Docstoc

APERCU ALBUM ROMAN MECANIQUE COEUR

Document Sample
APERCU ALBUM ROMAN MECANIQUE COEUR Powered By Docstoc
					Le Jour Le Plus Froid Du Monde
Mathias Malzieu[Dionysos]
Album : La mécanique du cœur


On dit que je suis né le jour le plus froid du monde
On dit que je suis né avec le cœur gelé
On dirait même qu'on m'a porté à bout de ventre en haut de la colline qui surplombe la ville… et ses
clochés!
Là haut vivait dans un drôle de maison, une sage femme dite folle par tous les habitants.
Alors qu'elle passait son temps à réparer les gens, les perdus, les cassés, avec ou sans papier.

REFRAIN :
Oh Madeleine qui aimait tant ,
Oh Madeleine qui adorait
Oh Madeleine qui aimait tant..
Réparer les gens !
Oh Madeleine qui aimait tant
Oh Madeleine qui adorait
Oh Madeleine qui aimait tant...
Réparer les gens !

Comme elle m'a installé sur la table de la cuisine j'ai cru un instant qu'elle voulait me dévorer.
Me prendrait-elle pour un poulet grillé, que l'on aurait oublié de tuer ?
Elle me découpait la peau de la poitrine. Ses grands ciseaux crantés plantés entre mes os, elle a glissé
une horloge dans mes débris glacés en lieux et place de mon petit cœur gelé.

Oh Madeleine qui aimait tant.
Oh Madeleine qui adorait.
Oh Madelaine qui aimait tant.
Oh Madeleine qui adorait
Oh Madeleine qui aimait tant…
Réparer les gens…

[Ouh ouh ouh ouh ouh]

Elle m'a dit : « mon petit, y a trois choses que jamais, oh grand jamais tu n'devras oublier :
Premièrement ne touche pas à tes aiguilles
Deuxièmement, ta colère, tu devras maitriser
Et surtout ne jamais oublier quoi qu'il arrive, ne jamais se laisser tomber amoureux , car alors pour
toujours, à l'horloge de ton cœur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, explosera
l'horloge, imploseront tes os, la mécanique du cœur sera brisée de nouveau. »

[REFRAIN]

Oh Madeleine
Oh Madeleine
Oh madeleine.....
                                               La mécanique du cœur
La Mécanique du cœur est le troisième livre de Mathias Malzieu sorti le 22 octobre 2007. Il a inspiré l'album du
même nom du groupe de rock Dionysos dont Mathias Malzieu est le chanteur.

L'histoire commence à Édimbourg en 1874. Jack naît le « jour le plus froid du monde » avec un cœur gelé. La
sage-femme sorcière qui l'a mis au monde, le Docteur Madeleine, parvient à le sauver, en greffant sur son cœur
une horloge à coucou qui l'aide à battre à un rythme normal. Jack peut vivre ainsi, mais à condition de remonter
son horloge chaque jour et d’éviter toute émotion forte : pas de colère et surtout, pas de sentiments amoureux.

Le petit Jack a du mal à s’habituer aux contraintes qui pose son cœur d’horloge à coucou; s’endormir c’est
pénible.
        Le soir venu, ce tic-tac qui résonne partout dans mon corps m’empêche de trouver le sommeil… J’aime ces
       précieux moments où Madeleine, tel un fantôme en chemise de nuit, se glisse dans ma chambre pour calmer
       mes insomnies à coups de berceuses hantées, une tasse de chocolat chaud à la main. Il arrive qu’elle
       psalmodie jusqu’à l’aube en caressant mes engrenages du bout des doigts. C’est extrêmement doux. « Love
       is dangerous for your tiny heart », répète-t-elle de façon hypnotique.

       If the love dream's becoming a very sexy dream             I mean without sex
       Docteur Madeleine don't you think I have to scream?        I mean...
       Stop the dream but never scream
       The cuckoo's clock ring will walk up you                   Don't you wanna sleep don't you wanna sleep
       And I'll warm you with a chocolate cup                     My motherfuckin' heart does clic-cloc-ding dong !
                                                                  Don't you wanna sleep don't you wanna sleep
       Refrain                                                    Melancholic drinks are good for the dreams
       Don't you wanna sleep don't you wanna sleep                Don't you wanna sleep don't you wanna sleep
       My motherfuckin' heart does clic-cloc-ding dong !          Keep the dream but never scream
       My motherfuckin' heart does clic-cloc-ding dong !          Don't you wanna sleep don't you wanna sleep
                                                                  Stop the dream but never scream
       Love is dangerous for your tiny heart
       Even in your dreams, so please, dream softly               Refrain
       You mean without sex?                                      Don't you wanna sleep don't you wanna sleep
       I mean without passion                                     My motherfuckin' heart does clic-cloc-ding dong !
       You mean without sex?                                      My motherfuckin' heart does clic-cloc-ding dong !


Jack passe son enfance auprès du docteur Madeleine, qui le considère comme un fils, et il reçoit l’amour d’Ana,
Luna, et Arthur.

       Aujourd’hui, alors que pour la énième fois je viens de me faire recaler à l’adoption, un patient régulier du
       docteur s’approche de moi. Arthur est un ancien officier de police qui a viré clochard alcoolique….
       …— Ne t’inquiète pas, petit ! Tout finit par passer dans la vie, tu sais. On guérit toujours, même si ça prend
       du temps. …. En ce fameux 16 avril 1874, le froid m’a brisé la colonne vertébrale… Pour en réparer la partie
       brisée Docteur Madeleine m’a greffé un bout de colonne vertébrale musicale, dont elle a accordé les os. Je
       me tape dans le dos avec un marteau et je peux jouer des mélodies… Vas-y, joue quelque chose si tu veux,
       me dit-il en me tendant son petit marteau.
       — Je ne sais rien jouer !
       — Attends, attends, on va chanter un peu, tu vas voir.
       Il se met à chanter Oh When the Saints en s’accompagnant avec son ossophone. Sa voix est réconfortante
       comme un bon vieux feu de cheminée un soir d’hiver.
       Refrain
       Oh when the saints go marching in,
                                                                        Refrain
       Oh when the saints go marching in,
       Oh Lord, I won't be part of this number,                         And when the moon turns red to blood
       Oh when the saints go marching in.                               And when the moon turns red to blood
                                                                        Oh Lord I won't be part of your number
       Oh when the sun refuses to shine,                                When the moon turns red to blood
       Oh when the sun refuses to shine,
                                                                        Sometimes that world of trouble
       Oh Lord, I won't be part of this number
                                                                        Is the only one we need
       When the sun refuses to shine
                                                                        But I'm waiting for that morning
       When Gabriel blows in his home                                   When the new world is revealed
       When Gabriel blows in his home                                   Refrain
       Tell the Lord don't let me be in the member
       When Gabriel blows in his home (all right !)

Pour ses dix ans, Madeleine accepte de l’accompagner en ville. C’est alors qu’il tombe sous le charme d’une
petite chanteuse de rue andalouse, Miss Acacia.

       Une fille minuscule avec des airs d’arbre en fleur s’avance devant l’instrument de musique et commence à
       chanter. Le son de sa voix rappelle le chant d’un rossignol, mais avec des mots. « J’ai perdu mes lunettes,
       enfin j’ai pas voulu les mettre, elles me font une drôle de tête, une tête de flamme... à lunettes. »
       Ses bras ressemblent à des branches et ses cheveux noirs ondulés embrasent son visage comme l’ombre
       d’un incendie…
       « Je me fous d’y voir flou pour embrasser et chanter, j’préfère garder les yeux fermés. »
       D’un seul coup, je me mets à chanter à mon tour, comme dans les comédies musicales. Le docteur me
       regarde avec son air de enlève-moi-tout-de-suite-tes-mains-de-la-gazinière.
       « Oh mon petit incendie, laissez-moi croquer vos habits, les déchiqueter à belles dents, les recracher en
       confettis pour vous embrasser sous une pluie.. ».
       Ai-je bien entendu « confettis » ?
       Le regard de Madeleine vocifère.
       « Je n’y vois que du feu, en quelques pas seulement je peux me perdre au loin, si loin dans ma rue, que je
       n’ose même plus regarder le ciel droit dans les yeux, je n’y vois que du feu. »
       — Je vous guiderai à l’extérieur de votre tête, je serai votre paire de lunettes et vous serez mon allumette.
       — Il me faut vous faire un aveu, je vous entends mais ne pourrais jamais vous reconnaître même assis
       entre deux petits vieux...
       — On s’frottera l’un contre l’être à s’en faire cramer le squelette et à l’horloge de mon cœur à minuit pile on
       prendra feu, pas même besoin d’ouvrir les yeux.
       — Je sais, je suis une flamme de tête, mais quand la musique s’arrête j’ai du mal à rouvrir les yeux, je
       m’enflamme allumette mes paupières brûlent de mille feux à en écraser mes lunettes sans penser à rouvrir
       les yeux.

Miss Acacia disparaît du jour au lendemain et son souvenir l’entraînera des terres écossaises au pied de
l’Alhambra dans une quête amoureuse aussi délicieuse que dévastatrice.

L’histoire continue à se dérouler. Le temps passe. Jack changea…. Il retrouva son amour Miss Acacia

       — Bonjour ! dit-elle en m’apercevant. Elle ne me reconnaît toujours pas…. Oh, tu as un cadeau pour moi ?
       Qu’est-ce qu’il y a dans cette boîte ?
       — Un cœur en mille morceaux. Le mien...
Tais-Toi Mon Cœur
Mathias Malzieu[Dionysos]
Album : La mécanique du cœur

Pour moi c'est l'heure de foutre à la poubelle                           Au refrain
Mon cœur en bois et pour de bon,
C'est le crâne serti d'étincelles                                        J’ai des fissures
Que je viens donner ma démission.                                        Dans mes chaussures
                                                                         C’est à coups sûr
Allez les oiseaux de mon corps,                                          Mon cœur de pierre
Fermez vos belles gueules à passion                                      Qui me fait des tremblements de terre
Les accidents d'amour à la pelle                                         Tais-toi mon cœur
Ne m'ont pas toujours donné raison
                                                                         Tais-toi mon cœur, mon cœur c’est toi
Refrain :                                                                Je croyais que tu t’étais tué et elle
Tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas                              Ne se souviendras pas de toi
Tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas                              D’ailleurs c’est pas la peine
Oh, tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas                          De se briser comme ça
Tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas                              Tu vas encore lui faire peur
Moi j’connais seulement celui qui s’emballe
                                                                         Oh tais-toi mon cœur, tais-toi mon cœur. _ Je ne te
Je me fabrique un cœur de pierre                                         reconnais pas
Pour devenir un grand garçon                                             Tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas
Celui dont tu serais fier                                                Tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas
Et pourrais tenir une maison                                             Écoute- moi. _ Je ne te reconnais pas
                                                                         Tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas
Mais un beau jour comme ca tu te lèves                                   Écoute- moi. _ Je ne te reconnais pas
Avec une idée à la con                                                   Oh, tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas
Fouiller souvenirs et les rêves                                          Tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas
Dans la poubelle à passion                                               Oh, tais-toi mon cœur. _ Je ne te reconnais pas,
                                                                         Je ne te reconnais pas

Le cœur de Jack sera mis à rude épreuve néanmoins et malgré les avertissements de Madeleine, il découvrira
l’amitié et le grand amour, celui qui révolutionnera son petit cœur mécanique.
Une critique
C'est le commentaire d'une histoire fabuleuse que je vais faire aujourd'hui. Jack n'a pas eu de chance, il est né le jour le plus froid du
monde avec le cœur gelé. Fils d'une mère qui désire l'abandonner dès sa naissance, c'est la sage-femme le Docteur Madeleine qui va
réparer son petit cœur. Un peu foldingue, elle décide de lui implanter une horloge à la place de cet organe vital. Avec beaucoup de
technique et de chance, elle réussit. Jack vivra ! Pourtant, ce petit bonhomme va devoir suivre de nombreuses règles que Madeleine lui
énonce : Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand
jamais, tomber amoureux. Car alors pour toujours à l'horloge de ton cœur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os
imploseront, et la mécanique de ton cœur sera brisée de nouveau… Difficile de respecter cela lorsque l'on est face à une petite chanteuse
andalouse aussi douée que jolie et ce encore plus en pleine adolescence

L'histoire est tellement magique que je ne pouvais pas réduire davantage. Cette histoire m'a émerveillée, je l'ai lue d'une traite. Je
connaissais déjà Mathias Malzieu au travers des chansons du groupe Dionysos, c'est aussi son talent de chanteur qu'il a mis dans ce livre
en agençant les mots de façon mélodieuse. Son écriture, réellement particulière, nous entraine dans son univers, dans sa folie. Un
mélange de légèreté et de froideur, d'espoir et de tristesse ; des rencontres inattendues et des personnages attachants (on souffre avec
eux, on vit avec eux mais par-dessus tout on rêve avec eux). Un livre aussi beau (une page de couverture sublime, poétique qui donne
réellement envie) que surprenant. La fin est tout simplement inimaginable, elle donne un charme supplémentaire à ce livre.

Que dire à part qu'il faut vraiment courir l'acheter et pourquoi ne pas écouter l'album « La mécanique du cœur » qui est une « synthèse »
de ce livre. Mais bien entendu après l'avoir lu pas avant il en va de soi !

                                                                               Aline. Sur http://www.anamor.fr/oeuvres.html

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:86
posted:11/10/2011
language:French
pages:4