Docstoc

Charte de qualite

Document Sample
Charte de qualite Powered By Docstoc
					                               CHARTE DE QUALITE


Cette charte de qualité constitue un élément conventionnel du contrat de
travail, elle a pour but de formaliser la qualité, l’attention et le respect
des consignes de travail nécessaires d’un collaborateur en poste à la
Villa Jean Dominique. Sa signature obligatoire à compter du 1 juin 2009
est garante de sa volonté de s’y conformer.

Travailler à la Villa Jean Dominique :
C’est accepter ses fonctionnements, ses règles d’hygiène et de sécurité.
C’est respecter ses résidants et leurs familles.
C’est prendre soin de la structure, du mobilier et de tout le matériel qui
la compose pour dispenser auprès des personnes âgées des soins et des
prestations de qualité.
C’est arriver à l’heure, se conformer au planning affiché, travailler de
bonne humeur avec ses collègues, avoir des rapports cordiaux mais
respectueux avec les clients.
C’est avoir une tenue adaptée et propre, une hygiène soignée.

En fin c’est respecter les consignes à suivre :

REPAS DES RESIDANTS

Le petit déjeuner

Il est préparé par la veilleuse de nuit, doit au moment du service faire l’objet d’une
attention toute particulière. Il conditionne pour une grande partie, le reste de la journée
du résident. C’est pourquoi, il est important de procéder comme suit :

     1°    Dire bonjour clairement et distinctement sur un ton enjoué au résident

    2°     Ouvrir ses volets en veillant préalablement, à ce qu’il soit correctement
couvert.

     3°     Installer ensuite le résident confortablement soit dans son fauteuil, soit au
bord du lit selon son désir ou son bien être. Sans omettre de le chausser et de l’habiller
pour qu’il ne prenne pas froid. Si le résident est souillé et que cela l’empeche de
prendre son déjeuner dans de bonne conditions, l’infirmière doit être prévenu et si elle
ne peut être jointe, faire le change sans attendre.

                                                                                          1
     4°   Distribuer les médicaments et s’assurer que la prise est effective et
correspond bien à la préscription.

     5°    Servir le déjeuner chaud et repasser ensuite si le résident nécessite une aide.

     6°    Pour les résidents qui prennent leur petit déjeuner dans la salle à manger, ils
doivent avoir une serviette de table, pour ne pas salir les vêtement mis par l’infirmière,
ainsi qu’une nappe sur la table.

     7°     Prêter attention au comportement du résident pour percevoir dans la mesure
du possible si son état de santé et son moral sont satisfaisant. Dans le cas contraire en
informer l’infirmière référante.

Déjeuner et Dîner

Les consignes d’attention et de comportement du petit déjeuner sont les même
pour le déjeuner et le dîner.

Les plats sont servis à l’assiette et chauds, la présentation soignée et appétissante.
Pour respecter les normes vétérinaires d’hygiène et de sécurité alimentaire du principe
« de la marche en avant » aucun retour sale en cuisine ne doit se faire avant que tous les
plats à servir en soient sortis.
Les serviettes et nappes sont changées autant que nécessaire.
Quand plusieurs personnes sont présentes au service l’une d’elles doit rester en salle à
l’écoute des demandes et des besoins des résidants.

DISTRIBUTION DES MEDICAMENTS

Les médicaments sont préparés par l’infirmière et distribués sous sa responsabilité par
les auxiliaires de vie ou aides soignantes. Les médicaments sont donnés à chaque
personne de façon individuelle et nominative, il est formellement interdit de les poser
sur la table ou de les laisser distribuer par une stagiaire.
En cas de doute ou d’erreur d’administration éventuelle en avertir sans attendre
l’infirmière, le médecin ou la direction de l’établissement.

NURSING ET CHANGES

La toilette des résidants et les soins d’hygiène associés sont fait par ou sous la
responsabilité de l’infirmière. La brutalité ou l’agressivité en sont formellement
proscrit, la violence de certain propos peut aussi être considérée comme de la
maltraitance. La personne âgée devenue vulnérable du fait de sa perte d’autonomie doit
être choyée, écoutée et rassurée. Les soins qui lui sont dispensés, doivent l’être avec
pudeur et délicatesse.

                                                                                         2
L’incontinence étant, pour ces personnes, facteur de grand inconfort, elles doivent être
changées autant et dès qu’ils sont souillés.

MENAGE ET ENTRETIEN DE LA MAISON

     En règle générale les produits d’entretiens utilisés sont sous forme concentrée. Il
est donc important, dans un souci à la fois d’hygiene et de gestion, de respecter les
volumes de dissolutions indiqués sur les contenants et d’informer le directeur avant
rupture de stock des besoins de renouvellement des produits.

     A) L’entretien de jour

      1°     LA CHAMBRE :
      Elle constitue, pour le résident, le seul espace qui puisse être personnalisé selon
son goût. Le résident doit s’y sentir libre et chez lui. Il est donc de la plus grande
importance lors du ménage de veiller au respect et à la tranquillité de son occupant. Il
faut donc, commencer par frapper à la porte et attendre d’être invité a y pénétrer (si le
résident en est capable).
      Le ménage de la chambre se répartit entre sa salle d’eau et la chambre elle même.
      a) la salle d’eau : celle ci doit être nettoyée à fond quotidiennement avec le produit
fourni et conseillé par la gouvernante. Sont compris dans ce nettoyage, le bac de
douche ou la baignoire (avec leur tapis de bain), le lavabo, la robinetterie, le WC,
l’armoire de toilette et le sol. Une salle d’eau peut être considérée comme terminée
quand ces différents éléments sont parfaitement propres et détartrés, que la poubelle est
vidée et propre, le papier hygiénique, les serviettes et les gants de toilettes en nombre
suffisant. La lumière en état de marche (dans le cas contraire en informer le personnel
d’entretien).
      b) La chambre : le lit est refait chaque matin et les draps changés si nécessaire. Si
ceux-ci n’ont pas été souillés ils doivent être changé tout les mercredi au moins. Si la
personne est atteinte d’incontinence une alaise à usage unique doit être disposée sur le
drap du dessous. La réfection du lit doit être faite comme il est d’usage dans la maison
(informations possibles par la gouvernante). Les éléments du mobilier sont
dépoussiérées et rangés chaque jour (lit, chevet, commode, armoire, bibelots et cadres
au mur s’il y lieu). La serpièrre doit être passée chaque jour y compris sous les meubles
avec une eau toujours suffisamment propre contenant un produit nettoyant et
bactéricide. Chaque jour une inspection rapide des tiroirs et placards doit être faite pour
veiller à ce qu’il ne traîne ni linge sale, ni nourriture périmée, ni médicaments. Il est
très important que tout soit nettoyer et ranger sans que cela perturbe la vie et
l’organisation du résident. Si celui-ci reste dans sa chambre au cours du ménage, nous
devons nous efforcer d’entretenir, avec lui, une conversation aimable et distrayante.




                                                                                           3
     2°     LES PARTIES COMMUNES :
     Après chaque repas, le parquet de la salle à manger doit être nettoyé avec le
matériel approprié, les nappes sur les tables vérifiées et les fauteuils propres.
     Aucun matériel de nettoyage, chariot de roulage, poubelle ou sacs de linge propre
ou sale ne doit rester présent dans les parties communes en dehors des temps
d’utilisation.
     Les ampoules des luminaires sont changées si nécessaires, en cas de manque
prévenir le responsable ou la gouvernante.

     3° LA CUISINE ET LES RESERVES :
     L’entretien de la cuisine et des réserves doit être effectué comme indiqué sur les
fiches de fonctionnement affichées dans la cuisine.
     Les portes et fenêtre de la cuisine doivent rester fermées pendant la préparation
des repas.
     Aucun retour de vaisselle sale en cuisine ne doit avoir lieu avant la fin du service à
table.
     5° LES CAVES, LA BUANDERIE :
     Elles doivent être propres et rangées, le matériel doit être entretenu.

     Le sèche linge doit chaque semaine avoir ses filtres nettoyés
     Le lave linge doit voir sa vidange vérifiée autant que nécessaire
     La pompe de relevage doit être nettoyée chaque semaine et plus si nécessaire. Le
     flotteur vérifié chaque jour par la personne utilisant la machine, elle veillera à ce
     que rien ne le bloque et qu’il peut remonter librement pour éviter les inondations
     de la buanderie.
     Les congélateurs doivent être dégivrés autant que nécessaire, ils doivent être
     propres. Leurs entretiens se réfèrent plus précisément aux consignes des cahiers
     spécifiques.
     Le cahier de la buanderie indiquant l’exécution nominative et quotidienne des
     taches doit être actualisé et renseigné chaque jour.

     6°     ENTRETIEN DU LINGE DES RESIDENTS & ELIS :
     Le linge personnel des résidants doit être laver et sécher, quand il le peut, aux
températures et lessives adaptées.
     Une fois sécher le linge est repassé et rangé par les auxiliaires de nuits en
respectant soigneusement l’attribution nominative.
     En cas de doute ne pas hésiter à interroger la gouvernante ou direction pour
connaître les consignes spécifiques de tel ou tel vêtement.
     Le linge de maison (Elis) doit être compter avant être repris et après réception par
la société de blanchissage, le cahier spécifique rempli nominativement avec soins par la
personne responsable du jour.
     Les sacs de linge sale dans la matinée doivent être fermés et descendus dans la
lingerie sale avant midi.


                                                                                          4
     B) L’entretien de nuit


      1°     LES PARTIES COMMUNES : elles constituent le reste de la maison à
disposition des résidents à l’exception de la cuisine et des differentes réserves.
      Lieu de vie et de convivialité, les parties communes doivent être en mesure
d’accueillir les résidents et leurs familles. Il est impératif que le nettoyage soit fait par
le personnel de nuit, afin que la journée se déroule dans des conditions d’hygiene et de
confort satisfaisante.
      L’entretien du parquet se fait chaque jour avec le ballet (nettoyage humide), tout
les trois jours (plus fréquemment si nécessaire en cas de taches) on utilisera en
dissolution conforme le produit d’entretien approprié.
      Chacune leur tour, quand cela est nécessaire environ tous les 3 mois, les
auxiliaires présentes utiliseront après nettoyage l’émulsion protectrice prévue à cet
effet.
      2° L’ACCUEIL, L’ESCALIER ET LE BUREAU DU RCH : Ils doivent comme
les parties communes être remise en état chaque nuit, et nettoyées avec les produits
d’entretiens adaptés pour être propre et accueillir le personnel de jour dans des locaux.

LES RONDES ET REPONSES AUX APPELS

Les rondes doivent avoir lieu impérativement à minuit et à 6 heures du matin, elles
doivent être discrètes mais efficaces. L’état de santé ou l’inquiétude de certains
résidants peut nécessiter un nombre de passages plus important. Durant le reste de la
nuit la veilleuse doit se déplacer à chaque appel et répondre du mieux qu’elle peut aux
attentes des personnes âgées. Elle doit acquitter les appels avec les aimants prévus à cet
effet et veiller à prévenir le matin s’il y a eu un disfonctionnement ou si l’imprimante
nécessite le renouvellement du rouleau de papier. Elle ne doit en aucun cas et pour
aucune raison que ce soit de sa propre initiative débrancher l’alarme.
En cas de doute, ou si un résidant a un comportement inhabituel pendant la nuit elle ne
doit pas hésiter à joindre l’infirmière ou la direction par téléphone quelque soit l’heure.

LE REPASSAGE ET LA MISE EN PLACE DU LINGE DE MAISON

Le repassage doit avoir lieu sur la table à repasser, il est quotidien et doit être appliqué
car il constitue pour la personne un facteur de confort important. Le matériel de
repassage doit être utilisé en respectant les consignes d’utilisation pour ne pas
l’endommager et ne pas détériorer les textiles.
Les serviettes et gants de toilettes doivent être changés et disposés dans les salles de
bain afin que les résidants ou l’infirmière, l’auxiliaire de vie en charge du nursing les
trouvent en place le matin
                                                                                            5
ANIMATIONS

Les consignes d’animations sont basées sur le bons sens et la cordialité.
Outre les jeux de société, tel scrabble, exercices de mémoires, jeux de cartes
ou jeux de dominos…… le personnel présent l’après midi doit tenir
compagnie aux résidants, s’assurer autant que faire se peut qu’ils ne
s’ennuient pas, entretenir une discussion, calmer des crises d’angoisses
éventuelles, ne pas les laisser, seul, dans leur chambre à crier.

HORAIRES & CONGES

Le planning affiché chaque mois doit être respecté tant au niveau des jours travaillés
que des horaires. Une modification ne peut être envisagée que si elle a fait l’objet d’une
demande préalable au directeur, en cas d’échange d’horaires ou de jours de congés les
deux personnes concernées devront demander et avertir la direction. Le non respect de
ces consignes sera apparenté à une faute grave.

VESTIAIRE, TEMPS DE REPOS ET COUPURE.

Pour que les membres du personnel de la Villa Jean Dominique puissent profiter d’un
peu plus de tranquillité pendant leur coupure, une salle de repos et vestiaire est mis à
leur disposition chambre 22 au 7eme étage.
Le matin en arrivant le collaborateur se change et y laisse ses effets personnels, à
l’exception des objets de valeur.
Pendant sa coupure il peut s’y rendre, s’y reposer ou se restaurer en s’assurant au
préalable que ses collègues sont prévenus et que les taches de travail sont exécutées.
Aucun vêtement ou chaussure ne doit rester au premier étage.

TELECOMMUNICATIONS ET CONSOMMABLES

Le personnel de la Villa Jean Dominique peut utiliser le téléphone a des fins
personnelles, il doit servir le cas échéant à communiquer des informations ou des
renseignements de façon rapide sans toutefois entretenir des discussions de bavardages.
Les conversations de plus de 3 minutes ou à l’étranger doivent faire l’objet d’une
autorisation, dans le cas contraire elles devront être remboursées

                                                                                         6
Les collaborateurs de la Villa Jean Dominique peuvent manger sur place des
repas élaborés avec des denrées de l’établissement mais ne peuvent en aucun
cas stocker, se réserver ou emporter chez eux. Le non respect de cette
consigne sera apparenté à un abus, voir un vol.




                                                                          7

				
DOCUMENT INFO
Shared By:
Categories:
Tags:
Stats:
views:1
posted:10/25/2011
language:French
pages:7