devis descriptif

Document Sample
devis descriptif Powered By Docstoc
					                                DEVIS DESCRIPTIF

 DES TRAVAUX D’ELECTRICITE GENERALE – RESEAUX ELECTRIQUES EXTERIEURS – GROUPE
                        ELECTROGENE – INVERSEUR – TGBT

DANS LE CADRE DU PROJET DE REHABILITATION DU BATIMENT ABRITANT LE PNUD Et LA CEA
                                    A NIAMEY




                                                                                   1
SOMMAIRE

  1. OBJET :

  2. ORIGINE DES INSTALLATIONS :

  3. REGIME DU NEUTRE :

  4. TENSION ET FREQUENCE DE DISTRIBUTION :

  5. CHUTE DE TENSION :

  6. BRANCHEMENT BASSE TENSION & SYSTEME DE COMPTAGE

    D’ENERGIE :

  7. CANALISATIONS PRINCIPALES

  8. PARAFOUDRE

  9. PRISES DE TERRE, INSTALLATIONS DE MISE A LA TERRE

  10. TABLEAU GENERAL BASSE TENSION

  11. TABLEAU DE DISTRIBUTION (TD)

  12. REPARTITION DES TABLEAUX DE DISTRIBUTION (TD)

  13. DISTRIBUTION DES CIRCUITS TERMINAUX

  14. INSTALLATIONS D’ECLAIRAGE

  15. PETIT APPAREILLAGE ET DIVERS

  16. CHEMIN DE CABLE

  17. GOULOTTES ET MOULURES




                                                         2
1       OBJET :
Les prescriptions contenues dans le présent descriptif concernent les travaux d’électricité générale
courant fort, tels qu’ils figurent sur les documents graphiques et écrits à réaliser pour les travaux :
REHABILITATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES DU BATIMENT ABRITANT
LE PNUD ET LA CEA A                NIAMEY. Elles complètent celles définies dans les chapitres
précédents.
L’installation sera réalisée conformément aux règles de l’art, aux normes et aux réglementations en
vigueur dans les éditions les plus récentes.
L’entrepreneur devra prendre connaissance des prescriptions générales des autres corps d’état.


2       ORIGINE DES INSTALLATIONS :
Les installations auront pour origine :
    o   Les branchements basse tension issu du distributeur local NIGELEC
    o   Un groupe électrogène de puissance nominale 360 kVA assurant le secours total de toutes les
        installations.


3       REGIME DU NEUTRE :
Les installations seront réalisées sous régime TT imposant la coupure au premier défaut d’isolement.


4       TENSION ET FREQUENCE DE DISTRIBUTION :
L’énergie sera distribuée sous une tension de 400 V/230 V (triphasé/monophasé) – fréquence 50Hz.


5       CHUTE DE TENSION :
Depuis l’origine des installations, les chutes de tension au point le plus éloigné ne devront pas
excéder : 5 %


6       BRANCHEMENT BASSE TENSION & SYSTEME DE COMPTAGE
        D’ENERGIE :

Le branchement basse tension sera réalisé par la NIGELEC. Le système de comptage est de
type unique pour tout le bâtiment.


7       CANALISATIONS PRINCIPALES

L’entrepreneur a à sa charge la fourniture, la pose et le raccordement de la totalité des câbles, chemins
de câble et conduits. Il a également à sa charge la confection de tous les regards de tirage intérieurs et
extérieurs au bâtiment, boîtes de tirage ou de raccordement.



                                                                                                          3
    o Les liaisons entre les disjoncteurs d’abonné et le TGBT seront réalisées en câble type
        R02V U1000 sous conduit PVC enterré à l’extérieur et dans du caniveau de câble dans
        le local groupe électrogène.
    o Les liaisons de puissance entre le groupe électrogène et le TGBT seront réalisées en
        câble type R02V U1000 sous caniveau de câble.
    o Les liaisons entre les tableaux divisionnaires et le TGBT seront réalisées en câble type
        R02V U1000 sous conduit PVC en enterré à l’extérieur et sur des chemins de câble à
        l’intérieur du bâtiment.
    o La liaison entre le TD0 et le surpresseur d’eau sera réalisée en câble type R02V U1000
        sous goulottes.
    o Les liaisons entre les tableaux divisionnaires et les onduleurs centraux seront aussi
        réalisées en câble type R02V U1000 sous goulotte.
    o Les conduits et les chemins de câble doivent avoir une capacité appropriée aux
        quantités et sections de câble avec 30% de réserve. Leur fourniture et pose sont à la
        charge de l’entrepreneur qui doit l’intégrer dans l’offre de fourniture et pose de câble.


8       PARAFOUDRE

Il sera installé en tête d’installation dans le TGBT un parafoudre de capacité 65 kA Imax. Il sera
conforme à la norme NFC 61.740 assurant la protection globale des équipements contre les
surtensions transitoires d’origine atmosphérique.
Le matériel sera installé suivant le guide UTE C 15.443/A1 et sera associé à un disjoncteur de
déconnexion.


9   PRISES DE TERRE, INSTALLATIONS DE MISE A LA TERRE

L’Entrepreneur a à sa charge la totalité du réseau de terre.
La résistance de prise de terre de l’installation sera inférieure ou égale à 5 ohms.
Il s’agit de renforcer la prise de terre existante avec la réalisation d’autres prises de terre en pattes
d’oies qui seront mis en liaison équipotentielle afin d’obtenir la valeur recommandée qui est de 5
Ohms maximum.

Description du matériel de prise de terre :

    o   Piquet de terre :

        Ame acier spécialement étudiée pour la rigidité et la flexibilité du piquet : enveloppe
        extérieure en cuivre d’épaisseur constante sur toute la longueur du piquet.


                                                                                                       4
        Grande tenue à la corrosion dans le sol par une épaisseur de 250µ de cuivre déposée
        électrolytiquement.

        Diamètre nominal du piquet : 19mm ; Longueur du piquet : 2,10m

        Grille de terre : constituées par un treillis en cuivre rouge d’un seul tenant de mailles
        115x40mm

        Raccords patte d’oie : pièces en laiton matricié zingué permettant le raccordement de 3 ou 4
        brins de ruban cuivre étamé 30x2mm

        Conducteurs méplats : ruban en cuivre rouge. On pourra utiliser en lieu et place du câble en
        cuivre nu de section 35mm².

        Bornes de coupure et d’équipotentialité: barrette pour réseau de terre : Courant admissible :
        50A

        L’entrepreneur doit prendre toutes les dispositions pour rendre faible la résistivité du sol aux
        emprises des piquets et conducteurs de liaison enterrée entre piquet.

        Le circuit sera ramené sur une barrette de contrôle; et de la barrette renvoyée sur une plaque
        de cuivre perforée installée sur isolateurs dans la gaine verticale d'où partiront toutes les
        équipotentielles.
        Les câbles des circuits principaux comporteront un conducteur de protection.
        Dans les armoires, tableaux ou coffrets de distribution, les conducteurs de protection
        aboutiront sur une barre de terre en cuivre avec cosse ou borne pour raccordement individuel
        de chaque conducteur.


10 TABLEAU GENERAL BASSE TENSION

Tous les matériels sont de SCHNEIDER ELECTRIQUE ou équivalent approuvé par le Maître
d’Ouvrage et son Ingénieur Conseil.
Le tableau général basse tension sera implanté dans le local groupe électrogène à l’emplacement actuel
du disjoncteur arrivée du réseau normal de la NIGELEC. Il sera constitué d’armoire démontable et
associable en largeur (IP 40 minimum) réalisées en tôle d’acier 10/10ème traitée contre la corrosion et
recouverte d’une peinture de finition.
Le tableau sera prévu avec plastrons démontables et portes ouvrantes fermant à clé,
Aucune partie sous tension ne devra être accessible.
Le TGBT sera principalement équipé de :
    o   Disjoncteurs d’arrivée et de départ
    o   parafoudre avec leur disjoncteur de déconnexion.
Toutes les protections seront prévues par disjoncteurs magnétothermiques à coupure omnipolaires à
phases protégées et neutre sectionné, associées selon les besoins (voir schéma unifilaire) à des
dispositifs différentiels résiduels instantanés.



                                                                                                      5
Les protections seront équipées de contacts SD câblés entre eux pour fermer éventuellement une
alarme technique de synthèse « TGBT » (report alarmes techniques).
Tout le matériel devra être choisi dans la dernière gamme du constructeur.
En aucun cas, les câbles de départs aboutiront directement aux bornes des appareils. Ils seront
raccordés par l’intermédiaire de borniers.
Les borniers et câbles devront être dûment repérés. (Amont et aval).
Les diverses mesures nécessaires à l’exploitation seront effectuées par un multimètre programmable
avec clavier et afficheur alphanumérique à cristaux liquides permettant d’indiquer localement les
valeurs efficaces vraies :
    o   Les tension entre phases et entre phases et neutre
    o   Les intensités sur chaque phase
    o   La fréquence
    o   Les facteurs de puissance mesurés sur chaque phase
    o   Les puissances actives et réactives pour chaque phase
    o   La puissance active totale
Le schéma de câblage avec repérage des appareils de commande et de protection des circuits sera
placé dans une pochette adhésive à l’intérieur de la porte d’armoire.


11 TABLEAU DE DISTRIBUTION (TD)

Ils devront être conformes aux normes C15.100 et NFC 20.010 avec degré de protection IP 40 au
minimum. Ils sont placés à chaque niveau du bâtiment dans la gaine technique verticale.
Tous les matériels sont de SCHNEIDER ELECTRIQUE ou équivalent approuvé.
Toutes les dispositions devront être prises pour que les parties sous tension ne soient pas accessibles.
Elles seront conçues en tôle électrozinguée, recouvertes d’une peinture à base d’époxy, équipées de
châssis avec rails symétriques et plastrons démontables, masquant l’ensemble de la filerie et des
accessoires de raccordement.
Les armoires seront prévues avec plastrons démontables et matériel modulaire au pas de 9mm réparti
sur une ou plusieurs rangées horizontales en fonction des quantités à installer.
L’implantation du matériel sera organisée telle que la coupure générale tétrapolaire placée en haut et
en tête de l’armoire, soit aisément identifiable , il en sera de même que pour les coupures de tête des
diverses catégories de circuits divisionnaires tétrapolaires (éclairage, prises de courant, alimentations
diverses) chacune d’entre elles étant toujours placées en tête d’une rangée de module suivie des
départs des circuits terminaux ; le dernier départ de chaque catégorie de circuits terminaux devra être
suivi d’emplacement libres permettant l’adjonction de départs ultérieurs, ces emplacements seront
masqués par des obturateurs isolants, enclipsables.




                                                                                                           6
Toutes les protections seront prévues par disjoncteurs magnétothermiques à coupure omnipolaires à
phases protégées et neutre sectionné, associées selon les besoins (voir schéma unifilaire) à des
dispositifs différentiels résiduels instantanés.
La protection des contacts indirects sera effectuée par des dispositifs DR instantanés. Valeur 30mA
pour les circuits prises de courant et 300 mA pour les autres circuits.
Tous les raccordements effectués sur les organes de coupure ou de protection seront effectués selon le
sens conventionnel, de façon qu’aucune tension ne subsiste en aval de l’appareil après coupure
volontaire ou sur défaut.
L’encombrement de l’armoire ainsi que les jeux de barre, répartiteurs de puissance, filerie seront
dimensionnés pour admettre une extension de 30% de matériel supplémentaire.
En aucun cas, les câbles de départs aboutiront directement aux bornes des appareils. Ils seront
raccordés par l’intermédiaire d’un bornier.
Les borniers et câbles devront être dûment repérés. (Amont et aval).
Tous les organes seront repérés au moyen d’étiquettes gravées fixées par vis ou rivets, les inscriptions
à la pince thermoplastique et les étiquettes colées ne seront pas admises.
Les portes de gaines renfermant des armoires seront équipées de pictogrammes électriques (triangle
d’avertissement complété par étiquette gravée « Armoire Electrique ») à la charge du présent lot.
Le schéma de câblage avec repérage des appareils de commande et de protection des circuits sera
placé dans une pochette adhésive à l’intérieur de chaque porte d’armoire ou de gaine.


12    REPARTITION DES TABLEAUX DE DISTRIBUTION (TD)
Les TD sont répartis par niveau dans la gaine technique.


13        DISTRIBUTION DES CIRCUITS TERMINAUX

Les circuits terminaux tels que : éclairage, prise de courant, climatiseur doivent être alimenté à partir
des TD.
Chaque circuit terminal monophasé de prise de courant ne pourra pas alimenter plus de huit prises de
courant.
Chaque circuit éclairage bureaux et locaux divers, sera également prévu en monophasé et ne
regroupera pas plus de huit appareils.
Les climatiseurs seront individuellement alimentés par un circuit élémentaire venant du TD. (un
climatiseur par circuit).
D’une manière générale, les circuits élémentaires d’éclairage et de prise de courant seront
alimentés par câble type A05VV de section respective 1,5mm² et 2,5mm² sous sous goulotte.
Pour le cas particulier de la toiture terrasse, les câbles seront mis dans de conduit PVC. Pour
ce qui concerne le sous-sol, les appareillages (interrupteurs, prises de courant) ne sera admise

                                                                                                       7
à moins de1,10 mètre du sol. Les câbles mis en attente pour le surpresseur doit être aussi à au
moins 1, 10 mètre du sol.
L’alimentation des climatiseurs doit se faire avec du câble type A05VV sous goulotte.
Disposition particulière :
Pour le passage des câbles électriques dans le dégagement de chaque niveau, l’entrepreneur
doit installer des chemins de câbles longeant le dégagement dans le sens de sa longueur sur
les deux côtés. Les chemins de câbles seront directement reliés aux TD dans la gaine
technique. Les chemins de câble seront noyés dans le plafond. L’entrepreneur doit prendre des
dispositions pour l’ouverture et la fermeture des panneaux du plafond.
NB : La fourniture et pose des chemins de câble, les goulottes et moulures, ainsi que
l’ouverture et la fermeture du plafond sont à la charge de l’entrepreneur qui doit l’intégrer
dans l’offre de Fourniture, pose et raccordement des circuits.


14     INSTALLATIONS D’ECLAIRAGE

A/ Niveaux d’éclairement
       Valeur à respecter après dépréciation :
Circulations de bureaux                150 lux
Bureaux et activités (minimum)         400 lux
Locaux techniques                      200 lux


B/ Liste des appareils d’éclairage


       REGLETTES MONO TYPE RMX DE MAZDA ou similaire approuvé
       Réglette RMX à tube fluorescent 16 mm ainsi que le nouveau ballast HF dont la faible section
       confère à l'ensemble une section particulièrement réduite.
       Puissance :
       36W pour les tubes de 1,20m
       18W pour les tubes de 0,60m


       REGLETTES DUO TYPE ASTRA TCS 398 236 DE MAZDA ou similaire approuvé
       Réglette à tube fluorescent 16 mm ainsi que le nouveau ballast HF dont la faible section
       confère à l'ensemble une section particulièrement réduite. Optique DPS+ d’application
       éclairage intérieur.
       Puissance :
       2x36W pour les tubes de 1,20m


                                                                                                  8
        LUMINAIRE ETANCHES 1X18W ; 1X36W et 2X36W : ils sont du type PARK de
        MAZDA ou équivalent approuvé. Pour les locaux techniques, parking et éclairage
        extérieur.
        HUBLOT ROND ETANCHE pour lampe de 60W: ils sont du type KORO 624.25 de
        provenance LEGRANG ou équivalent approuvé. Pour toilettes
        L’ECLAIRAGE DE SECURITE : sera réalisé par des blocs autonomes de 45 lumens,
        autonomie 1 heure, lampes à incandescence conformes aux normes NFC 71.800 et NF
        EN 60.598-2-22. les blocs de balisage avec signalisations réglementaires seront
        disposés dans les circulations communes horizontales et verticales, à chaque
        changement de direction, au dessus des portes conduisant vers l’extérieur.


15      PETIT APPAREILLAGE ET DIVERS

      Interrupteurs, boutons poussoirs, prises de courant normal: réf MOSAIC LEGRAND
        (locaux noble)
      Interrupteurs,     prises de courant normal : réf PLEXO 55 LEGRAND (locaux
        techniques)


16      CHEMIN DE CABLE

        Tous les chemins de câbles nécessaires aux travaux de réhabilitation sont à la charge de
        l'entreprise (fourniture et pose).
        Ils seront dimensionnés de façon à permettre une extensibilité d'au moins 30 %.
        Les rayons de courbure médians des chemins de câbles ne seront jamais inférieurs à 0,30 m.
        Le nombre de supports sera conforme aux spécifications du constructeur en fonction de la
        largeur du chemin de câbles. Des chemins de câbles distincts supporteront les courants forts et
        les courants faibles. S'ils ne suffisent pas, de nouveaux chemins de câbles seront posés.
        La continuité de terre entre deux éléments du chemin de câbles sera assurée par tresse cuivre
        (10 mm2 minimum). L'ensemble sera raccordé à la terre électrique avec un conducteur de
        section appropriée.
        Les chemins de câbles doivent offrir les avantages suivants :
        • Bonne protection CEM
        • Excellente protection mécanique
        • Gain de temps avec éclisse sans boulon RAPIDTOL, aussi résistante qu’un éclissage
        boulonné
        • Gain de temps supplémentaire avec la gamme pré-éclissée
        • Recyclable : ne contient pas de chrome
        • Continuité électrique selon CEI 61537
        • Esthétique : cache les câbles
        • Adaptable : gamme complète de 50 à 600 mm de largeur

                                                                                                     9
     • Sécurité pour les monteurs et les câbles : bords roulés.

     16-1 Cas des chemins de câble des alimentations principales : passage dans le
     sous-sol et le long de la gaine technique.

     Ces chemins de câbles doivent être en tôle d’acier galvanisé ou inox perforée à bord roulé
     fermé de sécurité type BS de TOLMEGA ou équivalent selon CEI 61537.
     Ils seront prévus par longueur de 3 m en ligne droite. La hauteur des bords relevés doit être en
     fonction de la largeur normalisée du constructeur. Les changements de plan s'effectuent au
     moyen de raccordements spéciaux concaves ou convexes. Les virages sont assurés, également,
     par des coudes 90° à plat (à petit rayon ou à grand rayon suivant la courbure minimale
     imposée par les câbles transportés).


     16-2 Cas des chemins de câble des alimentations des circuits terminaux :
     passage dans le plafond le long des dégagements.

     Ils seront placés en hauteur entre le plafond et la toiture.
     Ces chemins de câble sont de type UNIFIL de TOLMEGA ou équivalents selon CEI 61537
     Ils sont non agressifs pour les câbles : chemins de câbles en fil à bords arasés, accessoires à
     bords arrondis. Le diamètre du fil est optimisé pour les charges.
     Ils seront prévus par longueur de 3 m en ligne droite. Les changements de plan s'effectuent au
     moyen de raccordements spéciaux concaves ou convexes. Les virages sont assurés, également,
     par des coudes 90° à plat (à petit rayon ou à grand rayon suivant la courbure minimale
     imposée par les câbles transportés).




17   GOULOTTES ET MOULURES
     L’ensemble des goulottes et moulures nécessaires aux travaux de réhabilitation sont à la
     charge de l'entreprise (fourniture et pose).
     Les cheminements apparents hors locaux techniques seront réalisés sous goulotte PVC, en
     principe de couleur blanche. Leur dimension permettra une extensibilité d'au moins 30%.
     Les accessoires de dérivation, joint de couvercle et autres sont tous à la charge de
     l’entrepreneur qui doit prendre une grande importance à la finition.




                                                                                                  10

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:58
posted:10/31/2011
language:French
pages:10