STAPS, quels d�bouch�s by 91l7j0o

VIEWS: 4 PAGES: 13

									                     STAPS, quels débouchés ?


-Secteur éducation :
-1800 enseignants d’EPS/an (secteurs publics et privés) (niveau II)
-100 enseignants-chercheurs spécialistes (sport et de l’EP, niveau I)
-4à 500 professeurs des écoles (niveau II)

-Administration publique :
     Le ministère de la Jeunesse et des Sports (Professorat de sport) et
les Collectivités territoriales (Conseillers des APS) proposent en
moyenne 200places/an (niveau II) et 4 à 500 postes à des diplômés de
niveau IV/III (Educateur des APS)


-Industrie et commerce des articles et des vêtements de sport :
     4 à 5000 emplois/an (essentiellement niveau IV et III) sachant
que les diplômés sportifs des universités en occupent
approximativement 10 à 15%

-EP spécialisée :
     150 personnes/an environ

-Autres :
     multitude de « niches » représentant quelques dizaines
  d’emplois et dont certains mériteraient sans doute des formations
  partiellement spécifiques (journalisme sportif, spécialiste de
  l’assurance des risques sportifs…)

     Secteur loisirs récréatifs : opportunités intéressantes, mais pour
le moment impossibles à chiffrer (environ 12000 emplois en activité
professionnelle principale)

      Secteurs du tourisme (avec ou sans hébergement) et secteur de
l’animation (niveaux IV et II surtout). On peut estimer à plusieurs
milliers par an les possibilités d’emploi à des jeunes diplômés dans
ces secteurs.


                                                                        1
    FORMATION PROFESSIONNELLE AUX METIERS DU
       SPORT ET EN RELATION AVEC LE SPORT



Nous allons voir brièvement l’offre de formation publique aux métiers
du sport et en relation avec le sport :


1-Ministère de la jeunesse et des sports


Il délivre environ 1000 diplômes/an :
     90% de niveau IV (BEES, BEATEP : Le Brevet d'État
d'Animateur Technicien de l'Éducation Populaire et de la jeunesse) et
V (BAPAAT : brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur
technicien)


L’accès aux formations est soumis à des pré-requis d’âge et ,le plus
souvent, à des tests ou à une expérience préalable dans l’activité.


La contribution du Ministère de la Jeunesse et des Sports se réduit
parfois à un rôle de certification (diplômes acquis sur « examen sec »)
mais donne le plus souvent lieu à des forrmations, de plus en plus
selon une logique d’alternance, en particulier sous la forme de contrats
d’apprentissage et de contrats de qualification.




                                                                        2
2- L’éducation Nationale


elle délivre des diplômes non spécifiques à la branche et à la filière
mais dont certains occupent une place non négligeable sur le marché
de l’emploi en relation avec le sport.
Les BTS « Action Commerciale » et les DUT « Techniques de
commercialisation », couplés avec une bonne expérience sportive,
permettent à leurs titulaires d’entrer dans le secteur de la distribution
d’articles de sport, par exemple.


Niveau I : Les Masters II professionnel restent des formations de
référence dans les fonctions de direction et d’administration. On peut
s’attendre   dans   un    avenir    proche   à   ce   que   les   licences
professionnelles comme les diplômes d’IUP complètent le tableau.
Cependant leur pénétration sur le marché du « management des
sports » paraît faible dans la mesure où, il faut être « de la famille » si
on veut être recruté dans ce secteur, et dans la mesure où ils sont
concurrencés par des grandes écoles de commerce.


Diplômes STAPS :
  - Généraux (DEUG, licence, Master 1)
  - Professionnels (DEUST, Licence professionnelle, diplômes
     d’IUP, Master 2 professionnel)




                                                                          3
3- Formateurs privés (organismes à but lucratif ou fédérations)


Les organismes de formation à but lucratif forment aux diplômes du
MJS.
Les fédérations sportives proposent toutes des formations internes
(« brevets fédéraux » qui ne permettent pas pour la plupart d’entre
elles d’accéder à une activité rémunérée. Les dispositions de la
nouvelle loi sur le sport et la constitution d’une branche sont de nature
à changer cette situation et à accélérer le développement de structures
fédérales de formation.


BILAN RAPIDE DES FORMATIONS EXISTANTES :


= décalage important entre les formations proposées et l’attente
du marché.


Décalage portant sur les contenus :
MJS : tourné essentiellement vers la maîtrise d’une technique sportive
et de son enseignement
EN : formations essentiellement générales


Décalage de niveaux :
EN : concentrée surtout sur les niveaux II (bac +3 et +4)et I (bac +5)




                                                                         4
Ceci s’explique dans la mesure où, dans les 2 cas, il y a jusqu’à
présent (mais ça va changer pour les formations de MJS) très peu de
relations entre la demande socio-économique exprimée par les
employeurs et les salariés de la branche de formation.


Chacun de ces 2 systèmes présente des forces et des faiblesses :
MJS : Atouts
  - Une présence actuelle très forte sur le terrain de la formation
     professionnelle
  - La notoriété de ses diplômes dans le milieu
  - Un lien institutionnel puissant avec le sport associatif
  - Un processus de rénovation des formations permettant de les
     mettre en relation avec le marché de l’emploi
  - Une perspective d’adaptation à la demande (validation des
     acquis de l’expérience, formation modulaire capitalisable…)
     Faiblesses :
  - Moyens limités pour la mise en œuvre d’une politique
     ambitieuse     assure   essentiellement   les   seuls     processus
     d’évaluation/certification)
  - Cela risque d’avoir pour conséquences d’accélérer le transfert de
     la formation proprement dite vers des organismes privés
     (associatifs ou marchands)
  - Coût de formation élevé et reste un obstacle à sa démocratisation




                                                                       5
EN : Atouts
  - Faible coût
  - Nombre important de formateurs permanents (le triple de celui
     de la MJS)
  - Une forte pression de la part des étudiants désireux de s’insérer
     dans le monde du travail et bénéficiant généralement d’une
     expérience dans le secteur
  - Des diplômes identifiés internationalement et occupant les
     niveaux III à I
     Faiblesses :
  - Faible reconnaissance de la « formation professionnelle » à
     l’université
  - Fortes tensions que subit l’appareil de formation face aux
     effectifs des étudiants (concentrant l’attention des responsables
     d’UFRSTAPS en particulier sur les besoins immédiats et rendant
     difficile la construction d’une stratégie de moyen terme)
  - Les écarts entre les profils et les attentes des personnels
     enseignants et surtout enseignants-chercheurs, plus familiers
     avec les tâches académiques classiques qu’avec les exigences de
     l amission de formation professionnelle.
  - Faibles synergies nationales et quasi-absence à ce niveau de
     mise en commun des informations stratégiques et des projets de
     développement entre les établissements
  - La présence marginale et la faible notoriété de ses diplômes dans
     le champ (excepté le secteur public)


                                                                     6
                  PRE-PROFESSIONNALISATION
                           ENTRAINEMENT

                   Les métiers de l'entrainemenent



La filière ENTRAINEMENT vise l’acquisition des compétences
nécessaires aux métiers de l’entraînement sportif et de la préparation
des compétiteurs, notamment dans le milieu du sport fédéral et le sport
professionnel.

Les fédérations sportives peuvent recevoir un concours en personnels
de l’Etat (Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie
Associative). Ce sont essentiellement les directeurs techniques
nationaux (DTN), les entraîneurs nationaux, les conseillers techniques
sportifs (CTS).

ENTRAINEUR PROFESSIONNEL ( clubs et autres organisations
sportives)

Parcours conseillé : L1 et L2 STAPS - L3 ENT - M1 ENT - M2 ENT
professionnel => marché du travail

PRÉPARATEUR PHYSIQUE ( clubs et autres organisations
sportives)

Parcours conseillé : L1 et L2 STAPS - L3 ENT - M1 ENT - M2 ENT
professionnel - / + DU prépa phys. => marché du travail



Mission : Développement des qualités physiques, d’endurance et de
force…

Le préparateur physique travaille à son compte et/ou dans un club.

Il connaît le potentiel des athlètes sur le bout des doigts et est capable
d’adapter un programme d’entraînement personnalisé.


                                                                         7
Une grande partie de ce métier s’appuie sur les connaissances
scientifiques : biologie, anatomie, physiologie…

Plus le niveau est élevé, plus l’investissement personnel est
conséquent. De plus, le préparateur physique n’a pas de repos le
week-end, se déplace avec l’équipe lors des compétitions.



COACH ET PRÉPARATEUR MENTAL ( clubs et autres
organisations sportives)

Parcours conseillé : L1 et L2 STAPS - L3 ENT - M1 ENT - M2 ENT
prof - / + DU prépa mentale => marché du travail



Ils sont susceptibles d’intervenir auprès de publics différents
principalement dans les milieux sportif et de l’entreprise.
A l’image de la préparation physique qui s’est considérablement
développée au cours des 10 dernières années, la préparation mentale
devient incontournable dans la planification de l’entraînement des
athlètes et des équipes de haut niveau. De même, dans les entreprises,
de nombreux cadres sont mis « sous pression » par des charges de
travail considérables et des obligations de résultats. Un « coaching »
spécifique est devenu indispensable.



CONSEILLER TECHNIQUE SPORTIF (ligues,fédérations, pôles
France et espoir)

Parcours conseillé : L1 et L2 STAPS - L3 ENT - M1 ENT - M2 ENT
- préparation au concours => concours prof de sport option CTS (cat
A : direction et conception) (concours niveau II)

Les CTS sont des agents publics placés auprès des fédérations
sportives. Ils relèvent administrativement et hiérarchiquement des
services déconcentrés de la jeunesse et des sports.


                                                                     8
Les cadres techniques d’Etat (CTS) participent à la réalisation de la
politique sportive définie au sein de chaque fédération par la direction
technique nationale.
      Au sein d’une équipe technique régionale qui regroupe aussi des
      cadres techniques fédéraux, les cadres techniques d’Etat :

     participent à la détection et à l’orientation des jeunes talents
      par l’organisation des compétitions officielles régionales ou
      départementales, à la mise en place de stages pour organiser le
      suivi technique de ces jeunes,
     mettent en œuvre la politique de formation fédérale ou d’Etat :
      organisation de stages de formation aux diplômes fédéraux,
      participation à la formation commune et à la partie spécifique
      des brevets d’Etat de leur spécialité,
     encadrent les centres de haut niveau où sont regroupés
      régionalement les meilleurs espoirs notamment dans le cadre des
      pôles,
     participent à la prévention en matière de santé et de lutte
      contre le dopage dans le domaine spécifique du haut niveau,
     interviennent également dans le développement du sport de
      masse. Ils peuvent ainsi travailler en liaison avec les organismes
      locaux des fédérations scolaires et universitaires.


Le CTS est à la fois un animateur et un technicien à vocation
itinérante dans le cadre d’une région ou d’un département. Une des
tâches prioritaires des conseillers techniques sportifs, est d’assurer la
liaison entre les services Jeunesse et Sports et les différents
organismes et services publics susceptibles de s’intéresser ou de
participer au développement du sport.




                                                                           9
          Les métiers de la fonction publique territoriale



EDUCATEUR DANS UN SERVICE DES SPORTS (communes,
communautés de communes, de pays, conseils généraux et
régionaux)

Parcours conseillé : L1 et L2 - préparation au concours => concours
ETAPS (niveau IV)

L'éducateur territorial des APS conduit et coordonne sur le plan
administratif, social, technique, pédagogique et éducatif, les APS de la
collectivité territoriale ou de l'établissement public qui l'emploie.
Il encadre des groupes d'enfants et d'adolescents qui pratiquent ces
activités, veille à la sécurité du public et surveille les installations.
Seule la natation fait l’objet d’un traitement spécifique.

CONSEILLER TERRITORIAL DES APS

Parcours conseillé : L1 et L2 - L3 ENT - M1 ENT - M2 ENT -
préparation au concours => concours CTAPS (niveau II)

Ils "exercent dans les collectivités territoriales et établissements
publics, dont le personnel permanent affecté à la gestion et à la
pratique des sports est supérieur à 10 agents.

Ils assurent la responsabilité de l'ensemble des activités et conçoivent
à partir des orientations définies par l'autorité territoriale, les
programmes des activités physiques et sportives

 Ils assurent l'encadrement administratif, technique et pédagogique des
activités physiques et sportives y compris celles de haut niveau.

Ils conduisent et coordonnent des actions de formation de cadres.

Ils assurent la responsabilité d'une équipe d'éducateurs sportifs.

Les titulaires du grade de conseiller territorial des activités physiques
et sportives principal exercent dans les communes de plus de 10 000


                                                                       10
habitants, les départements, les régions ainsi que les établissements
publics dont les compétences, l'importance du budget, le nombre et la
qualification des agents à encadrer, permettent de les assimiler à une
commune de plus de 10 000 habitants ".



DIRECTEUR DE STRUCTURE SPORTIVE (piscine, patinoire,
base de loisirs, palais des sports…)

Parcours conseillé : L1 et L2 - L3 ENT/SPM - M1 ENT/SPM - M2
ENT/SPM - préparation au concours => concours CTAPS



OPERATEUR DES APS

Concours de niveau V

Ils sont chargés d’assister les responsables de l’organisation des
activités physiques et sportives. Ils peuvent en outre être responsables
de la sécurité des installations servant à ces activités. Les titulaires
d’un BEESAN ou de tout autre diplôme reconnu équivalent sont
chargés de la surveillance des piscines et baignades.



INSPECTEUR JEUNESSE ET SPORT (catégorie A)

N’est plus ouvert aux étudiants depuis 1993. Il est désormais
accessible aux seuls fonctionnaires de catégorie A, de l’état, des
collectivités locales ou des établissements publics enexercice depuis
plus de 5 ans. Il nécessite une formation de 2 ans dans une direction
départementale.

Il encadre le personnel de son ministère

Il dialogue entre les structures locales ou départementales et le
ministère

Il distribue également les subventions.

                                                                       11
Son rôle est à mi-chemin entre le terrain, l’animation et
l’administratif.



PROFESSEUR DE SPORT

Parcours conseillé : L1 et L2 - L3 ENT préparation au concours =>
concours Prof de sport (niveau II)

Mission : formation, promotion des activités physiques et sportives
(APS), et entraînement.


Il peut exercer ses fonctions dans un service du ministère des Sports,
une direction départementale ou régionale, ou encore être détaché
auprès d'une fédération sportive au sein de laquelle il occupe alors le
poste de conseiller technique, d'entraîneur national ou de directeur
technique national (DTN).


.Formateur : le professeur de sport forme des agents du ministère de
la Jeunesse et des Sports, des cadres sportifs, des étudiants, des jeunes
s'orientant vers les métiers d'éducateur sportif, des responsables et
dirigeants              des             fédérations             sportives.
Il travaille au sein des services extérieurs du ministère de la Jeunesse
et des Sports ou directement auprès du mouvement sportif.

.Promoteur des APS : en tant que chef de projet, il intervient auprès
des différents partenaires de l'Etat (collectivités territoriales,
associations, entreprises) pour mettre en ouvre, au plan régional ou
départemental, les politiques définies par le ministère de la Jeunesse et
des                                                               Sports.
Il joue, par exemple, un rôle capital dans la formation de jeunes
adultes en mettant en place des stages de préparation au brevet d'Etat
d'éducateur                        sportif                       (BEES).
Il peut également concevoir une animation sportive destinée aux
jeunes qui restent dans leur cité pendant les vacances d'été.


                                                                        12
Entraîneur de l'élite sportive : puisqu'il est un praticien spécialiste
d'une discipline et d'une seule, le professeur de sport est l'homme ad
hoc     pour     entraîner     les    sportifs     de    haut     niveau.
Il dispense alors son savoir-faire dans les structures fédérales que sont
les Pôles France ou les Pôles Espoir, à l'Institut national du sport et
d'éducation physique (Insep) ou dans un Creps (Centre régional
d'éducation populaire et de sport).




                                                                       13

								
To top