Docstoc

Gestion

Document Sample
Gestion Powered By Docstoc
					                                                               Gestion



Gestion ....................................................................................................................................... 1
Chapitre 1. Le Besoin en fond de roulement : approfondissement ............................................ 2
  1. La rotation des stocks ......................................................................................................... 2
     1.1 Un enjeu important ....................................................................................................... 2
     1.2 Le délai de rotation des stocks ..................................................................................... 2
     1.3 Le taux de rotation........................................................................................................ 2
  2. Les délais de paiement des dettes et de recouvrement des créances .................................. 2
     2.1 Le délai de recouvrement des créances ........................................................................ 2
     2.2 Le délai de paiement des dettes .................................................................................... 3
Chapitre 2 : le bilan financier ou l’analyse du risque de faillite ................................................ 4
  1. L’analyse par le bilan financier .......................................................................................... 4
     1.1 Présentation .................................................................................................................. 4
     1.2 Retraitements ................................................................................................................ 4
     1.2.1 La ventilation de l’actif en fonction tu terme ............................................................ 4
     1.2.2 Le reclassement du passif en fonction des échéances ............................................... 4
     1.2.3 La valorisation de l’actif ........................................................................................... 4
  2. L’interprétation du bilan financier ..................................................................................... 5
     2.1 Analyse directe ............................................................................................................. 5
     2.2 Le fond de roulement ................................................................................................... 5
     2.3 Les ratios de liquidité ................................................................................................... 5
Chapitre 3. La gestion budgétaire .............................................................................................. 6
  1. Les objectifs de la gestion budgétaire ................................................................................ 6
     1.1 Réaliser des prévisions à court terme ........................................................................... 6
     1.2 Les objets du budget de trésorerie ................................................................................ 6
  2. L’enchaînement des budgets .............................................................................................. 6
     2.1 Le budget des ventes .................................................................................................... 6
     2.2 Le budget des approvisionnements .............................................................................. 6




Gestion 1er semestre 2004-2005                                                                                                            -1-
                Chapitre 1. Le besoin en fond de roulement : approfondissement



             Chapitre 1. Le Besoin en fond de roulement :
                          approfondissement
1. La rotation des stocks
1.1 Un enjeu important
       Les stocks constituent une préoccupation permanente pour l’entreprise. Parce que c’est
une immobilisation d’argent (ça coûte cher), et parce qu’il font éviter le risque de rupture de
stock.
               Le domaine industriel applique de plus en plus le domaine de production en
flux tendu (flux poussé), c'est-à-dire qu’on essaie de diminuer les stocks au maximum, c’est
presque une production à la demande (système de juste à temps, Toyotisme).
                Même l’activité commerciale, et principalement la grande distribution, se sont
rendus compte de la connaissance de la rotation des stocks. Ils essaient de la rendre optimale.
L’un des atouts de la grande distribution est la capacité d’accélérer la rotation des stocks et
d’accélérer la fréquence des livraisons.
                Il s’agit ici de comparer le niveau des stocks avec l’activité de l’entreprise. On
se servira de ratios.

1.2 Le délai de rotation des stocks
         Il permet de calculer le nombre moyen de jours durant lesquels un article reste ne
stock.
         DR = V moyenne stocks / montant des conso * 360
         Il est exprimé en jours.
         Valeur moyenne des stocks = Stock Initial + Stock Final / 2
         Montant des consommations : approvisionnement : (matières premières, marchandises)
                                                  Produits (fabriqués, PP, PSF…) coût de
production des produits vendus.
       La consommation des produits finis ne peut pas être calculée comme pour les matières
premières et les marchandises. On ne peut commenter les délais et les ratios que si on a des
points de comparaison, soit avec les années précédentes, soit avec les moyennes du secteur,
ou même les deux. Le bilan dépend de la date de clôture.

1.3 Le taux de rotation
         Il indique combien de fois le stock est renouvelé durant l’exercice.
         TR = montant consommation / valeur moyenne des stocks

2. Les délais de paiement des dettes et de recouvrement des
créances
2.1 Le délai de recouvrement des créances
        Il permet de savoir combien de jours de chiffre d’affaire représentent les créances sur
ventes inscrites au bilan. C’est à peu près la durée moyenne de crédit accordé au client.



Gestion 1er semestre 2004-2005                                                               -2-
               Chapitre 1. Le besoin en fond de roulement : approfondissement

       DR = Créances sur ventes/ ventes * 306
        Les créances sont inscrites au bilan pour leur montant TTC, alors que les ventes sont
inscrites au résultat pour leur montant HT.
       Comme les créances clients représentent des emplois, plus le délai de recouvrement
sera important, plus le besoin de financement sera important aussi. La date d’élaboration du
bilan a une incidence sur le niveau des créances. Ce délai s’apprécie en comparaison avec
ceux des entreprises du même secteur, ou avec ceux des années précédentes.

2.2 Le délai de paiement des dettes
        Ce délai permet de calculer combien de jours d’achat représentent les dettes sur achats
inscrites au bilan, c’est la durée moyenne de crédit consenti par les fournisseurs.
       DP = dettes sur achat/ achats * 306
       Dans le bilan les dettes sont TTC, dans le résultat les achats sont HT (il faut multiplier
par 1.196).
        Les dettes fournisseurs représentent des ressources, l’entreprise a donc intérêt à ce que
le délai de paiement soit le plus long possible.




Gestion 1er semestre 2004-2005                                                              -3-
                  Chapitre 2. Le bilan financier ou l’analyse du risque de faillite



    Chapitre 2 : le bilan financier ou l’analyse du risque de
                              faillite
1. L’analyse par le bilan financier
1.1 Présentation
        Cette analyse permet d’évaluer le risque de faillite d’une entreprise (faillite ou
cessation de paiement). C’est lorsque l’entreprise est incapable de payer ses dettes exigibles
avec son actif disponible. Ce risque ne dépend pas des richesses de l’entreprise mais du
montant des liquidités. La liquidité (c’est la capacité à se transformer en argent) de l’actif
c’est la valeur de revente des actifs et au passif c’est l’exigibilité des dettes.
     Actif                                                                       Passif      L
                Actif à long terme> à              Passif à long terme> à                    i
      un an                              un an                                               q
                                                                                             u
                                                   (Ressources durables)                     i
                Actifs à court terme <             Passif à court terme <                    d
      à un an                            à un an                                             i
                                                                                             t
                                                   (dettes à court terme)                    é


1.2 Retraitements

1.2.1 La ventilation de l’actif en fonction tu terme
        En général l’actif immobilier est supérieur à un an, l’actif circulant est inférieur à un
an. Il peut y avoir des exceptions, style le stock outil à long terme et pleins d’autres choses,
bref des éléments qui proviennent du court terme. Il peut également arriver que les créances
clients soient supérieures à un an, alors il faut faire attention, on les déplace dans les actifs à
long terme.

1.2.2 Le reclassement du passif en fonction des échéances
        C’est la même chose que précédemment. Le passif à long terme est composé des quasi
fonds propres et des dettes supérieures à un an. Le passif à court terme comporte toutes les
dettes inférieures à un an, ce sont les dettes financières plus les remboursements de dettes
financières qui auront lieu durant l’exercice.

1.2.3 La valorisation de l’actif
       On s’intéresse ici au délai et à la valeur de revente. Les éléments qui ont une valeur de
revente nulle sont appelés les actifs fictifs (frais d’établissement, charges à répartir).
        Lorsque la valeur de revente est supérieure à la valeur nette il y a une plus-value
latente. Quand la valeur de revente est inférieure à la valeur nette il y a une moins-value, et si
rien n’est précisé c’est que la valeur nette est égale à la valeur de revente.
       A l’actif on ajout les plus-values, ou on retranche les moins-values (les éléments qui
figurent à leur valeur de revente), et pour maintenir l’égalité actif/passif, on ajoute les plus-
values et on retranche les moins-values.



Gestion 1er semestre 2004-2005                                                                -4-
                  Chapitre 2. Le bilan financier ou l’analyse du risque de faillite


2. L’interprétation du bilan financier
         Cette interprétation doit permettre de mesure le risque de faillite de l’entreprise.

2.1 Analyse directe
         Il y a un risque de faillite lorsque l’actif à court terme est inférieur au passif à court
terme.
                   Actif                                  Passif
                    ALT 1 723 492           RS = PLT
                    ACT 766 499             CP 737 368
                    Total 2 489 991         DF 781 348
                                            1 518 716
                                            DCT 971 275
                                            TOTAL 2 489 991


2.2 Le fond de roulement
         FR = PLT/ RS - ALT
         FR > 0 sinon il y a un risque de faillite
         Ou ACT - PCT
       L’analyse par le fonds de roulement permet de comprendre le risque de faillite par
rapport à ses causes. Il faut que le PLT soit supérieur à l’ALT (en fait il faut qu’il le finance).

2.3 Les ratios de liquidité
         Ratio de liquidité général ACT/PCT >1
         Ratio de liquidité restreint (ou réduit) ACT - stocks / PCT
         Equilibre de l’actif : ACT / Total ∆
         Equilibre du passif : PCT / Total P




Gestion 1er semestre 2004-2005                                                                  -5-
                                 Chapitre 3. La gestion budgétaire


                     Chapitre 3. La gestion budgétaire
1. Les objectifs de la gestion budgétaire
1.1 Réaliser des prévisions à court terme
      Cela consiste à réaliser les budgets, tableaux prévisionnels qui font apparaître des
données selon leur mois de réalisation (tableaux mensuels) :
       ventes, approvisionnements, salaires, TVA encaissements, décaissements
       On a un enchaînement de budgets, le budget final c’est le budget de trésorerie, ou
budget global.

1.2 Les objets du budget de trésorerie
       - cessation de paiement
       - choisir des financements à court terme
       - utilisation des excédents de trésorerie

2. L’enchaînement des budgets
2.1 Le budget des ventes
       Il va prévoir sur une période donnée, les ventes mensuelles.
       Exemple avec un article A
      Prévision des ventes N+1 = 1000 articles A, prix de vente unitaire de 2€ HT, un taux
de TVA de 19,6%, augmentation des quantités vendues de 5% par mois.
       Budget des ventes pour le premier semestre N+1
             Janvier        Février           Mars            Avril           Mai         Juin
Q vendue     1000           1050              1103            1158            1216        1277
CA HT        2000           2100              2206            2316            2432        2544
CA TTC       2392           2511.6            2638.38         2769.94         2908.67     3054.58

2.2 Le budget des approvisionnements
       Le budget des approvisionnements prévoit sur une période donnée les achats de
matière première, les dépenses en fournitures et en charges externes.
       C’est une prévision des achats par mois.
       Exemple : les approvisionnements constituent 25% du chiffre d’affaire, et la TVA est
de 19,6%.
                       Janvier        Février        Mars            Avril       Mai        Juin
Approvisionnements 525                554.5          579             608         638.5      670.43
HT
TVA                    109.9          108.09         113.48          119.17      125.15     131.40
Approvisionnements 627.9              659.59         692.48          727.17      763.65     801.83
TTC



Gestion 1er semestre 2004-2005                                                                     -6-
                               Chapitre 3. La gestion budgétaire


2.3 Le budget de la TVA
       La TVA est versée spontanément tous les mois.
Déclaration de TVA du mois M :
       - TVA déductible sur les ventes
       - TVA déductible sur les autres biens et services
       - TVA déductible sur les immobilisations
       - TVA due au titre du mois M, versée au 25 du mois M+1
 TVA payée le 25 du mois suivant, la TVA due au titre du mois de décembre est de
261.33€
                Janvier   Février     Mars           Avril      Mai          Juin
TVA              392        411.6         432.38        453.94        476.67        500.58
collectée
TVA              -102.9     -108.09       -113.48       -119.17       -125.15       -131.4
déductible
sur les autres
b et s
TVA due          289.1      303.51        318.89        334.77        351.33        369.18
TVA              261.23     289.1         303.51        318.89        334.77        351.33
décaissée
        Il arrive que la TVA collectée soit inférieure à la TVA déductible, on parle alors de
crédit de TVA (l’Etat doit de l’argent à l’entreprise). Lorsque le crédit de TVA est
occasionnel, il vient en déduction de la TVA due au titre du ou des mois suivants.
        Lorsque cette situation est durable (structure des entreprises qui exportent), l’Etat
rembourse le crédit de TVA chaque mois.

2.4 Le budget des charges personnelles
       C’est la prévision des salaires, rémunérations et des cotisations sociales à verser
chaque mois.
       Le salaire brut sert de base au calcul des cotisations.
       Exemple : salaire brut 15 000€
       - cotisations salariales 400€
       - cotisations patronales 550€
       - salaire net : 1100€
       Le coût total pour l’employeur est égal à la somme du salaire brut et des cotisations
patronales.
       Exemple : 1 salarié : SN : 1130€ par mois
       Coût total pour l’employeur : 1706.5€
       SN versé à la fin du mois, cotisations le mois suivant.
       Salaire constant.
             Janvier Février
SN           1130       1130
Cotisations 576.5       576.5

2.5 Budget des encaissements sur ventes et décaissements sur
approvisionnements
       Dans la pratique les entreprises vendent et achètent souvent à crédit. Il peut y avoir des
décalages importants entre l’enregistrement d’une vente, et le paiement par le client.


Gestion 1er semestre 2004-2005                                                               -7-
                                Chapitre 3. La gestion budgétaire

        Flux de trésorerie : entrée et sortie d’argent. Règlement des ventes : 50% au comptant
et 50% à 30 jours. Achats : 100% payé à 30 jours. Les ventes de décembre1904€ HT,
2277.18€ TTC.
        Tableau à réaliser avec le budget des ventes
TTC           Janvier        Février         Mars         Avril        Mai          Juin
50% des       +1138.59
ventes de
décembre
Janvier       +1196          +1196
Février                      +1255.8         +1255.8
Mars                                         +1319.19     +1319.9
Avril                                                     +1384.17     +1384.17
Mai                                                                    +1454.34     +1454.34
Juin                                                                                +1527.29
Achats        -598
décembre
Janvier                      -627.9
Février                                      -659.29
Mars                                                      -692.48
Avril                                                                  -727.17
Mai                                                                                 -763.65
Juin
Flux net      1736.59        1823.9          1915.39      2011.67      2112.14      2217.98

2.6 Le budget général de trésorerie
         Il synthétise les informations nécessaires de manière à faire apparaître les flux nets de
trésorerie et leur incidence sur la trésorerie globale de l’entreprise.
         Au 31 décembre : 50€ en caisse, 150€ à la banque et -27€ à une autre banque.
                  Janvier       Février       Mars          Avril        Mai            Juin
Flux net          +1736.59      +1823.9       +1915.39      +2011.67     +2112.14       +2217.98
encaissement
décaissement
TVA               -261.23       -289.1        3-03.51       -318.89      -334.77        -351.53
décaissée
Charges           -1706.5       -1706.5       -1706.5       -1706.5      -1706.5        -1706.5
personnelles
Flux net total -231.14          -171.7        -94.61        -13.72       70.87          159.96
Trésorerie        173           -58.14        -229.84       -287.98      -301.7         -230.83
initiale
Trésorerie        -58.14        -229.84       -287.98       -301.7       -230.83        -70.87
finale




Gestion 1er semestre 2004-2005                                                                 -8-

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:38
posted:11/28/2011
language:French
pages:8