; Léon Say - Liberalisme et Definition
Documents
Resources
Learning Center
Upload
Plans & pricing Sign in
Sign Out
Your Federal Quarterly Tax Payments are due April 15th Get Help Now >>

Léon Say - Liberalisme et Definition

VIEWS: 4 PAGES: 3

  • pg 1
									Léon_Say Léon Say Économiste

Dates

1826 - 1896

Tendance Origine Articles internes

Libéral classique France Liste de tous les articles

Citation

« Je ne vois quant à moi aucune différence entre le protectionnisme et le socialisme, ou du moins, s?il y en a une, elle réside en ceci : c?est que les protectionnistes sont des socialistes qui ont 50 000 livres de rentes et que les autres sont des socialistes qui n?ont pas le sou » inter lib.org sur Léon Say

Léon Say, né à Paris, le 6 juin 1826 et mort à Paris le 21 avril 1896, est un homme politique et un économiste français.

Sommaire
• 1 Biographie • 2 Principaux ouvrages • 3 Citation • 4 Source • 5 Liens externes

Sommaire

1

Léon_Say

Biographie
Petit-fils de Jean-Baptiste Say mais aussi de Bertin l'Aîné par son mariage avec une petite-fille du propriétaire du Journal des Débats, il partage les doctrines libre-échangistes de son grand-père. Après des études au collège Bourbon et à la faculté de droit de Paris, il entre à la banque d?Eichtal (1850-1852) puis siège au conseil d?administration de nombreuses sociétés. Journaliste au Journal des Débats, il en devient le directeur en 1871 : il a brillamment critiqué l?administration financière du préfet Haussmann. Il avait créé avec Léon Walras en 1865 une sorte de banque d?aide aux coopératives. Sa carrière politique est longue et importante : venu d?un milieu orléaniste, il siège dans les rangs modérés du centre gauche au début de la Troisième République. Député de la Seine en 1871, nommé préfet de la Seine (1871-1872) par Adolphe Thiers, il est huit fois ministre des Finances entre 1872 et 1882, créant à ce titre un bureau de statistique et s?opposant aux partisans du protectionnisme. Fidèle à ses principes de libre circulation, il tente en vain de supprimer les octrois municipaux. Sénateur de Seine-et-Oise en 1876, ambassadeur pendant quelques semaines à Londres en 1880 pour préparer la signature d?un traité de commerce, il est entre temps élu président du Sénat (1880-1882). Il quitte la Haute assemblée pour se faire nommer député antiboulangiste des Basses-Pyrénées en 1889 et se faire réélire en 1893. Membre de l'Académie des Sciences morales et politiques en 1874, il est élu à l'Académie française le 11 février 1886 en remplacement d?Edmond About et reçu par Edmond Rousse le 16 décembre 1886. Cet écrivain talentueux a consacré des ouvrages à Turgot et Cobden, traduit Theory of Foreign Exchanges de Goschen et participé au Dictionnaire des Finances et au Dictionnaire d?Économie politique. Une sélection de ses meilleurs écrits et discours a été publié après sa mort en quatre volumes sous le titre Les finances de la France sous la Troisième république (1898-1901)

Principaux ouvrages
• Histoire de la Caisse d?Escompte (1776-1793) (1848) • La comptabilité des finances publiques (1869) • Les finances de la France (1882) • Le socialisme d?État (1884) • L?impôt sur le revenu (1885) • Économie sociale (1891) • L?initiative individuelle (1894) • Contre le socialisme (1896)

Citation
• « Je ne vois quant à moi aucune différence entre le protectionnisme et le socialisme, ou du moins, s?il y en a une, elle réside en ceci : c?est que les protectionnistes sont des socialistes qui ont 50 000 livres de rentes et que les autres sont des socialistes qui n?ont pas le sou » (février 1894)

Source
• Joseph Chailley-Bert, notice dans le Nouveau Dictionnaire d'Économie politique (dir. Léon Say et Joseph Chailley), Paris 1900, supplément p. 262-267

Biographie

2

Léon_Say

Liens externes
• (fr)notice du ministère des Finances • (en)notice sur expert.about.com Accédez d'un seul coup d??il au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.

Accédez d'un seul coup d??il au portail consacré au libéralisme politique.

Accédez d'un seul coup d??il au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.

Liens externes

3


								
To top