Le langage infirmier au service du PTI by BWdp9S4

VIEWS: 31 PAGES: 43

									Présentation pour le colloque de l’AEESICQ
                Juin 2009

Par Chantale Deschênes, inf., M.SC. Éd. et
   Marthe L’Espérance, inf., B. SC. Éd.
       Plan de la présentation
 Situation du PTI par rapport à la mosaïque des
  compétences de l’OIIQ.
 Le problème de nos étudiantes.
 Le langage infirmier : les classifications en soins
  infirmiers selon les écrits recensés.
 Exemple de situation clinique raisonnée par
  l’étudiante.
 Conclusion.
 Vision globale de l’exercice infirmier
Chaque situation clinique fait appel aux trois
 composantes suivantes :
   fonctionnelle qui fait appel aux savoirs;
   professionnelle qui fait appel à la dimension de
    l’exercice infirmier (démarche de soins);
   contextuelle qui fait appel à une personne, une
    problématique de santé et les soins infirmiers pour cette
    personne.
        Composante fonctionnelle

6 champs de savoir
Champ scientifique
Champ relationnel
Champ éthique et déontologique
Champ juridique
Champ organisationnel
Champ opérationnel
               Composante fonctionnelle
                        Champ scientifique
L’étudiante doit être en mesure :
de définir la pathologie, expliquer la
physiopathologie selon la cause et
connaître les épreuves diagnostiques
en lien avec l’évolution du problème de
santé;
décrire le traitement chirurgical et
médical et associer les soins infirmiers
qui s’y rattachent;
reconnaître les effets secondaires de la
médication en lien avec le problème de
santé;
dans le but…
     Composante fonctionnelle
 Dans le but de :
   procéder à l’évaluation initiale et en cours d’évolution du
    client/famille;
   planifier les interventions et établir les priorités relatives
    au processus thérapeutique, à la prévention de la
    maladie, à la promotion de la santé et à la réadaptation
    fonctionnelle;
   assurer une continuité des soins.
         Composante fonctionnelle
                 Champ organisationnel
L’étudiante a besoin de
connaître les principes :

•qui se rattachent à l’organisation du
travail;
•qui se rattachent à la collaboration
interdisciplinaire;
•facilitant la coordination des soins.
•qui se rattachent à l’assignation des
tâches;
•qui se rattachent à la supervision et
au contrôle des soins;
•favorisant un environnement de
travail sain et sécuritaire.
               Composante fonctionnelle
                          Champ opérationnel

 Comprend les outils susceptibles
  d’aider a dispenser des soins de
  qualité.
    Les méthodes de soins.
    Le fonctionnement des
       différents appareils de
       surveillance.
      La démarche systématique .
      La tenue du dossier.
      Les principes de transmission de
       l’information .
      Les outils disponibles pour la
       mise à jour des compétences
       fonctionnelles.
Composante professionnelle


                      Évaluation initiale
          Évaluation en cours d’évolution

                     Constats d’évaluation

Planification des soins et établissement
des priorités

          Interventions de soins

  Communication et coordination
  des soins
                  Le problème
 Nos étudiantes ont de grandes difficultés à exprimer leurs
  observations professionnelles.
 Elles utilisent des expressions régionales, des diminutifs…
    Exemples :
   « Il faudrait faire un KT (cathétérisme)»
   « Il a un mal de ventre, des bobos sur le corps… »
   « Il va passer ses AVQ »
             Le problème                (suite)

 L’introduction du PTI met d’avantage en évidence le
  manque de vocabulaire ou de langage professionnel de
  nos étudiantes.
 Elles ont le souci de mieux faire en raison du caractère
  de traçabilité du PTI.

Comment l’étudiante peut-elle s’aider?
                    Le langage…
Un langage selon le dictionnaire philosophique de
 Russ Jacqueline :
 « Le langage offre le modèle d’une structure
 relationnelle, au sens le plus littéral et le plus
 compréhensif en même temps. Il met en relation dans
 le discours des mots et des concepts, et il produit ainsi,
 en représentation d’objets et de situations, des signes
 distincts de leurs référents matériels. » Benvéniste.
Selon le Larousse :
 « Manière de parler propre à un groupe social ou
 professionnel, à une discipline, etc. »
Peut-on définir le langage infirmier aussi bien?
Voici ce qu’en dit Mme Lina Rahal, présidente de l’AQCSI, qui a été
  honorée en novembre dernier par NANDA international pour sa
  contribution au développement des diagnostics infirmiers :



« Le langage des soins infirmiers représente l’expérience du
  patient et de l’infirmière. Les classifications de soins
  infirmiers sont des cartes langagières de l’expérience des
  patients et des infirmières. Ainsi, elles sont des outils
  efficaces pour faciliter la communication de l’état du
  patient, l’action de l’infirmière et son résultat. »
         Le langage infirmier
Les auteurs :
Norma Lang (1994), du Conseil international
  infirmier, affirme :
« …il est primordial de nommer ce que nous
  faisons, sinon comment pourrions-nous le
  contrôler, le financer, l’enseigner, l’étudier ou
  le voir inclus dans les politiques de santé… »
Selon Pascal et Valentin (2006) Diagnostics infirmiers,
  interventions et résultats.

« Le langage naturel ou vernaculaire actuellement utilisé
  par les infirmières est un frein à la formalisation des
  données, à la description des différentes actions qui
  composent un soin ainsi qu’à leur prise en compte une
  communication large .»
Ils ajoutent :
« L’usage des classifications ne représente pas une
   entrave à la bonne pratique des soins infirmiers. Elles
   ponctuent les étapes du jugement thérapeutique, mais
   ne les remplacent pas. Au quotidien, l’utilisation du
   langage « naturel » n’exclut pas l’aide apportée par les
   classifications. Elles permettent d’appréhender plus
   finement certains éléments fondamentaux de la
   pratique infirmière : diagnostics, interventions et
   résultats. »
        Pouvons-nous faire des
          rapprochements ?
  Plan thérapeutique               Diagnostic infirmier
        infirmier
 Déterminé et ajusté par         Analyse attentive et
  l’infirmière à partir de son     critique d’une chose
  évaluation clinique et
  consigné au dossier du
                                   afin d’en déterminer la
  client, le plan                  nature.
  thérapeutique infirmier
  dresse le profil clinique
  évolutif des problèmes et
  des besoins prioritaires du
  client.
                Définitions (suite)
   Plan thérapeutique              Diagnostic infirmier
         infirmier
 Il fait également état des      Le diagnostic infirmier sert
  directives infirmières           de base pour choisir les
  données en vue d’assurer le      interventions infirmières
  suivi clinique du client qui     visant à atteindre les
  portent sur la surveillance      résultats qui relèvent de la
  clinique, les soins et les       responsabilité de
  traitements. Il peut             l’infirmière.
  englober un ou plusieurs
  épisodes de soins.
  (OIIQ 2006)
              Définitions (suite)
   Plan thérapeutique               Diagnostic infirmier
         infirmier
 Le constat = problèmes et        Jugement clinique qu’une
  besoins prioritaires du          infirmière porte sur les
  client. Il fait appel au         réactions d’une personne,
  jugement exercé par              d’une famille ou d’une
  l’infirmière après que celle-    collectivité à un problème
  ci a recueilli, analysé et       de santé actuel, potentiel
  interprété l’information         ou à un processus
  pertinente provenant de
                                   biologique. (NANDA)
  différentes sources. (OIIQ
  2006)
           Les classifications
                Diagnostic Infirmier

Une façon de PENSER          Une façon de DIRE

Le raisonnement diagnostic   Le dossier patient
       et                    et la planification
Le jugement thérapeutique    et programmation de
                             soins
                              Titre du diagnostic infirmier
      Quels sont les                                           Pourquoi est-
                                Ou intitulé ou problème
       faits qui me                                              ce ainsi?
       font penser
        qu’il y a un
        problème?




                                        De quel
                                       problème
Caractéristiques                       s’agit-il?             Facteurs favorisants
déterminantes                                                 ou facteurs de risques
ou signes                                                     ou causes
ou manifestations cliniques
Quel est le but                                          Le problème
à atteindre en                                           est-il résolu?
  regard du                Interventions ou actions ou   Les actions
 problème?                 moyens à mettre en œuvre.     sont-elles
                                                         adaptées?




                                 Quelles sont
                                 les solutions
                                 adaptées à la
                                   situation?


    Objectifs ou                                             Résultats
    résultats escomptés                                      ou
    ou capacité à développer                                 évaluation
    But de la personne
        Application clinique
 M. Fortin, 67 ans est hospitalisé au
 département de chirurgie depuis deux
 jours. Il a subi aujourd’hui une
 colonoscopie. Le médecin lui a dit qu’il
 avait observé une masse de 4 cm à la
 partie médiane du sigmoïde et qu’il devait
 opérer, car les résultats d’analyse de la
 biopsie révèlent la présence de cellules
 cancéreuses.
   Mise en situation ( suite)
 Lors de l’entrevue, vous constatez
 que M Fortin détourne les yeux
 lorsque vous le regardez, il est
 agité et semble crispé. Il vous dit
 qu’il se sent fatigué et qu’il a peur
 que cela finisse comme son père.
 Il dit avoir de la difficulté à se
 détendre.
     Mise en situation ( suite)
 Son père est décédé du cancer du côlon il
  y a dix ans. Sa mère est en maison
  d’accueil privée pour personnes âgées.
  Elle est semi-autonome et il la visite peu.
 Lors de la collecte initiale, il révèle
  prendre environ 18 à 20 bières par jour.
 Il dit avoir consulté le médecin pour la
  présence de sang dans les selles et la
  perte de poids.
L’infirmière d’expérience :
 N’a peut-être pas besoin de consulter
  d’ouvrages spécialisés pour poser le
  diagnostic anxiété;
 Elle a peut-être besoin de consulter la
  classification des diagnostics infirmiers
  pour décider du diagnostic “confusion
  aiguë”.
Voici le PTI qu’elle rédigera :
Plan thérapeutique infirmier                                                                   expérience
                                                         Constats de l’évaluation
                                                                    Résolu / satisfait Professionn
  Date          Heure         NO       Problème ou besoin    initi date heur initi el/ services
                                       prioritaire           ales           e      ales concernés
  090601        1400          1        Cancer côlon          CD

  090602        0830          2        Anxiété sévère reliée à CD
                                       l’histoire familiale
                              3        Risque de confusion CD
                                       aigue reliée à
                                       l’alcoolisme
                                                               Suivi clinique
                                                                                   Cessée/ réalisée
  Date     Heure            No.         Directive infirmière        initiales
                                                                                date   heure   initiales

  090602 0830           2         Enseigner des exercices de
                                  relaxations : Respiration
                                  profonde , lecture, musique
                        2         Aviser si client présente 1 de
                                  ces signes de la diaphorèse, de
                                  la dyspnée, se plaint de
                                  palpitations ou de douleur
                                  thoracique (plan de travail
                                  PAB)
                        3         Aviser si client présente :
                                  confusion mentale, ,
                                  hallucinations insomnie ou
                                  somnolence diurne,
                                  tremblements, troubles de la
                                  mémoire, (plan de travail
                                  PAB.)
  Signature de l’infirmière            initiale Département Signature de         initiale Département
                                       s                         l’infirmière    s
  Chantale Deschenes                   CD      Chirurgie
L’étudiante identifie les données qui
peuvent la mener à des constats.
 Une masse de 4 cm.
 Il détourne les yeux du regard, il est agité et semble
  crispé. Il dit qu’il se sent fatigué et qu’il a peur que cela
  finisse comme son père.
 Il dit avoir de la difficulté à se détendre.
 Son père est décédé du cancer du côlon il y a dix ans.
 Il dit prendre environ 18 à 20 bières par jour.
En parcourant la table des diagnostics infirmiers
dans le volume de la NANDA international

 Elle identifiera 4 hypothèses de constats nécessitant un
                suivi de la part de l’infirmière.

 Angoisse face à la mort
 Anxiété
 Détresse morale
 Peur
  Pour chaque possibilité, elle vérifie à l’aide du même
        volume, si les données qu’elle a recueillies
   correspondent aux caractéristiques énumérées pour
    chaque diagnostic. Les diagnostics sont classés par
                   ordre alphabétique.
 Angoisse face à la mort : Verbalisation de la peur.
 Anxiété : agitation, fatigue, peur, crispation, contact visuel
  difficile, nervosité.
 Détresse morale : en lisant la définition, elle peut tout de
  suite éliminer cette hypothèse.
 Peur : agitation, nervosité; encore là, elle peut prendre la
  décision de laisser tomber cette hypothèse car les données
  ne correspondent pas vraiment aux caractéristiques
  mentionnées.
 L’anxiété est finalement ce qui correspond le mieux à
  l’état du client et le constat est confirmé par la
  concordance de 6 caractéristiques présentes chez le
  client.
 Elle ne trouvera pas le délirium trémens dans le
  volume de la NANDA-I. Elle devra se référer à un
  volume de médecine et chirurgie.

                 1
 Dans le volume de Brunner (p. 537) elle trouvera dans
 l’index alcoolisme, tous les signes de délirium trémens.
                Classification
 Par la suite, elle consulte le volume «Classification
  des interventions de soins infirmiers».
 Dans ce volume, les interventions sont classées par
  ordre alphabétique, elle trouvera la conduite à
  tenir en cas de délirium .

Voici un exemple :
Plan thérapeutique infirmier                     Constats de l’évaluation
                                                                                                                novice
                                                                    Résolu / satisfait                Professionne
     Date        NO Problème ou besoin prioritaire          initial                                   l/ services
            Heur                                            es      dat heure initiales               concernés
            e                                                       e
     090601 1400 1  Cancer côlon                            SG

     090602 0830 2       Anxiété                                   SG

                    3    Alcoolisme (risque de délirium            SG
                         trémens)
                                                            Suivi clinique
                                                                                           Cessée/ réalisée
     Date   Heur No.             Directive infirmière                   initial     date        heure     initiales
            e                                                           es
     090602 0830 2   Évaluer le degré d’anxiété                         SG


                    2    Enseigner des exercices de relaxation :        SG
                         Respiration profonde, lecture, musique
                         Massage
                    2    Aviser si client présente 1 de ces signes de   SG
                         la diaphorèse, de la dyspnée, se plaint de
                         palpitations ou de douleur thoracique (plan
                         de travail PAB)
                    2    Encourager le patient à exprimer clairement SG
                         ses craintes
                    3    Aviser si client présente : confusion          SG
                         mentale, , hallucinations insomnie ou
                         somnolence diurne, tremblements, troubles
                         de la mémoire, (plan de travail PAB)

     Signature de   initiales         Département     Signature de      initiales              Département
     l’infirmière                                     l’infirmière
     Sally Girard   SG                Chirurgie
Puis lorsque le PTI est terminé, elle consulte le volume «Classification des
résultats».
C’est à l’aide de ce volume qu’elle peut rédiger ses notes d’évolution.
Selon Françine Fiset dans Les classifications du savoir
infirmier : de la théorie à la pratique, est-ce possible?
http://www.aqcsi.org/pages/communiques.html

 « Les classifications infirmières constituent à ce jour les
  meilleurs instruments de transfert du savoir infirmier dans
  les banques de données informatisées. »
 « D’une façon globale nous pouvons répondre que
  l’utilisation des classifications dans les banques de données
  informatisées suscitera, nous l’espérons, une plus grande
  cohérence du réseau de soin et sans doute une meilleure
  compréhension du travail de l’infirmière de la part des
  autres professionnels, ce qui devrait bénéficier au patient. »
« Le travail des infirmières et des infirmiers sera
  davantage visible dans le système de santé. Il sera
  plus facile de faire valoir notre expertise.
 Les jeunes infirmières ont besoin de sentir que nous
 voulons entrer dans le XXIe siècle avec des moyens
 adéquats pour leur permettre de relever les défis qui
 les attendent. »
Selon Luc Mathieu,            dans : Gestion des connaissances cliniques :
développement, implantation et évaluation d’un système d’information en soins
infirmiers de longue durée.


 « D'autre part, des auteurs résument bien les raisons
  qui justifient la normalisation des données infirmières
  et l'utilisation des classifications infirmières dans la
  pratique :
 Description non ambiguë des soins infirmiers aux fins
  d'évaluation, d'amélioration de la qualité et
  d'élaboration de politiques de santé;
 Meilleure communication entre les infirmières et les
  autres professionnels, basée sur des significations et
  une compréhension communes;
 Génération de nouvelles connaissances grâce à la
  recherche infirmière;
 Formation des infirmières facilitée;
 Développement de systèmes d'information (Goossen,
  Epping et Abraham, 1996). »
 « Cependant, on est loin d'avoir saisi toutes ces
  occasions. Le débat sur une large utilisation des
  classifications dans la profession reste à faire au
  Québec. Tant que nous n'aurons pas statué
  collectivement sur cette question, l'utilisation des
  classifications dans la profession demeurera marginale
  ainsi que tout le potentiel qu'elles offrent. »
   Réflexions personnelles
 Le langage naturel est rapide, expéditif et peut
 être efficace, pourvu que nous soyons du
 même coin de pays ou encore de la même
 région ou parfois de la même unité de soins.
 Le diagnostic médical étant la norme
 minimale à inscrire au PTI, le
 diagnostic infirmier peut-il guider
 pour atteindre le maximum…?

								
To top