PRESENCE DE L�EGYPTE A NIMES by HC111126113515

VIEWS: 9 PAGES: 1

									                                       NIMES ET L’EGYPTE                                          1

                   UNE HISTOIRE ANCIENNE ET SINGULIERE




        Dans le patrimoine archéologique de Nîmes nombre d’éléments lapidaires témoignent de
l’existence de cultes égyptiens à l’époque romaine. Avec d’autres documents historiques, ils
attestent de liens antiques, entre cette ville et l’Egypte dont les raisons demeurent encore obscures
et qui, depuis fort longtemps, ont suscité l'attention des historiens. Ils ont nourri une appétence de
racines antiques chez les érudits nîmois qui ont spéculé sur les origines de la ville dans des récits
de fondation convoquant la civilisation et les mythes égyptiens.
        Ces historiens se sont interrogés, en particulier, sur l’iconographie de la célèbre et
énigmatique monnaie, l’ «As de Nîmes au crocodile», qui est à l’origine de l’emblème de la ville.
Cette icône nîmoise, superbe réussite médiatique issue de la propagande augustéenne, répercutée
en échos successifs jusqu’à nous, est entrée dans l’imaginaire de la ville comme un élément
identitaire fondamental.
        Au XVIII° siècle le grand épigraphiste nîmois, Jean François Séguier, a participé au débat
intellectuel relatif aux écritures égyptiennes. Au siècle suivant, le «muséum de l’antiquaire Jean-
François Aimé. PERROT » incluait une importante collection égyptienne qui fait l’objet d’une
enquête menée par notre association.

       L’Association Egyptologique du Gard, en collaboration avec le musée archéologique, a
conçu le projet de plusieurs événements illustrant la présence de l’Egypte à Nîmes: une exposition,
une publication et des conférences, en 2012, afin d’évoquer la réception de la culture de l’Egypte
antique et d’en revisiter tous les fantasmes.




 Sérapis (collection Perrot)         Tombe isiaque de Nîmes                 Ex-voto LVNAE et ISIDI



 Pour l’Association Egyptologique du Gard, Pierre Tardat.                     Nîmes le 3/10/2009

								
To top