edu4800cours5 by HC11111116211

VIEWS: 0 PAGES: 66

									Difficultés d’ordre
comportemental en
milieu scolaire II
Jean Bélanger Ph.D.
Département des sciences de l’éducation


Cours #5 : La discipline
La discipline

   Définition (désobéissance)
     Un adulte émet une instruction
      directe, donne une commande précise
      ou demande à un élève de diriger son
      comportement vers un but précis et
      que
     L’élève refuse de s’y soumettre




              UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Types d’indiscipline

 Désobéissance passive
 Le simple refus

 La provocation directe

 La négociation




            UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Types d’interventions

 Tenir compte des antécédents
 Augmenter la discipline

 Réduire l’indiscipline




            UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Antécédents : Qualité de la
relation
   Écoutez attentivement et déterminer les
    champs d’intérêt
   Amorcer une conversation sur leurs champs
    d’intérêt
   Lire les dossiers des élèves (sujets
    sensibles = crise)
   Faire en sorte que les interactions ne soient
    pas uniquement des commandements ou
    des questions scolaires
   Donner la chance à l’élève de vous
    apprendre sur des sujets où ils sont experts
                UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Qualité de la relation

 Identifier les amis et tenter de
  développer une relation positive
 Intéressez-vous à la vie des élèves en
  évitant les conflits de rôle
 Dites leur que vous les aimez et que
  vous êtes intéressé à leur succès
  scolaire


            UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Qualité de la relation

   Ne bluffez pas (faire ce qu’on dit)
   Identifier vos limites et les compromis à ne
    pas faire
   Observez le langage corporel des élèves
   Soyez flexible dans la tolérance à la
    désobéissance
   Ne jamais argumenter avec un élève
   Tentez dans la mesure du possible de
    régler les conflits seuls
                 UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Commandements :
Questions à se poser
 Devrais-je donner un commandement
  dans cette situation ? (ai-je besoin de
  faire une requête ou d’avoir une
  exigence pour composer avec la
  situation ?)
 Puis-je donner le commandement de
  façon neutre et non autoritaire ?
 Suis-je préparé à maintenir ma
  position et à m’assurer que le jeune
  obéit ?
             UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Commandements : Il est
fortement recommandé
   Que les commandements soient donnés
    seulement s’ils sont nécessaires à la
    situation et non de manière routinière ou
    sans discrimination
   Que les commandements soient donnés de
    manière à ce qu’ils soient les moins aversifs
    possible
   Que lorsque les commandements sont
    donnés, l’adulte doit maintenir ses
    demandes et effectuer un suivi pour
    s’assurer que l’obéissance a lieu
                UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Commandements
inefficaces
 À la chaîne
 Vagues (Sois gentil avec tes
  camarades)
 Interrogatifs (voudrais-tu faire…)
 Incitatifs (Essayons d’effectuer…)
 Suivis d’un raisonnement ou de tout
  autre forme de verbalisation
       (le motif précède, il ne suit pas)

                 UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Deux modes de
commandement
 Alpha
 Bêta




          UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Types de directives

   Alpha
     une demande claire
     directe et précise à l’élève
     sans verbalisation additionnelle
     un temps de réponse raisonnable est
      accordé



              UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Types de directives

   Bêta
     directives vagues et multiples
     données simultanément
     fournissant aucun critère précis pour
      déterminer s’il y a eu obéissance
     ou ne donne pas à l’élève le temps ou
      la chance d’obéir


              UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Alpha ou bêta ????

 Dominique arrête de niaiser
 Claudine va chercher Jean-Paul qui
  est au bureau de la direction et dis lui
  de venir tout de suite en classe
 Une règle dans ma classe, c’est que
  tout le monde doit s’entraider
 Fais un homme de toi !



             UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Alpha ou bêta ????

   Dominique, je veux que tu ramasses ta
    chambre aussitôt que tu auras terminer ton
    repas
   Claudine, arrête de parler à Claude, à
    moins que tu ne discutes de devoirs
    d’aujourd’hui. D’ailleurs, tu es censée parler
    seulement si tu as terminé tout ton travail
   Claude, va voir tout de suite ton
    responsable de classe à propos de ton
    absence d’hier
                 UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Alpha ou bêta ????

 Dominique, ta chambre est toujours à
  l’envers! Pourquoi ne fais-tu pas le
  ménage au lieu d’attendre que je le
  fasse pour toi ? Je suis fatiguée de
  toujours repasser après toi!
 Martine, dis-moi à quelle heure tu es
  censée être à ta répétition.


            UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Alpha ou bêta ????

   Maxime, c’est le temps de te mettre
    au travail. Mets-toi à l’œuvre et que je
    ne t’attrape pas à flâner encore, sinon
    tu resteras ici durant le congé!




               UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Les directives alpha

 Plus précises et rationnelles (simples
  directes et ponctuelles)
 Fournissent à la fois une occasion et
  un temps suffisant pour obéir
 Ont habituellement l’effet d’accroître
  ou de maintenir le degré d’obéissance
  chez les élèves de la maternelle
  jusqu’à la cinquième secondaire
            UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Les directives bêta

 Peuvent rendre insécure
 Ont pour effet d’abaisser le taux de
  discipline et sont à éviter autant que
  possible




             UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Lignes directrices pour les
alpha
 Soyez précis et direct
 Attirez l’attention de l’enfant ou du
  jeune (voix plaisante, sourire)
 Appelez-le par son nom et faites une
  pause jusqu’à ce que le contact visuel
  soit établi
 Un commandement à la fois, formulé
  de façon positive
 Seulement des directives qu’ils
  peuvent suivrent
            UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Lignes directrices pour les
alpha
 Faites suivre le commandement d’un
  laps de temps (5 secondes ou +)
  pendant lequel l’enfant peut répondre
  au commandement
 Aucune verbalisation ni directive
  additionnelle ne doit être donnée
  durant ce temps


            UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
    Augmenter la discipline

   Aider l’élève à gérer et à contrôler son agitation
    (voir agitation et points de tension : Walker ou
    Redl)
   Effectuer un contrôle et un bilan des situations
    dans lesquelles l’élève a précédemment
    présenté des problèmes d’obéissance
   Utiliser des méthodes d’entraînement aux
    habiletés sociales afin d’enseigner d’autres
    façons de réagir dans ce genre de situation

                   UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
    Augmenter la discipline

   L’attention sélective et l’éloge descriptif
    de l’adulte
     Récompenser l’élève immédiatement
      après que l’obéissance a eu lieu
     Être précis et descriptif en faisant un
      éloge
     Être cohérent et constant dans ses
      éloges, surtout au début
     Faire des éloges plus intermittentes à
      mesure que l’obéissance augmente
                  UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Approches

   Disciplinaire                             Punitive
       Les règles sont :                              Les règles sont :
         •   Connues                                     •   Inconnues
         •   Comprises                                   •   Incomprises
         •   Partagées                                   •   Unilatérales
         •   Utiles                                      •   Superflues
         •   Raisonnables                                •   Abusives
         •   Appliquées avec                             •   Appliquées selon
             constance                                       les circonstances



                     UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Élément aidant : des règles
claires
   Code de vie
     Dans l’école
     En classe




              UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Qualités d’une règle efficace
 Décrit une attente avec des mots
  simples
 Écrite de façon positive, décrivant une
  action à faire plutôt qu’à ne pas faire
 En petit nombre
     De 5 à 8 pour une classe
     De 10 à 15 pour une école
 Visible dans l’environnement de
  l’élève et expliquée à ces derniers
 Appliquée de façon juste et cohérente
              UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Secteurs pouvant faire
l’objet de règles
   La tâche
     J’arrive à l’heure
     J’écoute les consignes
     Je m’applique et exécute mon travail
      dans les délais prévus
   Le respect de l’environnement
     Je prends soin de mes effets
      personnels et de ceux d’autrui
     Je reste calme
               UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Secteur pouvant faire l’objet
de règles
   Le respect des autres
     Je respecte la personne et ses
      différences
     Je travaille et je joue prudemment

   Les procédures
       J’entre en marchant et je vais
        m’asseoir en évitant tout geste
        agressif envers les autres

                 UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Secteur pouvant faire l’objet
de règles
   Le respect de soi
     Je prends soin de moi, je développe
      et j’utilise mes talents et mes habiletés
     Je viens en classe pour avoir du
      plaisir




               UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Réduire l’indiscipline

   Redl
     Ignorance intentionnelle
     Retrait
     La perte de privilèges ou le coût de la
      réponse




               UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Intervention de Redl et
Wineman
   La pensée diagnostique
     L’élaboration d’une explication
      intuitive
     Le rassemblement des faits
     L’examen des facteurs cachés
     L’intervention
     Le maintien de la flexibilité
   L’application de techniques
    d’intervention
               UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
À ne pas oublier dans
l’application de solutions !
   Chaque solution à un problème crée
    un nouveau problème, il faut se
    demander si celui qu’on crée est pire
    que celui qu’on règle




               UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Éléments qui accroissent
l’efficacité des mesures
 La création de liens
 L’observation et l’analyse des faits

 L’acceptation de ses propres
  émotions – notamment l’agressivité
  pour en diminuer les effets
 L’utilisation des techniques avec
  lesquelles on est à l’aise
 L’absence d’affrontement et
  d’entêtement
             UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Redl et Wineman :
Questions avant d’agir
   Quelle motivation sous-tend le
    comportement déviant ?
   Quelle est la réaction de la classe ?
   Le comportement déviant est-il relié de
    quelque façon à une intervention avec moi ?
   Comment l’élève réagira-t-il si je le corrige ?
   De quelle façon la correction influera-t-elle
    sur le comportement futur du coupable ?


                UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Technique de Redl

 L’incitation à la maîtrise de soi
 L’aide opportune

 L’évaluation de la réalité

 L’application du principe du plaisir et
  de la douleur




             UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
L’incitation à la maîtrise de
soi




          UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
1. L’intervention au moyen
   d’un signe
   Indiqué
       C’est le début d’un comportement
        inapproprié
       L’enseignant a une bonne relation avec
        l’élève et il ne se sent pas menacé
       Il y a une entente préalable
   Contre-indiqué
       L’élève a atteint un niveau d’excitation trop
        élevé (en escalade)
       Mauvaise relation maître/élève ; stimulation
        négative pour l’élève
                   UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
2. La proximité et le contrôle
   par le toucher
   Indiqué
       Élève excité ou manifestant des
        comportements agressifs
       Soutien pour faire face à la nouveauté ou à
        une frustration possible
       Être capable de se mettre au niveau du
        jeune
       Relation non équivoque avec le jeune
   Contre-indiqué
       Relation trop chargée d’agressivité ou
        d’excitabilité
       Déjà victime d’abus physiques ou sexuels
                  UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
3. La manifestation d’intérêt
   Indiqué
       L’élève est sur le point de perdre intérêt, de
        paniquer ou de déranger pendant qu’il
        effectue une tâche
       L’élève a une faible estime de lui-même et a
        besoin d’encouragements
       L’enseignant est sincère (accueil de qualité)
   Contre-indiqué
       L’élève est méfiant et se survalorise
       L’élève cherche à attirer l’attention de
        l’enseignant en utilisant des moyens négatifs
                   UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
4. La décontamination par
   l’humour
   Indiqué
       L’élève est à la recherche d’attention, il en
        reçoit beaucoup
       Si on se respect mutuellement
   Contre-indiqué
       L’élève est susceptible
       L’élève se perçoit en victime, les autres le
        perçoivent ainsi
       L’élève est rejeté par le groupe
       Façon d’éviter la réalité

                   UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
5. L’ignorance intentionnelle

   Indiqué
       L’élève peut abandonner de lui-même
        certains comportements
       L’élève cherche à attirer l’attention ou à
        provoquer l’enseignant
       Bonne relation entre l’enseignant et l’élève
   Contre-indiqué
       L’élève suscite le rejet des pairs
       Contagion dans le groupe

                   UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
L’aide opportune




        UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
6. La restriction de l’espace ou
   la limitation dans l’usage du
   matériel
   Indiqué
       L’élève risque d’être rejeté par les autres
       L’élève a la certitude que l’adulte ne
        s’appropriera pas son matériel
       Le sens de la restriction est bien expliqué
       L’élève risque de blesser les autres élèves
   Contre-indiqué
       L’élève perçoit l’intervention comme une
        preuve que l’adulte ne l’aime pas, son bien-
        fondé n’ayant pas été expliqué
                  UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
7. La restructuration ou la
   modification de l’emploi du
   temps
   Indiqué
       L’enseignant ressent la fébrilité de son groupe
       L’enseignant veut éviter la punition et les
        menaces
       Le groupe n’a pas atteint le seuil critique de
        désorganisation
       Poursuit les objectifs pédagogiques
        précédents
   Contre-indiqué
       L’adulte devient évasif ou cherche des moyens
        de diversion pour éviter des problèmes qu’il
        devrait aborder
       Si trop fréquent
                  UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
8. Élimination d’un obstacle
   ou aide contextuelle
   Indiqué
       L’élève vit des échecs répétitifs
       L’élève est près de se désorganiser
       L’aide est ponctuelle
   Contre-indiqué
       L’élève est dépendant ou passif
       L’élève considère l’aide de l’enseignant
        comme la preuve de son incapacité


                  UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
9. L’injection d’affection pour le
   contrôle des moments
   d’anxiété
   Indiqué
     L’élève est capable de recevoir de
      l’affection
     L’élève devient facilement anxieux
     L’élève a un lien avec l’adulte

   Contre-indiqué
     L’élève est dépendant et surprotégé
     L’élève cherche à séduire l’adulte

              UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
10a. La permission formelle
   Indiqué
       La motivation de l’élève a besoin d’être
        soutenue
       Il est nécessaire de réduire l’attrait du fruit
        défendu
   Contre-indiqué
       Ce qui est permis dépasse ce que
        l’enseignant est capable d’accepter
       Lorsque l’action est considérée comme un
        signe de la faiblesse de l’enseignant ou de
        son manque d’intérêt
                    UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
10b. L’interdiction formelle

   Indiqué
       Utilisation exceptionnelle, lorsqu’un
        arrêt s’impose
   Contre-indiqué
       L’état d’excitation de l’élève est trop
        grand



                  UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
11. Le regroupement

   Indiqué
     Éviter ou faire cesser des
      comportements contagieux
     Bonne connaissance de son groupe
   Contre-indiqué
       Le taux d’anxiété ressenti par l’élève
        sera plus dérangeant que le
        comportement perturbateur qu’il
        manifesterait
                 UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
12. Le retrait de l’élève de la
    situation problématique
   Indiqué
       Il y a risque de blessures
       Le groupe stimule l’élève
       Risque de contagion
       L’élève n’est pas totalement désorganisé et
        il peut sauver la face
   Contre-indiqué
       Considéré comme une marque de rejet
       Identification et solidarité à l’élève exclu

                   UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
13. La contrainte physique

   Indiqué
       Il y a danger physique
   Contre-indiqué
       La situation est mal contrôlée et se
        produit dans une atmosphère punitive
        ou chargée d’agressivité



                 UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
L’évaluation de la réalité




         UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
14. L’interprétation comme
    intervention
   Indiqué
     L’élève a mal interprété une situation
     L’élève accepte l’aide de l’enseignant
      et qu’il y a une bonne relation
   Contre-indiqué
     L’élève est trop en colère
     L’enseignant a de la difficulté à
      expliquer simplement
               UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
15. L’appel direct

   Indiqué
     Effet de contagion chez les pairs
     L’élève peut se référer à une
      expérience positive vécue dans une
      telle situation
   Contre-indiqué
       La réalité ou les valeurs auxquelles on
        se réfère ne signifient rien pour l’élève

                 UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Le recours au principe du
plaisir et de la douleur




         UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
16. Les promesses et les
    récompenses
   Indiqué
       L’élève est capable de maintenir ses
        engagements
       L’élève est capable de respecter un contrat
       L’élève est capable de faire un lien de cause
        à effet
   Contre-indiqué
       Les promesses ne sont pas tenues
       Les récompenses sont exagérées ou ne
        cherchent qu’à acheter la paix
       La récompense devient le pôle d’attraction et
        annule la motivation personnelle de l’élève
                  UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
17. Les punitions et les
    menaces
   Indiqué
       Élève incapable d’admettre sa responsabilité
        et rejette le tord sur les autres
       L’élève perçoit l’intention positive de l’adulte
        qui lui donne la punition
       Centré sur le comportement du jeune
   Contre-indiqué
       La punition est perçue comme une
        récompense
       Élève rejeté de ses pairs

                   UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Autre : Le coût à la réponse

   Système de d’émulation avec retrait pour la
    désobéissance
       Constance
       Jamais de points négatifs (utiliser une autre
        méthode)
       Application immédiate après chaque
        désobéissance
       Ne pas argumenter ou réprimander l’élève
       Obéissance =désobéissance

                   UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Techniques de gestion du
comportement inefficaces
   Utiliser la force
   Ridiculiser l’élève
   Forcer l’élève à admettre ses mensonges
    ou ses erreurs
   Demander des aveux
   Affronter l’élève sur une question
   Lui demander pourquoi il s’est mal conduit
   Le punir

                UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Techniques de gestion du
comportement inefficaces
 Lui faire des commentaires
  désapprobateurs
 Comparer son comportement à celui
  d’un autre
 Crier

 S’engager dans un combat oratoire

 Menacer l’élève de façon irréaliste


            UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Liste de vérification pour une
meilleure intervention en classe
 Est-ce que la majorité des
  commentaires que vous faites aux
  élèves au cours d’une journée sont
  positifs ?
 Avez-vous clairement établi les règles
  à suivre dans votre classe ?
 Est-ce que tous les élèves
  connaissent les conséquences d’une
  violation de ces règles ?
             UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Liste de vérification pour une
meilleure intervention en classe
 Est-ce que vous utilisez les noms de
  vos élèves d’une manière positive ?
 Est-ce que vous prenez soin de
  renforcer les comportements de vos
  élèves plutôt que de vous limiter à des
  affirmations générales ?
 Est-ce que vous donnez à vos élèves
  la possibilité de faire des choix et est-
  ce que vous les encouragez à prendre
  des décisions ?
             UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Liste de vérification pour une
meilleure intervention en classe
   Mettez-vous réellement en application ce
    que vous dites ?
   Est-ce que la quantité et le niveau de
    difficulté des devoirs que vous demandez à
    vos élèves sont appropriés ?
   Est-ce que vous savez ce qui motive chaque
    jeune dans votre classe ?
   Après une dispute ou une bagarre, est-ce
    que vous faites un retour avec l’élève en
    cause ?
               UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Liste de vérification pour une
meilleure intervention en classe
 Est-ce que vous évitez les
  affrontements verbaux lorsqu’un élève
  est en colère ?
 Est-ce que vous enseignez aux jeunes
  des habiletés compensatoires pour les
  aider à maîtriser leur colère ?
 Est-ce que vous essayez le plus
  possible de résoudre les problèmes de
  discipline à l’intérieur de votre classe ?
             UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Liste de vérification pour une
meilleure intervention en classe
 Permettez-vous à vos élèves d’avoir
  leur propre espace ?
 Est-ce que vous évitez de montrer à un
  élève qu’il est en train de vous faire
  perdre patience ?
 Lorsque vous tentez de modifier la
  conduite d’un jeune, est-ce que vous
  mettez l’accent sur un seul
  comportement à la fois ?
            UQAM Edu4800 : Jean Bélanger
Liste de vérification pour une
meilleure intervention en classe
   Si vous ignorez un comportement
    inacceptable chez un élève, est-ce que
    vous renforcez le comportement
    approprié correspondant ?




              UQAM Edu4800 : Jean Bélanger

								
To top