Salut mes amis du 12e

Document Sample
Salut mes amis du 12e Powered By Docstoc
					Salut mes amis du 12e. Le samedi 5 mai 2007, moi et Eliza ont eu l’honneur d’assister à
la cérémonie de retraite de notre fameux lieutenant-général Michel Maisonneuve, le 12e
commandant et officier «Senior Serving» de notre Régiment. La cérémonie a été
organisée par son épouse Barbara qui a eu lieu au Manège militaire John Weir Foote, VC
au centre-ville de Hamilton, en Ontario, près de Dundas, la ville qu’ils ont choisie pour
leur retraite.

La cérémonie et le repas ont été formidables! Il était vraiment évident que Barbara avait
fait carrière dans les FC comme officier logistique car tout était comme il le fallait et ce,
sans aucun problème. J’ai visité le manège avec mon confrère, Andrew Zdunich, le
samedi après-midi pour la livraison des mémentos du Régiment et de l’École et il y avait
une équipe des «Maisonneuve» qui suivait les directives données par Barbara faisant
ainsi le montage du site. Cette équipe semblait être aussi bien organisée qu’une bonne
équipe du PCR faisant un «Step Up» pendant une avance au contact. Malheureusement
pour le Régiment, Barbara n’avait pas été l’un de nos O Appro dans le passé! Moi et
Andrew ont jeté notre cargo et quitté les lieux avant de ralentir un bon plan déjà en
marche.

À 1700 heures, les «mess kit», «les tux» et «les robes formelles» se sont rassemblés au
manège pour le «Meet and Greet» avant le commencement des festivités. Les anciens
Douzièmes comme moi sont arrivés portant, bien sûr, des livres supplémentaires après
toutes ces années, mais pas notre général Maisonneuve. Il était exactement dans la même
forme que lors de ses jours comme chef de troupe! Merci à Dieu que Steph Tremblay et
Stéph LeBlanc étaient présents pour nous couvrir! Et bien, pour les «Mariannes du 12e »,
du journal «Hamilton Spectator», «She looked smashing in a slim, turquoise gown. And
her hair was styled by Albert Snow».

En vedette avec Barbara, étaient les enfants : Matelot Ryan de BFC St-Jean, Sean un
entrepreneur à Ottawa et la belle Afton, la jumelle de sa mère, Doreen. Il y avait aussi les
frères «Maisonneuve» Pierre et Claude et leurs familles ainsi que les amis de la famille
Krasij particulièrement la meilleure amie de Barbara, Donna Burke, qui a donné la
bénédiction pour le repas. L’amiral Sir Mark Stanhope (RN), Deputy Supreme Allied
Commander Transformation (SACT) et chef du général Maisonneuve à Norfolk qui lui a
présenté la médaille «United States Legion of Merit» de la part des États-Unis pour son
service exceptionnel. Le colonel «Spike» Hazleton, notre Directeur, était présent ainsi
que le colonel «Chuck» Oliviero, ancien commandant du 8th CH, et Président de la Classe
de ’76 du RMC.

Étaient aussi présents…certains bandits du 12e pour raconter aux invités l’histoire
«complète» du général Mais! Il y avait notre Colonel Honoraire, le lieutenant-général
Paul Addy (comme un Mark V Centurion bien maintenu!), le général Joc Lacroix (prêt à
intervenir avec ses plans de contingences, au cas où quelque chose ne se déroulait pas
comme il le fallait!), le colonel George Bordet (Mess Kit un peu serré mais il a bien
caché sa douleur!), Andrew Zdunich (maître de cérémonie- suant sous l'œil attentif de
son mentor, le général Maisonneuve), Steph Tremblay (le nouveau commandant du
Régiment) et Stéph LeBlanc (commandant intérimaire du Régiment en attendant l’arrivée
en poste du nouveau commandant) (tous les deux jeunes et en pleine forme, je peux
ajouter!), le capitaine Chris Chance (Retraité) (l’autorité depuis les années ‘70 sur les
lieux de tous les officiers 12e autour le monde), les majors John Carter et Claude
Machabee (nos fameux « CFRs »; un peu plus lents aujourd’hui mais toujours les
camarades (Can Do) sur qui le Régiment a compté dans le passé) et moi-même, l’un des
Terre-Neuviens du 12e et ancien 9B de l’invité d’honneur. Finalement, un vieil ami du
générale «Mais», le brigadier- générale Dominique Trinquand de l’Armée française qui a
servi avec lui comme jeune capitaine au 12e Chasseurs et le colonel Hector Tropete de
l’Armée des États-Unis qui était l’un de ses chum sur le U.S. Advanced Officer Armour
Course à Fort Knox.

Après un peu de champagne, des huîtres dans leur coquille, des crevettes géantes et du
saumon fumé, il y avait une cérémonie formelle où le Canada et les FC ont remercié le
général Maisonneuve pour ses loyaux services au nom du pays et la profession des armes
que ce soit ici au Canada, aux États-Unis, avec les Nations Unies, l’OTAN et l’Union
Européenne. Tel que déjà mentionné, le général Maisonneuve a été reçu la Médaille de
«Legion of Merit» des États-Unis. Le membre de la Parti conservateur du Canada pour
Dundas, Ancaster, Flamborough et Westdale, M. David Sweet, a présenté une lettre
formelle du premier ministre, Le Très honorable Stephen Harper, remerciant le général
Maisonneuve pour son service au Canada et lui souhaitant ainsi que son épouse ses
meilleurs vœux pour leur retraite. Le général Addy lui a présenté le Drapeau Canadien
de La Tour de la Paix à Ottawa; cadeau qui a tellement impressionné notre général
Maisonneuve. Le maire de la ville de Hamilton, M. Fred Eisenberger, a présenté une
lettre de félicitations encadrée souhaitant au général et Barbara le bienvenue à Hamilton.
Ceci était suivi par la présentation de son certificat de service de 35 ans avec les FC et un
certificat de remerciement du Chef d'état-major de l'Armée de terre, le lieutenant- général
Leslie. Notre Directeur, le colonel Hazleton, lui a remis un certificat également encadré
de la part du Corps blindé. Le brigadier-général Lacroix, commandant du RMC, a
présenté au général une figurine représentant un élève-officier du RMC marquant le
succès de l’un de ses meilleurs diplômés.

Une fois les présentations complétées, le général Maisonneuve a tenu son discours pour
l’occasion. Il a mentionné les opportunités que sa vie dans l’Armée lui avait données; le
plaisir qu’il a eu en visitant ses soldats quand il était fatigué ou triste et la façon qu’ils
étaient capables d’élever son esprit. L’amour qu’il a pour le soldat canadien et le fait
qu’il ait toujours essayé de faire le meilleur pour eux et de s’assurer qu’ils étaient sûrs et
réussis. Il a précisé qu'il était reconnaissant aussi bien envers les grands amis en
uniforme qu'il avait rencontrés au cours des années, en particulier son mentor, le général
Addy. Finalement, dans une voix exceptionnellement tranquille, il a remercié sa famille
pour son amour et support; sa mère, son père, sa sœur décédée et ses trois frères, Barbara
pour son amour, sa fidélité et support comme épouse d’un général, Ryan, Sean et Afton
pour leur amour constant, appui altruiste comme enfants pendant ses absences
opérationnelles et évolution à devenir de si bons adultes… et avant de commencer à
verser quelques larmes, quelqu’un ou quelque chose dans sa tête lui a suggéré comme
lors des lectures à l’École blindée de… «SUM UP! ».
Le dîner!!! Une vache!!! Probablement jeune, probablement bien connue par Barbara
avant d'être abattue, probablement accrochée dans le sous-sol du manège… du bœuf si
tendre… si délicieux!, un dessert froid aux chocolat et framboises avec yogourt toute
suite suivis par la crème glacée couronnés d’une mousse; (ceci s’ajoutait aux kilos déjà
accumulés au cours de toutes ces années… pour certaines personnes). Le tout était
accompagné de la musique du Royal Hamilton Light Infantry Band gracieusement offerte
par le lieutenant-colonel Sean McKee sous la direction du major Mike Rehill. Ils ont
vraiment su créer une bonne atmosphère tout au cours du repas.

Pendant le repas, Claude Maisonneuve, un ancien VanDoo, a donné un discours très
émouvant à son frère Michel, montrant la fierté de la famille Maisonneuve avec ses
accomplissements au nom du Canada. Son chum de High School, Bryan Harmer a donné
une rétrospective de son ami Michel comme une jeunesse aux cheveux longs, les lunettes
massives et habillé en «bellbottoms» et chemise Paisley. Le brigadier-général Trinquand,
après un petit discours félicitant son ami, a invité le général Maisonneuve à
l’accompagner en chantant «Eugénie» pour les invités…..eh bien, pour entendre de
nouveau cette voix de chanteur exceptionnelle….. j'ai été transporté de nouveau au temps
des casernes de Wolsley à Chypre où des «sessions de chants» avaient lieu avec les autres
officiers du Régiment sous la direction de notre commandant de l’époque, le lieutenant-
colonel Maisonneuve. Comme la glace était cassée, Andrew a distribué les livres de
chansons 12e et tout-à-coup, une chorale formée des officiers régimentaires sous la
direction encore du général «Mais» étaient en avant chantant «Les Chasseurs d’Afrique».

Le matelot Ryan Maisonneuve, enfant la dernière fois que je l’ai vu, s'est tout-à-coup
levé pour faire un merveilleux discours impromptu en l’honneur de son père. Il a fait la
remarque qu’à chaque jour qu’il porte l’uniforme de marin, il essaye d’avoir le même
éthique de travail et le même calibre de professionnalisme que son père. Son discours
était suivi par celui de la belle Afton qui a aussi parlé de son amour pour son père
jusqu’au moment elle n’était plus capable d’arrêter ses larmes. Tous les invités, vraiment
touchés, ont applaudi fortement les efforts de ces merveilleux enfants.

Durant le café, Barbara a eu la chance de s’exprimer à son tour sur les réflexions qu’elle
portait sur la vie de son ami et amour, Michel. Elle a parlé de la période alors qu’elle
était en uniforme et Michel était «le Boss» et le respect que les jeunes officiers et les
hommes ont eu pour le général. Elle précisait combien le bien-être de la troupe
représentait une grande importance pour le général, en tant qu’officier d’état-major, et
qu’il était toujours à l’écoute afin de prendre les mesures nécessaires pour le maintenir.
Elle a mentionné la fierté qu’elle a eue envers son époux pour ses actions durant les
attaques du 11 septembre 2001 et le respect démontré par les officiers américains pour
ses conseils et son travail. Elle a tenu à remercier Sean, Ryan et Afton pour leur amour.
Elle a terminé son discours avec la présentation d’un merveilleux montage de photos de
notre général «Mais» qui couvrait la période à partir du moment où il était un adolescent,
un ami, un élève-officier, un jeune lieutenant, un ami, un athlète, un père, un chef
d’escadron, un ami, un chanteur, un commandant, un soldat aux opérations, un diplômé,
un officier bien décoré, un général, et toujours un ami. Pour terminer le dîner, j’ai eu
l’honneur de présenter à Barbara un bouquet de roses au nom des Forces canadiennes
pour ses efforts mis pour la préparation de la Cérémonie de Départ dans la Dignité.

Après le repas, les cigares pour les hommes et le chocolat pour les dames. Après avoir
pris le temps à se remettre de ses émotions après un si bon repas…c’était le temps de
s’amuser. Tout le monde était au plancher de danse et la soirée était en «Full Swing!».

Mes amis, j’ai resté avec Eliza jusqu'à que j’ai aperçu que le général Addy avait décidé
de «fermer le réseau». C’était le signal pour moi que j’étais trop vieux pour continuer
comme un jeune chef de troupe. Donc, j’ai grimpé au «back deck» au-dessous du tarp
pour me coucher. Le lendemain, j’ai entendu dire qu’Andrew, bon comme un ancien
major, avait fermé le bar avec les jeunes Maisonneuve et les jeunes élèves-officiers du
RMC… bien, exactement comme ça devait être!

Les festivités ont continué le dimanche matin avec un excellent brunch chez les
Maisonneuve (j’ai observé que mon ami avait finalement trouvé sa propre «Casa» après
celle de Chypre en 90) où nous avons eu la chance encore de prendre un peu de
champagne et de remercier nos hôtes pour l’excellente soirée.

Messieurs, pas de sandwiches et de morceaux de fromages pour une Cérémonie de
Départ dans la Dignité pour notre général Maisonneuve. Pour lui, ça devait être une
Cérémonie de Départ dans la Dignité avec du Panache! Et oui, il a représenté notre
Régiment d’une façon exceptionnelle. Pour ceux, comme moi, qui ont une dette envers
le général Maisonneuve pour son aide dans le passé, je peux vous dire qu’il a accroché
ses éperons tout en ayant le même sentiment de joie de vivre tel que tout le monde le
connaît et qu’il est toujours prêt à rencontrer de nouveaux défis.

Bon, c’était un rapport de votre officier de reconnaissance. Et bien, pour M. le Président
du mess, si vous planifiez l’organisation d’un excellent repas et ainsi y inviter les
officiers et les Mariannes, veuillez vous adresser à Barbara Maisonneuve pour vous
mettre sur le bon chemin!

ADSUM!

Major Don MacNeil

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:18
posted:11/23/2011
language:French
pages:4