop
       tarder, ceci permettra d’assurer les partenaires au développement qui ont investi
       beaucoup d’argent dans ce recensement d’une part et de satisfaire les utilisateurs de
       données démographiques d’autre part ;
      Délivrer des attestations à tout le personnel ayant participé aux opérations de collecte ;
      Rembourser les frais médicaux des agents : Compte tenu des cas de maladies qui ont
       été observés au démarrage de l’opération du dénombrement de la population, il est
       demandé au BCR d’examiner la possibilité de rembourser les frais médicaux des
       agents tombés malades au cours du dénombrement.

En somme, étant donné que la plupart des problèmes rencontrés sont dus au fait que les
recommandations faites lors du Séminaire National d’Evaluation Critique du 2ème RGP/H88,
n’ont pas été rigoureusement mises en application. Nous espérons que dans les prochains
recensements et les autres opérations de collecte des données, on tiendra compte de ces
recommandations et de celles formulées par le Consultant National. Considérant que le
recensement mobilise la quasi-totalité de la population, toutes les autorités administratives et
                                                                                             89

coutumières, des cadres compétents des divers services, il est souhaitable pour une bonne
réussite des prochains recensements, que l’Etat s’assure de la mise en place effective de toutes
les ressources humaines, financières, matérielles et techniques nécessaires pour mener à bien
cette lourde et coûteuse opération. C’est surtout ce qui a fait qu’on a rencontré beaucoup de
problèmes du début à la fin du recensement.
                                                                                               90


Conclusion Générale
En somme beaucoup d’acquittés ont été rencontrés lors de l’organisation et de l’exécution du
3ème RGP/H. Il s’agit essentiellement :

      Des failles dans le fonctionnement des structures organisationnelles du BCR et des
       structures déconcentrées à certains niveaux ;
      D’une insuffisance des ressources humaines compétentes, surtout au niveau des agents
       de terrain ;
      D’une insuffisance des moyens financiers ;
      D’une insuffisance des moyens matériels ;
      Des défaillances dans la mise en application des techniques acquises par certains
       acteurs notamment les agents de terrain pour bien accomplir leurs tâches

D’autres problèmes liés aux aspects physiques et au contexte socioculturel et politique du
pays ont aussi été rencontrés. En effet, des refus de réponse chez certaines sous populations
(les peulhs et les « islamistes » notamment), les maladies de certains agents de terrain,
l’insécurité dans certaines zones nomades, la famine dans certaines régions qui ont été la
cause de mobilité spatiale de la population, etc. ont été rencontrés.

A part ces problèmes qu’on peut qualifier d’ordre général, d’autres problèmes d’ordre
particulier, liés à la spécificité de certaines régions, ont été rencontrés. Il s’agit en
l’occurrence : des problèmes liés à la nature de certains terrains, à l’accessibilité de certaines
zones, etc.

Pour pallier ces genres de problèmes spécifiques, des décisions immédiates ont été prises :
recrutement des guides, recrutement des cavaliers, location des pirogues, etc.

Par ailleurs, pour rédiger ce rapport, le Consultant National a aussi rencontré des sérieux
problèmes dont les principaux sont :

      Forte mobilité des responsables et plusieurs réorganisations des services du BCR ;
      Manque d’informations précises sur les missions exactes des responsables des
       structures décentralisées ;
      Indisponibilité des rapports du dénombrement général de la population des
       responsables des structures décentralisées du BCR ;
      Inadéquation entre le montage financier du BCR et le plan d’exécution des activités ;
      Insuffisance des documents relatifs aux recensements passés.

Pour remédier à ces problèmes le consultant National souhaite que tous les rapports du
dénombrement des différents responsables des structures décentralisées du BCR, qui ne sont
pas disponibles, soient rassemblés dans les meilleurs délais, qu’une section archivage solide
soit mise en place au sein du BCR et que des équipes pérennes de dénombrement soient
constituées.

Certes, beaucoup de difficultés ont été rencontrées lors 3ème Recensement Général de la
Population et de l’Habitat réalisé en 2001 au Niger. Cependant, des efforts énormes ont été
fournis pour y remédier. Les difficultés ainsi rencontrées, ne sont donc pas de nature à
                                                                                      91

remettre en cause les données qui ont été recueillies ; d’autant plus que, des techniques
statistiques peuvent être employées pour améliorer la qualité de ces données.
          92




ANNEXES
                                                                                                                                                            88

Annexe A1 : Répartition des contreparties prévisionnelles (en CFA) selon la rubrique et la source de financement

Rubrique                                                                  Source de Financement                                                  Total       %
                              Etat            PNUD            FNUAP         UNICEF              BM                    UE         RGA
Personnel                 1 016 575 700      165 778 258     230 576 697      3 596 120         1 193 043 565                    89 406 080    2698976420        49,6
Missions                     17 188 000       10 436 300      67 881 574     18 520 000            19 900 000                     5 440 000     139365874          2,6
Formation/séminaire           3 050 220       17 011 517      92 946 522     71 289 840            13 644 000      247 158 820   37 702 000     482802919          8,9
Sensibilisation               2 800 000                       46 400 000     88 535 000                                                         137735000          2,5
Equipements                  61 866 815   212 689 975                        26 442 000           138 068 200      158 345 440                  597412430        11,0
Rapport/impression           62 793 860                       65 355 600                          174 300 000                                   302449460          5,6
Fonctionnement              320 218 380   121 021 095         11 314 107     18 471 989           200 490 115      269 901 888    1 884 350     943301924        17,3
Audit                                                          3 500 000                                                                          3500000          0,1
Evaluation                                                     7 000 000                                            33 928 000                   40928000          0,8
Divers                       14 851 485    29 562 855          3 125 826      1 119 768            19 844 235       12 217 752   15 567 570      96289491          1,8
Total                       1499344460     556500000          528100326      227974717            1759290115        721551900    150000000     5442761518         100
%                                  27,5          10,2                 9,7            4,2                 32,3             13,3           2,8          100
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                                                                                                89

Annexe A2 : Plan initial des activités, dernière révision (2001-2003) des activités, périodes effectives et résultats attendus

            Plan initial des activités                   Dernière révision des activités (2001-2003)          Périodes                 Résultats attendus
                                                                                                              effectives
     1 Phase préparatoire                            1         Mise à jour de la cartographie
   1.1 Adoption de textes législatifs et           1.1 Mise à jour                                               Mars 2001 Cartographie mis à jour
       réglementaires
   1.2 Mise en place des organes du                1.2 Travaux de dessin                                         Avril 2001 Cartes dessinées
       Recensement
       Organes Centraux : (BCR, CNR)                 2 Documents techniques
       Organes régionaux,S/Régionaux               2.1 Finalisation du questionnaire                          22-25 janv 01 Questionnaires finalisés
   1.3 Mission de préparation de EAT               2.2 Estimation finale du devis                              26 janv 2001 Estimation faite
       Dakar:
       Examen de la méthodologie                   2.3 Etablissement supports sensibilisation                  Fév-mars 01 Supports disponibles
       générale
       Élaboration des documents de                2.4 Lancement impression questionnaire                      Fév-Mars 01 Questionnaire imprimé
       projet
   1.4 Élaboration des documents                   2.5 Finalisation-préparation maquette de                    29-30 jan 01 Maquette questionnaire EPC finalisé
       techniques                                      questionnaire de l’EPC
   1.5 Recrutement d’un C.T.P                      2.6 Elaboration des calendriers historiques                 Fév-Mars 01 Calendriers élaborés
   1.6 Recrutement d’un gestionnaire               2.7 Etablissement des cartes des agents, contrat de           Mars 2001 Cartes établies, contrats élaborés
                                                       travail
     2 Cartographie                                  3 Acquisition du matériel, Commande-
                                                       réception fournit.
   2.1 Documentation, évaluation des               3.1 Estimation fournitures par département et              22, 24 jan 01 Fournitures estimées
       cartes existantes                               arrondissement
   2.2 Élaboration d’une méthodologie              3.2 Evaluation des marchés                                 25, 26 jan01 Marchés évalués
   2.3 Élaboration des documents                   3.3 Impression supports de sensibilisation                 Mars–Avr 01 Supports imprimés
       techniques
   2.4 Acquisition de matériels de carto           3.4 Acquisition du matériel et fournitures                  Fév-Mars 01 Matériel et fournitures acquis
   2.5 Recrutement-formation personnel             3.5 Préparation de lots, mise en place matériel               1-15 /4/01 Manuels
       de cartogrphie                                  dénombrement
   2.6 Recrutement-formation du                    3.6 Acquisition carburant, mise en place dans les             20-30/4/01 Carburant acquis et mis en place
       personnel de dessin                             départements
   2.7 Exécution de la cartographie pil.           3.7 Mobilisation des moyens de transport                      1–31/5/01 Moyens mobilisés
                                                                                                                                                      90

          Plan initial des activités             Dernière révision des activités (2001-2003)       Périodes                  Résultats attendus
                                                                                                   effectives
 2.8 Evaluation de la cartographie pil.     3.8 Entretien des véhicules mobilisés                     1–10/5/ 01 Véhicules entretenus, mis en route
 2.9 Finalisation-impression manuels        3.9 Commande et acquisition des matériels inf.         Fév – juin 01 Matériels informatiques commandés
2.10 Préparation et envoi des équipes sur     4 Sensibilisation
     le terrain
 2.1 Exécution des travaux                  4.1 Etablissement des messages et supports                Fév- 2001 Supports complémentaires établis
     cartographiques de terrain                 complémentaires
 2.1 Mise au net et habillage des cartes    4.2 Impression des messages et supports                   Fév- 2001 Supports imprimés
                                                complémentaires
 2.1 Evaluation des travaux cartogra.et     4.3 Mission de redynamisation des structures            19-23 fév 01 Mission réalisée
     de dessin                                  décentralisées
 2.1 Mission d’évaluation                   4.4 Mission des autorités régionales et sous              Mars 2001 Mission réalisée
     /cartographie,dessin                       régionales
 2.2 Codification de » fiches villages»     4.5 Rencontre avec les parlementaires                    Mars 2001 Parlementaires sensibilisés
 2.2 Saisie des» fiches villages»           4.6 Campagne médiatique                                Mars–juin 01 Campagne effectuée
 2.2 Révision travaux carto.et dessin       4.7 Diffusion supports de sensibilisation              Av–Mai 2001 Supports diffusés
 2.2 Constitution des dossiers agents       4.8 Mission de suivi de la sensibilisation            15Av–Mai 001 Mission suivi réalisée
 2.2 Recrutement-formation d'agents           5 Dénombrement Général de la Population.
2.20 Digitalisation des cartes              5.1 Préparation, soumission des requêtes avec plans     Av 26 jan 01 Requêtes de financement soumises
                                                décaisst
 2.2 Correction des cartes après le         5.2 Réunion du CNR                                         Fév 2001 CNR réuni
     dénombrement
 2.2 Mission appui EAT/Réalisation          5.3 Mise à niveau des cadres du BCR                   19-23 Mars 01 Cadres du BCR formés
     carto. Thématique
 2.2 Cartographie thématique                5.4 Avis de recrutement du personnel de                10 –24 Av 01 Avis de recrutement disponible
                                                dénombrement
 2.2 Rapport des activités de               5.5 Mise en place des cadres BCR, superviseurs          27-29 Av 01 Cadres BCR et superviseurs placés
     cartographie                               centraux
   3 Recensement pilote                     5.6 Formation de formateurs, superviseurs               10-26 Av 01 Formateurs, superviseurs formés
                                                régionaux-s/régionaux
 3.1 Préparation, impression documents      5.7 Formation des agents recenseurs et contrôleurs    30/4 – 17/5/01 Agents recenss, contrôleurs formés
     techniques
 3.2 Recrutement et formation des           5.8 Mise en place personnel terrain, reconnaissce-       18-19/5/01 Mpersonnel de terrain mis en place
     agents de terrain                          numérot.
                                                                                                                                                     91

         Plan initial des activités          Dernière révision des activités (2001-2003)         Périodes                Résultats attendus
                                                                                                effectives
3.4 Exécution du recensement pilote     5.9 Dénombrement Général de la population              20/05–10/6/ 01 Population dénombrés
3.5 Elaboration programmes saisie       5.1 Aménagement des locaux pour l’archivage            Mai – juin 2001 Locaux aménagés
3.6 Recrutement/formation/agents       5.11 Centralisation des documents                          Juillet 2001 Documents centralisés
    codific. et saisie

   Codification-saisie données du          Contrôle et vérification des documents au niveau                     Documents contrôlés et vérifiés
   recenment pilo.                         du BCR

3.7                                    5.12                                                     Août – Oct 01
3.8 Traitement des données du             6 Exploitation des cahiers de tournée
    recensement pilote
3.9 Evaluation du recensement pilote    6.1 Codification des cahiers de tournée de l’agent    Nov – Déc 01 Cahiers de tournée codifiés
                                            recenseur
  4 Sensibilisation                     6.2 Saisie des cahiers de tournée agent rec.               Déc 2001 Cahiers de tournée saisis
4.1 Elaboration des messages              7 Traitement des données du RGP/H 2001
4.2 Impression des messages             7.1 Identification-aménagement-équipement salles- Avril-Mai 2002 Salles de travail disponibles
                                            codification
4.3 Mission EAT/Elaboration messages    7.2 Finalisation-impression documents codification-    Avr– Mai 02 Documents techniques disponibles
    sensibilis.                             saisie
4.4 Acquisition du carburant            7.3 Formation contrôleurs de codification                  Mai 2002 34 contrôleurs formés
4.5 Mission des autorités:              7.4 Recrutement et formation des agents de          Avril-Juin 2002 310 agents recrutés et formés
                                            codification
    niveau central (Ministériel)        7.5 Codification des questionnaires du RGP/H        Juillet-Oct 2002 Questionnaires du RGP/H codifiés
    Régional /sous régional (Préfet,    7.6 Rapport d’exécution de la codification               Noc-Déc 02 Rapport disponible
    Sous-Préfet)
4.6 Sensibilisation/autorités           7.7 Acquisition mobilier de saisie et aménagement      Mai –juin 2002 Salles de saisie équipées
    coutumières, associats                  des salles
4.7 Missions des cadres :               7.8 Acquisition-installation-équipements informatiq.       Jun-Jult 02 3Equipements et logiciels installés
                                            et logiciels
   Centraux (BCR, CNR)                  7.9 Présélection des candidats de la saisie et test       Juillet 2002 Liste des candidats établie
                                            d’admission
   Régionaux et sous régionaux (BDR,   7.10 Formation, recrutement agents saisie                   Août 2002 Agents recrutés, formés
   BAR,..)
                                                                                                                                                      92

          Plan initial des activités               Dernière révision des activités (2001-2003)      Périodes                 Résultats attendus
                                                                                                    effectives
 4.8 Rencontre avec les parlementaires      7.11 Saisie des questionnaires du RGP/H                 Sep02-Jan 03 Fichier brut constitué
 4.9 Campagnes médiatiques (chansons,       7.12 Apurement des fichiers constitués                     Janv 2003 Cahiers tournée saisis
     sketch, ..)
4.10 Rapport des activités sensibili.       7.13 Exploitation informatique données-édition           Fév-Mars 03 Tableaux statistiques disponibles
   5 Dénombrement Général de la             7.14 Rapport d’exécution de la saisie des                 Avril 2003 Rapport élaboré
     Population                                  questionnaires
 5.1 Mission EAT/finalisation               7.15 Etude de faisabilité création d’un site WEB         Sept-Déc 03 Dossier de réation site WEB établi
     documents, formations
 5.2 Formation/cadres des structures        7.16 Identification-thèmes d’étude d’analyse              Avril 2002 Thèmes d’étude identifiés
 5.3 Finalisation des documents             7.17 Identification consultants nationaux/analyse des   Mai-juin 2002 Consultants nationaux nommés
     techniques                                  résultats
 5.4 Impression des documents               7.18 Elaboration plans analyse résultats par thème      Jul-sept 2002 Plans analyse par thème disponibles
     techniques                                  d’étude
 5.5 Acquisition du carburant               7.19 Séminaire d’évaluation des plans d’analyse des           Nov-02 Rapports d’évaluation disponibles
                                                 résultats
 5.6 Acquisition matériel fournitures       7.20 Analyse des résultats du RGP/H par thème            Avr-Mai 03 Rapports provisoires disponibles
     dénombremt                                  d’étude
 5.7 Présélection du personnel de terrain   7.21 Identification consultants internationaux-             Juin 2003 Consultants internationaux identifiés
                                                 évaluation rapports
 5.8 Mise en place des superviseurs         7.22 Séminaire évaluation rapports provisoires-             Juin 2003 Rapports disponibles
     régionaux                                   analyse du RGP/H
 5.9 Inventaires, mise en état des          7.23 Séminaire atelier de finalisation rapports            Jun-jult 03 Rapports définitifs disponibles
     moyens transport                            d’analyse résultats
5.10 Formation des formateurs                  8 Enquête Post Censitaire
     /superviseurs
 5.1 Mise en place du matériel du            8.1 Elaboration de la base de sondage et tirage de     Oct – Nov 01 Base sondage élaboré, échantil. tiré
     dénombrement                                l’échantillon
 5.1 Formation des agents recenseurs et      8.2 Recrutement et formation des agents recenseurs         Déc 2001 Agents de terrain recruté et formé
     contrôleurs
 5.1 Mobilisation des moyens de              8.3 Mise en place d'agents recenseurs,                    Jan v 2002 Agents mis en place
     transport                                   reconnaissance des ZD
 5.1 Mise en place du personnel,             8.4 Exécution de l’EPC                                    Janv 2002 Collecte effectuée
     reconnaissance
                                                                                                                                                     93

          Plan initial des activités               Dernière révision des activités (2001-2003)     Périodes               Résultats attendus
                                                                                                   effectives
 5.2 Dénombrement Général de la              8.5 Centralisation des documents de l’EPC              Février 2002 Documents centralisés
     Population
 5.2 Centralisation des dossiers             8.6 Collationnement et codification des               Jun– Août 02 Questionnaires codifiés disponibles
                                                 questionnaires de l’EPC
 5.2 Résultats provisoires                   8.7 Saisie et exploitation des questionnaires de       Février 2002 Documents de l’EPC centralisés
                                                 l’EPC
 5.2 Rapport des activités de                8.8 Centralisation des documents de l’EPC           Sept–Oct 2002 Documents disponibles
     dénombrement
   6 Enquête de couverture                   8.9 Evaluation et analyse des résultats EPC         Nov–Déc 2002 Rapport disponible
 6.1 Echantillonnage, élaboration,             9 Formation
     impression docs.
 6.2 Formation à l’exploitation-analyse      9.1 Formation 1 cadre au cycle de doctorat en         Jan-déc 2002 Renforcement capacité cadres nat.
     dEPC à Dakar                                démographie
 6.3 Recrutement et formation des            9.2 Formation 4 cadres à l’utilisation de CSPro     Avr-Mai-jun 02 Participation effective de cadres nat.
     agents enquêteurs
 6.4 Mise place d’agents enquêt. et          9.3 Formation d’un cadre du BCR en gestion des        Jan-juin 2003 Renforcement cadres nationaux
     reconnaissance                              projets
 6.5 Exécution de l’enquête de               9.4 Voyage d’études                                       Juin 2002 Amélioration expériences africaines
     couverture
 6.6 Recrutement-formation d'agents          9.5 Formation 2 cadres/Gestion-analyse de données         Juil 2002 Renforcement capacités de cadres
     collationnement                             d’Etat Civil
 6.7 Codification et collationnement de      9.6 Formation locale des cadres à WEB et modules          Déc 2002 Renforcement capacités de cadres
     l’EPC                                       Cross TAB
 6.8 Visite de contrôle sur le terrain de    9.7 Formation de 4 cadres du BCR à WEB master        Nov02- Fév03 Renforcement capacités de cadres
     l’EPC
 6.9 Finalisation du collation. EPC          9.8 Formation 4 cadres BCR à WEB à l’édition,       Mars-mai 2003 Renforcement capacités de cadres
                                                 gravure CD-Rom
6.10 Saisie                                   10 Assistance technique et appui administratif
 6.1 Evaluation de la couverture et         10.1 Conseiller technique                             Jan01–Déc 03 Assistance fournie
     qualité données
 6.1 Rédaction du rapport d’analyse de      10.2 Contrôleur de gestion                            Jan01–Déc 03 Assistance/ gestion ressour.fournie
     l’EPC
 6.1 Rédaction des activités de l’EPC       10.3 Personnel d’appui administratif                  Jan01–Déc 03 Appui fourni
                                                                                                                                                           94

          Plan initial des activités                Dernière révision des activités (2001-2003)        Périodes                Résultats attendus
                                                                                                       effectives
   7 Traitement des données                  10.4 Mission du Conseiller de l’EAT pour                      Mai 2002 Assistance technique fournie
                                                  l’évaluation dénombrement, évaluation résultats
                                                  prov.
 7.1 Recyclage (data dict / Centry           10.5 Finalisation du rapport sur l’exécution du           Nov-Déc 01, Rapport dénombrement disponible
     CONCOR)                                      dénombrement                                             Mai 02
 7.2 Formation GIS                            11 Correction de la cartographie après
                                                  dénombrement
 7.3 Finalisation manuels de codification    11.1 Séminaires régionaux de validation des résultats        Mai 2002 Rapports de validation disponibles
     et de saisie                                 provisoires
 7.4 Finalisation programmes et              11.2 Correction des cartes après le dénombrement           Ju – août 02 Cartes corrigées disponibles
     procédures de saisie
 7.5 Elaboration programmes contrôle,        11.3 Mise à jour du répertoire-localités et base de      Sept – Oct 02 Répertoires des localités mis à jour
     cohérence                                    sondage
 7.6 Commande d’équipements                  11.4 Evaluation/couverture des localités lors du                Nov-02 Rapport d’évaluation disponible
     informatiques                                dénombrement
 7.7 Aménagement des locaux                   12 Publication et diffusion des résultats
 7.8 Installation équipement et logiciel     12.1 Publication des résultats provisoires du RGP/H          Juin 2002 Rapport résultats provis. disponibles
                                                  2001
 7.9 Présélection-formation-recrutemt-       12.2 Publication des résultats de l’EPC                 Nov-Déc 2002 Rapports de l’EPC disponibles
     agents codific.
7.10 Atelier de finalisation des             12.3 Edition et gravures des CD-ROM des résultas          Avril-Oct 03 CD-Rom des résults déf. disponibles
     programmes contrôle                          définitifs
 7.1 Codification                            12.4 Publication des données statistiques                Mai-juin 2003 Données statistiques publiées
 7.1 Présélection,formation,recrutement      12.5 Publication indicateurs démographiques, socio-     Avril-juin 2003 Rapport sur les indicateurs publiés
     d'agents saisie                              économiques
 7.1 Saisie des données du RGP/H             12.6 Création et mise en œuvre du site WEB               Fév-Déc 2003 Site WEB opérationnel
 7.1 Atelier élaboration spécifications      12.7 Publication de la synthèse des principaux              Août 2003 Principaux résultas publiés
     correction auto.                             résultats
 7.2 Rédaction programmes correction,        12.8 Publication des rapports d’analyse des résultats    Oct-Déc 2003 Rapports d’analyse publiés
     programme
 7.2 Saisie des données de l’EPC             12.9 Séminaire national de présentation des résultats           Sep-03 Résultats présentés à la nation
 7.2 Apurement des fichiers                 12.10 Séminaires régionaux de dissémination des           Oct- nov 2003 Résultats largement diffusés
                                                  résultats
                                                                                                                                               95

           Plan initial des activités               Dernière révision des activités (2001-2003)   Périodes                Résultats attendus
                                                                                                  effectives
  7.2 Tabulation RGP/H et EC                12.11 Rédaction du rapport général RGP/H                    Nov-03 Rapport disponible
  7.2 Tabulation complémentaire et          12.12 Evaluation fianle du projet                         Déc 2003 Rapport disponible
      analyse
 7.20 Publication et dissémination (CD-     12.13 Clôture du projet                                  Déc 2003 Rapport final
      Rom, internet)
  7.2 Rapport des activités traitement
    8 Analyse des données / publication
      /diffusion
  8.1 Identification des thèmes
  8.2 Identification des consultants nat
  8.3 Finalisation des plans d’analyse et
      de tabulation
  8.4 Mission EAT/Dakar finalisation
      plan d’analyse
  8.5 Rédaction des rapports d’analyse
      provisoires
  8.6 Préparation de base de données
  8.7 Préparation de l’atelier
  8.8 Atelier présentation, validation
      rapports d’analyse
  8.9 Impression- pubication résultats
 8.10 Mission appui EAT pour diffuser
      les résultats
  8.1 Séminaires de diffsion résultats
  8.1 Rédaction du rapport général
  8.1 Evaluation finale du projet

Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                                                 96

Annexe A3 : Chronogramme des activités (dernière révision : 2001-2003)

                  2001                                          2002                                2003
   J F     M A M J J A S                O N D J F        M A M J J A S         O N D J   F   M A M J J A S   O N D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Source: Notre Analyse à partir des informations contenues dans l’Annexe A2.

1. Mise à jour de la cartographie censitaire (mars-avril 2001)
2. Elaboration des documents techniques (22 janvier-mars 2001)
3. Acquisition des fournitures et du matériel (22 janvier-juin 2001)
4. Sensibilisation de la Population (février-juin 2001)
5. Dénombrement Général de la Population (janvier-octobre 2001)
6. Exploitation des cahiers de tournée (novembre-décembre 2001)
7. Traitement des données (avril 2002-décembre 2003)
8. Enquête Poste Censitaire (octobre 2001-décembre 2002)
9. Formation (janvier 2001-juin 2003)
10. Assistance technique et appui administratif (janvier 2001-décembre 2003)
11. Correction de la cartographie après le dénombrement (mai-novembre 2002)
12. Publication et diffusion des résultats (juin 2002-décembre 2003)
                                                                                                                                 97

Annexe A4 : Répartition des agents de terrain par département

Département Superviseurs Superviseurs Superviseurs           Contrôleurs                Agents recenseurs         Chauffeurs Guides
                Nationaux      centraux   régionaux et Zone     Zone     Zone   Zone    Zone     Zone Réservistes
                                           s-régionaux Urbaine Rurale Restante Urbaine Rurale Restante
Agadez                     1            2            25     22      2       52     106      6       254        78         78     31
Diffa                      1            2            11      7     40         3     31    198        15        33         54     52
Dosso                      1            2            46     17    213         0     76   1051         0      124         161     10
Maradi                     1            2            64     31    275         4    135   1358        17      169         220     22
Tahoua                     1            2            62     26    251       24     121   1250       117      158         214     43
Tillabéry                  1            2            55     12    258         0     45   1277         0      128         190     34
Zinder                     1            2            64     31    285       11     144   1413        53      163         233     74
CU Niamey                                            15     71      4         0    351     16         0        39         15      0
Total                      8           16           343    217   1328       94    1009   6569       456      892        1165    266
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)

Annexe A5 : Répartition des fournitures par département

Localité      Lampes torches pour    Lampes tempêtes pour       Sacs pour agents de    Boîtes à bics pour le       Cantines pour
                  contrôleurs            agents recenseurs            terrain             dénombrement              contrôleurs
              Prévues Acheminées Prévues Acheminées             Prévus Acheminés       Prévues Acheminées       Prévues Acheminé
Agadez              76            76         444          444        550         550        546           546         54          54
Diffa               50            50         277          277        342         342        338           338         43          49
Dosso              230           230        1251         1251       1533        1533       1527          1527        213         213
Maradi             310           310        1679         1679       2060        2060       2053          2053        279         194
Tahoua             301           301        1646         1646       2009        2009       2009          2009        275         169
Tillabéry          270           270        1450         1450       1782        1245       1775          1775        257         257
Zinder             327           327        1773         1773       2170        2170       2164          2164        296         124
CU Niamey           75            75         406          406        406  406               496           496          4           5
Total             1639         1639         8926         8926      10852       10315      10908         10908       1421        1065
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                                                                                               98

Annexe A6 : Calendrier initial et calendrier révisé et exécuté des activités de sensibilisation de la population

                              Calendrier initial                                                             Calendrier révisé et exécuté
Activités                  Dates                    Résultats attendus            Activités                   Dates                     Résultats attendus
1. Elaboration des         Février 00-15 Février 01 Messages élaborés             1. Elaboration des          Février 01                Supports
messages                                                                          messages et supports                                  complémentaires établis
                                                                                  complémentaires
2. Impression des          Mars 00–Février 01          Messages imprimés          2. Impression des            Février 01               Messages et supports
messages                                                                          messages et supports                                  complémentaires
                                                                                  complémentaires                                       imprimés
3. Mission d’appui de      Janvier 01                  Rapport de mission et      3. Mission de re-            19-23 février 01         Mission réalisée
l’EAT à l’élaboration                                  messages élaborés          dynamisation des
des messages                                                                      structures du BCR
4. Acquisition du          Février 01                  Carburant acquis           4. Mission des autorités     Mars 01                  Mission réalisée
carburant                                                                         régionales et
                                                                                  s/régionales
5. Mission des autorités Février-Mai 01                Mission effectuée et       5. Rencontre avec les        Mars 01                  Parlementaires
(au niveau central,                                    rapports de mission        parlementaires                                        sensibilisés
ministériel, régional et                               disponibles
sous régional)
6. Sensibilisation        Février01-juin 01            Autorités et associations 6. Campagne médiatique Mars 01-juin 01                 Campagne effectuée
autorités coutumières et                               sensibilisées
des associations
7. Missions des cadres    Février-Juin 01              Missions effectuées et     7. Diffusion de supports     Avril–Mai 01             Supports diffusés
(centraux,                                             rapports de mission        de sensibilisation
régionaux et sous                                      disponibles
régionaux)
8. Rencontre avec les     Mars 01                      Elus du peuple             8. Mission de suivi de       15 Avril–Mai 01          Mission de suivi réalisée
parlementaires                                         sensibilisés               sensibilisation
9. Campagnes              Mar–Juin 01                  Population sensibilisée
médiatiques
10. Rapport des activités Juillet–Août01               Rapport disponible
de sensibilisation
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                                                                            99

Annexe A7 : Répartition des supports de sensibilisation par département

Département                                                           Autres supports de sensibilisation
                          Pagnes                Tee-shirts     Autocollants              Affiches               Dépliants Portes clé Banderoles
                  10 pièces    2 pièces                                      Format      Format        Format
                                                                               A2          A3            A4
Agadez                  3        500       1200                725                475          500          500        50        100        24
Diffa                   3        500       1200                         725       475          500          500        50        100        20
Dosso                   5        625       2000                       1125        525          600          600        50        100        24
Maradi                  7        850       3000                       1625        525          600          600        50        100        24
Tahoua                  7        850       3000                       1625        525          600          600        50        100        24
Tillabéry               5        625       2400                       1325        525          600          600        50        100        24
Zinder                  8        850       3200                       1725        625          800          800        50        100        24
CU Niamey              12       1100       4000                       2125        725         1000        1000        150        300        42
Total                  50       4950      20000                      11000       4400         5200        5200        500      1000        206
Source : Bureau Central du Recensement (BCR)
                                                                                         I


Bibliographie

Les arrêtés, décisions et décrets

Arrêté N° 0565/MP/DSCN du 20 octobre 1997 portant création d'un Bureau Central, des
       Bureaux Départementaux, des Bureaux des Communes urbaines et des Bureaux
       d'arrondissements du Recensement Général de la Population et de l'Habitat et fixant
       les modalités de leur fonctionnement.

Arrêté N°00630/MP du 21 novembre 1997 portant nomination de directeur du projet
       Recensement Général de la Population et de l’Habitat.

Arrêté N°00115/MP du 03 février 1998 portant nomination de chef de Service Administratif
       et Financier au projet Recensement Général de la Population et de l’Habitat.

Arrêté N°00021/MP du 13 février 1998 portant organisation         du Bureau Central du
       recensement

Arrêté N°00114/MP/SG/BCR du 18 août 1998 complétant les dispositions de l’arrêté
       N°00021/MP du 13 février 1998 portant organisation du Bureau Central du
       recensement.

Arrêté N°00115/MP/DAAP du 18 août 1998 mettant certains agents à la disposition du
     Bureau Central du recensement.

Arrêté N°00113/MP/SG/BCR du 30 septembre 1998 fixant attribution des services du Bureau
       Central du recensement.

Arrêté N°00120/MP/SG/BCR du 14 Octobre 1998 portant nominations des chefs de Bureaux
       Départementaux et chefs de Bureaux Départementaux Adjoints du Recensement
       (Régularisation).

Arrêté N°00132/MP/DAAF du 06 novembre 1998 portant nomination de directeur du projet
       Recensement Général de la Population et de l’Habitat.

Décision N°001/MP/SG/BCR du 02 février 1999 portant nomination des chefs de Division au
       projet Recensement Général de la Population et de l’Habitat (Régularisation).

Arrêté N°00003/MP/SG/BCR du 03 février 1999 portant nomination de Directeur Adjoint, de
       Directeur Technique au projet Recensement Général de la Population et de l’Habitat.

Arrêté N°00058/MP/SG/BCR du 21 juillet 1999 portant nomination de chefs de Service au
       Bureau Central du Recensement au projet Recensement Général de la Population et de
       l’Habitat.

Arrêté N°00062/MP du 12 août 1999 portant nomination du chef du Service Administratif et
       Financier au projet Recensement Général de la Population et de l’Habitat.
                                                                                                  II

Arrêté N°065/MP/SG/BCR du 01 septembre 1999 accordant des indemnités forfaitaires à
       certains agents mis à la disposition du projet Recensement Général de la Population et
       de l’Habitat.

Article 1er.-Un Recensement Général de la Population et de l’Habitat se déroulera du 20 mai
au 10 juin 2001 sur toute l’étendue du territoire de la République du Niger.

Article 2.-Il est fait obligation à toute personne se trouvant sur le territoire National, en visite
ou en résidence permanente au moment du passage de l’agent recenseur, de fournir des
réponses exactes aux questions contenues dans le questionnaire ménage.

Article 3.- Les agents de terrain (recenseurs, contrôleurs, superviseurs) sont tenus de respecter
scrupuleusement la confidentialité des renseignements recueillis dans le questionnaire.

Article 4.- Les enseignants du secteur public sont requis jusqu’à concurrence de l’effectif
indispensable pour participer aux travaux du dénombrement.

Article 5.- Les forces de défense et de sécurité sont chargées d’assurer la sécurité des agents
de terrain ainsi que des biens partout où besoin sera.

Article 6.- Les véhicules administratifs, à l’exception de ceux de la Santé et des Forces de
Sécurité, seront réquisitionnés avec leurs chauffeurs et mis à la disposition des Bureaux de
Recensement pour toute la durée du dénombrement.

Article 7.- Le Ministre du Plan, le Ministre des Finances, le Ministre de la Défense Nationale,
le Ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du Territoire, le Ministre de l’Education
Nationale, le Ministre du Développement Social, de la Population, de la Promotion de la
Femme et de la Protection de l’Enfant, les Présidents des Comités Départementaux et
d’Arrondissements du Recensement sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de
l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal Officiel de la République du Niger.

Décision N°00052/MP/DAAF du 02 août 1999 mettant des agents à la disposition du Bureau
       Central du Recensement (Régularisation.

Décision N°00054/MP/DAAF/SAP du 12 août 1999 portant affectation de certains agents du
       Ministère du Plan.

Décret N°0041/MSP/DF/GP du 3 février 1999 mettant à la disposition un (1) agent

Décret N°00051/MP/DAAF du 20 juillet 1999 mettant trois (3) agents à la disposition du
BCR.

Les Séminaires

Séminaire National sur l’Analyse Critique du Deuxième Recensement Général de la
Population au Niger : «Expérience du RGP/88 en matière d’Organisation et Finances».

Séminaire National sur l’Evaluation Critique du Recensement Général de la Population
1988 tenu du 03 au 07 juin 1996 à Maradi – Travaux en commission: Commission N°2,
Thème II : « Expérience du RGP/88 en matière de Cartographie » juin 1996.
                                                                                            III

Contribution au Séminaire National sur l’Evaluation Critique du Recensement Général de la
Population 1988- Thème : « Expérience du RGP/88 en matière de sensibilisation » Maradi du
03 au 08 juin 1996.

Séminaire National sur l’Analyse Critique du Deuxième Recensement Général de la
Population 1988 au Niger (RGP 88) Maradi du 20 au 25 mai 1996- Thème : « Expérience du
RGP/88 en matière de Collecte ».

Contribution au Séminaire National sur l’Evaluation Critique du Recensement Général de la
Population 1988 - Thème : Saisie – Apurement – Tabulation.

Contribution à l’Evaluation Critique du Recensement Général de la Population 1988 :
«Expérience en matière d’analyse et publication des résultats».

Termes de référence : Prévisions des dépenses du personnel des travaux de cartographie et
recensement.

Les documents techniques élaborés par le BCR pour les travaux d terrain

Questionnaire ménage ordinaire.
Manuel de l’agent recenseur.
Manuel du contrôleur Form-RGPH-01-3.
Guide du superviseur.
Cahier de tournée de l’agent recenseur.
Cahier de contrôle.
Liste des ménages absents.
Liste des codes géographiques.
Manuel de sensibilisation.
Guide de formation–RGP/H 1999.
Calendriers historiques.
Manuel de l’agent cartographe et du dessinateur, Version 3 – Avril 1997.
Guide méthodologique pour l’extraction des cahiers de tournée et de contrôle, fiches
géographiques, cartes de zone de contrôle et de dénombrement.
Conditions de réalisation du RGP/H en 2000.

Les notes

Note technique sur l’évaluation provisoire du recensement pilote ( Exploitation des cahiers de
tournée, fiches de contrôle et des rapports d’activités élaborés par le personnel de terrain –
Contrôleurs, enquêteurs et superviseurs), septembre 1998.

Note de présentation du projet RGP/H de 1999.

Note sur la situation des activités de l’agent tireur de plan.

Note technique sur le recensement des Hautes Personnalités de l’Etat – 16 mai 2001.

Note technique sur la réception, le traitement et le classement des questionnaires 3ème RGP/H.

Situation financière de l’exécution du recensement au cours du premier semestre 2001.
                                                                                            IV

Rapport à mi – parcours des opérations du dénombrement.

Rapport 2001 (Niamey, le 25 novembre 2001).

Avenant N°1 au Devis Programme 2001 / DP1.

3ème RGP/H : Rapport du C/T sur l’état des lieux au 20 juillet 2001 (Rapport N°1).

Mémorandum – Niger : Situation actuelle du 3ÈME RGP/H.

Document de projet : 3ème RGP/H du Niger 2000 : Contribution du Fonds des Nations Unies
pour la Population (FNUAP), janvier 2001.

Document de projet : 3ème RGP/H du Niger 1998, novembre 1996 – Version 04.

Cahier de charge des superviseurs nationaux du 3ème RGP/H de mai 2001.

Les rapports

Rapport sur la codification des feuilles de ménage–août 1998
Service de la Cartographie : Rapport d’activités du 1er semestre 2001 (Juillet 2001).

Rapport ministériel dans le cadre du lancement officiel de la campagne de sensibilisation sur
le Recensement Général de la Population et de l’Habitat 2001, Axe : Agadez –Tahoua –
Dosso-Tillabéry du 04 au 10 mai 2001.

Rapport de mission sur le lancement officiel de la campagne de sensibilisation du 3ème
RGP/H, Axe :Maradi–Zinder–Diffa-CUN (Niamey, mai 2001).

Rapport de mission Suivi -Evaluation de la campagne de sensibilisation du 3ème RGP/H, Axe :
Agadez–Tahoua–Dosso–Tillabéry.

Rapport de mission Suivi-Evaluation de la campagne de sensibilisation du 3ème RGP/H.

Rapport de mission de supervision Technique dans le cadre de la formation des agents
recenseurs et contrôleurs BDR/Tillabéry.

Rapport de mission du superviseur central du BCR dans le cadre de la formation des agents de
terrain et supervision du 3ème Recensement Général de la Population et de l’habitat-du 30 avril
au 20 juin 2001 dans le département d’Agadez.

Rapport de mission du superviseur central du BCR dans le cadre de la formation des agents de
terrain et supervision du 3ème Recensement Général de la Population et de l’habitat-du 30 avril
au 20 juin 2001 dans l’Arrondissement de Bilma

Rapport de mission des superviseurs centraux du BCR dans le cadre de la formation des
agents de terrain et supervision du 3ème Recensement Général de la Population et de l’habitat-
du 30 avril au 20 juin 2001 dans le département de Diffa.
                                                                                             V

Rapport de mission des superviseurs centraux du BCR dans le cadre de la formation des
agents de terrain et supervision du 3ème Recensement Général de la Population et de l’habitat
u 30 avril au 20 juin 2001 dans le département de Dosso.

Rapport de mission des superviseurs centraux du BCR dans le cadre de la formation des
agents de terrain et supervision du 3ème Recensement Général de la Population et de l’habitat -
du 30 avril au 20 juin 2001 dans le département de Maradi.

Rapport de mission des superviseurs centraux du BCR dans le cadre de la formation des
agents de terrain et supervision du 3ème Recensement Général de la Population et de l’habitat -
du 30 avril au 20 juin 2001 dans le département de Tahoua.

Rapport de mission des superviseurs centraux du BCR dans le cadre de la formation des
agents de terrain et supervision du 3ème Recensement Général de la Population et de l’habitat-
du 30 avril au 20 juin 2001 dans le département de Tillabéry.

Rapport de mission des superviseurs centraux du BCR dans le cadre de la formation des
agents de terrain et supervision du 3ème Recensement Général de la Population et de l’habitat-
du 30 avril au 20 juin 2001 dans le département de Zinder.

Rapport de mission des superviseurs centraux du BCR dans le cadre de la formation des
agents de terrain et supervision du 3ème Recensement Général de la Population et de l’habitat -
du 30 avril au 20 juin 2001 dans le département de Communauté Urbaine de Niamey.

Rapport de mission du superviseur national du BCR dans le cadre du 3ème Recensement
Général de la Population et de l’habitat du 20 mai au 10 juin 2001 dans le département
d’Agadez du 20 mai au 08 Juin 2001.

Rapport de mission (définitif) du superviseur national du BCR dans le cadre du 3ème
Recensement Général de la Population et de l’habitat du 20 mai au 10 juin 2001 dans le
département de Diffa.

Rapport de mission du superviseur national du BCR dans le cadre du 3ème Recensement
Général de la Population et de l’habitat du 20 mai au 08 juin 2001 dans le département de
Dosso.

Rapport de mission du superviseur national du BCR dans le cadre du 3ème Recensement
Général de la Population et de l’habitat du 20 mai au 10 juin 2001 dans le département de
Maradi.

Rapport de mission du superviseur national du Troisième Recensement Général de la
Population et de l’habitat dans le Département de Tahoua–du 21 mai au 10 juin 2001.

Rapport de mission du superviseur national du BCR dans le cadre du 3ème Recensement
Général de la Population et de l’habitat du 20 mai au 10 juin 2001 dans le Département de
Tillabéry.

Rapport de mission du superviseur national du BCR dans le cadre du 3ème Recensement
Général de la Population et de l’habitat du 20 mai au 10 juin 2001 dans le Département de
Zinder
                                                                                          VI

Rapport de mission du superviseur national du BCR dans le cadre du 3ème Recensement
Général de la Population et de l’habitat du 20 mai au 10 juin 2001 dans la Communauté
Urbaine de Niamey.

Rapport de la réunion de synthèse des superviseurs nationaux.

Rapport d’activités du 3ème RGP/H de Mai-Juin 2001–BDR–Dosso.

Rapport d’activités du 3ème RGP/H de Mai- Juin 2001 – DDP/Dosso (Juillet 2001).

Rapport d’activités du 3èmeRGP/H Mai-Juin 2001–Service Communal du Plan–Dosso.

Rapport d’activités du 3ème RGP/H de Mai-Juin 2001–Arrondissement de Boboye.

Rapport du déroulement du RGP/H de Mai-Juin 2001–Arrondissement de Doutchi.

Rapport du déroulement du RGP/H de Mai-Juin 2001–Arrondissement de Gaya.

Rapport des activités des travaux du 3ème RGP/H BAR/Fillingué.

Rapport Technique des travaux du 3ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat,
Département de Tahoua du 02 mai au 10 juin 2001 ( DDP/Tahoua).

Rapport sur le 3ème RGP/H–BAR/Tahoua.

Rapport sur le 3ème RGP/H–Service Communal du Plan/Tahoua (Juillet 2001).

Rapport du 3ème RGP/H organisé du 20 mai au 10 juin 2001–BCUR/Tahoua.

Rapport du Troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat organisé du 20
mai au 10 juin 2001 dans la Commune Urbaine de Tahoua, zone de supervision 1 et 2 de la
Commune de Tahoua.

Rapport du Troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat du 20 mai au 10
juin 2001 BAR/Tchintabaraden.

Rapport du Troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat du 20 mai au 10
juin 2001, BAR/Abalak.

Rapport sur le 3ème RGP/H–BAR/Madaoua.

Rapport général de supervision/Arrondissement de Dakoro.

Rapport provisoire de l’exécution du 3ème RGP/H du 20 mai au 10 juin 2001.

Les autres documents

Recensements Africains, 1ère Partie, Monographies Méthodologiques, Paris, Février 1981.

Recensements Africains, 2ème Partie, Synthèse Méthodologique, Paris.

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:23
posted:11/30/2011
language:French
pages:116