Protocole radiologique - Cholangiographie by 3n5ulPE

VIEWS: 56 PAGES: 6

									                                                                         PM-GN-006 - Version 2 - page 1/6


                            Protocole radiologique – Scanner thoracique
Codification du document : PM-GN-006                       Rédacteur : F. Marin
Date d’application : 25 mars 1999                          Approbateur : A. Ramée
N° de version du document : 2                              Gestionnaire : C. Philippe
Destinataires du document : médecins et manipulateurs.
Modifications depuis la dernière version : changement dans la technique d'acquisition et de
reconstruction.


Exigences à appliquer
(critères de qualité attendus)

- Expliquer le déroulement de l'examen au patient et l'importance du maintien de l'apnée lors
des acquisitions.
- Choisir le mode, les paramètres d'acquisition et de reconstruction en fonction de la structure
étudiée (bronche, alvéole, médiastin, etc.) et de la pathologie suspectée.
- Peser l'indication de l'injection iodée de produit de contraste après avoir éliminé les
contre-indications.
- Effectuer toutes les images en fenêtres parenchymateuse et médiastinale (fenêtre osseuse si
besoin).
- En cas de surveillance d'une pathologie, réutiliser les paramètres d'acquisition et de
reconstruction des examens précédents (reproductibilité de l'examen).


But et objet
(donner les indications, contre-indications, la finalité du protocole)

Les indications sont multiples et variées : dépistage de métastases pulmonaires, suspicion de
cancer bronchique, nodule pulmonaire solitaire, bronchorrhée chronique, dyspnée chronique,
toux chronique inexpliquée, hémoptysie, pathologie interstitielle, emphysème.

L'injection d'iode est indiquée dans :
- le staging des masses pulmonaires et leur évolution.
- suspicion de pathologie tumorale médiastinale.
- la détection d'adénopathie (lymphome, bilan d'extension néoplasique, autres)
- la distinction entre pathologie pleurale et parenchymateuse
- le cancer de l’œsophage
- la pathologie vasculaire pulmonaire.

Elle n'est pas indiquée dans la pathologie alvéolaire, la pathologie interstitielle, le bilan
évolutif d'une tuberculose, les pneumoconioses.


Responsabilité
(niveau de responsabilité du médecin, du manipulateur et des aides dans l'application du protocole....)

Médecins et manipulateurs


Actions et méthodes pour satisfaire aux exigences



                                                     Seule la version INTRANET est valable et maîtrisée
                                                                           PM-GN-006 - Version 2 - page 2/6

(énumérer, pas à pas, ce qu'il est nécessaire de faire. Utiliser des renvois, s'il y a lieu. Conserver un ordre logique.
Mentionner toute exception ou domaine spécifique méritant attention. Envisager l'utilisation de logigrammes.)

- Allonger le patient, bras derrière la tête.
- En cas d'injection d'iode, poser une voie d'abord veineuse au bras gauche (pour différencier
le tronc brachio-céphalique gauche d'une lésion). Rappeler au patient les consignes
respiratoires.
- Hauteur de table :125 cm
- Centrage : symphyse mentonnière
- Mode radio: topogramme de face, sens crânio-caudal. FOV 512
- Acquisitions et reconstructions : choisir entre les acquisitions séquentielles ou spiralées. Ces
coupes devront être effectuées au moins jusqu'aux culs-de-sac costo-diaphragmatiques
postéro-inférieurs et jusqu'aux surrénales en cas de suspicion de pathologie tumorale.

Technique :

1 - Le mode spiralé
      Epaisseur de coupe : 8 mm
      Déplacement de la table : 12 mm
      Incrément de reconstruction : 6 mm
      Mode: No Reconstruction
      Reconstruction du médiastin : Filtre AB 60, Slim 2 (Il 180), Fenêtre 40 ;400
      Reconstruction du parenchyme : Filtre AB 91, Slim, Fenêtre -500 ; -1800
      Review en crânio-caudal

2 - Le mode séquentiel :
      Epaisseur nominale : 1mm
      Déplacement de la table (Feed) : 10 mm
      Filtre de convolution : AB 90 pour le parenchyme
      Fenêtre: - 500 ; -1800

- Injection d'iode : injection de 90 cc à 2,5 ml/s. L'acquisition est débutée 10 s après
l'injection. Les modalités d'injection doivent être adaptées aux antécédents du patient(
insuffisance cardiaque, etc.).
- Filming : Division en 20 pour le médiastin. Division en 12 pour le parenchyme.

Indication, conduite pratique :

- Syndrome bronchique, alvéolaire : coupes séquentielles
- Syndrome interstitiel : coupes séquentielles millimétriques et compléter par des coupes plus
épaisses au cas où les anomalies seraient trop peu nombreuses pour être visualisée sur les
coupes millimétriques
- Opacité tumorale pulmonaire : certains effectuent quelques coupes séquentielles fines sur la
lésion avant injection. Effectuer une spirale de 8/8 avec injection sur l'ensemble du poumon.
Finir par quelques coupes séquentielles millimétriques sur la lésion ( étudier la prise de
contraste, les rapports de la masse avec les structures avoisinantes ( plèvre, médiastin, os),
rechercher une lymphangite carcinomateuse associée).
- Suspicion ou évolution d'un lymphome : spirale 8/8 avec injection, effectuer un zoom sur les
anomalies et prendre des mesures. Un scanner abdominal doit être associé.
- Sarcoïdose : spirale 8/8 puis coupes séquentielles (1mm tous les 10mm)
- Asbestose, silicose : spirale de 8/8 puis séquentielle de 1mm tous les 10mm.


                                                      Seule la version INTRANET est valable et maîtrisée
                                                                         PM-GN-006 - Version 2 - page 3/6

Documentations et renvois
(identifier quels sont les documents de référence, les maquettes de comptes-rendus, les comptes-rendus types
associés)

Questionnaire d'accueil de patients venant pour un examen avec injection d'iode.
Doc liée : Information pour les patients devant avoir un scanner sans injection.
Doc liée : Information pour les patients devant avoir un scanner avec injection.
Doc liée : Compte-rendu type de scanner thoracique normal


Enregistrements
(Identifier quels enregistrements sont générés par l'application du protocole : cotation, données à inscrire
obligatoirement dans le compte rendu.....)




                                                    Seule la version INTRANET est valable et maîtrisée
                                                          PM-GN-006 - Version 2 - page 4/6


     INFORMATION POUR LES PATIENTS DEVANT
        AVOIR UN SCANNER SANS INJECTION



Madame, Monsieur,



Vous êtes convoqué pour la réalisation d’un examen au scanner.

Le scanner est un appareil de radiologie couplé à un ordinateur. Il est en partie composé d’un
lit et d’un anneau dans lequel se déplace le lit. Cet anneau est ouvert et vous n’y êtes pas
enfermé.

L’examen n’est pas douloureux, mais il faudra que vous restiez immobile de 20 à 45 minutes
selon le type d’exploration à effectuer.

Le personnel médical et paramédical du service de scanographie se tient à votre disposition
pour tout renseignement complémentaire.




                                          Seule la version INTRANET est valable et maîtrisée
                                                            PM-GN-006 - Version 2 - page 5/6


      INFORMATION PATIENT DEVANT AVOIR UN
            SCANNER AVEC INJECTION


Madame, Monsieur,



Vous êtes convoqué pour la réalisation d’un examen au scanner.

Le scanner est un appareil de radiologie couplé à un ordinateur. Il est en partie composé d’un
lit et d’un anneau dans lequel se déplace le lit. Cet anneau est ouvert et vous n’y êtes pas
enfermé.

Une injection intraveineuse de produit de contraste est prévue au cours de l’examen ; cette
injection vous donnera une sensation de chaleur momentanée. Si vous avez des antécédents
d’allergie, avertissez-nous dès réception de cette convocation car des précautions particulières
sont indispensables.

L’examen n’est pas douloureux, mais il faudra que vous restiez immobile de 20 à 45 minutes
selon le type d’exploration à effectuer.

Le personnel médical et paramédical du service de scanographie se tient à votre disposition
pour tout renseignement complémentaire.




                                           Seule la version INTRANET est valable et maîtrisée
                                                        PM-GN-006 - Version 2 - page 6/6


     COMPTE RENDU TYPE DE SCANNER THORACIQUE



Motif :

Texte libre.

Technique :

Sans et avec injection intraveineuse.

Problème :

Pas de problème technique particulier.

Observation :

Intégrité tomodensitométrique des deux parenchymes pulmonaires. Pas d'anomalie pleurale.
Absence de formation ganglionnaire médiastinale individualisable.

Conclusion :

Examen dans les limites de la normale.




                                         Seule la version INTRANET est valable et maîtrisée

								
To top