Le programme de formation du 2 e cycle du secondaire by VK8h6J

VIEWS: 0 PAGES: 67

									Le programme de formation
 du 2e cycle du secondaire
        Printemps 2007



               Isabelle Gendron & Sylvain Richer
               Conseillers pédagogiques
      Intentions de la rencontre
 Comprendre le nouveau contexte éducatif
  caractérisé par l’approche par compétences
 S’informer sur le nouveau programme de
  mathématique
 S’approprier le contexte pédagogique
  permettant de développer des compétences
  en mathématique
Ma compréhension actuelle
du programme de formation
        du 2e cycle
             Activité 1

     Cahier du participant p. 3
    Un nouveau contexte:
l’approche par compétences
     Pourquoi une réforme?
      Une historique de la réforme
   Années 1960 – Démocratisation de l’éducation
    – Facilite l’accès au plus grand nombre (péril jaune)
   1986 – Les états généraux sur la qualité de
    l’éducation
    – Malgré l’accessibilité pour tous et la standardisation des
      objectifs d’enseignement, tous les élèves n’apprennent
      pas de la même façon et au même rythme, et tous ne
      réussissent pas selon les normes visées.
   1992 – Chacun ses devoirs. Plan d’action sur la
    réussite éducative
    – Étude intéressante sur les effets du redoublement
      Une historique de la réforme
   1994 – Le rapport Corbo
    – Réflexions sur les finalités et les rôles de l’école, les grands
      domaines d’apprentissage incluant les savoirs essentiels et
      les profils de formation à la fin du primaire et du
      secondaire
   1995-1996 – Les états généraux sur l’éducation
    – Dans le rapport final, 10 chantiers prioritaires sont
      identifiés dont la rénovation des curriculums
    – Trois finalités sont identifiées: Instruire, socialiser et
      qualifier
    – Plus de 6000 participants
    – La réforme de l’éducation est engagée!
    – Passage du behaviorisme guidant les programmes par
      objectifs au cognitivisme, constructivisme et
      socioconstructivisme
      Une historique de la réforme
   1997 – Le rapport Inchauspé
    Précise des actions:
          Mettre l’accent sur la mission d’instruire
          Rehausser les exigences
          Relever le contenu culturel
          Établir les bases de la formation continue
          Adapter le curriculum aux changements sociaux
          Assurer la maîtrise de compétences générales

    Pour ce faire, les principales fonctions de l’évaluation sont les
      suivantes:
        Soutenir la progression de l’apprentissage chez l’élève
        Établir le bilan des apprentissages réussis et le degré de leur
         maîtrise
        Assurer la régulation du système éducatif
      Une historique de la réforme
   1998 – L’école, tout un programme. Énoncé de
    politique éducative
    – Révision des contenus de formation pour tenir
      compte du contexte culturel propre au Québec. Ils
      doivent:
        Favoriser une société où les savoirs occupent et
         occuperont une place centrale;
        Préparer les élèves à l’exercice d’une citoyenneté
         responsable;
        Sensibiliser les élèves aux défis mondiaux.
   1999 – Élaboration du nouveau programme
    d’études du préscolaire et du primaire
      Une historique de la réforme
   2001 – Lancement du Programme de
    formation de l’école québécoise, éducation
    préscolaire et enseignement primaire
    – Version remaniée du programme introduit en
      septembre 2000 au 1er cycle du primaire
   2002
    – Parution du cadre de référence, L’évaluation des
      apprentissages au préscolaire et au primaire
    – Parution de la version provisoire du Programme
      de formation du 1er cycle du secondaire
       Une historique de la réforme
   2003 – lancement de la nouvelle politique d’évaluation des
    apprentissages
    – Concerne autant les élèves du primaire et du secondaire que les jeunes
      et les adultes de la formation professionnelle

   2004 – parution de la version officielle du programme de
    formation de l’école québécoise, enseignement secondaire,
    1er cycle
   2005
    – Le MEQ devient le MELS.
    – Le terme « renouveau pédagogique » remplace celui de « réforme »,
      car les principaux éléments sont déjà en application depuis 1999 ou
      sont en appropriation.
      Une historique de la réforme
   2006
    – Mise en place de la Table de pilotage du renouveau
      pédagogique au primaire et au secondaire
    – Parution du cadre de référence en évaluation des
      apprentissages au secondaire (version préliminaire)
    – Parution des échelles de niveaux de compétences du 1er
      cycle du secondaire (pour le bilan de la fin du cycle)
    – Parution de la version approuvée du Programme de
      formation de l’école québécoise, enseignement secondaire,
      2e cycle
    Un nouveau contexte:
l’approche par compétences
     Les enjeux de la réforme
       Les enjeux de la réforme
 Une plus grande diversification des voies de
  formation
 Changement de but: de la démocratisation de
  l’éducation à la démocratisation de la réussite
 Les trois missions de l’école: Instruire,
  socialiser et qualifier
          Les enjeux de la réforme
   1re mission de l’école - Instruire:
    – Former l’esprit des élèves;
    – Aider le développement de stratégies d’apprentissage;
    – Donner le goût d’apprendre.

« L’accroissement exponentiel des connaissances, leur
   renouvellement rapide, l’exigence de connaissances
   de plus en plus élevées et de plus en plus abstraites
   pour bien s’intégrer dans une société où le savoir
   occupe une place centrale militent en faveur d’un
   renforcement des compétences de type cognitif »
   (Rapport final des États généraux, 1996 : 5)
           Les enjeux de la réforme
   2e mission de l’école - Socialiser:
       Veiller à l’insertion harmonieuse des jeunes dans la société
       en les préparant à devenir des adultes responsables et en
       leur permettant de s’approprier les règles et les valeurs qui
       la fondent.

« L’école est aussi le creuset d’une société
   démocratique par sa fonction d’égalisation des
   chances et sa contribution à la cohésion sociale. Elle
   ne doit pas négliger ce volet de sa mission, sous
   peine d’être elle-même un agent de fracture
   sociale.» (Rapport final des États généraux, 1996 : 5)
        Les enjeux de la réforme
 3e mission de l’école - Qualifier:
  – Réunir toutes les conditions essentielles à la
    réussite scolaire de tous les élèves et faciliter leur
    intégration sociale et professionnelle par la suite;
  – Offrir un environnement éducatif adapté à leurs
    intérêts, à leurs aptitudes et à leurs besoins en
    différenciant la pédagogie et en offrant une plus
    grande diversification des parcours scolaires.
          Les enjeux de la réforme
   3e mission de l’école - Qualifier:

    « La préparation des jeunes du Québec au monde exigeant
       du XXIe siècle requiert une école davantage centrée sur les
       apprentissages fondamentaux et sur le développement
       intellectuel des élèves, une école stimulante qui inculque
       le goût d’apprendre, une école qui initie et introduit au
       monde de la culture, une école qui prépare aux rôles
       sociaux de la vie adulte, une école qui rend capable de
       juger et d’agir de façon responsable, une école qui élève et
       qui fait réussir. *…+ Si l’école québécoise ne s’oblige pas à
       réaliser au primaire et au secondaire des profils de
       formation exigeants, la société québécoise succombera
       devant les défis du monde très exigeant du XXIe siècle. »
       (Rapport Corbo, MÉQ, 1994b : 39)
    Un nouveau contexte:
l’approche par compétences
    Pourquoi une approche par
         compétences?
          Pourquoi une approche par
               compétences?
   Autres états du Monde:
    – Système scolaire américain (fin années 1960)
    – Australie, Royaume-Uni, France, Suisse, Belgique (années
      1990)
    – Tunisie, Maroc, Espagne, Italie, Allemagne (2000 à
      maintenant)
    – Ontario
   Raisons du changement de cap:
    – Regard critique sur les résultats de la scolarisation;
    – Les dérives des programmes par objectifs;
    – L’influence de la formation professionnelle sur la formation
      générale.
          Pourquoi une approche par
               compétences?
L’approche par compétences:
   évite la parcellisation des tâches et la perte de sens
    aux yeux des élèves;
   incite à l’apprentissage en situation active;
   redonne de la finalité et du sens aux savoirs scolaires;
   contribue à faire de l’apprentissage une
    transformation en profondeur de l’élève;
   peut contribuer à réduire la sélectivité scolaire et la
    culture de l’échec.
   Qu’est-ce qu’une compétence?
Une compétence est un savoir-agir fondé sur la mobilisation
   et l’utilisation efficaces d’un ensemble de ressources

                            Métacognition

   Savoir et
                                                      Savoir-être
  savoir-faire


                 Pouvoir   Compétence       Vouloir



       Cognition              Transfert          Motivation



                             Savoir-agir
L’élève compétent en
    mathématique
          Activité 2

  Cahier du participant p.12
Le nouveau programme de
        formation
     Mathématique 2e cycle
Structure du programme de formation
   La mathématique au secondaire
   Parcours de formation générale et générale appliquée
    Premier cycle                    Deuxième cycle

                                         Culture, société et technique

                                           Deuxième              Troisième
                                            année                  année

                                            100 h                 100 h

                                           Technico-sciences
Première      Deuxième    Première         Deuxième              Troisième
 année         année       année            année                  année

 150 h          150 h      150 h            150 h                 150 h

                                           Sciences naturelles

                                           Deuxième              Troisième
                                            année                  année
                                            150 h                 150 h



2005           2006        2007             2008                  2009
       Les séquences au 2e cycle du
               secondaire
Cheminements diversifiés pour répondre aux intérêts,
aux aptitudes et aux besoins de formation des élèves:

 Séquence   Culture, société et technique

 Séquence   Technico-sciences


 Séquence Sciences naturelles
     La séquence Culture, société et technique …

     Prépare plus
  particulièrement à                                     Ancrée
                              Contribue à la
poursuivre des études                             culturellement, elle
                             formation d’un
 dans le domaine des                                est susceptible
                           citoyen autonome,
      arts, de la                                 d’éveiller un intérêt
                            actif et raisonné
communication et des                                pour les causes
sciences humaines ou                              sociales et l’esprit
       sociales                                       d’entreprise


   Vise à enrichir et à
     approfondir la                                   Aide l’élève à
 formation de base en                               développer des
   mathématique en         Met l'accent sur des   aptitudes aussi bien
traitant l’ensemble des   situations auxquelles     pour traiter des
         champs             l’élève devra faire    données que pour
 mathématiques, et ce,       face dans sa vie        optimiser des
  à chaque année du            personnelle et           situations
           cycle              professionnelle
               La séquence Technico-sciences…

       Prépare plus
    particulièrement à
 poursuivre des études       Permet l’exploration
   dans des domaines          de situations qui
    techniques liés à                                    Favorise l’exploration
                             combinent le travail
      l’alimentation,                                       de différentes
                             manuel et intellectuel
   l’administration, la                                  sphères de formation
biologie, la physique, les
arts et la communication
         graphique

       Échelonne
 l’apprentissage des             Met l'accent sur la
        champs                réalisation d’études de       Met en relief les
  mathématiques de           cas, le repérage d’erreur      concepts et les
   l’algèbre et de la         et d’anomalies, l’apport   processus associés à
  géométrie sur deux              de correctifs ou
                                                         des instruments liés à
                                    l’émission de
    ans et ceux des          recommandations, et ce,     certaines techniques
 probabilités et de la          dans des contextes
 statistique sur un an                  variés
             La séquence Sciences naturelles …

                                   Permet de                 Mobilise des
    Prépare plus            comprendre l’origine             procédés de
  particulièrement à        et le fonctionnement              recherche,
poursuivre des études            de certaines              l’élaboration et
    scientifiques                phénomènes           l’analyse de modèles
                                                         issus de diverses
                                                             expériences

 Vise principalement le
  développement des                                   Favorise l’élaboration
    concepts et des                                      de preuves ou de
 processus inhérents à                                 démonstrations dans
      l’algèbre et la        Met l'accent sur des          lesquelles des
     géométrie, et la                                     relations ou des
                            activités ayant un lien
statistique est exploitée                             propriétés algébriques
                             avec le domaine des
  en rapport avec les                                  et géométriques sont
                                   sciences                 mises à profit
         fonctions
     Situation antérieure
Les objectifs des programmes 068
          Situation actuelle
    Les compétences mathématiques


 Résoudre une situation-problème
 Déployer un raisonnement
  mathématique
 Communiquer à l’aide du langage
  mathématique
Résoudre une situation-problème:
                  composantes
     Décoder les
                                     Représenter la
   éléments qui se
                                  situation-problème
     prêtent à un
                                     par un modèle
      traitement
                                     mathématique
    mathématique

                     Résoudre
                        une
                     situation-
                     problème
    Échanger                          Élaborer une
 l’information
                                        solution
  relative à la
    solution
                                      mathématique

                     Valider la
                     solution
        Déployer un raisonnement
             mathématique
                          Conjecture
Raisonnement                                       Raisonnement par
 par analogie                                      disjonction des cas

                    Preuve          Preuve
                 pragmatique     intellectuelle
                                                  Raisonnement
      Raisonnement
         déductif         Validation                 inductif


                Preuve
                                      Preuve
                directe
                                     indirecte           Eurêka!
Raisonnement à l’aide
 d’un contre-exemple
                                                          Raisonnement
                                                          par l’absurde
                          Conclusion
    Explication, preuve et démonstration
               selon Balacheff




Source : Arsac,Gilbert et autres. Initiation au raisonnement déductif au collège. Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1992 .
    Fonctions de la preuve ou de la
            démonstration
  « Est-ce vrai? » ou « Pourquoi est-ce vrai? »
                              Montrer la probabilité, la plausibilité
      Vérification             ou la certitude de la valeur de vérité
                               d’une conjecture
                              Rendre intelligible le caractère de
      Explication              vérité, acquis pour le locuteur, d’une
                               conjecture ou d’un résultat
                              Permettre de construire de
Découverte ou invention        nouveaux objets mathématiques et
                               de découvrir de nouvelles
                               démarches ou stratégies
                              Conceptualiser des objets
    Communication              mathématiques et transmettre des
                               savoirs mathématiques
                              Convaincre les membres d’une
                               communauté (ex. enseignant et
Persuasion ou conviction       groupe-classe) par le truchement
                               d’une argumentation appropriée de
                               la probabilité, de la plausibilité ou de
                               la certitude de la valeur de vérité
                               d’une conjecture
Déployer un raisonnement mathématique:
                composantes
                                   Construire et
                                   exploiter des
      Émettre des
                               réseaux de concepts
      conjectures
                                 et de processus
                                    mathématiques

                      Déployer un
                     raisonnement
                     mathématique




                     Réaliser des
                    preuves ou des
                    démonstrations
Communiquer à l’aide du langage mathématique
    Lire
  Écouter                    Objet             Informer
Interpréter                                     Décrire
                           Intention
Reformuler                                      Définir
                      Interlocuteur ciblé


        Formuler
         Rédiger                                 Consulter
        Présenter
         Réguler
                    Communication                Échanger
                                                  Discuter
                                            Exprimer son opinion


   Résumer           Orale ou écrite
  Schématiser                                             Commenter
    Illustrer                                              Expliquer
                                                          Argumenter
 Communiquer à l’aide du langage mathématique
           Coordination des éléments du langage mathématique
Algèbre                                                                                     Probabilités et
                                                                                              statistique

Registres :                                                                        Registres :
verbal                                                                            verbal
Symbolique: numérique                                                             Symbolique: numérique
                                                   Mots                             et algébrique
 et algébrique (équations,
 inéquations, relations)                                                           tabulaire : grilles, tableaux
graphique                                                          Symboles     de dénombrement, tableaux
tabulaire : tables de         Tables                             Expressions    de distribution à un ou deux
 valeurs affichant une                                            numériques     caractères
                             de valeurs
 correspondance entre deux                                       et algébriques diagrammes : en arbre, à
 quantités                                                                          tige et à feuille, de Venn, à
                                                                                    ligne brisée, à bandes, de
                                               Dessins/schémas                      quartiles, histogramme, etc.
                                                    Figures
                                        Graphiques ou diagrammes
                                                   Graphes
                              Registres :
                              • verbal
                              • symbolique: numérique et algébrique
                              • figural : figures géométriques O, 1, 2 ou 3D
                                              Géométrie
Communiquer à l’aide du langage
  mathématique: composantes
                    Interpréter
                  des messages à
                     caractère
                   mathématique




                  Communiquer
                   à l’aide du
                    langage
    Réguler une   mathématique      Produire et
  communication                     transmettre
         à                         des messages
     caractère                      à caractère
   mathématique                    mathématique
    Des situations pour chaque compétence et pour
                 différentes intentions
                                                                Reconnaissance de
    Aide à l’apprentissage                                        compétences
   Situation             Situation      Situation-                  Situation
d’apprentissage        d’évaluation
                                        problème                  d’évaluation



                                                                           On exerce la
  On développe la
                                                                         compétence avec
 compétence avec
                                                                          des concepts et
  des concepts et                         Situations
                                                                            processus
  des processus                       d’apprentissage                       déjà appris
 que l’on construit
   ou déjà appris
                                       et d’évaluation


                       Situation de                        Situation
                      communication                      d’application
  Comparaison de l’articulation des contenus
entre les 068 et le programme de formation du
                     2e cycle

                     Séquence Culture,      Séquence Sciences
                    société et technique        naturelles




                                     Séquence
                                 Technico-sciences
   Le contenus de
formation a été choisi
                                Visées de l’activité
  en fonction des …
                                  Mathématique
                                   Interprétation du réel
          Domaines généraux          Généralisation
             de formation             Anticipation
       Santé et bien-être          Prise de décisions
       Orientation et                                              Esprit de
                                                                    chacune
        entrepreneuriat                                          des séquences
       Environnement et
        consommation                   Choix des             Culture, société et technique
                                                                  Technico-sciences
       Médias                        Contenus de                Sciences naturelles
       Vivre-ensemble
        et citoyenneté
                                       formation

                  Compétences                              Champs
                  disciplinaires                        Mathématiques
            Résoudre une situation-
           problème                                  Arithmétique et algèbre
            Déployer un raisonnement               Probabilités et statistique
           mathématique                                    Géométrie
            Communiquer à l’aide du                        Graphe
           langage mathématique
                 et transversales
      Liens intradisciplinaires

                               Arithmétique et algèbre

                         Sens du nombre réel, des expressions
                        algébriques et des liens de dépendance


                                                          Mesures de longueurs,
              Dénombrement                                 d’aires et de volumes
               Corrélation et                                 Transformations
                régression                                     géométriques
                 Mesures      Registres de représentation Trigonométrie
                statistiques  Situations de proportionnalité     Géométrie
                                   Relation et fonction          analytique
                                        Système
   Probabilités et                     Optimisation
                                                                            Géométrie
     statistique
                                                                     Figures géométriques et
 Sens des expériences                Probabilités                          sens spatial
aléatoires et des relevés         dans des contextes
      statistiques                    de mesure
Le contexte pédagogique
     Les impacts du renouveau
 pédagogique sur l’enseignement de
          la mathématique
Cycle d’enseignement traditionnel




            (EX) 5
        Comment varier nos pratiques
             pédagogiques
   Utiliser tantôt l’une des compétences, tantôt l’autre comme
    porte d’entrée pour la construction ou l’Intégration de
    nouveaux concepts et processus
   Enseigner le contenu de formation pendant la situation
    d’apprentissage, après que les élèves aient tenté d’effectuer la
    tâche à l’aide de leurs connaissances antérieures et éprouvent le
    besoin d’en savoir davantage pour parvenir à leurs fins
   Rendre l’exposé magistral interactif et le faire animer parfois par
    les élèves
   Offrir un choix d’activités différentes (différenciation)
   Faire travailler les élèves parfois en coopération, parfois seul
   Varier le type de ressources à consulter ou utiliser:
    documentation, logiciels, experts, instruments, objets
   Autres
      Les situations d’apprentissage et
                 d’évaluation
 Le Programme de formation conduit à la mise en place de
situations significatives. De façon générale, une situation est
significative dans la mesure où elle :
     – rejoint les orientations du Programme de formation;
     – touche les centres d’intérêt des élèves et pose des défis à leur portée;
     – permet de mettre en évidence l’utilité des savoirs.

 Une situation est composée des éléments suivants :
    – un contexte associé à une problématique;
    – une tâche ou un ensemble de tâches complexes et d’activités
       d’apprentissage liées aux connaissances.
 Les situations d’apprentissage et
            d’évaluation
                            Elles visent la mobilisation des
                            ressources;
                            Elles permettent de solliciter
   Tâches complexes         l’ensemble de la compétence
                            (composantes et critères);
                            Elles permettent d’acquérir de
                            nouvelles connaissances.
                            Elles visent l’acquisitionet la
                            structuration de connaissances
                            nécessaires à la réalisation des tâches
                            complexes;
Activités d’apprentissage   Elles contribuent à enrichir le
liées aux connaissances     répertoire de connaissances de l’élève
                            (connaissances déclaratives,
                            procédurales, conditionnelles);
                            Elles permettent de solliciter des
                            aspects ciblés de la compétence.
Quel genre de situation permet à
l’élève de mettre en oeuvre une
  compétence mathématique?
            Activité 3
                         Celle-ci?
Sur un parchemin, avec la
carte de l’île Hammer, on a
trouvé ce texte :
« Le trésor est enterré à la
même distance de l’arbre A et
de la tour T. Il est à 350 m de
l’arbre et à moins de 400 m du
puits P. »
Situe ce trésor de manière
précise.
                                Celle-là?
Sur un parchemin, avec la carte de l’île Hammer, on a trouvé ce
texte :
« Le trésor est enterré à la même distance de l’arbre A et de la
tour T. Il est à 350 m de l’arbre et à moins de 400 m du puits P. »
a) Trace le segment reliant A et T.
b) Comment se nomme la droite dont
les points sont situés à égale distance
des extrémités du segment AT?
c) Trace cette droite.
d) À l’aide de l’échelle donnée, situe l’emplacement du trésor sur cette droite.
e) Cet emplacement est-il à 350 m du point A et à moins de 400 m du point P?
f) Y a-t-il un autre emplacement possible pour le trésor?
        Développement des compétences
         mathématiques au secondaire
Situation du 1er cycle mobilisant des concepts et des processus
statistiques et algébriques
Deux études ont été menées pour tenter d’établir le revenu annuel moyen
d’un adulte dans un secteur de ta région.

      – Dominic a interrogé 39 personnes et a établi un revenu annuel moyen de
        28 000 $.
      – Maryse a interrogé 19 personnes et a établi que le revenu annuel moyen
        était de 26 500 $.

Dominic prétend que l’on devrait présenter les résultats de son étude car
son échantillon comporte un plus grand nombre de données.

Maryse n’est pas d’accord, elle affirme que si chacun recueille une même
donnée supplémentaire, il leur serait possible d’obtenir un revenu annuel
moyen identique. Est-il possible que les deux aient raison?
             Développement des compétences
              mathématiques au secondaire
  Situation du 1er cycle mobilisant des concepts et des processus
  probabilistes et statistiques
  Chacun sait que 6 + 6 = 12, mais faut-il en conclure qu’un dé à 12 faces
  est « équivalent » à deux dés à 6 faces lorsqu’on les jette un certain
  nombre de fois?

           – Pour chacune des situations, effectue 50 lancers.
           – Représente sous forme de tableau et graphiquement les données
             recueillies.
  Quel dé ou quels dés (le dé à 12 faces ou les deux dés à 6 faces)
  donnent le score moyen le plus élevé?

   En quoi les représentations graphiques des deux expériences sont-
  elles identiques ou différentes?

  Réponds à la question du départ, donne les raisons qui te conduisent à
  cette réponse et formule une conclusion.

Inspirée du Programme d’études de l’Alberta, 1996, p. 242
       Développement des compétences
        mathématiques au secondaire
Situation du 1er cycle mobilisant des concepts et processus
géométriques, algébriques et du sens spatial

 Détermine l’aire totale (y compris les bases)
de chacune des 3 tours ici-bas.



 Décris  de 2 façons différentes la manière dont
l’aire totale se modifie lorsque la hauteur d’une
tour constituée de cubes augmente.
        Développement des compétences
         mathématiques au secondaire
Situation-problème de 1re année du 2e cycle mobilisant des
concepts et processus arithmétiques et algébriques

Dans le cadre d’un projet axé sur une campagne de financement visant à
ramasser plusieurs milliers de dollars pour la cause du cancer, des élèves des
écoles secondaires du Québec ainsi que leurs parents participent à un
marchethon de 10 kilomètres en montagne.
Plusieurs propositions sur la manière d’engager financièrement les
participants ont été suggérées afin de recruter le plus grand nombre d’entre
eux. Après avoir pris connaissance de l’ensemble de ces propositions, le
comité organisateur de ton école désire porter une attention particulière à
trois d’entre elles.

      – Dans la proposition D, une contribution du participant de 1,50 $ par
        kilomètre parcouru au cours du marchethon est suggérée en guise
        d’engagement raisonnable respectant les différents budgets
        familiaux.
        Développement des compétences
         mathématiques au secondaire
Suite…
       – Dans la proposition E, la contribution du participant est fixée à
         2,50$ pour chaque kilomètre parcouru car l’objectif est de recueillir
         le plus d’argent possible.

       – Dans la proposition S, pour garantir un revenu substantiel, un
         montant forfaitaire de 4,00$ est demandé à tous les participants au
         moment de l’inscription et une contribution de 0,75 $ pour chaque
         kilomètre parcouru est exigée par la suite.

Pour les aider à prendre une décision éclairée sur l’engagement financier à
proposer aux participants, les membres du comité organisateur vous
demandent d’analyser chacune d’elles de manière à en dégager la
pertinence, les exigences et les conséquences. Ils vous demandent également
de choisir, parmi ces trois options, celle qui vous paraît la plus avantageuse et
de justifier ce choix. De plus, si une meilleure proposition émerge de l’analyse
effectuée, le comité est ouvert à l’idée que vous la présentiez.
            Mot de la fin


L’éducation ne consiste pas à gaver
mais à donner faim.
                   Michel Tardy
Le programme de formation
 du 2e cycle du secondaire
        Printemps 2007



               Isabelle Gendron & Sylvain Richer
               Conseillers pédagogiques
              Le choix d’une séquence
   Le rôle de l’élève
    – Prendre conscience de ses préférences, intérêts et aptitudes
    – S’informer du marché du travail et des différentes séquences
    – Choisir une séquence
   Le rôle de l’enseignant
    – Donner des informations, des exemples et des pistes de réflexion
      susceptibles d’aider l’élève à faire son choix
   Les ressources pour l’élève et l’enseignant
    – Une connaissance des profils des séquences :
         Leur portée post-secondaire
         Les contextes et les types d’activités ou de productions privilégiées
         Le contenu de formation exploité
    – Le conseiller en orientation
    – Le cours projet personnel d’orientation
            Les visées des séquences
Comprendre les visées des séquences pour:
 Amener l’élève à développer les aptitudes et respecter les
  exigences de la séquence qu’il a choisi
 Donner des informations, des exemples et des pistes de
  réflexion susceptibles d’aider l’élève à comprendre la place et
  le rôle de ses apprentissages mathématiques dans la société
 Aider l’élève à prendre conscience de ses préférences,
  intérêts et aptitudes afin de faire un choix post-secondaire
 Choisir et planifier des situations d’apprentissage permettant
  l’atteinte des visées de la séquence.
 Se prononcer adéquatement sur des éventuels passages
  entre les séquences, s’il y a lieu.
  Les passages entre les séquences sont limités à des cas particuliers. Le
  contenu de formation est organisé de manière à permettre ces passages
  entre la 2e et la 3e année du cycle.
Les différents types d’activités
       de fin du 2e cycle
              Activité 4

      Cahier du participant p.26
Activités de synthèse, d’exploration ou
 d’approfondissement à la fin de la 3e
           année du 2e cycle
 Vise à faire la synthèse des apprentissages, à faire
  réfléchir l’élève sur la place de la mathématique dans
  le monde qui nous entoure et à donner du sens aux
  apprentissages
 De 10 à 15 heures de classe sont prévues selon la
  séquence choisie
 Peut faire partie du projet intégrateur du parcours
  de formation choisi
 Vise une ou plusieurs compétences mathématiques
  selon la séquence
    Analyse de situations
     d’apprentissage et
d’évaluation mathématiques
             Activité 5

     Cahier du participant p.29
Annexe
          Les théories pédagogiques* sur lesquelles
               s’appuie le nouveau curriculum
      Cognitivisme
           L’objet du cognitivisme est de s’intéresser à la façon dont
           s’opère la construction des savoir chez l’élève et à ce que
           l’enseignant doit mettre en place pour le favoriser.
      Constructivisme
           Chaque élève construit sa compréhension de la réalité à
           partir de ses propres perceptions. La connaissance ne se
           transmet pas à quelqu’un d’autre ; elle se construit
           activement par chacun et en chacun.
      Socioconstructivisme
           C’est dans la confrontation de ses perceptions avec celles
           des autres que l’élève est amené à questionner de
           nouveau sa propre compréhension.

* Information tirée de Reférentiel pédagogique, Dion, Durand et Grenier (2006), CSDA
                                  Ressources
                      INTERNES                                      EXTERNES
   Savoirs            Savoir-faire      Savoir-être        Environnement     Environnement
    Connaissances     Habiletés        Attitudes        scolaire          social et culturel
   déclaratives        Connaissances    Opinions          Lexique          Maison de la
    Information      procédurales       Valeurs
                                                           mathématique      culture
   déjà mémorisée      Stratégies       Perceptions
                                                            TIC              Bibliothèque
                      Procédures                          Atlas            Famille
                                         Intuitions
   Représentations                                          Dictionnaires    Internet
   du réel                                                  Cartes           Télévision et
                                                           géographiques     média
                                                            Livres
                                                            Documentaires
                                                            Internet
                                                            Échange avec
                                                           l’enseignant ou
                                                           d’autres
                                                            Autres élèves



Les ressources (Dion, Durand et Grenier, 2006 ; Laurier et al., 2005 ; Scallon 2004)

								
To top